forum privé de RPG
 

Partagez | .
 

 le début d'une histoire sans fin (maxden 00)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 146
age : 29
Date d'inscription : 18/03/2016

MessageSujet: Re: le début d'une histoire sans fin (maxden 00) Dim 18 Juin - 21:06

« Ne te laisse pas avoir par mes airs juvéniles. Je suis loin d’être un gamin. » Il lâche avec arrogance. Il continue de le provoquer sans perdre de sa confiance. Il joue avec lui à un jeu dangereux, mais il est certain de parvenir à ses fins. Il sourit à sa remarque. Oui, il est certain qu’il va se soumettre. Ils finissent tous par se laisser berner par ses actions coquines et se laissent dévorer par le plaisir qu’il instaure en eux. Maximilian n’y fera pas exception. D’autant plus qu’il désire réellement dévorer ses formes que ce soit, de ses lèvres, de ses doigts ou de sa queue. Oui, il compte bien savourer une étreinte torride, comme il les aime. Alors, il met n place un compromis que son potentiel amant accepte. « Le jeu n’en sera que plus appétissant alors. » Et il continue de faire monter la chaleur entre eux. Il fait en sorte de lui faire perdre toute contenance dans un baiser sauvage. Il obtient ce qu’il désire. Maximilian capitule, l’invite à rejoindre sa voiture pour poursuivre leur affaire crapuleuse. « Oui, sans soucis. Moins pour toi. » Il déclare avec arrogance, son regard perçant en venant indiquer d’un coup d’œil la partie sensible de l’anatomie de Maximilian. Il sait parfaitement qu’il l’excite. Il n’a aucun doute à ce sujet. Il finit par se lever pour payer la note, paie ses verres, ce qui l’arrange grandement. Cela vaut le coup de draguer. Un sourire se niche sur ses commissures. Ils retrouvent la ruelle facilement et Aiden se retrouve plaquer contre le mur. Cela ne le surprend guère. Il accepte l’appétit vorace de ces lèvres contre les siennes. Le baiser est plein de promesse luxuriante, comme il les aime. Son regard perçant pétille de cette lueur de malice qu’il ne camoufle pas. Il y répond avec le même appétit, n’hésite pas à glisser sa main contre la queue de son partenaire pour juger de sa fermeté. « Sois sage et patient. Le jeu ne fait que commencer. » Il déclare contre sa bouche en plongeant son regard dans le sien. « Je compte bien m’occuper de ta queue. Je la sens très en demande d’attention. » Il continue de le provoquer en usant de son petit air de petit con prétentieux. Il est loin d’être indifférent à ses caresses. « Je ne dirai pas non à te sucer là, mais je crains qu’on ne m’arrête pour attentat à la pudeur et je préfère encore le faire dans ton salon ou dans ta chambre. Histoire de faire monter la chaleur encore plus, en bon joueur que je suis. » Il lâche dans une voix suave sans le quitter de son regard. « On y va, beau gosse. » Il déclare en venant doucement empoigner sa queue, tandis que son autre main caresse l’arrière de sa cuisse, sa fesse pour en juger la fermeté. Tout ne fait que commencer.

_________________
L'amitié est la similitude des âmes.
L'amitié est une âme en deux corps. Elle double les joies et réduit de moitié les peines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 128
age : 42
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: le début d'une histoire sans fin (maxden 00) Ven 23 Juin - 0:11

Le début d'une histoire sans fin.
FEAT. | Aiden

« Si tu le dis. » Je n’insiste pas plus. Pourquoi me poser plus de question sur son âge. Je devrais juste penser à profiter de la suite de la soirée qui promet d’être érotique et torride. Je prends bien soin de lui faire comprendre que c’est son cul qui va être l’enjeu de la partie et non le mien. Avec son arrogance il a l’air de croire qu’il va me dominer.  « Je vais adorer te dévorer de mes reins. » Et les gestes viennent prendre la place des mots. Rendant l’envie plus intense. Plus indécente. Putain un vrai petit allumeur ce petit con. Mais au fond j’adore ça. Et c’est encore plus excitant. J’ai juste envie de rentrer de voir son corps nu. De laisser ma langue et mes doigts enflammer sa chair. Avant de le posséder avec rage. Toutes ses idées enivrent ma virilité. Et Aiden l’a bien remarqué. « Tu es du genre bandant. Mais tu dois te douter de l’effet que tu fais. » Je règle l’addition, mes verres, les siens. Rien à foutre de la note. Je veux juste me retrouver seul avec lui et abuser de son corps sans aucune modération. A peine sorti du bar je le provoque. Plus de retenue. Juste de l’insolence. L’envie se fait maitresse de mon corps et je la laisse se distiller dans mes veines. Et Aiden ne fait que l’augmenter en répondant à mon baiser. Avant de me titiller avec ses mots. « J’ai plus envie d’être sage. Et j’ai assez été patient. » Son regard me trouble. Il aime jouer. Et je kidnappe à nouveau ses lèvres alors que ma virilité ne cesse de gonfler. « J’ai hâte que ta bouche la dévore avant qu’elle m’envahisse ton petit cul sexy. » Mes mains glissent sur ses fesses et je colle nos corps d’avantage. Ses paroles m’excitent. En effet si la rue n’était pas autant fréquentée j’aurais bien baissé mon froc. L’idée de le voir à genoux en train de me dévorer est des plus plaisantes. J’en ai l’eau à la bouche. Il y a bien longtemps que je n’avais ressenti une excitation pareille. C’est même déroutant de voir comment il me retourne les tripes. « Et puis cela serait dommage d’être coupé en plein ébat. Je veux déguster du début jusqu’à la fin. » Et pour me rendre plus dingue Aiden joue habillement de ses mains. Une s’empare de ma queue alors que l’autre vient caresser mes fesses. « Avoue que mon cul te fait envie. » Et puis je me dérobe à ses caresses et nous montons dans ma voiture. Nous sommes rapidement dans mon appartement. Une fois la porte fermée. Je le regarde d’avantage. Je le détaille laissant mon regard s’attarder sur ses traits. Sur ses formes. « Tu fais vraiment jeune Aiden. » Je me rapproche et l’attrape par la taille. « Tu ne vas pas me la faire à l’envers. » Je préfère être sur qu’après il ne va pas aller porter plainte ou me chercher des merdes. Puis mes lèvres kidnappent les siennes. Le baiser est plus fougueux, ma langue se fait plus gourmande contre la sienne. Et mes mains viennent chercher ses fesses. Avant de remonter dans son dos. J’ai juste envie de le foutre à poil. Pourtant je prends mon temps pour découvrir ses courbes au travers de ses vêtements. « Tu es vraiment très excitant. » Et vu l’état de ma virilité il n’a aucun doute à avoir sur le pouvoir que son corps à sur le mien.


Emi Burton

_________________
« L'amour est un trésor précieux qu'on perd facilement. Donnez-lui donc une base, afin qu'il soit éternel, l'estime et la confiance.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 146
age : 29
Date d'inscription : 18/03/2016

MessageSujet: Re: le début d'une histoire sans fin (maxden 00) Ven 30 Juin - 20:22

Il le provoque inlassablement, sans aucune pudeur, ni limite. Il joue avec ses pulsions, son désir, le rend plus profond, plus brûlant, plus incontrôlable encore. Il adore cela, cette sensation de pouvoir qu’il a sur ses partenaires. Il aime les voir se languir de ses actions, du contact de ses lèvres, de ses doigts sur leur chair brûlante. Maximilian n’y fait pas exception. Il n’a plus envie d’être sage, lui qui s’est fait farouche aux premiers abords. Il a avivé l’amant qui se cachait sous ses airs mornes et il adore éveillé les hommes de cette manière. « Tu peux l’être encore un peu, je suis sûr. » Il taquine, avec cet air arrogant niché sur le visage. Il se fait plus francs dans ses propos, immisce des pensées luxuriantes dans l’esprit de son partenaire de jeu. Il est prêt à jouer et c’est parfait. « Il est comme je les aime. » Il souffle contre ses lèvres dans un regard perçant, franc et non-équivoque. Oui, il lui donne envie de le baiser de manière bien lente et lascive, mais aussi profondes et puissantes. Il aimerait l’entendre gémir à en perdre la tête, car il adore juste avoir ce pouvoir irrésistible. Maximilian se dérobe de son emprise, le conduit à sa voiture et le voyage se fait rapide comme indiqué. Ils retrouvent l’appartement du plus vieux et ils se dévisagent avec envie. « Je sens que ça te fait grave bander tout de même. » Il annonce en haussant un sourcil d’un air provocateur. Il ne tarde pas à en avoir la preuve concrète. Maximilian rompt la distance, l’attrape par la taille. « A part te faire jouir comme jamais, non. Pas à ma connaissance. » Il pourrait jouer au con, chercher des noises à tous ces hommes qu’il séduit, souvent pété de tunes, mais son plan est plus malsain. Il les rend accro, les pousse à payer pour obtenir ses faveurs si l’envie leur prend. Ce qui est toujours le cas. Sans doute que cet homme n’échappera pas à cette règle. Il l’espère, car le feeling passe bien. Il est vraiment bandant ! Il se laisse embrasser, répond avec le même entrain à son baiser et laisse ses doigts retrouver sa virilité, l’une de ses fesses. Ils se dévorent avec appétit, désir, cherche à éveiller l’excitation de l’autre. Aiden se laisse gagner par le désir, cela active son envie de dominer. « Et tu n’as encore rien vu. » Il déclare en souffler dans une voix grave contre ses lèvres. Il vient le pousser contre le bois de sa porte, vient presser ses doigts contre sa protubérance avant de laisser sa main libre défaire sa ceinture. « Tu vas plus pouvoir penser tellement ce sera bon. » Son regard est malicieux, sa voix provocatrice alors qu’il vient mordiller son oreille. Il défait sa braguette, glisse sa main dans le pantalon de son amant pour bien titiller sa virilité. Il se colle à lui, laisse sa main libre remonter le tissu de sa chemise en caressant ses formes viriles. Il accentue la pression de ses doigts sur sa protubérance, mordille plus ardemment son oreille en la titillant de sa langue. « Je compte bien te retirer toutes tes fringues et venir bouffer chaque parcelle de ton torse, tes aines et ta queue, je vais adorer la sentir si gonflée entre mes lèvres. Prépare-toi. » Il déclare en venant défaire les boutons de sa chemise pour pouvoir accéder à son torse. Il compte bien jouer jusqu’au bout, au point qu’il le suppliera de venir bouffer sa queue, comme il l’évoque. Cela va être exquis, il n’en doute pas.

_________________
L'amitié est la similitude des âmes.
L'amitié est une âme en deux corps. Elle double les joies et réduit de moitié les peines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 128
age : 42
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: le début d'une histoire sans fin (maxden 00) Dim 2 Juil - 11:17

Le début d'une histoire sans fin.
FEAT. | Aiden

J’ai gardé une certaine réserve dans le bar. A peine dehors je l’oublie. Aiden me fait tourner la tête. Je n’ai pas envie de lutter contre cette folie qu’il fait naitre au creux de mes entrailles et de mes reins. Je me laisse emporter comme un gamin affamé. Ayant juste une envie. Le posséder. L’envie se fait plus brulante face au regard déstabilisant de celui qui va devenir mon amant pour la nuit. Surtout qu’Aiden fait tout pour me provoquer. Me titiller jusque dans les profondeurs de ma chair. « Il en a fait bander plus d’un. »  Son arrogance, son assurance me grisent encore plus. Il est doué le petit con pour retourner mes tripes. Il me rend plus gourmand et j’ai hâte de gouter à sa chair. A son corps. A sa bouche. A son cul. Je découvre d’avantage sa jeunesse une fois chez moi. Un instant cela me fait hésiter. Et si cette soirée qui s’annonce délicieuse se retourner contre moi au final. Je mets quelques réserves. Pas envie de me faire entuber. « Oui tu as un putain d’effet sur mon corps … » J’en suis conscient pourtant Aiden n’est pas le premier mec à me provoquer de la sorte. Mais lui me perturbe, me déstabilise comme jamais. Mettant à nu ma fébrilité et mes envies de luxure. Mais j’oublie vite cette question de jeunesse pour profiter de l'instant. « Me faire jouir comme jamais, j’ai hâte de voir ça. Parce que mon pied je l’ai souvent pris. Et pas qu’avec des mecs. Mais si c’est le paradis que tu comptes m’offrir voir même l’enfer …  je suis prêt à y gouter et même plutôt deux fois qu’une. » Je me saisis de ses lèvres, je n’ai plus envie d’attendre. Mon corps se fait plus présent contre le sien. Plus pressant aussi. Je laisse mon envie m’habiter. Ma virilité se gorge de désir provocant la sienne au travers du tissu. Jusqu’à ce que ses doigts viennent la faire bruler avec plus d’ardeur. Je gémis contre ses lèvres. Son toucher est électrisant. Ses mains glissent également sur son corps, découvrant ses formes si frêles et pourtant si excitantes. Le baiser se fait plus fiévreux, plus fougueux. Le jeu s’intensifie. Rendant mon corps plus ivre du désir qui augmente sous ses caresses expertes. Ses mains se font plus gourmandes. Les miennes plus voraces. Aiden défait rapidement ma ceinture. « Tu ne doutes pas de tes talents d’amant à ce que je vois. » Je souris à croire que son assurance grandit avec mon envie. A la jeunesse et son insolence, son indécence. Sa main se fait plus intime. Ma chair tendue a envie de ses doigts affamés. L’autre vient envouter mon torse en se glissant sous ma chemise. Ses mots résonnent contre mon oreille alors que sa langue la chahute. « Le programme est des plus alléchant. Et je suis prêt. Montre-moi de quoi est capable ta bouche. Je suis sur que c’est une gourmande .. et j'aime les bouches gourmandes.» Rapidement les boutons de ma chemise sautent. J’en profite pour défaire les attaches de son pantalon et venir à mon tour titiller sa virilité. Je ne m’attarde pas sur le tissu, je viens directement chercher sa chair brulante. « Putain ta queue ... elle donne faim .. » Je compte bien la dévorer également, la branler aussi pour le voir jouir. Il est sur que ceux qui la prennent  dans le cul doivent apprécier vu sa grosseur. Sa douceur. Ma main glisse vers ses fesses. Je veux caresser ce que je vais envouter tout à l’heure. « Ton cul est vraiment bandant .. hâte de le prendre ... » Les lèvres d’Aiden s’amusent sur ma chair la faisant frissonner à chaque nouveau baiser. Je sens sa langue gouter à ma peau. Je gémis. Tout en faisant tomber son pantalon au sol. « On peut aller dans ma chambre .. » Je m’attaque alors à son haut, alors qu’il vire ma chemise. J’ai juste envie de le voir nu pour l'apprécier avec plus de désir.  


Emi Burton

_________________
« L'amour est un trésor précieux qu'on perd facilement. Donnez-lui donc une base, afin qu'il soit éternel, l'estime et la confiance.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 146
age : 29
Date d'inscription : 18/03/2016

MessageSujet: Re: le début d'une histoire sans fin (maxden 00) Jeu 10 Aoû - 14:19

Les provocations du jeune homme sont indécentes. Il n’éprouve aucune pudeur et profère des paroles crues, mais exaltantes. Il a conscience de l’effet qu’il a sur les hommes de manière générale et Maximilian n’en fait pas exception. Il envoute sa chair comme il le fait avec tant d’autres. Il joue au jeune indécent pour titiller les pensées lubriques de cet homme au paroxysme. Il sait que ce qu’il énonce est excitant, qu’il créé une envie conséquente au creux des reins de son partenaire. Luxure, exaltation des sens, abandon de soi, jouissance. Il lui promet des sensations divines et même si Maximilian fait mine de le mettre au défi, Aiden connait l’ampleur de ses talents dans le domaine. Il est peut-être jeune, mais il adore jouer et le domaine de la luxure est son terrain de jeu. C’est ce qui lui permet actuellement de survivre dans cette chienne de vie. Alors, il se contente juste de sourire en haussant un sourcil. « Tu en redemanderas. » Il déclare avec cette vanité qui le caractérise. Ils en redemandent toujours et c’est là que le piège se referme, car il use de ses charmes pour obtenir ce dont il a besoin et il n’a aucune honte de passer pour un gigolo ou un prostitué. La fin justifie parfois les moyens pour y arriver. Il a assez de confiance en lui pour éviter de se remettre en question. Il commence à appliquer ses caresses, titille les sens de son partenaire en continuant ses paroles indécentes. Tout n’est qu’un jeu qui délecte sa propre cupidité. Il aime savoir les hommes en son pouvoir, quitte à leur faire croire qu’ils le dominent. Tout n’est que fumisterie, car il trouvera toujours le moyen de leur retourner les tripes et de les mettre en son pouvoir. Et il sait que Maximilian en a cruellement envie, son corps l’exprime par son aisance à s’électriser sous la pression de ses doigts, ses paroles s’expriment crument sans aucune pudeur. Il est bien loin l’homme intouchable qu’il prétendait être dans le bar. Il l’invite à prouver tous ses dires et Aiden ne se fait pas priver. Il le défait de sa chemise et de ses affaires avec le même empressement qu’il met en œuvre sur lui. Il vient à son tour savourer la fermeté de sa queue et ses propos lui arrachent un sourire. « On en redemande également. » Il déclare avec cette expression vaniteuse. « Ton canapé aussi. » Il déclare en écho à ses paroles après l’avoir débarrassé de sa chemise pour le pousser à l’intérieur de son appartement. Nus face à l’autre, il leur est possible de savourer les courbes de l’autre et Aiden sait particulièrement qu’il va adorer dévorer sa chair et le mettre en son pouvoir. D’ailleurs, son regard s’affermit, devient plus sombre et déterminé tandis qu’il le fait tomber sur le canapé pour venir le surplomber. « Et si on passait aux choses sérieuses ? » Il lâche dans une voix sombre en laissant ses genoux retrouver le tissu du canapé pour lui offrir une vision certes appréciable. Il ne cherche pas plus le contact, laisse juste sa main chaude et impatience retrouver la virilité de son partenaire alors que sa bouche retrouve son oreille pour la mordiller avant de glisser dans sa nuque. « Profite bien de la vue, Maximilian. » Il déclare en venant laisser sa langue lécher sa peau. Son regard ne le quitte pas un instant tandis que sa bouche gourmande parsème ses formes de baisers humides et électrisants. Son regard est coquin, joueur tandis que sa main titille sa virilité d’une poigne toute aussi espiègle et franche. Sa bouche retrouve son aine tandis que son corps se met à ses genoux. Il embrasse sa virilité dans une expression érotique, virile avant de la faire prisonnière de son emprise dans un sourire complice. Il compte bien le faire planer et il laisse sa langue faire le travail en lui offrant une gâterie digne de ce nom. Il a qu’une envie : le faire gémir, geindre de plaisir tandis qu’il continue de caresser ses aines du bout de ses doigts. Son regard ne quitte pas le sien et il sait que cela accentue plus la brûlure qu’il endiable au sein de ses tripes. Le jeu ne fait que commencer.

_________________
L'amitié est la similitude des âmes.
L'amitié est une âme en deux corps. Elle double les joies et réduit de moitié les peines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 128
age : 42
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: le début d'une histoire sans fin (maxden 00) Lun 14 Aoû - 9:21

Le début d'une histoire sans fin.
FEAT. | Aiden

Les mots crus d’Aiden enflamme ma chair, mes reins. Ce gamin est doué. Son regard sombre s’invite dans le mien avec plus d’indécence. Je me sens frémir, frissonner. L’envie se fait plus tenace, plus enivrante. Et je n’ai qu’une idée en tête me retrouver seul avec lui dans mon appartement. Le voir nu. Caresser ses formes alléchantes du bout de mes yeux. De mes doigts. De mes lèvres. Et cette pensée vient rapidement se faire réalité. Mes fringues disparaissent comme par enchantement. Il se débrouille très bien. Il titille mes sens avec adresse. Inondant mon corps de promesses sensuelles, érotiques, torrides même. Cela me rend dingue. Augmente mon désir. Je m’imagine déjà le posséder. Et je l’imagine s’abandonner. C’est envoutant. Terriblement tentant. Ses mans électrisent ma peau. Et en un rien de temps me voilà sur le canapé. Son corps en maitre au dessus du mien. En principe je domine le jeu avec mes amants. Mais là sur le coup le voir au dessus de moi donne à cette situation plus de piquant. Passer aux choses sérieuses. C’est tout ce que je demande. « Vas y ne te gêne pas. Mon corps n’attend que ça. Et ma queue l’attend d’avantage. » Je ne lâche pas son regard, plongeant avec plus de désir au fond du sien. Mes mains glissent sur son corps sans aucune retenu. Découvrant ses hanches. Le creux de ses reins. La courbe de ses fesses divines. Sa virilité qui se fait dure et brulante. « Tu as vraiment un corps de rêve. » Et Aiden joue aussi sur ma peau, je gémis lorsque sa main s’empare de ma chair tendue. Cette sensation exquise de ses doigts sur ma virilité. J’apprécie la caresse, ne pensant qu’à la suite qui promet d’être savoureuse. Je m’empare de ses lèvres avec avidité. Le baiser se fait plus intime. Réveillant d’avantage le désir. Et puis sa bouche se perd au creux de mon cou. « Je l’apprécie déjà Aiden. » Sa voix  chaude résonne dans ma tête. Putain il me renverse le corps et l’esprit. Et puis il s’aventure. Prend possession de mon corps. Laissant la marque de ses lèvres sur chaque parcelle de ma chair. Difficile de résister aux frissons et aux sensations que ses baisers humides délivrent sur ma peau. Mes mains se crispent sur sas hanches quand sa bouche s’empare de ma virilité. Je ne peux m’empêcher de soupirer comme s’il venait de me délivrer. Et pourtant je ne retrouve prisonnier de l’étau brulant de sa bouche. Je me cambre sous l’assaut de ses caresses expertes. Sa langue est comme du velours sur ma chair enflammée. Et son regard se fait plus sombre comme s’il était habité par mille pensées diaboliques. Ce qui m’excite encore plus. Et je me laisse damer. Laissant mes doigts glisser dans ses cheveux. Amplifiant le mouvement de sa bouche en pressant sa tête d’avantage contre mon entre jambe. Je me mords les lèvres. Savoure cette brulure exquise. « Oui putain .. continues. » Et je succombe avec plaisir dans cette bouche affamée. Mon cœur s’agite et mon corps palpite. Et quand la délivrance arrive je la laisse m’envahir dans un râle que je ne retiens pas. Puis je l’attire contre moi et viens kidnapper ses lèvres avec rage. Goutant avec plaisir à la saveur de mon désir. Je m’impose et le pousse. Je laisse ma bouche enivrer sa chair. Il m’a offert une délicieuse sucrerie. Je veux le récompenser de la même. « Ta bouche est une déesse. Laisse-moi te faire gouter à la mienne. » A mon tour je m’emparer de sa chair. Je m’attarde sur ses courbes. Joue sur ses lignes parfaites. Je le rends impatient. Mes yeux se perdent dans les siens. Mes mains ouvrent le chemin et ma bouche le rend plus torride. Mes doigts s’égarent sur sa virilité avant que mes lèvres viennent la titiller. C’est à son tour de se retrouvait prisonnier de l’étau de ma bouche. Je veux découvrir le gout de son plaisir. Je veux l’émoustiller, l’enivrer, le chambouler avant de le faire mien. Mes mains glissent sous ses fesses. Venant jouer contre son intimité. Le rêve de conquête se fait plus puissant. Mais avant je veux sentir sa jouissance sur le bout de ma langue. Avant de la gouter du bout de ma lance.


Emi Burton

_________________
« L'amour est un trésor précieux qu'on perd facilement. Donnez-lui donc une base, afin qu'il soit éternel, l'estime et la confiance.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 146
age : 29
Date d'inscription : 18/03/2016

MessageSujet: Re: le début d'une histoire sans fin (maxden 00) Lun 14 Aoû - 21:08

Leur échange est le terrain de jeu à toute provocation. Aiden se montre indécent, œuvre de ses charmes pour envahir l’échine de Maximilian d’un désir incommensurable. Il est devenu un maitre dans le domaine et s’applique à lui offrir ces paroles décadentes et aphrodisiaques pour ébranler tout son être. Ce qu’il arrive à faire sans grande difficulté et c’est ce qui l’enchante. Aiden est friand de ce pouvoir qu’il a sur ces chairs en demande. Il savoure avec un plaisir décadent de les voir sombrer dans l’ivresse de la jouissance lorsqu’il est dans l’optique de jouer. Il profite du spectacle qui s’offre à lui en distillant d’une main experte ce feu puissant au sein du corps dépravé de cet homme. Il n’use d’aucune pudeur pour accentuer le plaisir primaire de son partenaire, joue de son regard, de ses doigts, de sa langue et obtient l’effet désiré. Il s’en délecte comme un loup sanguinaire satisfaire de resserrer l’étau autour de sa proie. Maximilian est en son pouvoir. Tout son corps réclame ses actions : mouvement de bassin, gémissements, râles de plaisir, cette main logée dans sa nuque. Il sombre dans la jouissance et est victime de ses propres talents. Il sent la jouissance de cet homme envahir sa bouche contre toute attente avant de s’en éloigner. Ce gout âpre envahit sa bouche sans crier garde alors qu’il s’en éloigne pour l’observer dans cet état de décadence profonde. L’appétit du plus vieux est si éveillée qu’il ne lui laisse pas le temps de savourer le résultat de son travail et se retrouve propulsé sur le canapé à son tour. « Cela t’excite de savourer ton sperme dans ma bouche ? » Il questionne avec vanité dans un souffle chaud. Il est tout excité par l’érotisme que dégage cet homme. Il aimerait le baiser, là, immédiatement sur ce canapé, mais est contraint d’être à son tour dévorer par la bouche gourmande de cet homme. « Ma queue l’est toute autant. Elle te ferait atteindre l’extase comme tu ne l’as jamais connu. » Sa voix est suave alors qu’il sent sa chair s’enflammer sous les caresses et baisers de cet homme. Il le laisse prendre le contrôle sur sa chair, glisser le long de son torse pour rejoindre la fermeté de sa virilité. Il sent le souffle de cet homme s’évanouir sur sa chair ardente. Il sourit simplement, le regard pénétrant tout en l’invitant à venir la recouvrir de sa bouche gourmande. Ce qu’il ne manque pas de faire et le bien-être est au rendez-vous. Il en gémit, se mordille la lèvre en venant jouer avec sa bouche. Il conserve cette approche vaniteuse, vient onduler son bassin dans sa bouche pour recevoir les caresses comme il les désire. Il fait tout pour frustrer et exciter de nouveau son partenaire. « C’est comme ça que j’aimerai te prendre. » Il murmure avant de laisser sa tête retombée sur le dossier du canapé. Sa main vient se loger dans la nuque de son partenaire, ses cheveux pour les prendre en otage pour l’intimer à continuer. Il ondule son bassin, grogne de plaisir et laisse ses pensées lubriques envahir son esprit et rendre plus conséquent son ambition. Il plonge dans cette extase mise à disposition, grogne et savoure ses coups de langues jusqu’à atteindre la jouissance. Ce qu’il fait sans trop de difficulté avant de laisser son corps retombé sur le canapé, un sourire narquois sur le canapé. « Ta bouche est vraiment gourmande. Elle a adoré, j’en suis sûr. » Il déclare en venant à son tour tirer le visage de Maximilian vers le sien. « Tu pus la jouissance, mais ça m’excite encore plus. » Il commente en venant l’embrasser à pleine bouche alors qu’il se relève. « Et si on allait dans ta chambre pour continuer cette joute. » Il déclare en venant le pousser dans un sourire joueur, provocateur et cruellement indécent. Il compte bien le plaquer contre le matelas de son lit pour prendre le dessus et s’immiscer au sein de sa chair pour savourer l’étau de ses reins. Rien que l’idée l’excite cruellement et cela se peint dans la lueur de son regard et dans la virilité que ses formes dégagent. L’âge avancée du plus vieux, n’y change rien. Il compte bien dompter ses formes et l’user toute la nuit pour qu’il n’oublie pas leur rencontre.

_________________
L'amitié est la similitude des âmes.
L'amitié est une âme en deux corps. Elle double les joies et réduit de moitié les peines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 128
age : 42
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: le début d'une histoire sans fin (maxden 00) Mer 16 Aoû - 9:43

Le début d'une histoire sans fin.
FEAT. | Aiden

Je me laisse emporter. Glisser. Enivrer. Par ce feu décadent que les caresses et les baisers d’Aiden éveillent. Il fait chavirer mon corps par son regard ténébreux. Il fait chavirer ma peau par son toucher qu’il rend de plus en plus envoutant. Et je succombe avec délice dans ce plaisir que ses lèvres apportent conte ma virilité. Les mots crus qu’il prononce ne font que distiller d’avantage ce poison au creux de mes veines. Et lorsque la délivrance arrive, je n’ai qu’une envie retrouver sa bouche. Bouffer sa queue. Et l’envoyer au paradis en inondant ses reins de mon feu. J’aime la sureté qu’il affiche dans sa voix. Si jeune et si expert cela pourrait presque faire flipper. Et pourtant c’est juste grisant. Terriblement grisant. « J’avoue que j’ai envie de voir quelle saveur tu as à cet instant. » Ma bouche se fait vorace. Et ma langue se lie avec délice à la sienne. Putain il m’excite comme un dingue. Et je laisse ma bouche bruler sa chair avec rage. Lui continue à vanter ses atouts cela me fait doucement rire. « Je n’ai aucun doute là-dessus. Mais je ne donne mon cul à personne. Je prends juste. Et je vais satisfaire le tien de la plus torride des manières. » Je ne compte pas me laisser dominer et je suis clair dans mes paroles. Mais c’est assez jouissif de le voir perdurer dans cette lignée. Cela m’excite d’avantage de m’imaginer qu’il veut me posséder. Aucun homme ne m’a donné cette pensée avant. Cette envie même. Et voilà que ce petit con vient sérieusement me titiller sur ce point. Et je me mets à le dévorer. Prenant soin de laisser mon regard se glisser dans le sien. Laissant mes doigts découvrir sa chair d’avantage. Cherchant cette terre qui me fait d’avantage bander à l’idée de la posséder. J’arrête quelques secondes mes caresses pour lui répondre. « Vas-y rêve de ça. Cela te rend plus désirable. Et d’une certaine façon cela m’excite. » Je sens sa mains emprisonner mes cheveux. Je rends la caresse plus intense. Pressant d’avantage mes lèvres autour de son membre gonflé. Pressant mes doigts autour de son intimité. Et  Aiden explose à son tour, m’honorant de son venin au gout si particulier. Je m’attarde. Savoure. « Oui elle a adoré. Elle en redemanderait presque. » C’est lui qui maintenant m’attire. Et nos lèvres se retrouvent encore plus affamées que pour le précédent baiser. « Tant mieux si cela t’excite d’avantage car la partie est loin d’être terminée sexy boy. » Je ne sais pas pourquoi je lui sors ce surnom. Peut être parce qu’il dégage à cet instant est terriblement torride. Sensuel. Érotique. « Pas de souci. On sera plus à notre aise en plus. » Et il continue à me provoquer. Et je lui colle une claque sur ses jolies fesses. « Putain elles sont tellement bandantes. Je vais les bouffer de mes reins. » Je m’imagine déjà en lui. Mon corps collé contre le sien. Mon regard perdu dans ses yeux. Jouant de mes reins contre son bassin. Et nous sommes rapidement de ma chambre. En un rien de temps je me retrouve sur le lit. Aiden au dessus de moi. Mon corps pressé par le sien avec insolence et indécence. « Tu aimes jouer n’est ce pas. Tu obtiens toujours ce que tu veux. Personne n’a pris mon cul. Tu crois que toi tu vas y arriver. » Je le provoque. Je le nargue. Certain de pouvoir prendre de dessus et de le faire mien. Même si le voir là au dessus de moi, le regard débordant de désir me rend fébrile. Il me donnerait presque envie de gouter à cette sucrerie. Moi qui me suis toujours refusé à me faire dominer. Il vient tout ébranler avec son assurance et son charme. C'est complètement déstabilisant.


Emi Burton

_________________
« L'amour est un trésor précieux qu'on perd facilement. Donnez-lui donc une base, afin qu'il soit éternel, l'estime et la confiance.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 146
age : 29
Date d'inscription : 18/03/2016

MessageSujet: Re: le début d'une histoire sans fin (maxden 00) Dim 27 Aoû - 20:28

Leurs chairs se donnent corps et âme à cette étreinte lascive. La luxure est un vice dont le jeune homme ne se lasse pas, savoure, abuse jusqu’à se sentir planer en savourant ces sensations dévorantes. Il semble avoir trouvé un partenaire satisfaisant sous les traits de cet homme, qui bien que farouche aux premiers abords s’est laissé prendre au jeu et rien ne pouvait plus le satisfaire que cela. Les paroles crues et vaniteuses du plus vieux aiguise son amusement. Ils semblent tous les deux déterminés à dévorer les reins de l’autre, mais si Aiden ne dément rien, le laisse titiller cette partie de son corps sans rechigner, il ne compte pas pour autant le laisser prendre le dessus sur lui. Aucun homme n’a pris ses reins et ça ne sera pas Maximilian qui le fera non plus. Il compte bien prendre le dessus. Le jeu devient plus dangereux, l’ivresse charnelle les gagne peu à peu avec violence. Aiden savoure l’odeur érotique et virile qu’il dégage. Il aime les corps masculins en sueur après la luxure comme l’odeur forte qui se dégage de leurs chairs ardentes. Il ne se gêne pas pour l’évoquer et sourit au surnom qu’il lui donne. « J’aime bien. » Il déclare en haussant un sourcil d’un air amusé avant de lui proposer d’aller dans sa chambre. Il en profite pour se relever tout en l’embrassant. Il le pousse à lui montrer le chemin jusqu’à la pièce qui va accueillir leur ébat. Maximilian en profite pour taper ses fesses, commente son geste. « Les tiennes aussi. » Il n’en dit pas plus, mais son regard se fait cruellement pénétrant et viril. Oui, il a envie de les bouffer de ses reins et c’est avec cette idée en tête qu’il vient le pousser sur le lit pour prendre le dessus de leur étreinte. Ses reins viennent s’imposer aux siens. Sa virilité frôle la sienne avec insistance. « C’est mon passe-temps préféré. » Il déclare dans un sourire insolent et joueur. « La plupart du temps, mais oui, je pense pouvoir y arriver. » Sa voix est suave, ses mains viennent lier les poignets du plus vieux d’une poigne ferme. Sa bouche vient s’approcher de la sienne. Il joue de son corps pour amorcer un mouvement de bassin contre le sien. « Je pourrais te faire découvrir des sensations exquises. La sensation d’être dévoré de l’extérieur et de l’intérieur, par ma bouche, sous la pression de mes doigts et de ma queue. Sentir l’orgasme grimper insidieusement au creux de tes reins, te faire planer autrement, différemment, mais de manière toujours aussi intense. » Il se mordille la lèvre. « Tu t’es déjà senti libre d’être différent de celui que tu es habituellement, juste savourer l’instant et l’expérience présente en oubliant tout le reste ? » Sa voix ne perd pas en fermeté et érotisme. Ses mouvements se font plus pressant contre sa virilité. La sienne reprend forme sans aucune caresse. « Tu pourrais kiffer j’en suis sûr. » Il déclare avant de venir s’embarrer fougueusement de sa bouche après l’avoir titillé vivement de son souffle. Une de ses mains se détache d’un de ses poignets pour venir empoigner la cuisse de Maximilian pour la glisser contre sa hanche. Sa virilité vient se perdre entre ses cuisses, retrouve la chaleur de ses fesses. Il ne le pénètre pas, mais laisse glisser sa queue entre ses fesses. Cela l’excite, alors il ondule son bassin plus fermement contre cette partie de son corps. Il a bien envie de déguster, alors il laisse sa main s’inviter à la danse. Le bout de ses phalanges vienne titiller ce point sensible sous la pression de sa queue. « Qu’en dis-tu ? » Il murmure contre sa bouche qu’il vient dévorer de nouveau avec appétit. Il veut son aval et il finira par l’obtenir. Il aime jouer et n’aime pas perdre, bien que ce soit un bon joueur.

_________________
L'amitié est la similitude des âmes.
L'amitié est une âme en deux corps. Elle double les joies et réduit de moitié les peines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 128
age : 42
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: le début d'une histoire sans fin (maxden 00) Mar 29 Aoû - 18:23

Le début d'une histoire sans fin.
FEAT. | Aiden

L’échange est étrange. Moi qui au départ est mis des barrières et essayer de garder la distance. J’en oublie toute réserve. J’ai juste envie de gouter d’avantage la chair de ce gamin provoquant qui me met le feu à mon corps avec facilité et désinvolture. Je me laisse charmer. Griser. Envouter. Aiden m’emporte comme personne ne l’a fait au paravent. Et pourtant pas mal d’amant ont partagé mon lit des femmes comme des hommes. Mais là je dois avouer qu’il sait me faire chavirer. M’allumer. M’allécher. Ses mots indécents. Ses provocations insolentes. Ses gestes gourmands. Ses baisers. Ses caresses. Putain il me retourne les tripes et la tête. Je lui donne même un surnom qui lui va à merveille. Parce que oui il est sexy. Terriblement sexy. Ma faim se fait plus tenace, je n’ai plus envie de rester sage. Ni de me restreindre. Je veux découvrir ses courbes plus intimement. Je veux croquer dans cette chair tendre et délicieuse, au gout si particulier. Presque d'interdit vu son âge. Je veux le sentir se perdre aussi. Succomber comme je suis en train de le faire. Et nous nous retrouvons rapidement dans ma chambre avec toujours cette ambigüité sur le fait de qui va dominer l’autre. J’aime qu’il soit si confiant et sur de lui. Comme si j’allais me laisser avoir et lui donner mon cul. « Tu penses pouvoir avoir mon cul ? » J’éclate presque de rire. « Tu m’as promis le tien. » Et pourtant l’envie se glisse insidieusement au plus profond de mon être. Pourquoi  Aiden arriverait-il à avoir ce pouvoir sur moi ? Alors que je l’ai refusé à des hommes bien plus âgés. A croire qu’il y a quelque chose d’autre. Je ne sais pas mais je me sens troublé. Et bien plus quand il kidnappe mon corps à nouveau. Ses mains enchainent mes poignets. Sa bouche avide sur la mienne. Et son bassin est comme un choc déroutant contre mon bassin. Je sens ma virilité se tendre plus et se faire plus ferme. Je trouve son insistance, son arrogance terriblement érotique. Aiden transpire la sensualité et la luxure alors que la joute vient à peine de commencer. Ses mots me titillent encore plus surtout qu’il use d’une voix qui me charme. Il sait comment mettre sa proie en position d’abandon. Je le regarde fixement dans les yeux. Ne sachant pas trop que répondre à ses mots qui viennent résonner dans ma tête. « Tu viens de quelle planète ? Cette audace. Aucune crainte. Comme si tu savais que le combat était gagné d’avance. Tu aimes transformer les non en oui c’est ça. » Mes mains glissent dans son dos venant trouver l’arrondit de ses fesses Putain son cul. « Kiffer de me faire posséder par ta queue !! » J’ai à peine le temps de finir ma phrase que sa bouche s’empare de la mienne. Je gémis contre ses lèvres quand il s’amuse à venir rendre le contact plus intime. Mettant ma cuisse contre sa hanche et titillant mes cuisses puis mes fesses de sa queue. Et Aiden se montre plus entreprenant. Voir conquérant. Ses doigts s’invitent à la fête et il ose ce que j’ai toujours mis un point d’honneur à refuser. Je me cambre malgré moi. Me mords les lèvres pour retenir un gémissement. « Personne n’a su m’en donner envie avant .. arr … » Mais je n’ai même pas le temps de finir ma phrase que sa bouche se refait gourmande sur la mienne. Mais main vient bloquer ses doigts. Je plonge mon regard dans le sien. « Si je te donne le mien j’aurais le tien ? » Je me doute qu’il risque encore une fois de jouer l’anguille. Au départ la proie cela devait être Aiden. Et c’est moi qui suis en train de passer à la casserole. Mais l’envie de gouter à ce nouveau met se fait plus brulante. Alors je lâche sa main pour profiter de cette caresse qu’il rend de plus en plus exquise. « Il y a ce qu’il faut dans le tiroir de ma commode. Préservatif et lubrifiant. » Prendre son pied oui, mais le prendre avec prudence. C’est à mon tour de kidnapper ses lèvres. J’ai envie de me bruler, m'incendier même. « Tu as intérêt d’être à la hauteur sinon je te jure que ton cul prendra cher en retour. » Je l’ai averti que personne n’avait possédé cette partie de mon corps. S’il joue au con, il va le payer. Mais je ne sais pas pourquoi je sens au fond de moi que même si l’instant va être douloureux Aiden va le rendre délicieux et inoubliable. C’est comme une évidence que je vois dans son regard que je ressens au travers de ses gestes et de ses baisers. Comme si certaines choses étaient écrites d'avance.


Emi Burton

_________________
« L'amour est un trésor précieux qu'on perd facilement. Donnez-lui donc une base, afin qu'il soit éternel, l'estime et la confiance.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: le début d'une histoire sans fin (maxden 00)

Revenir en haut Aller en bas

le début d'une histoire sans fin (maxden 00)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» L'histoire sans fin
» Histoire sans queue ni tête
» [Menue-tâche] Histoire sans parole… ou presque. (Kinimo)
» L'histoire sans fin...
» L'histoire sans queue ni tête

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Love Dust :: corbeille :: maxden-