forum privé de RPG
 

Partagez | .
 

 une rencontre surprenante (Maxtian - 1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1176
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: une rencontre surprenante (Maxtian - 1) Mar 17 Jan - 0:06

Les fêtes de fin d’années approchent avec leur lot de surprises et d’émerveillement. Une fois n’est pas coutume, il compte passer les fêtes de fin d’années en compagnie de sa famille, d’Adrian et de Grand’pa. Il ne doute pas que ces vacances de Noël vont être source de joie pour tout le monde. Sebastian est résolument enchanté de retourner à Auckland pour profiter de sa famille, qui l’a toujours soutenu, même dans ses périodes de faiblesse. Il a de la chance d’avoir une famille si unie et il est heureux qu’Adrian et Grand’pa en fasse partie. Pourtant, cette année, il va leur présenter leurs filles. Même si Tawera n’arrivera que deux jours après Noël, il est résolument enchanté de pouvoir la présenter à ses parents, qui sont vraiment impatient de la rencontrer et de la couvrir de cadeau. Alors, comme tout bon responsable, Sebastian prépare son départ. Il monte son équipe de bénévoles qui viendront s’occuper de ces petits protégés, qui attendent patiemment qu’on ne les adopte. Une fois n’est pas coutume, il se dirige vers la salle de soin où le remplaçant d’Andrew s’en occupe. Il s’inquiet de son état de santé et le vétérinaire bénévole lui explique la situation. Il a pas mal trinqué, est en situation de déshydratation, mais son état est stationnaire. Cela le rassure et il ne peut pas s’empêcher de laisser un soupir de soulagement s’extirper de ses lèvres. C’est à ce moment-là qu’une bénévole vient à sa rencontre pour lui indiquer qu’une personne le demande. Une demande qui le surprend, mais il l’informe qu’il arrive et se dirige vers l’entrée après avoir fini d’échanger avec un membre de son équipe. Ses pas se font lents, mais assurés. Il se demande l’identité de la personne qui le demande, mais n’est pas plus intrigués que cela. C’est ainsi qu’il arrive dans le hall du refuge. Il y trouve un homme d’âge assez mur. A première vue, la quarantaine d’année, qu’il ne semble pas connaitre à première vue. Son regard rencontre celui de l’homme et un sourire bienveillant se loge naturellement sur ses lèvres. « Bonjour. » Il l’accueille dans un ton cordial en se rapprochant de lui. Il lui tend la main en tant qu’homme bien éduqué. « Je suis Sebastian, vous souhaitiez me parler, c’est bien ça ? » Il questionne sans perdre sans perdre de sa bienveillance à son égard. « C’est à quel sujet ? » Il ajoute, car particulièrement curieux d’entrevoir la raison de sa présence au sein du refuge, mais également de connaitre son identité. Il doit bien admettre que tout ce mystère l’intrigue.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.


Dernière édition par C. Sebastian Lewis le Mer 18 Jan - 0:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 101
age : 42
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: une rencontre surprenante (Maxtian - 1) Mar 17 Jan - 9:18

Une rencontre surprenante.
FEAT. | Sebastian

Il y a plusieurs jours que l’envie d’aller voir Sebastian au refuge me taraude les tripes. Enfin surtout depuis notre discussion après ta soirée en leur compagnie. Je ne sens pas mal largué, même si cette fois je ne me suis resté calme et que je t’ai écouté. Voulant vraiment arranger les choses entre nous pour repartir sur des bonnes bases. Mais il n’empêche que j’ai du mal à comprendre ce besoin, ce désir de laisser un autre se joindre à un acte charnel. Cela n’a jamais fait parti de mes idéaux, ni de mes envies. Et je sais que Sebastian était un peu comme moi, au départ. J’aimerais savoir comment il a réussi à franchir le pas. A oser sans être dégouté ou frustré. Je sais que ce genre de chose ne peut se faire que par amour. Et je t’aime mais quand j’y pense cela m’effraie. Cela me serre la gorge. Me laissant un gout amer dans la bouche. C’est ton univers pas le mien et j’ai la trouille d’être largué. Dérouté. Et de flancher. De ne penser qu’à fuir et au final te décevoir et te voir à nouveau t’éloigner. Je ne sens perdu parce que je veux pouvoir aller de l’avant. T’offrir ce plaisir. Mais la peur vient me tirailler et pas que la peur. Tout un tas de sensation m’embrouille. Alors sans t’en parler je décide d’aller au refuge. J’embarque Northman. Sebastian sera heureux de voir qu’on prend bien soin de lui. Je me sens fébrile, pire qu’un gamin qui va faire une connerie. Je m’adresse à la première personne que je vois lorsque j’arrive au refuge, et demande Sebastian sans plus de formalité. Elle me dit qu’elle va le chercher. Je lâche Northman. Je sais qu’il restera dans les parages. Mon angoisse ne fait qu’augmenter lorsque je l’attends. Me demandant si c’est vraiment une bonne idée. Comment je vais aborder tout ça. J’ai presque envie de partir quand je vois un homme se diriger vers moi sourire aux lèvres. « Bonjour. » Je lui souri en retour, légèrement crispé. Je lui serre la main. « Oui je voulais vous parler en effet. » Je me sens un peu idiot. Je cherche Northman du regard. Il revient vers nous tout en frétillant de la queue. Il vient se coller à Sebastian. « Je suis Max. Je pense que vous rappelez de Northman. Aiden a craqué dés qu’il l’a vu. Faut dire qu’il est adorable. » Peut être va-t-il penser que je lui ramène le chien ou que quelque chose cloche avec lui. Mais ma présence n’a rien à voir avec tout ça. « On pourrait se parler en privé … c’est assez délicat. Enfin si vous avez quelques minutes à m'accorder, je ne voudrais pas vous déranger. » Ma voix est marquée par la gêne. Mais pas la peine de tourner autour du pot et puis plus j’attends moins j’aurais le courage. Et Sebastian a surement autre chose à faire.
 
Emi Burton

_________________
« Un baiser, c'est quelque chose de plus que le premier contact charnel de deux corps: c'est l'exhalation de deux âmes enamourées. Mais le baiser criminel longtemps retenu, longtemps désiré, est plus sensuel encore. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1176
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: une rencontre surprenante (Maxtian - 1) Mar 17 Jan - 13:08

Sebastian vient naturellement à la rencontre de cet inconnu. Il est intrigué par sa présence, notamment par ses raisons qui l'ont conduis jusqu'au refuge. Il l'observe avec bienveillance, car ce trait de caractère fait partie de sa nature. L'homme le salut à son tour, confirme son désir de lui parler personnellement. Ce mystère est troublant, mais il attend patiemment qu'il aborde le sujet dont il est venu lui parler. Pourtant son intérêt est détourné par l'arrivée intempestive d'une boule à poil qu'il reconnait immédiatement. "Northman ! Petit vieux, qu'est ce que tu fais la ?" Il questionne l'animal en venant se baisser vers lui pour lui prodiguer des caresses qu'il réclame. Il est tout fou, frétille de la queue, heureux d'être sujet à de telles attentions de sa part. D'un seule coup, l'évidence frappe son esprit. Serait-ce Maximilian, le petit ami d'Aiden ? Ce que valide l'homme par ses propos. Sebastian est troublé par cette découverte, son sourire s'effrite légèrement. Il ne comprend pas. Est il là pour régler ses comptes ? Pourtant, il ne sent pas d'énervement dans l'attitude du plus vieux. Alors, il se décontracte à son tour. "Ravi de vous rencontrer, enfin tu me permets de te tutoyer ?" Il ne veut pas trop que le malaise persiste. Il se relève sourire aux lèvres. "Comment oublier cette petite fripouille. Leur rencontre était adorable. Un vrai coup de coeur pour les deux." Il se souvient de cette journée. Maximilian demande à le voir en privé. "Bien sûr, pas de soucis." Il déclare en l'invitant à le suivre dans son bureau. Il lui ouvre la porte, le laisse entrer. "Tu veux boire quelque chose ? Un cafe, un thé ou un jus de fruit ?" Il questionne en l'invitant à s'asseoir sur le canapé qui est présent dans la pièce. Il prépare leur boisson, les dépose sur la table avant de s'asseoir face à lui, légèrement nerveux. "Je t'écoute..." Il lance avec douceur dans un sourire compatissant et bienveillant. Il est prêt à entendre ce qu'il veut parler avec lui, même si cette rencontre lui semble curieuse.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.


Dernière édition par C. Sebastian Lewis le Mer 18 Jan - 0:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 101
age : 42
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: une rencontre surprenante (Maxtian - 1) Mar 17 Jan - 19:40

Une rencontre surprenante.
FEAT. | Sebastian

L’idée de partir effleure mon esprit car je ne sais pas si l’idée est si bonne que ça. Mais Sebastian se trouve rapidement face à moi. Du coup je suis un peu coincé pour faire demi-tour. Il m’accueille chaleureusement, je me demande s’il se doute de qui je suis. Après tout tu aurais pu lui montrer une photo. Je me sens fébrile. Comment va-t-il prendre mon intrusion dans sa vie privée ? Nous nous saluons et je confirme que je souhaite lui parler. Northman arrive sur le coup. Sebastian le reconnait et se baisse pour le caresser. Le chien est fou de joie à croire qu’il est en manque de tendresse à la maison. Cela me fait sourire de voir comment il se comporte. Je remarque alors le changement chez Sebastian, il a du faire la relation et je lui confirme par mes dires que je suis Max. Je sens le trouble l’envahir durant quelques secondes. Ce que je peux comprendre. Il doit se demander ce que je fais vraiment là. Je me le demande moi-même. Tout ce que je sais c’est que je ne viens pas en ennemi. Ni pour régler des comptes. « Enchanté de vous rencontrer aussi. Et pas de souci pour le tutoiement cela sera plus facile. » Northman revient vers moi se collant à ma jambe. Sebastian se relève, son sourire est revenu, ce qui me détends un peu. Même si je reste mal à l’aise vu la vraie raison de ma présence. « Oui moi j’étais au bureau en train de rattraper un merde. Aiden m’a rapidement convaincu. Faut dire que son pouvoir de persuasion est assez fort sur moi .. enfin dans certains domaines. » Il est vrai que j’avais rapidement craqué en voyant les photos. Je me souviens même quand ils ont débarqué dans le bureau et comment c’est fini la journée. Je soupire. Et je suis Sebastian dans son bureau. « Je veux bien un café merci. » Et je m’installe sur le canapé. Northman se couche tranquillement à mes pieds. Je lui grattouille la tête. Toujours aussi fébrile. Sebastian pose les boissons sur la table et s’installe face à moi. Je le sens légèrement nerveux. Même s’il reste souriant. Je le détaille un instant. Il a un visage beaucoup plus doux que celui d’Adrian. Et un charme certain se dégage de ses traits. « C’est assez délicat .. je ne sais pas comment aborder cela .. je ne voudrais pas te mettre mal à l’aise .. » Je croise mes jambes, passe ma main dans mes cheveux. « C’est par rapport à Aiden .. enfin à ses fantasmes .. » Je rentre dans le vif du sujet, pas besoin de tourner autour du pot.  « Je sais qu’il vous a parlé de mes réticences face à certaines de ses  envies … enfin il a peut être plus abordé le sujet avec Adrian. » Je n’ose même pas le regarder dans les yeux. Difficile d’avoir en face un homme qui a partagé un instant d’intimité avec toi. Enfin surtout un instant de ce genre.
 
Emi Burton

_________________
« Un baiser, c'est quelque chose de plus que le premier contact charnel de deux corps: c'est l'exhalation de deux âmes enamourées. Mais le baiser criminel longtemps retenu, longtemps désiré, est plus sensuel encore. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1176
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: une rencontre surprenante (Maxtian - 1) Mer 18 Jan - 0:19

« Je me souviens. » Il déclare avec bienveillance au sujet d’un souvenir qu’ils ont en commun. Il tente de détendre l’atmosphère bien qu’il demeure particulièrement intrigué par la raison de sa présence. Il n’a pas l’air d’avoir de l’animosité à son égard, ce qui est rassurant et lui permet de se détendre, mais cela n’en demeure pas moins déroutant. Seulement, il s’efforce de ne pas montrer ses doutes pour ne pas accroitre la tension qu’il sent émaner du corps du plus vieux. En accord avec sa demande, il l’invite à le suivre dans son bureau où il pourra sans doute s’exprimer plus librement. Sebastian lui prépare un café comme il lui demande et l’observe prendre place sur le canapé. Il ne s’est pas du tout préparé à cette rencontre. Elle ne lui ai pas déplaisante, mais pour l’instant, il se sent perdu par son intrusion dans sa vie. Il se demande sincèrement du sujet qui est au cœur de sa présence au sein du refuge. Sebastian le fixe quelques longues secondes, imagine que cela doit être en lien avec Aiden et hypothétiquement leur soirée à trois, qui a connu une fin particulièrement singulière, mais il s’efforce de ne pas trop s’angoisser à ce sujet et de patienter. C’est une qualité qui lui est propre et il finit simplement par retrouver son invité pour lui donner sa collation et l’inviter à se livrer sur le sujet de cette rencontre impromptue. Il sent sa nervosité, mais se contente de lui sourire en le fixant avec attention et bienveillance. Il désire lui permettre de s’exprimer librement, sans lui donner l’impression qu’il va le juger, car ce n’est pas dans sa nature. Le sujet évoqué est celui qu’il avait envisagé de son côté. « Ce n’est pas un sujet simple, il faut bien l’avouer. » Il déclare simplement en lâchant un petit rire, qui se veut naturel. « Cela ne me met pas mal à l’aise, bien que cela soit assez atypique. » Il lui sourit simplement en venant se racler la gorge. « Mais en effet, il en a parlé avec nous. » Il déclare sans rentrer plus dans le détail des confidences, car ce n’est pas son rôle. « Et je comprends tes réticences vis-à-vis de tout cela, car je les ai subis également, par le passé. Alors, rassures-toi, je ne me permettrai pas de te juger. » Il indique dans un doux sourire en venant boire une gorgée de son café. Cela ne l’empêche pas de se demander ce qu’il attend de lui, de leur rencontre. « Est-ce que tu veux en parler avec moi ? Parler de mon expérience ? » Il questionne, car il ne voit que cette raison autour de ce mystère. Cela serait vraiment surprenant, car cela fait référence à quelque chose de très intime pour tous les deux. Cela semble assez atypique pour une première rencontre, mais pour une raison qui l’échappe, il sent que Maximilian a besoin de s’exprimer à ce sujet pour avoir un point de vue différent. Du moins, qui puisse l’aiguiller. Il suppose que c’est pour cela qu’il est face à lui, mais il se contente d’attendre pour en savoir plus.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 101
age : 42
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: une rencontre surprenante (Maxtian - 1) Mer 18 Jan - 8:56

Une rencontre surprenante.
FEAT. | Sebastian

Je ne me sens pas plus à mon aise une fois dans le bureau. Même si le lieu nous permet d’avoir une intimité totale, le sujet que je souhaite aborder me rend nerveux. J’ignore comment va réagir Sebastian. J’ignore moi-même comment j’aurais réagi si la situation était inversé. Tout cela me mine et me ronge. Je m’installe sur le canapé. Essayant de ne pas me laisser gagner par l’angoisse qui se fait plus vorace au sein de mes entrailles. Il n’y aucune colère, juste des sensations désagréables. J’espère que la discussion avec Sebastian m’apportera des réponses et m’aidera à affronter la suite. Sebastian pose les cafés sur la table et s’installe en face de moi. Je suis certain qu’il sent ma nervosité comme je devine la sienne. Alors je rentre rapidement dans le vif du sujet, ne voulant pas qu’il se torture l’esprit en essayant de deviner la raison de ma présence. « J’avoue que moi je me sens très mal d’en parler. Je n’ai pas la facilité d’Aiden avec ce genre de discussion. » Je lui souris, j’essaie de me détendre. Mais je sens une boule coincé au fond de mon estomac. Il me dit qu’il me comprend car lui aussi a eu pas mal de réticences par le passé par rapport à tout cela. Il ne me jugera pas. « Merci parce que parfois j’ai la sensation qu’Aiden a du mal à comprendre mes réticences ou plutôt du mal à comprendre pourquoi je n’arrive pas à passer au dessus. Pour lui cela parait si simple pour moi c'est l'enfer. » Je bois quelques gorgées de mon café, il a du mal à passer. Je caresse Northman vu qu’il relève sa tête, cela me détend un peu. Je soupire. Sebastian par ses mots ouvre une porte et je ne peux la refuser. « Oui c’est pour ça que je suis là. A vrai dire c’est parce que je .. sais ce qui c’est passé .. à la soirée après le souper .. enfin .. » Je racle ma gorge. « Je sais qu’Aiden vous a regardé et a participé .. » Je prends une grande respiration. « Je l’ai attendu ce soir là parce que je voulais savoir comment c’était déroulé la discussion par rapport à son projet. Il est rentré tard et lorsque j’ai vu sa tenue débraillée .. lorsque j’ai gouté ses lèvres j’ai vite compris .. je ne pensais pas que c’était avec Adrian et toi .. je pensais juste que c’était  .. enfin .. et il m’a dit .. il m’a surtout dit qu’il vous avez trouvé beau dans la luxure ..  qu’il n’y avait pas de tabou entre vous juste de la confiance …  et que c’est ceux qu’il voudrait partager avec moi.  J’ai senti combien il était déçu de ne pas vivre la même chose en ma compagnie. » Ma voix est faible, je sens les larmes venir titiller mes yeux. Parler de tout cela est difficile et douloureux. « Comment tu as fais pour accepter que d’autre te regarde faire l’amour .. ou pour être toucher par un autre qu’Adrian en sa présence. Entre Aiden et moi c’est si fusionnel quand on fait l’amour que je ne vois pas le besoin .. je ne ressens pas le besoin d’y ajouter un inconnu ou de me livrer aux regards d’inconnu .. c’est intime et cela n’appartient qu’à nous .. je n’arrive pas à saisir .. je suis paumé .. j’ai la trouille de le perdre .. je veux juste qu’il soit heureux .. mais .. » Je me lève pour cacher mes larmes que j’ai du mal à contenir. Parler de tout ça me bouleverse au plus haut point.
 
Emi Burton

_________________
« Un baiser, c'est quelque chose de plus que le premier contact charnel de deux corps: c'est l'exhalation de deux âmes enamourées. Mais le baiser criminel longtemps retenu, longtemps désiré, est plus sensuel encore. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1176
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: une rencontre surprenante (Maxtian - 1) Mer 18 Jan - 11:51

Sebastian découvre le sujet que Maximilian désire aborder avec lui. La thématique est bien singulière pour une première rencontre, mais Sebastian semble percevoir un besoin du plus vieux de s’exprimer à ce sujet. Alors, il veut bien outrepasser sa réserve naturelle pour en parler librement, puisque de toute évidence Maximilian sait certaines choses sur sa vie intime et vice-versa. Cela est étrange de rencontrer le compagnon d’un ami de son propre compagnon, qui en sait sur lui autant que le contraire est vrai. Ils ont manqué une étape dans cette affaire, mais cela l’amuse quelque peu, car cet homme fait déjà partie de ses connaissances sans l’être véritablement. Il s’efforce juste de le mettre en confiance enfin de pouvoir l’aider puisqu’il semble être en sa présence pour obtenir des détails, qui lui échappent encore. D’autant plus, qu’il a bien senti qu’Aiden souffrait de la situation tout autant que son partenaire et Sebastian a appris à l’apprécier, malgré la jalousie naturelle que sa complicité avec Adrian éveille en lui. Il veut bien prendre sur lui pour aider son prochain, car c’est fondamentalement inscrit dans sa nature en tant qu’individu. « On a tous des sensibilités différentes. » Il tente de temporiser les propos du plus vieux de sa voix douce. « Ce n’est pas un crime autant pour toi, que pour lui, bien que cela créé un malaise entre vous, c’est certain. » Il ajoute pour tenter de lui faire comprendre qu’il n’est pas certain qu’Aiden lui en veuille de ne pas passer au-dessus, mais qu’en effet, cela créé un tabou frustrant entre eux. Mais aucun des deux ne peut y faire quoi que ce soit. Il n’est pas certain qu’il existe de solution miracle à ce sujet, si ce n’est d’être bienveillant et attentif aux propos de l’autre, sans trop les prendre personnellement. Ce qui n’est pas toujours facile. Il a été le premier à être impacter par cette réalité. Seulement, il est parvenu à avancer dans cette voie là et il semble percevoir que Maximilian semble aborder son expérience. Ce qui est le cas. Sebastian l’écoute attentivement. Il le laisse déverser son flot de paroles, lui expliquer sa situation. Il ne dit mot durant ce laps de temps, ne prend pas une posture gênée ou autre. Il ne se sent pas coupable d’avoir gouté à cette expérience avec son homme et Aiden. C’est devenu quelque chose de coutumier et d’intime pour lui. Il sent bien que cette douleur et frustration lui prend les tripes. Cela ne laisse pas l’hispanique indifférent. Il se pince la lèvre en silence, ne fait aucun geste pour ne pas rendre sa fébrilité plus conséquente. Il réfléchit à ce qu’il lui a dit. « Pour commencer, je pense surtout que ma relation avec Adrian à quelque chose d’unique. Je ne sais pas s’il est possible de comparer nos situations. Du moins, de manière si intime. » Il déclare en venant enlacer ses doigts, la mine sérieuse. « Je pense que la force de notre relation est due au fait que je sais qui il est. Je connais Adrian, sa nature et je l’ai toujours aimé tel qu’il était. J’ai accepté d’être avec lui, en sachant qu’il me serait infidèle selon le paradigme que j’avais. Seulement, cette réalité pour moi, ne l’était pas pour lui. Je ne dis pas que cela a été facile pour moi d’encaisser cette réalité. J’ai beaucoup souffert lorsque je le savais avec d’autres hommes ou quand il rentrait et filait directement sous la douche. J’ai longtemps imaginé ce que les autres pouvaient penser de moi, du fait que j’étais cocu, mais je me suis rendu compte que je ne faisais que me détruire et j’en oubliais de profiter simplement du bonheur qu’il m’apportait, de la force de notre amour. Ce que je veux dire par là, c’est que je sais qu’aucun homme ne lui apporte ce que je lui procure. J’ai confiance dans les sentiments et l’affection qu’il me porte. Je sais qu’il tient à moi autant que je tiens à lui, que cette dépendance est réelle et profonde, qu’il ne sera pas possible de la détruire, qu’importe nos disputes ou les impasses qu’on traverse. C’est juste une certitude. Et quand tu en prends conscience, quand tu acceptes cette réalité, tu te sens plus léger, moins tourmenté. » Il fait une pause en venant chercher son regard. « Pour avoir entendu Aiden en parler, je pense que c’était ce qu’il voulait sous-entendre en parlant de confiance profonde l’un en l’autre. Cela ne peut qu’être beau puisque c’est juste ancré en nous. Et je pense qu’Aiden ressent cela pour toi. Après, il est vrai que lorsqu’on aime, on n’aime pas partager. C’est ancré dans notre nature en tant qu’être humain, mais également dans les valeurs qui ne sont inculquées. La luxure pour être considérée comme correcte se doit d’être consommé à deux. Je l’ai longtemps pensé. Lorsqu’Adrian m’a proposé de me faire connaitre ces soirées libertines, j’ai été beaucoup réticent. Du moins, sur la réserve. » Il admet en venant inspirer profondément. « A vrai dire, j’étais carrément flippé, mais j’avais envie de découvrir l’univers de mon homme. Cela me semble important de connaitre parfaitement celui avec qui tu partages ta vie, sans le juger ou tenter de le faire rentrer dans les valeurs qui te sont propres. Je ne lui ai rien promis, si ce n’est celle d’essayer, de voir si cela pouvait me plaire. Et on est allée à l’une d’entre elles. Je me suis retrouvé au milieu de corps qui se frôlent, se caressent et s’envoutent sans Adrian. J’étais vraiment nerveux, j’ai laissé un homme m’approcher et je me suis juste dis qu’il fallait que j’essaye pour ne pas m’exprimer sans rien avoir expérimenté afin de ne pas laisser mes angoisses gagner. Seulement, cela a été un échec. Cela avait beau être agréable, il me manquait Adrian et quand je l’ai vu prendre les reins d’un autre, ça m’a complètement chamboulé. L’imaginer était une chose, le voir, cela a été insupportable. Alors, je suis parti et Adrian m’a suivi. Il a été particulièrement touché que j’ai essayé et on a parlé de tout cela. On a défini des règles, parce que l’ambiance de ses soirées n’étaient pas désagréable et cela avait un côté excitant, différent de ce que j’avais vécu jusqu’à ce jour. Alors, on y est retourné une semaine après, en couple et on a fait l’amour au milieu de ses gens. Je ne me suis pas posée de questions sur la manière qu’on me regardait ou que même ce que les gens pourraient penser de savoir que je m’adonne à ce type de luxure. J’avais juste envie de partager ça avec mon homme et cette étreinte a été terriblement exquise, érotique et divine. Si je me suis senti très pudique au début, Adrian m’a juste permis de me laisser aller, juste profiter de l’instant au milieu de ses corps qui s’assemblent, toujours avec respect et érotisme. En ce qui concerne les plans à trois… Cela s’est fait petit à petit. Seulement, tout ceci est possible que si tu te sens capable de dépasser tes convictions, mais surtout si tu en as envie. » C’est la condition première pour que ça puisse marcher, mais il faut également que l’autre soit patient, qu’il aide l’autre à s’immiscer dans son univers. « Aujourd’hui, je me sens plus libre dans ma tête et je n’ai pas honte d’affirmer que je savoure autant mes étreintes quand je suis qu’avec Adrian, que quand y’a un autre homme qui s’ajoute à notre joute. Tout simplement, parce que ces hommes créent un jeu coquin entre nous, que je trouve particulièrement grisant et procure des sensations uniques. » Il se pince la lèvre en laissant échapper un petit rire amusé et nerveux, car il se rend compte du contenu des confidences qu’il affirme aujourd’hui. Par le passé, il en aurait été incapable. Ce qui prouve qu’il se sent plus libre que jamais. Il vit pleinement sa vie de couple sans aucun tabou et en est très heureux.  

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 101
age : 42
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: une rencontre surprenante (Maxtian - 1) Jeu 19 Jan - 15:16

Une rencontre surprenante.
FEAT. | Sebastian

Difficile d’être à mon aise lorsque j’aborde le vrai sujet de ma présence en ce lieu. Surtout que c’est la première fois que je me trouve face à Sebastian. Je ne sais pas trop ce que je cherche en venant parler de ce problème avec lui. C’est tellement personnel. Je ne suis pas sur qu’il est envie de me faire part de sa propre expérience. Après tout moi je trouve cela intime et privé. Il pourrait penser la même chose et me faire comprendre que cela ne me regarde en rien. Mais au contraire il essaie de me mettre à l’aise, même si cela s’avère compliqué. J’ai du mal avec ce sujet face à toi alors là face à un inconnu. Quelle galère. Une vraie torture qui me massacre l’âme et le cœur. Même si Sebastian a partagé un moment intime avec toi. Même s’il est au courant de tous nos soucis de couple et surtout de mes réticences. L’exercice est une épreuve. « Cela crée bien plus qu’un malaise entre nous c’est la cause de notre rupture et la cause du merdier dans lequel on se trouve. »  Je suis conscient que j’y j’avais accepté sans aucune retenue de rentrer dans ce jeu sexuel il n’y aurait pas eu de rupture. Comme je suis conscient que si je n’arrive pas à dépasser mes retenues et mes craintes tu continueras à vivre une vie de luxure à côté de la notre. Et je ne suis pas sur de survivre à cela. Comme je ne suis pas sur d’arriver à franchir ce pas. Pas parce que je n’ai pas confiance en toi. Mais parce que je n’ai pas confiance en moi. Et que j’ai peur que mes barrières viennent m’éclater à la gueule sans que je m’y attende. Je lui explique pourquoi au final je suis là. Ce qui m’a poussé. J’essaie de cacher mes émotions mais c’est difficile. Même après plusieurs jours je me sens toujours autant troublé par ce que tu m’as dis. Parce que j’ai ressenti. C’est autant douloureux et frustrant que le soir ou l’on a abordé le sujet. Cela me soule d’être autant blessé même après plusieurs jours par tout ça. Et surtout de sentir la peur m’étreindre avec plus de force à chaque fois. D’être largué et démuni face à ton besoin. Besoin que j’ai peur de ne pas arriver à te l’offrir. Bloqué par tout un tas de principe et de règle établie. Je me lève un instant pour cacher ma détresse et je fais quelque pas pour calmer mon angoisse. Et je me rassois à nouveau alors que Sebastian commence à me répondre. J’ai du mal à le regarder en face. Mais je l’écoute avec attention alors qu’il se livre. Sur lui et sur sa relation avec Adrian. Difficile de douter de leurs sentiments sincères et vrais. Difficile de ne pas comparer ce que Sebastian a vécu avec ce que je vis. Mon cœur se serre sous certains mots. Difficile de ne pas voir mes doutes et mes peurs dans ses doutes et ses peurs. Il parle sans tabou de ce qu’il a éprouvé. Ressenti. Des règles qu’ils ont établi après l’échec de la première expérience. Je suis certain que j’éprouverais la même chose. Te voir prendre d’autre rein serait insupportable. Insurmontable. Pour lui cela doit se faire petit à petit et avec envie. Au final il apprécie ce qu’il partage avec Adrian autant lorsqu’ils sont tous les deux que lorsqu’un autre se joint à eux. Je ne sais que penser de tout ça parce que je me sens toujours autant perdu. « Je ne sais pas si j’en serais capable pourtant j’aime Aiden comme un dingue plus que ma propre vie. Et je flippe tellement de le perdre et aussi de le décevoir .. ce que j’ai déjà fait en réagissant comme un connard par rapport à tout ça. » Je soupire. « Je connais Aiden depuis plus de dix ans maintenant. On a passé sept ans à Auckland avant qu’il ne vienne à Wellington. Durant sept années notre relation a pris plusieurs chemins. J’étais perdu quand je l’ai rencontré. Il était mineur. Et j’étais un dominant. Comme lui d’ailleurs. Il est arrivé avec toute sa jeunesse et sa belle gueule. Et j’ai craqué. Je me suis donné comme jamais. Et il c’est donné en retour. J’étais l’épaule quand il allait mal, le père quand il fallait et l’amant à chaque fois que le désir nous brulait les entrailles. A côté de cela on avait notre vie, il baisait ailleurs et moi aussi. Mais quand on se retrouvait on faisait l’amour et c’était beau et puissant. Il ne m’a jamais demandé de partagé un plan à trois ou une soirée libertine. Je n’y demandais rien. Je prenais juste ce qui me donnait sans réellement prendre conscience qu’il kidnappait doucement mon cœur. Et puis il est parti. Je ne l’ai pas retenu après tout il fallait qu’il vive sa vie. Et j’ai essayé de vivre la mienne. Mais au final j’ai pris en pleine tronche la force de mes sentiments pour lui. J’ai essayé de l’oublier dans d’autre rein mais rien. Rien n’avait la saveur de nos nuits de luxure. Et Cesaria m’a poussé à le rejoindre pour lui dire ce que j’éprouvais. Après trois ans de séparation enfin physique car nous n’avons jamais perdu contact. Je n’étais pas certain qu’il éprouve la même chose. Ce sentiment fou qui nous aliène le cœur. En tout cas le mien était tout à lui. Et nos retrouvailles ont été un vrai feu d’artifice. L’alchimie était toujours aussi tenace et vorace. » Je souris en pensant à cette nuit de luxure à Miami après trois ans d’abstinence de ton corps. « Je ne lui ai pas avoué mes sentiments tout de suite. On se voyait il avait sa vie à côté et moi la mienne. Et puis il y a eu le tremblement de terre et j’ai cru que je ne m’en sortirais pas vivant. Je lui ai dis ce que j’éprouvais vraiment ce mot qui le chamboule à chaque fois et qu’il a du mal à dire. Même s’il le ressent. Et puis on c’est mis en couple et je lui ai demandé d’être fidèle. Ce qu’il a été pendant plus d’un an. Faisant preuve de calme face à mes accès de jalousie surtout quand il retrouvait Alexander. Et puis il y a eu ce malaise et il m’a parlé de ses fantasmes. Fantasmes contre lesquels il ne pouvait plus lutter parce qu’il faisait parti de lui. » Je me colle au fond de mon siège et regarde Sebastian. « Depuis c’est le bordel. Parce que je ne suis pas foutu de lui offrir ce qu’il a envie. Parce que j’ai peur qu’il prenne plus son pied avec un autre. Même si je sais que ce qui a entre nous niveau sexuel est unique. Mais c’est plus fort que moi. L’âge aussi, j’ai plus de quarante et je ne suis pas à l’abri qu’il trouve meilleur étalon que moi. » Je rigole à cette réflexion. « Mes principes. Je ne sais pas si je vais passer au dessus de tout ça. Je me sens si con et j’ai si peur. Je ne supporterais pas de le perdre. Je veux juste le rendre heureux et c'est pour ça que je je lui avais rendu sa liberté. Belle connerie que je paie cher. Très cher. » Difficile de cacher la souffrance qui a cet instant m'enlace.
 
Emi Burton

_________________
« Un baiser, c'est quelque chose de plus que le premier contact charnel de deux corps: c'est l'exhalation de deux âmes enamourées. Mais le baiser criminel longtemps retenu, longtemps désiré, est plus sensuel encore. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1176
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: une rencontre surprenante (Maxtian - 1) Lun 6 Fév - 10:32

A la demande de Maximilian, Sebastian s’efforce de lui apporter des éléments pour entrevoir une situation complexe. Sa bienveillance naturelle le pousse à aborder des souvenirs sensibles, de faire une introspection sur les émotions qui l’ont traversé lors de cette expérience étrange. Il espère que ces propos pourront l’égayer, mais semble échouer dans cette manœuvre. « Tant que tu essayes, je suis certain qu’il sera touché par ton geste. » Il commente, certain de son affirmation. Il ne connait pas aussi bien Aiden que le plus vieux, mais il sait à quel point cet homme et Adrian ont des similitudes nombreuses. C’est un bel acte d’amour à ses yeux, de tenter de se formater aux habitudes de la personne qu’on aime. Cela ne veut pas dire qu’il faut forcément aller jusqu’au bout. L’important est de ne pas dépasser ses limites, mais être en mesure de les élargir en trouvant un équilibre. « Alors de quoi as-tu peur, Maximilian ? » Il questionne avec douceur. « Ce que vous avez me semble unique. Etais-tu plus malheureux à cette époque quand tu le partageais ? Craignais-tu les autres autant que tu les crains maintenant ? » Il pose ses interrogations pour mieux entrevoir la psychologie du plus vieux. Il n’insiste pas plus, le laisse poursuivre sur sa narration, mais l’écoute patiemment. « C’est une possibilité, mais rien ne dit que cette crainte n’est pas similaire. » Il commente sans animosité avec sincérité. « Après tout, même si tu l’aimes, il n’est pas impossible que tu rencontres un autre homme qui te conviendra mieux. Et crois-moi, cette inquiétude l’habite, comme elle habite Adrian, comme elle m’habite, mais est-ce que cela doit m’empêcher de profiter de chaque moment en sa compagnie ? Dois-je voir chaque personne qui l’approche comme une menace pour notre histoire ? » Il questionne dans un fin sourire. « Je pense que non. Au début, j’étais dans cette angoisse permanence et je me suis rendu compte qu’elle me bouffait littéralement et que je n’avais de cesse de blesser Adrian, de le faire douter de sa compétence à me rendre heureux. Pourtant, il est le seul à m’avoir rendu si heureux et bien dans ma peau. Et je me contente de ne penser qu’à ça, sans songer à toutes les éventualités. C’est le mieux à faire. » Il conseille avec bienveillance à l’égard de Maximilian. « Tant que tu essayes de le comprendre, de l’accepter tel qu’il est, d’aller vers lui, même si tu ne réussis pas, je suis persuadé que ça trouvera écho en Aiden et que ça le rassurera. Enfin j’espère que vous trouverez une solution, car c’est évident que vous souffrez tous les deux, chacun de votre côté. » Il conclut dans un demi sourire, car il trouve cela dommage que les deux hommes se détruisent de cette manière malgré tout l’amour qu’ils se portent.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 101
age : 42
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: une rencontre surprenante (Maxtian - 1) Mar 7 Fév - 18:09

Une rencontre surprenante.
FEAT. | Sebastian

J’écoute Sebastian avec attention. Je me lance à mon tour même si cette situation est difficile. Je parle en toute franchise. Lui laissant voir mon trouble. Partageant mes doutes et mes peurs. Je ne suis plus où j’en suis avec toi. Je ne sais plus où me situer vraiment dans ta vie. Ne sachant pas si j’ai encore le droit d’avoir cette place particulière que tu m’avais donné avant tout ça. Et cela me rend fébrile et fragile. « Je ne doute pas de cela. Il fait le dur mais c’est un gros sensible au final. C’est juste moi qui me fait une montagne de tout ça. Parce que je n’arrive pas à assumer. » Je suis conscient que tu serais le plus heureux des hommes si je me laissais emporter par tes jeux de luxure. Toi dans tout ça tu ne vois qu’un moyen de prendre d’avantage de plaisir. Moi j’y vois de la gêne parce que faire l’amour reste pour moi quelque chose de privé. Et ma gêne risquerait fort de tout foutre en l’air. De rendre cette expérience amère et déstabilisante autant pour toi que pour moi. « D’un tas de chose Sebastian. A Auckland tout était différent. Je n’étais pas malheureux et je n’avais pas peur de ses autres amants parce que l’amour que j’éprouvais n’était pas aussi puissant. J’avais bien conscience que je tenais à Aiden. Mais d’une certaine manière je ne pensais pas que l’on pourrait être ensemble, en couple. Et ce n’est peut être pas ce que je cherchais. Je n’ai vraiment compris que lorsqu’il est parti. Son absence et le vide qu’il a laissé ont fait tout exploser.  Et nos retrouvailles ont fait de cette alchimie un besoin plus addictif. » Il est vrai qu’à Auckland je te partageais comme tu me partageais. Il n’y avait aucun problème. Mais je n’ai plus envie de cette vie là. Pour être heureux et comblé j’ai juste besoin de toi et de personne d’autre. « Je sais qu’il n’y aura personne d’autre. Je serais incapable d’aimer quelqu’un comme je l’aime. Après lui aussi ce pose ces questions. Il m’a même dit qu’il n’était pas fait pour moi. Que je devrais chercher ailleurs. Je profite de chaque moment en sa compagnie enfin j’essaie. Je ne vois pas chaque personne qui l’approche comme une menace. J’ai juste du mal avec le fait qu’il prenne son pied ailleurs. Ou qu’il est envie de le prendre ailleurs. Je n’y arrive pas. C’est même douloureux quand ce genre de détail me saute à la figure. Comme l’autre soir quand il est rentré de chez vous. » La discussion reste calme. J’essaie juste faire comprendre à Sebastian tout ce déchirement que cette situation déclenche en moi. Tout ce déchirement contre lequel j’ai du mal à lutter. « C’est ce que je vis et je sais que c’est ce qu’éprouve Aiden face à cette situation. C’est pour ça que je suis venu vers toi. Parce que je n’arrive pas à gérer ces sentiments. Que je me sens désemparé. Je sais que je le blesse.  Il ne veut pas lutter contre sa nature. Et moi j’ai du mal à aller vers l’inconnu. Cela me fout la trouille. » Je sais que tout cela va être difficile et les propos de Sebastian ne me rassurent pas au final. Parce qu’à la base nous sommes différents. Je t’aime et je suis prêt à faire des efforts par amour. Mais la vie m’a mis des barrières et les faire tomber va être une tâche rude et ardue. Je ne peux ignorer cette évidence douloureuse. « Je tourne tout ça dans ma tête depuis notre rupture. J’ai même essayé d’avoir une vie sexuelle en dehors d’Aiden. De me perdre ailleurs mais ce fut un vrai fiasco. J’ai pris une baffe dans la gueule et cela ne m’aide pas non plus pour affronter tout ça. J’ai juste été plus frustré et plus blessé. Alors oui je suis prêt à essayer parce que je l’aime comme un dingue. Je l’aime à en crever même. Mais si je flanche. Que va-t-il penser ? Que va-t-il se passer ? Aiden est tellement à son aise avec la luxure moi je suis juste à mon aise quand je suis avec lui. Et un autre dans l’équation ou bien des autres pas sur que j’assume. » Je me sens impuissant face à tout ce qui découle de cette discussion. L’amour entre nous est évident. Une pure addiction qui rend nos chairs dépendantes. Et être privé de la tienne est une torture. Ce qui renforce le fait que je ne survivrais pas sans toi. Je souris à Sebastian. « Je t’envie au fond d’avoir pu passer au dessus de tout ça. Pour moi la tâche va être rude. J’en suis conscient. Mais perdre Aiden je ne le supporterais pas. Quel complexe l’amour et tout ce bordel de sentiment. En tout cas merci d’avoir était honnête. Je ne voulais pas me montrer indiscret ou te mettre mal à l’aise. » Je soupire plus perdu que jamais. Je dois juste me dire que c’est possible d’y arriver. Sebastian a traversé ces épreuves avec panache. Je dois pouvoir le faire. Et puis tu vas être là pour m’aider.
 
Emi Burton

_________________
« Un baiser, c'est quelque chose de plus que le premier contact charnel de deux corps: c'est l'exhalation de deux âmes enamourées. Mais le baiser criminel longtemps retenu, longtemps désiré, est plus sensuel encore. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: une rencontre surprenante (Maxtian - 1)

Revenir en haut Aller en bas

une rencontre surprenante (Maxtian - 1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Une légende amérindienne surprenante...
» Une invitation... surprenante [PV. Moran & Alexandre] TERMINE
» [Meaux] La plus surprenante des évasions ...
» Vie tant attendue et à la fois Vie si surprenante... [PV Lunaire, Grise, Star, Sud & Opale]
» Les retrouvailles un peu...surprenante ! pv Foudre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Love Dust :: corbeille :: maxden-