forum privé de RPG
 

Partagez | .
 

 Des verres à partager. ( Cesaria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 116
age : 42
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Des verres à partager. ( Cesaria Dim 15 Jan - 9:58

Des mots pour oublier.
FEAT. | Cesaria

La maison est calme, même Northman est tranquillement couché dans le salon. Comme s’il se doutait qu’il va passer un bout de la soirée tout seul. Je l’ai pas mal promené un peu plus tôt. Toi. Tu passes la soirée avec tes potes de basket, une soirée qui risque de tirer en longueur. Je finis de me préparer pour rejoindre Cesaria à son boulot. Je l’ai contacté dans la semaine par SMS pour voir si elle voudrait bien boire un verre en ma compagnie. A vrai dire j’ai besoin de parler. De ce que j’éprouve. Du manque que je ressens. De toi. De nous. De tout et de rien. Envie de chasser mes idées noires. Et le sourire de Cesaria est comme un remède miracle à tout ça. Ses mots aussi car ils m’apaisent et me soulagent. J’enfile un jean noir et une chemise blanche. Puis je repasse par la salle de bain pour donner un dernier coup d’œil dans le miroir. Histoire de vérifier l’état de ma gueule, sachant que la demoiselle remarquera toutes les marques de manque de sommeil. Ou les marques de tracasserie. Et je sais que je me ferais remonter les bretelles si j’ai une sale tête. Mais je suis plutôt satisfait du résultat, la tigresse ne devrait pas avoir besoin de sortir le fouet. Quoiqu’elle est capable de voir ce que je ne vois pas. Difficile de rouler la belle. Même toi tu n’y arrives pas. J'attrape ma veste et monte dans ma voiture. Rapidement j’arrive sur le lieu de son boulot, je me gare et je file la rejoindre. Heureux de passer cette soirée avec elle. Cela me changera des soirées en tête à tête avec la télé ou avec mon ordinateur. Même si notre relation évolue tu continues de profiter de ta liberté. Et moi vu ce que mes diverses expériences ont donné, j’ai arrêté de vouloir essayer de me perdre ailleurs. Cela me frustre d’avantage et ne fait que me rendre plus amer par rapport à tout ça. Car au final je veux juste me perdre avec toi. Je la trouve rapidement dans son bureau. Il y a encore quelques personnes qui gravitent autour d’elle. Je la trouve rayonnante et sublime. Il faut dire que c’est une belle femme. Autant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Je crois que sans elle dans ma vie,  j’aurais souvent envisagé le pire. Je lui souris. « Salut la belle. Tu vas bien ? » Et je la serre dans mes bras avec tendresse et amour. « Content de te revoir et de passer un peu de temps en ta compagnie. » Je sais que la soirée va passer par tout un tas d’émotion. Je sais qu’elle va parfois me bousculer pour ne pas me voir plonger. Mais ce n’est pas grave car elle m’aide la plus part du temps à avancer au lieu de rester sur place. « Alors tu fais quoi de beau ? » Je la regarde finir de ranger ses affaires. Et puis nous sortons pour partir à la recherche d’un endroit sympa pour nous poser et bavarder.
Emi Burton

_________________
« L'amour est un trésor précieux qu'on perd facilement. Donnez-lui donc une base, afin qu'il soit éternel, l'estime et la confiance.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 44
age : 29
Date d'inscription : 13/12/2016

MessageSujet: Re: Des verres à partager. ( Cesaria Dim 15 Jan - 17:13

Des mots pour oublier.
FEAT. | Cesaria

Cesaria suit du regard chaque mouvement qui se précise devant ses yeux éblouis. L'émotion qui déborde dans leurs regards, la faculté de transmettre des sentiments forts aux creux des gens. Tous ces acteurs qu'elle maquille, sublime parfois, ces acteurs qui partagent la scène et l'éblouissent pour un pur moment intense. Elle est fascinée par leur travail, leur improvisation parfois, se glissant en travers du texte prédéfini, et elle est fière de participer à ce spectacle d'une manière plus discrète, en parsemant des produits contre leurs peaux. Elle sourit souvent devant l'interprétation de ce groupe de théâtre, fascinant et talentueux, qui révèle même des défis de temps à autre. Elle se souvient de cette fois où elle les a regardés de nombreuses fois répéter, travailler avec Shanice, sa petite-amie, pour qu'ils intègrent des danses dans leurs esprits. Ils sont pourtant que des comédiens, mais ils sont devenus des danseurs grâce à la patience de sa belle Shanice. Elle se rappelle aussi de l'avoir longuement observée, dissimulée derrière les rideaux, pour admirer ses courbes exquises en train de se balancer. Elle continue de sourire avant que les répétitions ne prennent fin et qu'elle regagne sa petite loge de maquilleuse. Elle discute avec les acteurs qui traînent par là pour lui dire au revoir, avant qu'elle ne pivote sur le côté et croise le regard d'un grand ami. « Max ! » Elle s'exclame avec joie et douceur, s'empressant de se blottir contre son torse pour retrouver sa chaleur. Elle l'étreint plusieurs secondes avant de l'autoriser à s'échapper de son emprise. Elle a même gardé sa palette de maquillage au creux de sa main, qu'elle ne tarde pas à ranger dans un tiroir. « Moi aussi je suis bien contente ! C'était la course en ce moment alors ça va me faire du bien ! » Entre les répétitions de sa troupe qui se rapproche des représentations finales et ses auditions pour participer, enfin, elle espère, à des films, ou encore ses visites régulières chez ses clientes, ou les tutos youtube ; sans compter la relation nouvelle qu'elle entretient avec Shanice, et ses entrevues avec Aiden pour lui apporter un peu de chaleur humaine dans son cœur meurtri, Cesaria ne sait plus où donner de la tête. Et Max lui apportait du manque et de l'inquiétude, à ne pas savoir exactement comme il se sentait parmi toutes les frustrations que doit lui infliger son meilleur ami... Alors ses lèvres se tordent dans un sourire perpétuel, heureuse d'être en sa compagnie, puis elle glisse son bras autour de celui de cet homme pour s'accrocher et créer une proximité, tout en marchant à travers les rues. « Je regardais une répétition pour un spectacle qui a lieu prochainement. La directrice m'a demandé de les maquiller pour voir le compte-rendu. En ce moment je passe beaucoup de temps à rechercher des offres dans le cinéma. Ce sont des petits rôles mais ce serait un bon début. Et toi ? » Elle sourit, elle ne perd pas espoir de finir dans le monde de l'audiovisuel, même derrière l'écran en tant que maquilleuse d'effets spéciaux ! Elle choisit un bar au hasard, toujours accrochée à son bras et le laisse prendre place face au comptoir. Sa main se glisse sur sa mâchoire, sa barbe naissante, étudiant ses traits pour détecter l'amertume qui l'inonde. Elle ne dit rien, elle se contente de sourire avec complicité. Elle relâche son visage et observe sa tenue. Pantalon noir et chemise blanche, il doit faire fureur. Surtout avec son regard plein de malice. Max est un bel homme. Un très bel homme. Elle sait qu'Aiden ne peut pas se lasser de les savourer, malgré lui parfois. « Tu es beau comme ça ! Je vais croire que tu me veux dans ton lit toi ! » Elle rit de bon cœur.
Emi Burton

_________________
Toi tu dis que la vie est dure et au fond de moi je pense pareil. Mais je garde les idées pures et je dors sur mes 2 oreilles. Évidemment on marche sur un fil, chaque destin est bancal et l'existence est fragile comme une vertèbre cervicale. On t'a pas vraiment menti, c'est vrai que parfois tu vas saigner mais dans chaque putain de vie, y'a tellement de choses à gagner. Ma vie c'est moi qui vais la peindre alors je vais y mettre le feu en ajoutant plein de couleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 116
age : 42
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: Des verres à partager. ( Cesaria Lun 16 Jan - 15:20

Des mots pour oublier.
FEAT. | Cesaria

Je retrouve Cesaria en pleine discussion avec  son équipe. Elle est resplendissante. Je souris lorsque nos regards se rencontrent. C’est un plaisir de passer la soirée avec elle. Un vrai baume au cœur. Elle a le don d’effacer mes idées noires d’un battement de cil. Et j’apprécie pouvoir lui parler de ce qui pèse sur mon cœur. De ces sujets douloureux qui font que mon quotidien n’est pas aussi rose que je le voudrais. Et nous nous retrouvons rapidement dans les bras l’un de l’autre pour un câlin bien mérité. Elle est tout autant heureuse de partager cette soirée. Je la regarde finir de ranger ses affaires. Tout en commençant à papoter. « Une soirée bien méritée autant pour toi que pour moi. De quoi nous vider la tête des petits tracas quotidiens. » Voir même des gros. Mais je le garde pour moi. Je sais que la belle est à l’affut de tout. Autant par rapport aux traits qui marqueraient mon visage. Que par des mots qui pourraient en dire long sur mon état d’esprit. Je suis déjà pas mal préoccupé par les tracasseries quotidiennes qui ont suivi ton départ. Faut dire que sans mon meilleur élément les choses sont bien plus difficiles. Mais le fait que tu ne bosses plus à la COM Agency, me permet de profiter d’avantage de toi. Enfin quand tu me le permets. Mais je ne veux pas que mes problèmes de couple viennent empiéter sur cette soirée.  Je ne veux pas non plus inquiéter Cesaria. Elle le verra  assez tôt selon comme tourne notre conversation. Je sais que certains sujets ne pourront être évités. Tout naturellement elle glisse son bras sous le mien et nous voilà déambulant la rue. Je ne peux m’empêcher de sourire à cette situation. Il y a si longtemps que je n’ai pas marché au bras d’une femme sublime. Je l’écoute parler de son boulot, de ses projets, de ses rêves. Nos corps sont légèrement coller l’un contre l’autre. « Finalement j’ai vraiment une chance de cocu que tu m’aies accordé cette soirée. Tu as un emploi du temps de ministre mais j’espère que cela va marcher pour toi. » Je prends conscience de mes mots par rapport à ma chance qu’après. Vu ce que je vis je pourrais me considérer comme tel. Mais pour toi coucher ailleurs comme tu le fais n’est pas trompé. Puis nous ne sommes plus réellement en couple. Je soupire malgré moi. Je réponds à la suite de sa demande. « Pas mal de boulot. Pas facile de tout gérer sans Aiden. Surtout que son remplaçant est loin d’avoir sa niaque. Un connard finit qui est là parce qu’il est le fil de et pas parce qu’il en a chié pour y arriver. Je ne sais pas si je vais rester. Mais bon le moment je fais avec .. ma vie est assez compliqué niveau privé pas besoin d’en rajouter. » Ma voix essaie d’être détachée. Nous trouvons un bar et nous nous installons. Sa main vient se poser sur mon visage, elle m’observe. Mon regard se perd dans le sien. Et je réponds à son sourire. Avant d’éclater de rire avec elle suite à sa remarque. « Tu es pas mal non plus. » Je lui fais un clin d’œil complice. «  Pourquoi tu serais partante ? » Je la taquine comme elle me taquine. Mais rien n’est sérieux. Cela fait parti de notre relation. Puis le serveur s’approche de nous. « Tu veux boire quoi ? Pour moi un whisky sec. Merci. » Et Cesaria passe sa commande. La soirée peut commencer.
Emi Burton

_________________
« L'amour est un trésor précieux qu'on perd facilement. Donnez-lui donc une base, afin qu'il soit éternel, l'estime et la confiance.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 44
age : 29
Date d'inscription : 13/12/2016

MessageSujet: Re: Des verres à partager. ( Cesaria Jeu 19 Jan - 22:12

Des mots pour oublier.
FEAT. | Cesaria

Cesaria retrouve rapidement un de ses plus proches amis, Maximilian, qui l'a rejointe au cœur de la salle de théâtre. Un échange suit l'étreinte qu'ils s'accordent durant un instant, se concentrant principalement sur leurs états d'esprit et leurs occupations quotidiennes. Elle lui sourit lorsqu'il affirme que c'est une soirée méritée qui leur videra la tête à tous les deux. Sa compagnie est en effet bienfaitrice, lui apporte régulièrement de la fraîcheur dans son coeur. Même si elle n'a pas pu s'arranger pour le croiser depuis quelques jours, Cesaria n'en demeurait pas moins impatiente et enthousiaste à l'idée d'être à ses côtés. Maximilian est un homme important dans son existence, et elle n'oubliera jamais sa présence lorsqu'ils se sont tendus la main lors du départ d'Aiden à Wellington. Alors elle s'accroche à son bras pour traverser les rues, comme elle s'est pendue à lui pour se soulever dans son océan de souffrance, qui lui paraît bien lointain maintenant qu'elle est auprès de ses deux mâles. « Oui tu as de la chance, j'ai refusé plein de propositions de sorties. J'avais envie de sortir avec le vieux. Comme quoi. » Elle lui accorde un beau sourire, lui offrant un compliment sur son âge qui lui donne parfois la pensée erronée d'être trop raisonnable avant l'heure. Pourtant, elle s'amuse chaque fois avec lui, certainement plus qu'avec certains de ses potes. Elle ne relève pas non plus sa réflexion sur le fait d'avoir une chance de cocu, elle a saisi que le propos ne se trouvait pas là. « J'imagine, difficile de trouver plus doué qu'Aiden dans le domaine. Même pour tout en fait. Il sait se rendre irremplaçable ce petit con. » Elle esquisse un léger sourire, sachant pertinemment qu'il ne pourra qu'approuver. « Oui pense d'abord à t'aérer les neurones, tu penseras à ces choses-là plus tard. Et profite-en pour refiler un peu de ton boulot à ce fils de. » Oui, elle l'incite à en profiter, à déléguer à ce sale môme pour qui l'avenir est déjà dessiné grâce à un piston. Ils s'introduisent dans le bar et se faufilent dans un coin libre face au comptoir. Elle s'assoit, le dévisage pour analyser ses traits. Ils sont éreintés, légèrement blêmes ; ils sentent l'effort quotidien, mais la fatigue incontrôlable. Elle sent qu'il entreprend réellement un travail sur lui-même, qu'il lutte contre la souffrance et l'éveil. Au lieu de le remarquer, Cesaria préfère se diriger vers des compliments, qu'elle lui lance sans ménagement. Il ne tarde pas à rétorquer et cela provoque son doux rire. Elle rayonne de bonheur à ses côtés. « Pourquoi pas ? Je serais entre les mains d'un bel homme. » Elle répond à son clin d'oeil avec un sourire charmeur. « Un Cosmopolitan... puisque Monsieur me l'offre. » Elle se tourne vers Maximilian avec un regard complice et un sourire éclatant. Elle ne sait pas si c'est vraiment le moment d'évoquer Aiden et préfère que ce soit Maximilian qui débute la conversation de lui-même, s'il en ressent le besoin ou l'envie. Elle se contente de le détourner de sa peine par sa joie naturelle.
Emi Burton

_________________
Toi tu dis que la vie est dure et au fond de moi je pense pareil. Mais je garde les idées pures et je dors sur mes 2 oreilles. Évidemment on marche sur un fil, chaque destin est bancal et l'existence est fragile comme une vertèbre cervicale. On t'a pas vraiment menti, c'est vrai que parfois tu vas saigner mais dans chaque putain de vie, y'a tellement de choses à gagner. Ma vie c'est moi qui vais la peindre alors je vais y mettre le feu en ajoutant plein de couleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 116
age : 42
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: Des verres à partager. ( Cesaria Sam 21 Jan - 8:29

Des mots pour oublier.
FEAT. | Cesaria

Retrouver Cesaria pour une soirée, c’est mettre un rayon de soleil dans mon ciel sombre. Un moyen de voir par-dessus les nuages et de me sentir apaisé. Cela rend aussi mon cœur plus léger même si je sais que l’on abordera des sujets douloureux. La belle sait parfaitement trouver les mots pour éviter d’accentuer la douleur. Alors me balader à son bras dans les rues de Wellington tout en papotant avec elle, me donne la sensation d’être privilégié. D’être unique. Peut être aussi parce que ce qui nous lie passe au-delà d’une simple amitié. Et je m’avoue chanceux de pouvoir passer cette soirée avec elle, surtout que la belle est très demandée. Logique c’est une vraie perle rare. Et elle me sourit ce qui la rend encore plus sublime, un sourire enchanteur et réparateur. « Ne dit-on pas que c’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleures confitures ? Les vieux cela a plus de saveur que la jeunesse. On est un peu comme les bons vins. » Je lui fais un clin d’œil la taquinant amicalement. «  Et merci d’avoir choisi de passer la soirée en ma compagnie. Les miennes sont assez moroses en ce moment. » Je souris également, avec elle mes angoisses et mes doutes disparaissent comme par magie. Ou du moins ils s’apaisent. Elle me parle de ses projets et je lui parle du boulot. Depuis que tu n’es plus là ce n’est pas la joie à l’agence. « C’est sur que personne ne battra ses chiffres. La boite va vite se rendre compte de la connerie qu’ils ont faite mais cela va lui permettre de voler de ses propres ailes aussi. Il en avait envie depuis pas mal de temps. Au final c’est un mal pour un bien. Et pour moi c’est aussi moins pénible .. je n’ai pas son corps sexy sans arrêt sous les yeux. Moi de tentation. » Je soupire, pensant à nos divers ébats partagés au bureau. « Oui Aiden est irremplaçable …  et dans tous les domaines en tout cas pour moi. » Je fais oui de la tête à la suite de ses propos par rapport au fait de m’aérer la tête. Il est vrai qu’en ce moment, même avoir la tête au boulot est parfois difficile, car je suis plus préoccupé par la direction que risque de prendre ma vie de couple. Que par autre chose. J’essaie de me noyer dans mes dossiers pour ne pas penser à ce que tu fais avec d'autre. A ce que me demandes de partager. A cette luxure que tu voudrais voir entrer dans notre intimité. Cela me perturbe, me chamboule et me terrifie. Un instant j’ai la tête ailleurs et puis je me reconcentre sur Cesaria. « Ne t’en fais pas je n’y fais pas de cadeau à ce fil de. » Une fois installé au bar je vois que Cesaria me détaille, j’ai tout fais pour cacher les marques que cette épreuve distille sur mon visage. Mais je suis sur qu’elle en voit, ne serait-ce qu’au fond de mon regard. Mais elle ne dit moi préférant jouer à la charmeuse. Et je rentre dans son jeu. Je m’approche un peu plus d’elle pour lui murmurer au creux de son oreille. « Attention je pourrais bien prendre cela pour une invitation délicieuse comme tu es .. l’envie de te croquer pourrait me titiller. » C’est agréable d’avoir la sensation de ce sentir désiré, même si cela ne restera qu’un jeu entre nous. Et puis je serais surement encore incapable de quoi que se soit. De toute façon c’est Cesaria, même si sa beauté est des plus enivrante et envoutante. Elle préfère les femmes et tu ne me le pardonnerais pas. Et de toute façon .. je chasse toutes ses pensées de mon esprit. Et nous passons notre commande. « Oui monsieur offre alors madame va en profiter pour gouter à tout. » Et nos regards se retrouvent. Elle sourit à nouveau. Elle parait si fragile à cet instant. Pourtant je sais combien elle est forte. Sa force n’a souvent aidé dans mes moments de faiblesse. Mais j’aime la fragilité qu’elle dégage à cet instant. Et puis sa beauté est mise encore plus en valeur par les lumières qui tombent sur elle. « Je suis sur que si un producteur te laisse la chance de passer devant une caméra tu vas séduire le monde entier. L’éclat de ton regard .. la douceur de ton sourire… les traits de ton visage .. tu es sublime presque irréelle à cet instant. » Ma voix se fait légèrement charmeuse, cela me fait du bien de me perdre dans un jeu de séduction même si je sais qu'il va rester innocent. Je passe ma main doucement sur sa joue comme un besoin de tendresse ou de chaleur. « Et je ne parle pas des courbes de ton corps .. je ne les connais pas mais elles doivent faire tourner la tête à celles qui ont la chance de les découvrir. » Je te souris sincère dans mes propos. Le serveur nous apporte nos verres. « On trinque à cette soirée ou l’on va s’enivrer la tête pour oublier nos peines. Et à la plus belle des femmes. » Et mon verre vient tinter contre le sien. Savourer l'instant sans penser au reste. T'oublier un peu pour respirer mieux.

Emi Burton

_________________
« L'amour est un trésor précieux qu'on perd facilement. Donnez-lui donc une base, afin qu'il soit éternel, l'estime et la confiance.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 44
age : 29
Date d'inscription : 13/12/2016

MessageSujet: Re: Des verres à partager. ( Cesaria Mer 1 Fév - 0:05

Des mots pour oublier.
FEAT. | Cesaria

Marchant au bras de cet homme élégant et mûr, devenu un ami au fil du temps, Cesaria dessine un sourire sincère contre ses lèvres. « Un excellent vin que je ne me lasserai jamais de boire. » Elle lui confie en redressant la tête vers lui pour diriger son regard franc et amusé dans le sien. Le lien qu'elle a tissé avec Maximilian est puissant, indéfectible, et jamais elle n'oserait mettre fin à cette relation à laquelle elle s'est toujours raccrochée. Alors elle savoure sa compagnie sans rien exiger d'autre et s'adonne à une conversation plutôt banale, sur leurs quotidiens respectifs, dans laquelle Aiden intervient immanquablement. « Oui c'est le mieux qu'on pouvait lui souhaiter et qui coïncide le plus à son état d'esprit. C'est un indépendant, un ambitieux, un débrouillard et surtout un créatif. Je suis certaine qu'il réussira et qu'il explosera davantage les chiffres. Surtout avec un Adrian à ses côtés. » Elle commente sur le sujet, sans préciser qu'elle pourrait parier sur sa réussite. Maximilian le pourrait également, il connaît encore mieux qu'elle ses compétences, le pouvoir de persuasion qu'il possède. Elle ne connaît pas totalement le blond qui l'accompagne, mais elle est persuadée que ce duo sera une équipe de choc. Elle lui accorde une moue compréhensive lorsqu'il évoque le corps sexy du sexy boy qu'il n'aura plus sous les yeux, car elle ne sait pas quoi rétorquer à cette remarque - elle pense surtout que ce n'en est pas la peine. Elle hoche aussi simplement la tête quand il lui déclare qu'Aiden est irremplaçable sur tous les domaines, car pour elle aussi cette vérité est exacte. Elle ne pourrait se passer de lui, pour quoi que ce soit. Pour le sport, pour une étreinte, pour les confidences, les rires, les larmes et les arrachages de cheveux parfois, mais surtout pour les sourires et les taquineries. Pour son amitié sincère qui perdure dans le temps. Pour sa faculté à l'apaiser dès que le besoin s'impose. Elle n'en dit pas un mot, car ces pensées sont jugées intimes, et se contente de s'introduire dans le bar à ses côtés. Au lieu que ce soit l'amertume qui se place dans leur échange, c'est la séduction qui l'intègre plutôt. Le charme est dans chacune de leurs phrases et c'est un vrai régal à entendre, quand Maximilian décide de se la jouer enjôleur, à déclarer des compliments au creux de l'oreille. « Peut-être bien que c'en est une... Mais à voir qui croquera l'autre avant l'autre. » Elle esquisse un sourire taquin contre sa bouche, amusée que leur conversation prenne cette tournure. Elle se laisse admirer par cet homme, qui appuie contre sa joue dans un frôlement délicat, presque protecteur, et glisse un éloge de ses lèvres. Il prétend qu'elle pourrait séduire le monde si un réalisateur lui donnait la chance de se présenter devant la caméra ; commente son regard et sourire pour dévoiler toute la beauté qui anime ses traits avec élégance. Il poursuit sur ses courbes, qu'il juge exquises. Pour couronner le tout, il l'invite à trinquer et précise qu'elle est la plus belle femme [de la terre]. Cesaria n'aura certainement jamais reçu autant de compliments en une dizaine de secondes, alors elle attrape son verre et percute le sien avec un sourire. « Franchement si tu n'étais pas à fond sur Aiden, tu pourras faire fondre qui tu le veux. Le roi de la séduction. »Elle est consciente que ce n'est pas un jeu de charme, toutefois, qu'il était sincère dans chacun de ses mots, et c'est qui la bouleverse profondément. « Sans oublier ton charme naturel et ton cul bien bombé. Tes sourires à tomber par terre. Ton élégance dans tes mouvements et tes vêtements.  » Elle rit en venant appuyer sur sa cuisse pour créer le contact, avant de la relâcher rapidement. Elle-même est sous le charme de cet homme, si bien que si elle devait tenter avec un homme, ce serait avec lui ou Aiden. Elle boit une gorgée, le dos droit, avec une infime précaution, pour s'enivrer de ce goût alcoolisé et sucré.
Emi Burton

_________________
Toi tu dis que la vie est dure et au fond de moi je pense pareil. Mais je garde les idées pures et je dors sur mes 2 oreilles. Évidemment on marche sur un fil, chaque destin est bancal et l'existence est fragile comme une vertèbre cervicale. On t'a pas vraiment menti, c'est vrai que parfois tu vas saigner mais dans chaque putain de vie, y'a tellement de choses à gagner. Ma vie c'est moi qui vais la peindre alors je vais y mettre le feu en ajoutant plein de couleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 116
age : 42
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: Des verres à partager. ( Cesaria Ven 3 Fév - 16:48

Des mots pour oublier.
FEAT. | Cesaria

Je rigole à la remarque de Cesaria. Un rire franc et vrai qui vient du plus profond de mon cœur. Et qui me fait un bien fou. Un rire qui me soulage et m’apaise. Un bonheur simple dont je m’enivre sans aucune gêne. « Attention de ne pas finir ivre la belle en abusant de bon vin. » Je la taquine, apprécie l’instant encore plus que les autres moments partagés par le passé. Peut être parce que mon cœur à besoin de plus d’attention ces derniers temps. Difficile de ne pas parler de toi au cours de notre échange. Tu es tellement présent dans nos vies. Tellement important à nos yeux. Que même absent ton ombre plane sur nous. « Je n’ai aucun doute sur sa réussite future.  De toute façon vu comme déjà il bosse dessus son projet cela ne peut donner que des bonnes choses. Quand à Adrian … du moment qu’il reste juste dans le côté professionnel avec lui … » Je reste vague. Mais mes derniers mots sont emprunt de détresse.  De tristesse. Faut dire que l’histoire du plan à trois est encore bien vivace dans mon esprit. Difficile de ne pas penser qu’il puisse y en avoir d’autre. Inconsciemment cette idée me mine et me détruit. Je secoue la tête machinalement, essayant de chasser toutes ses idées qui me font souffrir. Voulant juste me concentrer  sur le bonheur à partager cette soirée avec une femme divine. Et puis je ne veux pas que Cesaria se fasse plus de souci pour moi. Je sais qu’elle est à l’écoute du moindre indice. Que même si elle reste silencieuse ce que nous traversons l’atteint et la blesse. Parce qu’elle ne supporte pas de nous voir nous déchirer. Parce qu’elle ne supporte par de nous voir malheureux. Alors encore une fois je rebondis sur autre chose. Pour dissiper ce qui serre mon cœur trop souvent en ce moment. Une fois installer au bar c’est un tout autre jeu qui s’immisce entre nous. Un jeu plaisant. Car il ajoute une dose de séduction à nos propos. « J’en ai aucun idée et toi ? Tu penses que je finirais sous tes crocs avant que tu ne finisses sous les miens, » Je lui souris. Joue de mes charmes. Pour moi c’est innocent. Mais j’aime le fait qu’elle se prête au jeu. Qu’elle le rende encore plus délicieux. Vu mes dernières expériences depuis la rupture. Cela me rassure. Et je la couvre de compliments. Pas besoin de me forcer vu que Cesaria est l’une des plus belles femmes de Wellington. Une femme intelligente et terriblement séduisante. Une femme touchante et qui sait sortir ses griffes quand il le faut. Mais qui cache aussi une fragilité qui la rend sublime. Et l’instant est troublant. Presque perturbant. Nous trinquons. Et sa réponse me fait soupirer. Faire fondre qui je veux, là aucune chance. « Non je ne crois pas. Je ne suis pas doué .. avec Aiden et toi c’est différent ..  Aiden je l’aime et toi tu es si belle  .. j’ai rien du roi de la séduction …  je ne suis pas bon à grand-chose sans le sexy boy  .. enfin niveau sexe .. » Ma voix est pleine d’amertume. Oui j’ai essayé. Essayé de t’oublier au travers d’autres courbes. Mais cela n’a été que des échecs cuisant qui n’ont blessé et humilié. Des échecs qui ont laissé des marques et un manque des plus difficiles à apaiser. Vu que je ne peux pas vraiment profiter de ton corps comme je le voudrais. Manque qui me ronge profondément et qui pour le moment n’a pas été apaisé. Malgré que tu reviennes doucement vers moi. Je finis mon verre d’un trait encore une fois pour chasser tout le trouble que cette situation engendre. Les mots de Cesaria réchauffent mon cœur. Elle a un don pour mettre du soleil dans mon ciel de tempête. « Mon cul bien bombé ? Tu observes ce genre de chose toi. Là tu me surprends. » Je lui fais un clin d’œil. Encore une fois je la taquine. Elle peut regarder mon cul comme elle le souhaite. Comment ne pas être flatter de savoir qu’elle l’observe, elle qui préfère la gente féminine. Je sens sa main se poser quelques secondes sur ma cuisse. Une légère pression qui me trouble un peu. Surement parce qu’il y a longtemps qu’une femme n’a pas posé ses mains sur moi. « Et merci pour le reste. Je ne pensais pas que tu me voyais si irrésistible. J’avais oublié comme c’était agréable d’entendre ce genre de mot. » Je commande un autre verre. Alors que Cesaria savoure son cocktail. Je n’ai pas l’intention de me souler, juste de légèrement m’enivrer. Un moyen d’oublier. « Et toi niveau cœur tu en es où ? Avec Shanice cela avance. » Je dirige la conversation sur la belle. Parce que je me doute que vu certaines de mes réponses je vais devoir donner plus amples explications. J’espère juste avoir un moment de répit. Parce que parler de mes problèmes de couple. Du manque que la rupture a entrainé. Ce n’est pas une chose aisée. Même face à Cesaria.

Emi Burton

_________________
« L'amour est un trésor précieux qu'on perd facilement. Donnez-lui donc une base, afin qu'il soit éternel, l'estime et la confiance.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 44
age : 29
Date d'inscription : 13/12/2016

MessageSujet: Re: Des verres à partager. ( Cesaria Mar 14 Fév - 0:01

Des mots pour oublier.
FEAT. | Cesaria

Leurs rires qui se mêlent sont francs, ils inspirent la sincérité et le naturel. Elle explose son amusement sans difficulté au bras de Maximilian. « Je veux bien me bourrer la gueule avec ce type de vin. Il est renversant. » Elle le complimente indirectement avant de poursuivre sur Aiden. « Oui il est très sérieux en ce moment, je ne peux pas trop le voir car il s'y met à fond. Et pour Adrian, je ne sais pas si c'est dans l'intention d'Aiden mais il faut savoir que sa liberté ne sera pas restreinte tant que votre situation ne sera pas au clair. » Elle commente de manière sincère, sans trop savoir si l'envie de son meilleur ami est de recommencer l'expérience. Elle sait que c'est ce qu'il recherche, les aventures, les plans à trois, mais son rêve ultime serait de les partager avec Maximilian. Il pourrait savourer plusieurs fois en profitant de cette liberté soudaine, mais rien ne serait plus exquis qu'aux côtés de celui qui fait battre son cœur. Encore faut-il qu'ils sachent communiquer et que leur relation puisse se rétablir sur une base solide. Les morceaux restants de leur lien ne sont pas encore assez stables pour assurer une reconstruction de leur amour pourtant sincère. Ils s'introduisent finalement dans le bar pour une conversation plus divertissante, plaisante, se portant sur un jeu de séduction appréciable. « Je pense que je pourrais te surprendre par mon côté tigresse, mais je me dis que tu caches peut-être ton jeu aussi. Rien n'est certain. » Elle commente avant d'attraper son cocktail pour en boire une gorgée. Elle s'amuse de la situation, lui lance un regard malicieux et coquin à la fois, gardant ce sourire amusé figé sur ses lèvres. Ils en reviennent à Aiden en pleine séduction. « Je pense plutôt que tu te fixes sur lui en pensant que c'est la seule possibilité, alors que tu en as plein à portée de main. Y'a au moins deux femmes et un gars qui seraient intéressés dans cette salle et à qui tu pourrais procurer l'extase. » Elle tente de lui faire comprendre que certains ne sont pas indifférents et qu'il faudrait juste un peu de volonté pour se laisser aller avec quelqu'un d'autre. « Je ne précise pas si je fais partie du lot de ces deux femmes. » Elle replace une touche de taquinerie pour ne pas trop le brusquer, ni envahir son esprit de pensées sombres. La soirée est censée être agréable, rafraîchissante, et elle s'y tient. Elle s'applique à le faire sourire et à intégrer de la joie au creux de son coeur. « Oui carrément, je cache bien les choses. » Elle rit à sa remarque, il semble étonné qu'elle puisse mater les fesses d'hommes de temps à autre - et surtout le sien. « Non ça m'arrive de divaguer, de regarder un peu sans forcément d'intérêt. Mais bon avec Aiden je suis forcée de te contempler de bas en haut. Ça va, tu es à la hauteur. » Elle continue de rire, trop de bonne humeur quand elle retrouve sa complicité avec Maximilian. Elle a toujours le mot pour rire et lui aussi. « Tu es carrément irrésistible, tu es le genre de mec qui a tout pour plaire. » Elle reprend plus sérieusement en finissant son cocktail. Elle en redemande un aussitôt en écoutant le questionnement de Maximilian. « Un peu. On va à notre rythme. » Elle commence avant de reprendre de manière plus approfondie. « Elle parce qu'elle ressort d'une grosse relation sérieuse avec Thiago, que je sens qu'elle a pas envie de se lancer trop rapidement. Et moi j'apprivoise doucement ce drôle de sentiment. C'est dur quand on a jamais connu l'amour. Je comprends mieux Aiden quand il a flippé par rapport à ce qu'il ressentait pour toi. » Elle glisse tout ce qu'elle ressent à l'égard de Shanice parce que les confidences sur ses sentiments sont faciles avec lui. Il n'y parviendrait pas avec quelqu'un d'autre que lui ou Aiden, même la concernée n'est pas au courant des palpitations irrégulières de son coeur lorsqu'elle est en sa présence. Ou peut-être qu'elle le sent du bout de ses doigts mais qu'elle ne l'évoque pas. « Elle vit chez moi en ce moment. Elle est enceinte de Thiago, et c'est bizarre, mais je la trouve encore plus belle. » Elle rit, toute heureuse lorsqu'elle l'évoque au cours de leur échange.
Emi Burton

_________________
Toi tu dis que la vie est dure et au fond de moi je pense pareil. Mais je garde les idées pures et je dors sur mes 2 oreilles. Évidemment on marche sur un fil, chaque destin est bancal et l'existence est fragile comme une vertèbre cervicale. On t'a pas vraiment menti, c'est vrai que parfois tu vas saigner mais dans chaque putain de vie, y'a tellement de choses à gagner. Ma vie c'est moi qui vais la peindre alors je vais y mettre le feu en ajoutant plein de couleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 116
age : 42
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: Des verres à partager. ( Cesaria Mar 21 Fév - 16:33

Des mots pour oublier.
FEAT. | Cesaria

Je ne peux m’empêcher de rire à l’allusion que fait Cesaria. Etre comparé à un bon vin est une chose agréable, mais s’entendre dire par une beauté pareille qu’elle se laisserait bien enivrer avec, me trouble profondément.  Puis tu reviens au centre de notre conversation. Je préfère ne pas relever les dernières paroles de Cesaria. Je soupire juste, las de cette situation qui me pèse énormément. Qui ne fait que rendre chaque instant loin de toi douloureux. Et ceux prêt de toi toujours incomplets. Je ne sais pas ou nous en sommes réellement. Il y a un rapprochement mais où allons-nous vraiment. Cela me fait si peur au fond d’affronter toute cette vérité. Tout ce que je sais c’est que cela me fait souffrir. Comme cela te fait souffrir. Simplement nous le vivons de manière différente. Surtout sur le plan de la luxure. Et de ce côté-là je me sens terriblement frustré. Alors que toi tu abuses de ta liberté. Je préfère même ne pas penser au fait que tu pourrais à nouveau partager un plan à trois avec Adrian et Sebastian. Je suis assez blessé comme ça. Et puis le but de la soirée n’est pas de se plomber le moral. Mais de plutôt d'alléger nos cœurs et nos âmes. Une fois dans le bar le jeu se fait encore plus taquin. Je savais Cesaria séductrice, mais là la belle  se révèle redoutable. Et je rentre dans son jeu avec délice. « Moi cacher mon jeu. Non tu peux lire en moi comme dans un livre ouvert. » Chacun savoure son verre. Nos regards s’habillent d’une lueur malicieuse, comme nos sourires. C’est plaisant cet échange qui distille doucement les effluves d’un jeu de séduction. Je me sens désiré même si je sais que c’est juste un moyen de me taquiner et de me faire sourire. Difficile encore une fois de ne pas parler de toi quand la discussion se tourne vers le désir, l’envie. Faut dire que tu es le seul à me troubler. Je m’en suis bien rendu compte durant cette rupture. Mon corps m’a à chaque fois trahi face à d’autre. Alors que face à toi il succombe juste à ton souffle. L’envie et le désir étaient là parfois, mais ils n’ont jamais voulu m’envahir vraiment. Du coup j’ai préféré abandonné plutôt que d’éprouver plus grande frustration. « Non c’est juste qu’il m’apporte tout ce que je désire niveau luxure. Il me comble et je n’ai besoin de rien de plus. Je n’en vois pas l’attrait non plus. Personnellement je ne chercherais pas à aller plus loin. Mes dernières expériences m’ont suffisamment mises à mal. Je préfère être frustré .. même si c’est dur à vivre que de revivre ces échecs. Désolé je ne veux pas plomber l’ambiance. » Mon regard se voile un peu, il est vrai que je voudrais pouvoir à nouveau te retrouver entièrement. Mais pour le moment tu te refuses, du coup je me contente de ce que tu m’offres espérant à chaque nouvelle joute charnelle pouvoir te posséder. Cesaria doit sentir mon trouble, du coup elle rebondit sur ses derniers mots, ce qui me fait rire. « Tu n’es qu’une petit provocatrice. Tu aimes bien me faire tourner en bourrique. » Elle est vraiment adorable à essayer de me faire oublier mes idées noires. Mais pour moi elle est juste une délicieuse amie. Même si elle est une femme désirable, je ne pense pas qu’il puisse y avoir autre chose qu’une amitié sincère. Et puis Cesaria aime les femmes. Mais cela me réchauffe le cœur et l’idée que je la fasse craquer d’une certaine manière est des plus agréables à imaginer. Et elle en rajoute un peu en me parlant de mes fesses. « Vu comme tu parles de mon cul,  tu dois quand même y porter de l’intérêt quand tu le mâtes. A je vois. Je suis à la hauteur physiquement mais pour le reste .. il y a pas mal de boulot encore. Se remettre en question à quarante ans pas toujours facile. » Je m’amuse avec mon verre conscient que ce n’est pas toujours évident de combler un être sur tous les points. Même quand on l’aime comme je t’aime. Il y a toujours des failles. Rien n’est parfait. Je suis loin d’être parfait. « Merci beauté mais je te renvoie le compliment. Faudrait être difficile pour ne pas avoir envie de te dévorer. » Nous finissons nos verres en même temps. Et nous en commandons d’autre. J’en profite également pour faire partir la discussion sur sa relation avec Shanice. « En effet il vaut y aller à votre rythme. Comme ça vous vous apprivoisez tout en apprenant à vous connaitre. Faut pas bruler les étapes. Oui l’amour est un sentiment flippant. Mais il nous apporte tellement de chose, même s’il fait souffrir horriblement parfois. » En tout cas quand la tigresse parle de Shanice son regard s’illumine d’une drôle de petite flamme. Difficile d’ignorer ce qu’elle déclenche en elle. Je trouve cela adorable et puis Cesaria est encore plus belle quand elle aborde le sujet Shanice. Mais pas sur qu’elle s’en rende compte. « Une femme enceinte est toujours très belle. Elles sont entourées d’une aura merveilleuse. C’est un moment unique et il faut en profiter un maximum. J’ai adoré les neufs mois de grossesse de mon ex femme. Même si elle n’était pas toujours facile avec ses humeurs dut au changement hormonaux. Et puis ses envies. Parfois cela me rendait fou. En pleine nuit devoir courir partout pour trouver des fruits exotiques. Parce qu'il n'y a pas que les fraises. » Je souris levant les yeux au ciel. Je revois quelques images signe d’un bonheur définitivement mort et enterré. « Et Shanice elle a des envies. Je parle de nourriture terrestre bien entendu. » Je lui fais un clin d’œil je ne voudrais pas qu’elle pense à autre chose. Vu la discussion que l’on a depuis que nous nous sommes retrouvés je préfère préciser.

Emi Burton

_________________
« L'amour est un trésor précieux qu'on perd facilement. Donnez-lui donc une base, afin qu'il soit éternel, l'estime et la confiance.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 44
age : 29
Date d'inscription : 13/12/2016

MessageSujet: Re: Des verres à partager. ( Cesaria Ven 10 Mar - 0:28

Des mots pour oublier.
FEAT. | Cesaria

Le sujet Aiden est abordé mais il disparaît finalement de leurs pensées et échanges. Il se dissipe rapidement, laissant place à la séduction et l'humour grandissant. Ils se laissent dominer par cet engouement sincère ressenti en la compagnie de l'autre, sans ne plus laisser d'ombres obscurcir cet instant de gaieté. Cesaria tente en tout cas de divertir son aîné, de l'aveugler, même l'envouter, par son charme et des compliments francs. Ils se titillent, se taquinent, s'offrent des sourires, des rires aussi, qui font du bien au cœur. C'est mieux que les paroles qui heurtent la poitrine ou les idées destructrices qui abîment l'esprit et le bonheur figé dans le cœur. Alors elle étouffe les traces de morosité des yeux de Maximilian, pour y placer cette touche lumineuse caractérisée par l'amusement et la séduction. Elle semble y parvenir puisqu'il se lancent tour à tour des remarques glorifiantes sur leurs beautés, leurs personnalités particulières. Parfois Aiden revient au cœur de leurs conversations, mais il ne s'impose pas, disparaît rapidement avant même d'endommager la joie de son ami. Elle prend soin de ne pas trop l'évoquer, de disperser les pensées de Maximilian à ce sujet. Elle le divertit, c'est son rôle d'amie. « Le problème c'est qu'il n'est plus là, Max. Et que tu ne peux pas juste te contenter d'attendre. » Elle l'incite à agir, et surtout à accepter de ne plus être aussi exclusif, de partager son partenaire le temps d'une nuit. « Non, surtout physiquement, mais tu es à la hauteur d'Aiden. Vous avez juste des visions qui diffèrent, pourtant les mêmes passion, ambition et perfectionnisme vous animent. » Elle décrit leurs points communs, les différences qui rendent leur quotidien trop mouvementé. « Tu as raison. Il faudrait être fou ou ne pas avoir de goût. » Elle rit et commente de manière arrogante sur sa propre beauté, exagérant toutefois. Elle a une bonne estime d'elle-même mais pas à ce point. Ils évoquent finalement son espèce de couple qu'elle forme avec Shanice, la belle demoiselle qui fait frétiller son ventre et endiable son rythme cardiaque. « Pour le moment je ne vois pas le côté négatif de l'amour, tout semble si... pur, beau. J'imagine que ça se complique avec le temps, ou ne serait-ce pas plutôt les gens qui s'amusent à le complexifier plus qu'il ne l'est déjà ? » Elle demande sans attendre de réponse, visant quelque peu Maximilian et sa dispute avec Aiden. Pourquoi rendre la vie si compliquée avec des broutilles, alors qu'elle l'est déjà suffisamment ? Elle veut se sentir libre par l'amour ; libre d'aimer, mais aussi d'agir comme bon lui semble. Libre d'être elle-même. Elle ne supporterait pas qu'on lui pose des barrières dans sa propre existence, alors qu'elle veut guider elle-même. « Je crois que je me ferais le plaisir d'être enceinte un jour, juste pour te voir céder à mes caprices de femme enceinte. Tu m'apporterais tous les fruits exotiques que j'exigerais, pas vrai ? » Elle s'amuse de la situation, rit de bon coeur à cette hypothèse qu'elle dessine de plus en plus maintenant qu'elle a rencontré Shanice. Elle lui donne des envies de famille, de construire quelque chose. Pas maintenant, évidemment, mais dans l'avenir, elle se voit porter un enfant, avoir une famille moins décimée que la sienne. « Surtout que ça t'a amené une jolie créature. Comment ça se passe avec Bleuenn ? » Elle l'interroge sur cette fille retrouvée, sur son petit ange revenu dans sa vie. C'était un bonheur fou de voir les prunelles de Max étinceler de bonheur, mais elle ne lui a jamais vraiment posé la question. « Elle veut tout le temps du thé et des pêches. C'est moins capricieux. Sans compter qu'elle est tout le temps excitée... je pensais que sa libido en prendrait un coup. Tant mieux. » Elle se met à rire de plus bel, bien satisfaite que la luxure ne se soit pas éloignée de leur quotidien magique.
Emi Burton

_________________
Toi tu dis que la vie est dure et au fond de moi je pense pareil. Mais je garde les idées pures et je dors sur mes 2 oreilles. Évidemment on marche sur un fil, chaque destin est bancal et l'existence est fragile comme une vertèbre cervicale. On t'a pas vraiment menti, c'est vrai que parfois tu vas saigner mais dans chaque putain de vie, y'a tellement de choses à gagner. Ma vie c'est moi qui vais la peindre alors je vais y mettre le feu en ajoutant plein de couleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Des verres à partager. ( Cesaria

Revenir en haut Aller en bas

Des verres à partager. ( Cesaria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Un verre ça va , 3 verres bonjour les dégats ^^
» Abstracly, tu es celle avec qui je veux partager ma vie..[ Abstracly]
» Partager sa peine [Libre]
» [Mission] Parce que ce que nous voulons ne peut être partager
» Des screens à partager ....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Love Dust :: corbeille-