forum privé de RPG
 

Partagez | .
 

 Frustration ou délivrance. ( Aiden & Alexander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 147
age : 43
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: Frustration ou délivrance. ( Aiden & Alexander Dim 24 Sep - 18:49

Oublier la raison pour juste se livrer à la tentation.
FEAT. | Aiden & Alexander

Me laisser envahir par le plaisir. Me détendre. J’écoute tes mots. Je fais de mon mieux pour y arriver. Pour te prouver que je peux et que je veux partager avec toi ce genre de jeu. Même si cela reste compliqué et complexe de mon côté. Difficile de me sentir vraiment à mon aise en sachant que notre bulle d’intimité se trouve envahi.  Alexander est assis là, à quelques pas de nous, pour nous observer en plein ébat. Ce n’est pas le genre de situation banale que l’on partage tous les jours. Mais je me laisse envahir par le désir que tu fais naitre et que tu distilles habillement dans tes gestes. Tu es doué pour me perturber. Me chambouler. Pour me retourner les tripes et ce depuis notre première joute charnelle. « Tu es le meilleur pour me faire jouir aussi. » Je n’ai jamais retrouvé ces divines sensations avec un autre. J’aime succomber à ta chair. Elle est bien la seule à embraser mon corps avec fureur et rage. L’envoutant sans pudeur aux délices de la luxure. Avec insolence et habileté. Tu me connais par cœur. Tu connais mes points sensibles. Tu maitrises mes envies. Mes désirs. Tu sais comment rendre mon corps réceptif au tien. Et je me laisse gagner par le feu qui se fait plus cuisant au creux de mes reins et de mon entre jambe. Tes doigts qui frôlent mon soldat. Ton souffle. L’odeur de ta peau. Ton regard. Tout m’enivre. Tu dégages une sensualité torride au quelle j’ai du mal à résister. Et tu la rends plus érotique et tentatrice en me proposant de te dominer. Même si sur l’instant je perds pied. Ton regard se fond dans celui de notre observateur. La jalousie vient me titiller. Même si je sais que je suis le seul à avoir ce droit. Ton cul n’appartient qu’à ma queue. « Il est vrai que ton cul et ta bouche ont tout pouvoir sur ma virilité. » Alors je me fais plus dominant. Plus gourmand. Plus vorace. La dernière barrière vole. Je laisse ma chair se perdre contre ta chair. Je te sens offert et cela renforce mon envie. Je me concentre sur toi. Sur ta voix chaude et provocante. Sur ton regard terriblement troublant. La situation te rend encore plus désirable. « Cela t’excite de savoir qu’Alexander nous regarde. » Ce n’est pas un reproche mais une constatation. Sa présence te rend plus dépravée. Alexander te connait en tant que dominant. Cela va lui faire quoi de te voir en tant que dominé. Enfin si j'arrive à perdre ma réserve. Même si mes gestes se font plus intimes. Je soulève une de tes jambes pour venir la poser contre mon épaule. Mon regard se perd dans le tien. Mes lèvres s’emparent de tes lèvres avec fougue. Et je viens me fondre en toi avec douceur. Dans un râle. La chaleur de ton corps contre ma queue. Cette intimité qui nous lie me rend plus affamé. Mon bassin heurte le tien au départ avec tendresse. Puis avec avidité. Mon souffle se mêle au tien. Je laisse mes gémissements mourir contre ta chair comme pour les rendre plus discrets. Je brule. J’aime te posséder. Te savoir à moi. Une de mes mains s’emparent de ta virilité pour la caresser au rythme de mes vas et viens. L’autre enivre ta chair. Titillant tes courbes avec amour et passion. « Tu aimes. » Je cherche à me rassurer. Mais un gémissement me fait détourner le regard. Et je vois Alexander pratiquement nu en train de se branler. J’arrête mes mouvements. Bloqué. Pas parce que je suis choqué, mais parce que je suis troublé par ce qu’il dégage. Ou par cette envie qu’on provoque en lui. Et la gêne s’empare de moi. Je retrouve tes yeux. Sur le coup je me sens perdu. « Désolé. » J’essaie de ne penser qu’à ma virilité au creux de tes reins en demandent. Mais c’est difficile. Je suis déstabilisé. Je me sens coupable. Je retrouve tes lèvres avec rage. Et puis ma bouche glisse sur ton visage. Sur tes courbes. Marquant de mes baisers chaque parcelle de ta peau. Ma queue s’échappe de tes fesses à regret. Mais pas question de te frustrer. Ma bouche s’empare de ta virilité pour l’enfermer dans son piège brulant. Ma main rejoint des fesses et mes doigts viennent prendre la place de ma queue. Mon regard s’accroche au tien cherchant à savoir si tu ne m’en veux pas pour ma faiblesse. Et je me mets à te sucer avec appétit. Te dévorant sans aucune pudeur. Laissant ma langue jouer sur ta chair brulante. Sur le coup cela est plus facile pour moi. Je veux  te bouffer jusqu’à la dernière goutte. Tout en laissant mes doigts envahir tes reins. Et peut importe si sur le coup je me retrouve frustrer. Je sais que tu me combleras plus tard.

Emi Burton

_________________
« L'amour est un trésor précieux qu'on perd facilement. Donnez-lui donc une base, afin qu'il soit éternel, l'estime et la confiance.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 171
age : 29
Date d'inscription : 18/03/2016

MessageSujet: Re: Frustration ou délivrance. ( Aiden & Alexander Dim 1 Oct - 15:47

Aiden cherche à détendre Maximilian par tous les moyens. Il aimerait le voir se perdre dans la luxure sans se poser de questions, ni se restreindre dans ses besoins et désirs. Il aimerait trouver le moyen de briser ce blocage, qui semble l'empêcher de se laisser aller totalement dans cette étreinte sulfureuse. Aiden use de ses talents de séducteur. Il l’envoûte par ses paroles et actions et semble aviver le désir ardent au creux des reins de son amant. Leur échange se fait sulfureux dans l'usage des mots qu'ils emploient. Ils avivent l'ambition de l'autre sans aucune pudeur. "J'aime ce pouvoir-là." Et ce depuis leur première nuit ensemble. L'érotique dégagé par le corps de Maximilian lui a donné envie de gouter de nouveau à ses formes, au point d'en devenir petit à petit accro. La luxure que ce soit douce ou sauvage a toujours eu une saveur unique et indissociable avec cet homme qu'il a apprit à connaitre et à aimer, au point qu'il possède une place unique au sein de sa poitrine. "Oui, ça l'est, mais c'est toi qui m'excite encore plus." Il admet avec franchise en le regardant droit dans les yeux avant que ses lèvres ne deviennent prisonnières de celles de Maximilian. Leurs actions gagnent en érotisme, l'étreinte se fait plus intime et brûlante. Maximilian finit par prendre possession de sa chair. Aiden le reçoit avec bien-être, savoure le contact de sa virilité au creux de ses reins. Le plaisir ne s'en trouve pas réduit, bien au contraire, il s'intensifie tandis que les secondes et minutes s'égrainent dans cette danse lascive qu'ils se livrent. Ses lèvres s'amourachent de celle de Maximilian, ses doigts grisent la chair de son amant tandis que leur étreinte se fait plus intense et brûlante. Des gémissements et râles de plaisirs s'échappent de leurs lèvres gourmandes. Aiden se perd dans cette luxure, en oubli même la présence d'Alexander. Il veut juste prendre son pied, laisser son être se perdre dans ce moment délicieux et cupide. "Toujours avec toi."  Il déclare contre ses lèvres gonflées par les baisers échangés. Putain, il aime trop la luxure avec lui ! Il en est cruellement accro. Il n'y a qu'avec lui qu'il se laisse damner de cette manière, mais un râle de plaisir vient se lier à leur danse : celui d'Alexander. Son regard suit celui de Maximilian, découvre la vision dépravée du corps d'Alexander sur le fauteuil de la pièce. Cela lui arrache un sourire, car il ne peut pas s'empêcher d'être amusé de le voir si brûlant, mais il sent que cette réalité bloque Maximilian. "Pas grave." Il murmure contre ses lèvres avec douceur avant de se laisser embarquer par le baiser. Il espère que ça ne l'arrêtera pas dans son action, mais il faut croire qu'il se trouve incapable de dépasser cela. Il le sent se dérober de ses reins, ce qui crée une certaine frustration au creux de ses reins que Maximilian tente d'amoindrir par la saveur de sa bouche gourmande. Il s'applique à lui administrer ce plaisir et Aiden se laisse facilement embarqué. Une de ses mains libres glisse dans la chevelure de son amant. "Continue." Il laisse des gémissements de plaisir s'évanouir hors de ses lèvres. Le désir le consume alors qu'il souffle sans cesse son prénom. L'excitation se disperse dans chaque parcelle de sa chair, mais il ne désire pas être le seul à savourer. Il veut entraîner Maximilian dans sa chute et finit par se redresser pour plonger son regard dans le sien. Sa main glisse sur la hanche de son amant. "Ramène ta queue par là." Il murmure dans un sourire complice en tirant sa hanche vers lui, de sorte qu'ils soient tous les deux de profil sur le lit. Il en profite pour égarer ses doigts sur sa virilité pour lui administrer une caresse satisfaisante. "Je ne voudrai pas qu'elle se sente frustrée." Son sourire demeure séducteur et amusé alors qu'il vient se pencher vers elle pour la glisser entre ses lèvres tout en la caressant de ses doigts. Il l'invite à ouvrir ses cuisses, à positionner sa jambe de sorte qu'il pourra le sucer profondément et avec appétit. "Lâche prise, Max. Ne penses plus à rien, juste à ma bouche et à cette envie que tu as de me faire jouir." Il cherche une fois de plus à le mener vers cette exquise voie de l'extase et compte bien y parvenir. Alexander doit vivre un fantasme vivant, un film érotique en direct et cela l'amuse de le savoir. C'est grisant et légèrement malsain à la fois, mais pour lui, avec Alexander, c'est juste une amitié et rien de plus. Il est juste l'homme qui lui permet d'emmener Maximilian dans son univers. Du moins, peut-être. L'avenir lui dira bien.

_________________
L'amitié est la similitude des âmes.
L'amitié est une âme en deux corps. Elle double les joies et réduit de moitié les peines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 33
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: Frustration ou délivrance. ( Aiden & Alexander Mar 17 Oct - 0:18

Alexander assistait à une scène particulièrement torride qui éveillait ses sens et ses envies les plus érotiques, à son plus grand plaisir. Même dans ses plus rêves les plus torrides, il n’aurait jamais pu imaginer un tel scénario, ne se retrouver qu’à quelques mètres d’eux, les observer s’aimer librement sur les draps dans ce lit. Voir Maximilian dominer Aiden était résolument exaltant pour Alexander qui sentait son corps s’échauffer, l’emmenant à se dévêtir et se retrouver sur ce simple fauteuil, à se caresser sous les yeux des deux amants. Alexander n’avait jamais vécu cette expérience et sans doute que du haut de ses presque quarante ans, il s’agissait de l’une de ses expériences les plus étranges et plus sensuelles, plus excitantes.  Les deux hommes sous ses yeux se trouvaient être des hommes merveilleusement attirant, le rendant si fébrile, son rythme cardiaque s’accélérant.

Alexander profitait de ces instants de luxure sans retenue, laissant échapper malgré lui un gémissement face à cette vue, ne pouvant quittant du regard Maximilian prendre possession de la chair de son amant. Leurs lèvres venaient se rencontrer dans un baiser particulièrement enivrant pour les deux hommes, transmettant leur amour et leur passion dans chacun de leur geste. Pouvoir assister à un tel échange était résolument unique, si bien que le jeune homme profitait de ces instants avec une certaine extase, s’imaginant sans problème à la place de l’un et de l’autre, recevant ne serait-ce une once de l’amour qu’ils ressentaient l’un et l’autre. Néanmoins, un de ses soupirs fut moins discret et les autres, croisant le regard des deux hommes sur sa silhouette, dans cette position si dépravée. Si, cet instant calma radicalement les ardeurs de Maximilian, Alexander ressentit l’exact contraire, son désir s’accrut, éveillant d’autant plus son soldat, qui recevait ses caresses vigoureuses.

Quelques instants plus tard, Maximilian se retirait du corps de son amant, s’appliquant à lui administrer un nouveau plaisir, prenant en bouche ce soldat, qui était sans aucun doute frustré de l’arrêt de ses actions.  Alexander ne pouvait pas s’empêcher d’observer chacun des détails de la scène qui se déroulait sous ses yeux, profitant de la chance qu’il lui avait donnée en l’invitant dans cette chambre. Entendre les gémissements de ses deux hommes avait quelque chose de très exaltant pour l’Asiatique, qui sentait son corps défaillir progressivement face à l’afflux de plaisir. D’autant quand il vit Aiden se redresser pour venir embrasser cette virilité, frustré d’avoir dû les reins de son amant.  Se retrouvant à présent dans une position tout autant érotique, Alexander ne put que sentir son corps s’éveillait, s’imaginant sans peine être la personne qui était en train de recevoir cette fellation, sentant quasiment ses lèvres sur sa virilité qui ne demandait qu’à recevoir le même traitement. Alexander ferma les yeux à cette vision et c’est sans aucune difficulté que son corps rendit les armes, dans une énième caresse alors que son corps était bouillant, frémissant du plaisir qui venait de traverser son corps. Son souffle était alors saccadé, le laissant pantois, assis sur ce simple fauteuil. Alexander venait de vivre un vrai fantasme vivant, songeait-il, alors qu’il ne pouvait pas s’empêcher de continuer à les observer, les trouvant résolument beaux et désirables, tous les deux. Alexander n’avait pas honte d’avoir profité de ces instants, aussi nouveau pouvait-il l’être pour oui. Il lui était difficile de retomber du nuage sur lequel il avait été mis depuis qu’il avait franchi les pas de cette chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 147
age : 43
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: Frustration ou délivrance. ( Aiden & Alexander Sam 21 Oct - 17:26

Oublier la raison pour juste se livrer à la tentation.
FEAT. | Aiden & Alexander

J’essaie de rester concentré sur toi. Sur le plaisir qui nous attend si j’arrive à oublier la présence d’Alexander. Tu viens ensorceler ma chair. Tu sais comment me faire chavirer. Comment me faire couler. L’odeur de ta peau. Le son de ta voix. La sensualité que tu dégages. Tout me chavire. Et je me laisse emporter par ce que tu fais naitre au creux de mes entrailles. J’aime cette sensation exquise. J’aime ce pouvoir que tu as sur moi. Tu me déroutes. Je suis conscient que la présence d’Alexander augmente ton envie. Mais c’est moi qui t’excite. Et te l’entendre dire est délicieux. Alors je m’applique à rendre notre étreinte plus gourmande. Plus intense. Glissant de plus en plus vers un moment intime. Je te veux. J’en ai réellement envie. Besoin même. Pour te prouver que je peux arriver à accepter d’être regarder. Même si la présence d’Alexander n’augmente rien chez moi. Ou alors je n’en ai aucune conscience. Tu suffis à ma perte et à mon plaisir. Et ton corps répond à mes attentes. Faire l’amour avec toi est une telle ivresse. Te posséder est si intense. Tout me parait parfait à cet instant. Enfin jusqu’au moment ou Alexander vient partager cette intimité avec nous dans un râle de plaisir. Et me voilà perdu. Décontenancé. Le regret m’envahit. Je me sens mal sur le coup. Presque stupide. Mais je ne baisse pas les bras. Et si ma queue perd en vigueur, ma bouche elle n'a pas dit son dernier mot. Elle vient s’emparer de ta virilité pour te donner une insolente sucrerie. Je veux te faire jouir quitte à ne pas prendre de plaisir. A cet instant tu es plus important que tout. Alors je me fais gourmand, je sens tes mains venir se perdre dans mes cheveux. Je resserre l’étau de mes lèvres. Tu frissonnes. Ta main s’empare de ma hanche. Tu m’attires vers toi. Je ne résiste pas. « Avec plaisir sexy boy. » Tes doigts s’emparent de ma chair en demande. L’idée de sentir ta bouche autour de ma virilité ravive la flamme que les gémissements d’Alexander avaient atténué. Le feu se fait brulant. Et mes reins se cambrent vers toi. Mon regard se perd dans le tien. « Elle va apprécier. Elle adore quand tu la dorlotes. »  Je me mets à mon aise pour profiter pleinement de cet instant de luxure. Et voilà que tes lèvres emprisonnent ma queue. Je gémis de plaisir avant de venir à mon tour engloutir la tienne. Tes mots augmentent mon envie. Mon désir. Je me détends. Appréciant juste la caresse de ta langue et de tes lèvres humides et chaudes. « Putain c’est bon .. » Et je ne retiens plus. De toute façon j’ai toujours du mal à résister à ta bouche gourmande et affamée. Et là je n'ai plus envie de résister. Mes mains se perdent sur ta chair. Je viens même titiller ton cul, laissant mes doigts s’inviter au creux de ton intimité. Cela ne vaut pas ma queue mais je veux que tu éprouves un maximum de plaisir. Et dans un dernier râle, je jouis  entre tes lèvres, sentant au même moment ton plaisir se rependre entre les miennes. C’est divin. Troublant. Déroutant. Excitant. Exquis. Je te dévore jusqu’à la dernière goutte. Ivre de l’extase que tu viens de me donner et que je viens de recevoir. Je laisse ma langue te savourer. Avant de retrouver ton regard. Je passe ma langue contre mes lèvres pour te provoquer. « J’adore quand tu es aussi gourmand et affamé. » Je te souris. Je me retourne pour venir retrouver tes lèvres que je kidnappe avec passion. Ma main s’empare avec douceur de ta queue. « J’espère que tu as aimé. » Puis mon regard se porte sur Alexander. Lui aussi à l’air d’avoir aimé vu sa tenue et son regard voilé. Ce sent-il frustré d'une certaine manière ? Je me colle contre toi pour profiter des dernières effluves qui me caressent encore. J’aurais tellement aimé pouvoir t’offrir plus. J’espère que cela ne t’a pas trop frustré. Sur le coup je ne sais pas comment agir. Ni quoi dire à Alexander. Je laisse juste mes doigts et mes lèvres glisser sur ta chair en reprenant mon souffle. Toi tu vas surement le charrier sur sa tenue et lui demander s’il a apprécié. Moi j’ai juste envie de me retrouver avec toi. Et peut être savourer un autre moment de luxure mais encore plus charnel cette fois.  

Emi Burton

_________________
« L'amour est un trésor précieux qu'on perd facilement. Donnez-lui donc une base, afin qu'il soit éternel, l'estime et la confiance.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Frustration ou délivrance. ( Aiden & Alexander

Revenir en haut Aller en bas

Frustration ou délivrance. ( Aiden & Alexander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Signature de contrat - Alexander Frolov
» F.T. d'Alexander Blake
» Alexander Caldin.
» ALEXANDER OVECHKIN .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Love Dust :: corbeille :: maxden-