forum privé de RPG
 

Partagez | .
 

 Des verres à partager. ( Cesaria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 116
age : 42
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: Des verres à partager. ( Cesaria Lun 20 Mar - 15:33

Des mots pour oublier.
FEAT. | Cesaria

Cesaria essaie de rendre la soirée agréable, même envoutante. Elle me titille de ses mots et je ne me gène pas pour ne faire de même. Un moyen d’atténuer ta présence qui s’impose dans chacune de mes phrases. Il faut dire qu’il n’est difficile de ne pas parler du malaise qu’engendre notre situation. Et qui se répercute sur pas mal de chose comme mon moral et ma vie sexuelle. Je fais de mon mieux pour ne pas mettre Cesaria dans une situation délicate car je sais que pour elle ce n’est pas évident non plus. Elle essaie de me faire entrevoir diverses possibilités, mais la plus importante étant de t’accepter tel que tu es avec tes forces et tes faiblesses, mais surtout avec ce besoin de luxure à partager avec d’autre. De voir que de mon côté je peux aussi partager d’autre expérience. Ce que j’ai essayé, ce qui a échoué. Ce qui a coupé mes envies au final. Raz le bol de prendre des gifles, j’en prends déjà assez. « Pour le moment je préfère faire comme ça. Je suis assez à côté de la plaque comme ça. Je ne veux pas plus compliqué la situation. En remettant en question ma virilité. » Il est vrai que l’idée de te partager est difficile à avaler. Vu que durant un an je ne t’ai eu que pour moi. J’ai du mal à avoir la même vision que toi sur tout ça. Mais je suis prêt à faire des efforts, le truc c’est que je ne sais pas comment je vais gérer tout ça. « Sur certaines choses nous sommes trop semblables ou trop complémentaires. Par contre c’est sur que sur la vision de la vie à deux là on est à mille lieux. » Je soupire. Je voudrais que tout soit plus simple. Qu’accepter ce fait ne soit qu’une formalité. Mais tout est si compliqué. Si complexe qu’au fond je m’arrive même plus à m’extirper de tout le malaise que cela créer autour de moi. Au contraire je m’y enfonce. Sans trouver de sortie. Mais nous sommes là au départ pour nous changer les idées. Du coup la conversation bifurque sur un jeu de drague subtile. Cesaria se fait délicieuse et je ne peux que rentrer dans cet échange avec sensualité. Il faut dire qu’elle est sublime et y résister est des plus difficiles. De toute façon qui en aurait envie, même si je n’ai jamais imaginé aller au-delà d’une simple amitié avec la belle. Et nos rires se marient à merveilles. J’oublie cette angoisse qui se fait maitre de mon esprit ces derniers temps. Je me laisse juste gagner par le bonheur d’être en sa compagnie. Bonheur simple mais tellement bienfaisant. Shanice se glisse aussi dans la conversation. Je me fais même un peu curieux de ce côté-là. Il faut dire que le regard de la belle s’illumine d’un drôle d’éclat quand le prénom de Shanice est prononcé. « Rien n’est facile avec l’amour. Il faut faire des concessions. Je sais je devrais y penser aussi. Il y a de très bons moments. De moments ou tu as la sensation de flotter même. Et puis parfois tu chutes et ça fait mal. Mais il vaut le coup. Crois moi. Même s’il te déchire le cœur. Il n’y a rien de plus beau quand il est partagé. » J’avais aimé deux fois, pas de la même manière. Pas avec la même intensité. Mais je ne regrettais rien. Même si j’ai souffert et que je souffre encore. Je manque de m’étouffer à l’annonce de Cesaria. Je la regarde avec des yeux écarquillés. Je peux comprendre son désir, toute femme normalement constituer doit avoir envie de devenir mère. Plus que ce que les hommes ont envie de devenir père. Elles c’est dans leurs gênes. Mais je ne peux m’empêcher de rire par rapport à sa remarque. « Moi céder à tes caprices de femme enceinte. Je n’ai plus l’âge pour ça voyons. En plus tu imagines s’il faut que j’aille au Kenya pour te chercher ses fruits. En tout cas je suis certain que tu serais sublime enceinte. Je te vois bien avec ton petit ventre arrondi. Bon reste plus qu’à trouver un homme à la hauteur de la tâche. » Et je la pousse gentiment. Dans sa situation Cesaria devra surement faire appel à une insémination artificielle. Parce qu’un enfant cela ne se fait pas comme ça. « En tout cas tu pourras compter sur moi si faut t’épauler dans cette tâche. » Je lui souris, sans voir que ma phrase pourrait cacher un double sens. Je suis à mille lieux de ça. Je lui parle alors de la grossesse de mon ex femme. Des moments de bonheur comme des moments de doutes. « Oui la magie de l’amour. Et le plus beau cadeau de la vie. Cela se passe très bien. On partage un maximum de temps quand nos emplois du temps le permettent. Elle adore Aiden et elle a trouvé en Lawrence un frère. Ils sont très complices tous les deux et me font parfois tourner en bourrique. On se reconstruit petit à petit. Elle me parle de son enfance même cela reste douloureux pour moi car je ne l’ai pas partagé. Mais bon je suis un père comblé au final parce qu’elle est devenue une belle jeune femme et qu’elle est maintenant à mes côtés. Je ne remercierais jamais assez Aiden et Alexander pour ça. Sans eux je ne l’aurais surement jamais retrouvé. Je ne suis pas assez reconnaissant avec le sexy boy pour ce bonheur. » Bien entendu la grossesse de Shanice revient dans la discussion comme ses envies. Elles sont différentes selon les femmes. Et c’est parfois un vrai casse tête pour nous pauvres hommes que nous sommes. « Quoique cela ne doit pas être facile de trouver des pêches en ce moment. Le thé cool tu ne prépares un thermos et voilà. Oui là aussi c’est tout un programme. Les hormones travaillent secs, elles ne sont jamais rassasiées. Mon ex c’était pareil. J’avais du mal à tenir le rythme parfois. Mais le bébé adore ça quand sa mère prend son pied. Il s’agit d’avantage dans son ventre. Tu as eu la chance de le voir bouger. C’est magique. En tout cas c’est peut être la seule chose que je vous envie. Ce bonheur de sentir la vie grandir en vous durant ces neufs mois. » Je finis mon verre. Cette discussion envahit mon esprit d’un tas de souvenir doux et intenses. Cela m’apaise au fond, même s’il y a toujours une certaine douleur. Je remarque alors que le verre de la belle est également vide. « On en commande un autre ? »

Emi Burton

_________________
« L'amour est un trésor précieux qu'on perd facilement. Donnez-lui donc une base, afin qu'il soit éternel, l'estime et la confiance.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 44
age : 29
Date d'inscription : 13/12/2016

MessageSujet: Re: Des verres à partager. ( Cesaria Ven 14 Avr - 18:52

Des mots pour oublier.
FEAT. | Cesaria

Le sujet Aiden est exposé, devient inévitable. Il est au centre de leurs vies, de leurs poitrines, il prend une place conséquente à en broyer le cœur de Maximilian. Cesaria se concentre sur sa douleur, l'écoute attentivement sur son incapacité à coucher avec quelqu'un d'autre. Elle sent qu'il n'est pas encore prêt et n'a plus envie de le pousser à concrétiser un fantasme qui ne lui appartient pas. Elle n'a plus l'énergie suffisante pour régler des soucis auxquels elle ne trouve plus aucune solution. Elle ignore si ces deux hommes auront la capacité de trouver une alternative qui leur apportera de la satisfaction à tous les deux. Elle le veut de tout son cœur, mais ça ne repose plus sur elle. « J'espère que vous trouverez une solution. » Elle commente sincèrement avant de diriger la discussion vers des contrées plus satisfaisantes.« Oui sinon un couple ne peut pas fonctionner. Mais il ne faut pas non plus s'oublier derrière les concessions. » Elle reprend au sujet de l'amour, lorsqu'elle ose évoquer Shanice et les sentiments qu'elle éprouve à son égard. Elle se sent libre d'exprimer ce qu'elle ressent avec Maximilian, surtout qu'il est capable de l'aiguiller, de lui apporter des réponses sur les doutes qui restent coincés dans son cœur. Elle n'a jamais senti ce sentiment agréable lui submerger le cœur, lui enserrer le ventre. « Promis je serai plus sage que ça et je te fatiguerai pas trop. » Elle plaisante lorsqu'ils abordent la grossesse, et notamment la sienne, future et présagée. Cesaria se voit de plus en plus dans le rôle de mère. « Aiden, ou toi ? Je ne me vois pas me fier à un inconnu. » Elle annonce avec franchise, car si elle devait choisir l'insémination artificielle, elle voudrait que le géniteur reste présent dans le quotidien de l'enfant. Elle voudrait pouvoir se reposer sur un homme en cas de problème, et il n'y a que ces deux-là qui seraient capables de respecter ses exigences. Encore faut-il que l'un ou l'autre accepte. Finalement Max continue sur un sous-entendu peu volontaire, mais qui provoque le rire de Cesaria. « Ahah, tu te proposes en candidat ? Je signe où ? » Elle le charrie, parce que toute occasion est bonne pour le taquiner et engendrer son rire. Le sujet tourne finalement sur Bleuenn, la gamine de son ami qu'il a retrouvée il y a seulement quelques mois. « Elle partage avec toi ce que tu as manqué, c'est déjà énorme même si ça peut être frustrant. Tu aurais pu aussi être complètement absent de sa vie, sans connaître les détails de sa jeunesse. Même si elle n'aurait jamais dû t'écarter de ces instants. Elle ne méritait pas de se les accaparer. » Elle évoque cette femme qu'elle ne porte pas dans son cœur pour la morosité qu'elle a crée chez Maximilian. Pour l'avoir éloigné de sa propre fille. « Non on peut en trouver facilement, surtout venant d'Australie. Oui tu vois rien de trop compliqué à satisfaire, mais comme tu dis, pour ce qui est de la luxure, je commence à être fatiguée moi ! Elle m'use ! Pour le moment il n'est pas assez développé pour le sentir, mais j'ai hâte de sentir les petits pieds venir titiller Shanice. » Elle sourit amoureusement, se sentant chanceuse du bonheur qu'elle vit actuellement. « Avec plaisir. La même chose. » Elle le laisse commander, avant de lui apprendre une nouvelle récente. « Faudra que tu viennes dîner à l'appart un jour. Quand on aura notre nouvel appartement. Car on va emménager toutes les deux. » Elle continue de sourire, avant de prendre son nouveau cocktail et ingurgiter une gorgée. Elle savoure le goût : tout lui semble succulent en ce moment. Chaque petite chose de la vie prend une tournure différente, plus exquise.

Emi Burton

_________________
Toi tu dis que la vie est dure et au fond de moi je pense pareil. Mais je garde les idées pures et je dors sur mes 2 oreilles. Évidemment on marche sur un fil, chaque destin est bancal et l'existence est fragile comme une vertèbre cervicale. On t'a pas vraiment menti, c'est vrai que parfois tu vas saigner mais dans chaque putain de vie, y'a tellement de choses à gagner. Ma vie c'est moi qui vais la peindre alors je vais y mettre le feu en ajoutant plein de couleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Des verres à partager. ( Cesaria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Un verre ça va , 3 verres bonjour les dégats ^^
» Abstracly, tu es celle avec qui je veux partager ma vie..[ Abstracly]
» Partager sa peine [Libre]
» [Mission] Parce que ce que nous voulons ne peut être partager
» Des screens à partager ....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Love Dust :: corbeille-