forum privé de RPG
 

Partagez | .
 

 le début d'une histoire sans fin (maxden 00)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 187
age : 29
Date d'inscription : 18/03/2016

MessageSujet: Re: le début d'une histoire sans fin (maxden 00) Dim 3 Sep - 18:49

« Pourquoi pas ? » Il déclare avec cette arrogance qui lui est propre sans se laisser décontenancer par le rire du plus vieux. Il ne doute jamais de rien. Il est certain de pouvoir faire changer d’avis un homme, car il l’a déjà fait par le passé. Il se sait doué sur le plan de la luxure, assez pour rendre certains hommes accros à sa chair. Il sourit à sa remarque sans y répondre. Bien sûr qu’il lui a fait miroiter cette possibilité, mais il n’est pas réellement question pour lui de lui concéder ses reins, bien qu’il aime particulièrement jouer dans le domaine de la luxure. D’ailleurs leurs provocations se font plus intenses, plus directes. Aiden prend les commandes, piège Maximilian par ses actions, ses mots et son audace. Il s’impose à lui, œuvre pour faire grandir ce désir d’être pris au creux de ses reins. Il se montre érotique, déterminé, ténébreux. Il cherche à le charmer et Maximilian semble avoir du mal à résister à l’appel de la chair en sa compagnie, ce qui peut que le satisfaire et accroitre son arrogance. Il sent que cette facette de sa personnalité surprend le plus vieux. « Oui. Il suffit de croire fermement en ce qu’on veut et rien n’est impossible. » Il déclare avec cette fierté dans la voix. Il se montre même plus entreprenant sur la chair offerte du plus vieux. Il l’embrasse à pleine bouche dans un baiser fougueux tandis qu’il glisse l’une des cuisses de Maximilian contre sa hanche. L’étreinte se fait plus féroce. Son impertinence est impétueuse, mais cela ne semble pas tellement déranger la chair de Maximilian puisqu’il la sent soumise à ses actions. « Cela n’a pas l’air de déplaire à ton corps. » Il déclare lorsqu’il le sent arrêter l’expédition de ses doigts. Son regard pénétrant ne quitte pas le sien. Le désir se lit dans ses prunelles. Il meurt d’envie de posséder ses reins et compte bien user de son charme pour obtenir ce qu’il désire. Un sourire narquois se peint sur ses lèvres. « Peut-être. » Il hausse un sourcil, sourit plus franchement sans n’avoir aucune intention de lui donner ses reins. Aiden ne se fait pas capturer par quiconque. Il ne se donne pas, mais prend seulement. Maximilian relâche la pression sur sa main, lui indique où trouver ce dont il aura besoin. Il sourit à ses mots, savoure le baiser tout aussi affamé que celui qu’il lui a donné. « Aucun homme ne s’est plaint jusqu’à aujourd’hui. Je ne compte pas que tu sois le premier. » Il déclare sans le quitter du regard alors qu’il prend appui sur un de ses bras pour attraper tout ce qu’il faut : lubrifiant et préservatif. Il sourit, s’écarte légèrement de lui pour venir recouvrir sa protubérance de ce filet de protection. Il le laisse profiter de la vue et vient doucement se caresser devant lui, sans aucune gêne, juste pour embraser ses reins. Il ne doute pas que cela doit avoir un effet grisant d’être le sujet d’ambition d’un homme. Il apprécie lorsque ces amants se caressent devant lui pour titiller ses sens. Cela fait partie du jeu et il ne se gêne pas pour venir mordiller sa lèvre avant de revenir sur cet homme et reprendre sa place. Sa bouche retrouve la sienne. Elle se fait insolente tandis qu’il vient enduire ses doigts de ce liquide pour préparer son intrusion. Il s’applique à le détendre, à jouer de ses doigts et de sa virilité contre cette peau désirée. Son torse frôle le sien, son ventre vient se presser contre la protubérance de son amant. Il le sent réceptif à ses actions, mais l’impatience le gagne férocement. Alors, il se montre plus gourmand et finit par prendre ce qu’il désire. Dans un mouvement lent, mais franc, il vient prendre place au creux de ses reins. Cela le fait grogner de plaisir de sentir ses reins former une pression autour de sa queue. Dieu qu’il aime cette sensation et un sourire mutin orne ses lèvres. « Détends-toi. C’est douloureux au début, mais je te promets que ça va agréable. » Il souffle entre plusieurs baisers sensuels alors qu’il rend la pression de ses reins plus vive en lui. Sa main humide vient glisser sur sa fesse alors que son autre menotte glisse sur sa cuisse, retrouve son aine pour retrouver son soldat. Et l’étreinte se fait plus profonde, plus intense, plus torride. Son bassin se lance dans une série de mouvements de va et vient lents et profonds, légèrement plus vifs lorsqu’il se laisse gagner par l’impatience. Les reins du plus vieux sont appétissants. Sa virilité savoure et ça s’exprime par le langage de son corps. Il le domine, le possède, mais il œuvre surtout pour le faire jouir et l’entendre jurer de plaisir. Oh oui, ça, ça le fera complètement planer et il compte bien y parvenir.

_________________
L'amitié est la similitude des âmes.
L'amitié est une âme en deux corps. Elle double les joies et réduit de moitié les peines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 162
age : 43
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: le début d'une histoire sans fin (maxden 00) Ven 8 Sep - 17:10

Le début d'une histoire sans fin.
FEAT. | Aiden

Je voudrais rester fort. Lutter contre cette envie que ce petit insolent fait naitre au creux de mes tripes. Et au creux de mes reins. Mais ses mots, ses caresses, ses baisers viennent sérieusement me titiller. M’exciter. Me dérouter aussi. Aiden est tellement sur de lui que cela me perturbe. Difficile de lutter face à son arrogance qui se fait plus tenace. En même temps ai-je vraiment envie de résister face à la sensualité qu'il dégage. Il est tellement sexy. Il me donne chaud. Même si je reste lucide et que je m’applique à lui rappeler que son cul fait également parti du deal. Son cul qui me fait fantasmer et rend ma virilité plus gourmande. Mais lui ose jouer sur un autre terrain. Il ose, voulant prendre ce que je n’ai donné à personne. Sa ténacité rend l’instant encore plus exquis. Au final il me donne envie de découvrir ce qu’il promet. Il affame autant mon cul que ce qu’il affame ma queue. Et cela à l’air de lui plaire. Cela le rend même plus entreprenant. Plus impatient. Plus impertinent. Plus insolent. Je le stoppe au départ mais je finis par lâcher prise. Curieux de voir comment il va me faire grimper aux rideaux. « Cela a également l’air de te plaire. Tu es tout excité. J’aime te sentir si dur. » Je ne sais pas pourquoi plus la joute avance et plus je me dis qu’Aiden va obtenir ce qu’il désire mais que moi je risque fort de rester sur ma faim. Enfin d’une certaine façon car vu comme il me trouble et comme il se débrouille je sais que je vais prendre mon pied. Reste à savoir si je vais vraiment aimer me faire posséder. Une première et je lui rappelle bien. Comme je viens encore le titiller sur ses fesses. Au cas où. « Espèce de petit arrogant. De toute façon si je douille je te jure que tu douilleras aussi. » Mon regard se fait plus sombre mais le sien est tellement déroutant que cela me déstabilise. Je le regarde faire. Je pourrais prendre le dessus. Le faire pivoter sur son dos et le prendre. Mais il m’a rendu curieux. Je le regarde récupérer le nécessaire presque impatient de sentir sa queue dévorer mes reins. Je suis chacun de ses gestes qu’il rend particulièrement érotique. Je salive, me mords également la lèvre. Le corps d’Aiden retrouve le mien. Sa bouche kidnappe la mienne. Je me laisse griser par son baiser qui annonce la saveur de la suite de la joute. Je glisse ma main dans sa nuque pour rendre celui-ci plus intense. Alors que l’autre vient caresser son dos, le bas de ses reins. Aiden rend le jeu plus brulant, ses doigts s’invitent avec gourmandise au creux de mon corps. Je me crispe légèrement. Avant de savourer cette caresse indécente, insolente même. Sa virilité titille la mienne ce qui ne fait que m’exciter d’avantage. Nos bassins se font plus pressants. J’essaie de me détendre, de penser aux plaisirs que je vais éprouver. Sans crier gare Aiden font en moi. Lentement mais franchement. « Putain. »  Mes doigts se serrent d’avantage contre sa chair. Comme pour partager ce que j’éprouve à cet instant. La douleur se fait vive et vient contrôler l’envie. J’ai envie de le repousser. De toute arrêter. D’oublier ce moment d’extase qui pour le moment n’est que souffrance. « J’essaie … pas si facile .. tu as intérêt .. parce que là c’est pas du tout plaisant sexy boy. » Ma voix est marqué par ce que je ressens. Mon regard doit même être voilé par la souffrance. J’ai du mal à respirer. Tout devient assez compliqué à gérer. Pourtant Aiden s’applique par des  baisers et des caresses à me faire oublier. Comme s’il cherchait à me faire chavirer dans un monde plus enivrant. Je gémis de douleur quand il s’enfonce d’avantage. Mais aussi de plaisir quand ses doigts font prisonnier ma virilité. « Elle aime tes caresses tu sais. Mon cul apprécie moins pour le moment. » J’essaie de me concentrer sur ce qu’il distille de bon et d’excitant pour ne plus penser à sa présence qu’il rend de plus en plus imposante. En tout cas lui à l’air d’apprécier de prendre un cul bien serré. « Déflorer une terre vierge à l’air de te plaire. » Du coup je prends le lubrifiant et en mets sur mes doigts. Puis je pose ma main sur ses fesses et je m'égare sur sa chair. Je m’empare de ses lèvres alors que ses reins se font plus gourmands dans les miens. Contre ses lèvres je murmure. « Et toi ta terre elle est vierge de toute pénétration ? » Je suis sur que oui. Il ne doit pas être homme à ce donner. Alors je laisse mes doigts venir fouler ce lieu avec douceur comme une promesse. « Je te jure qu’un jour je les aurais. Ton cul m’appartiendra sexy boy. » Sur le coup c’est comme une évidence. Et cette évidence rend l’instant plus agréable. Je me détends profitant enfin des vas et viens brulants des reins d’Aiden au creux des miens. La douleur s'estompe laissant petit à petit place à une sensation plus perturbante.


Emi Burton

_________________
« L'amour est un trésor précieux qu'on perd facilement. Donnez-lui donc une base, afin qu'il soit éternel, l'estime et la confiance.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 187
age : 29
Date d'inscription : 18/03/2016

MessageSujet: Re: le début d'une histoire sans fin (maxden 00) Lun 18 Sep - 16:23

Aiden s’accapare les formes du plus vieux, sans plus d’hésitation. Il n’en a pas eu, ne compte pas en avoir malgré la douleur qui doit se distiller dans les veines de Maximilian. C’est toujours douloureux, surtout la première fois, mais il compte bien distiller assez de chaleur au creux de ses reins pour que son partenaire s’enflamme sous le feu de la luxure. Il s’y applique du mieux qu’il peut par ses baisers et ses caresses. « Respire un bon coup. » Il murmure entre deux baisers. « Concentre-toi sur cela, pas la douleur. » Il le guide sans connaitre la douleur qui l’habite. Il l’imagine, sans réellement être en mesure de comprendre, mais il est toujours parvenu à atténuer cette douleur pour faire jouir ces partenaires. Il n’y a pas de raisons que Maximilian déroge à cette règle. Alors, il s’accapare sa virilité pour lui prodiguer avec la même lenteur la caresse de ses reins contre sa queue. Il lui donne ce que lui, lui donne pour lui faire connaitre cette sensation d’étroitesse exquise. « Concentre-toi sur ta queue alors. » Il murmure entre deux baisers. Il dévore ces commissures sans pudeur, avec un sourire mutin. « C’est exquis. Tu dois en savoir quelque chose. » Il déclare contre sa bouche dont il s’amourache de nouveau. Il sent son amant glisser ses doigts contre ses fesses. « Qui sait ? Peut-être que j’aime me faire baiser, mais pas ce soir. Un jour, peut-être ? J’ai plutôt envie de baiser ton cul et t’entendre jurer et jouir de plaisir. Ça, ça me fait carrément bander ! » Il déclare le regard ancré dans les rétines du plus vieux. Oui, il meut d’envie de prendre ses reins, de laisser sa fougue juvénile le faire geindre de plaisir. Alors, il laisse sa bouche, ses doigts et ses reins lui apporter leurs bienfaits. Ses lèvres glissent contre sa mâchoire, sa gorge, son oreille et sa clavicule. Il mordille, lèche et dévore cette peau offerte. Ses reins s’invitent de plus en plus intimement en lui dans des mouvements lents et parfois lascifs. Ses phalanges griffent sa chair, applique leurs caresses sur sa virilité qui se gorge de plaisir. Il s’applique à le faire gémir, distille le feu pour remplacer la douleur, semble y parvenir et le spectacle est exquis. Il s’en délecte, rend ses actions plus viriles et déterminées. « Putain, que t’es bandant. » Il grogne contre sa bouche qu’il dévore avec passion. Oui, il dégage un érotisme qui lui plait énormément. La luxure est exquise, elle embrase ses reins avec force. Il brule de plaisir, se montre de plus en plus conquérant. Il sourit satisfait de l’attendre jurer à son tour, semble avoir trouvé ce point stratégique et en use dans des coups de reins qu’il maitrise de plus en plus difficile. Il se laisse dévorer par la fougue, la luxure. Il rend la pression de son bassin plus ferme contre le sien. Il sent la jouissance proche et semble brulante et exquise, tout comme dans les traits de son partenaire. Il veut l’entendre gémir et jouir avant de se laisser dévorer à son tour. « Finalement, cela n’a pas l’air de te déplaire. T’es à deux doigts de jouir, je me trompe ? » Il déclare en mordillant sa lèvre sans le quitter du regard. Aiden dégage un érotisme qui n’a jamais laissé indifférent. Il est certain que cela existe Maximilian.

_________________
L'amitié est la similitude des âmes.
L'amitié est une âme en deux corps. Elle double les joies et réduit de moitié les peines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 162
age : 43
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: le début d'une histoire sans fin (maxden 00) Mer 20 Sep - 10:39

Le début d'une histoire sans fin.
FEAT. | Aiden

Aiden me possède. Avec envie sa queue s’approprie mes reins encore vierge de toute intrusion. Ce petit con m’a retourné la tête. Il a rendu mon corps faible et gourmand. Il m’a fait craquer et je suis là à subir son assaut. La douleur s’empare de moi avec violence. Comme un feu elle me ravage. Pourquoi j’ai été si faible face à son regard plein de promesse ? J’essaie de me concentrer sur les sensations divines  qu’il s’applique à distiller en parsemant sur ma peau caresses et baisers. Un moyen de compenser la douleur en réveillant le désir. Et mon corps y répond tiraillé entre deux sensations. Il attise un autre feu par ses gestes et ses mots. C’est enivrant même si la douleur reste bien présente. Ses vas et viens francs se font plus puissants presque arrogants dans mes reins. Je me dis que j’ai été qu’un con qui c’est fait prendre comme un débutant. Mais sa bouche, ses doigts viennent chasser mes regrets. Il sait y faire le sexy boy. Il sait me troubler. Et encore plus quand sa main s’empare de ma virilité. Il distille du plaisir et la douleur devient plus supportable. « Serre d’avantage tes doigts autour d’elle alors. » Ses lèvres retrouvent les miennes, le baiser se fait sulfureux alors que ma main s’aventure vers ses fesses. Le désir de les avoir me rend plus offert d’une certaine manière, je sens ma queue se gonfler sous l’attaque sensuelle de ses doigts. « J’ai eu ce plaisir quelques fois. L’étroitesse du lieu est toujours très délicieuse. Cela rend plus affamé .. n’est ce pas ? » Je me cambre sous ses assauts insolent. Je le provoque lui promettant d’avoir son cul en retour. Mais il joue les arrogants. « Je crois que tu es plutôt du genre à faire miroiter tes fesses pour obtenir ce que tu veux. » Doucement un de mes doigts se glissent en lui. Un moyen de le posséder même si je préférais que cela soit ma virilité qui profite de l’endroit. Je lui souris. L’embrasse avec rage. Mordant sa chair quand mes lèvres abandonnent les siennes. « Je la sens bien gonfler .. pas de souci de ce côté-là tu bandes comme un affamé .. mais ça me plait de te faire cette effet là sexy boy .. » Mon autre main s’accapare de ses courbes offertes. Sa nuque. Son dos. Ses épaules. Ses hanches. Je découvre. J’envoute. Je goute du bout de mes doigts chaque parcelle de sa chair avec délice. Alors que celle qui se trouve au niveau de ses fesses joue les conquérantes mais sans violence. Juste pour éveiller  d’avantage son désir dans sa chair déjà bien brulante. Je frissonne sous ses gestes qui se font plus insistants, plus torrides. J’écarte mes cuisses. Je gémis quand ses doigts sur ma virilité s’imposent encore et encore. La douleur m’inonde et pourtant le plaisir me ravage. M’offrant plus de jouissance qu’autre chose. Et l’échange charnel se fait plus intense. Plus torride. Ses mots ajoutent plus d’érotisme à la joute. Je serre son corps pour le sentir d’avantage au creux du mien. Mes mains se font plus fermes et gourmandes contre sa chair. Mes lèvres plus avides contre les siennes. Mon souffle accélère. Une vague de chaleur s’empare de mes reins chassant la douleur pour laisser place à la jouissance. Ma virilité est au bord du gouffre et mon cul ne sait plus à quel saint se vouer tellement ce que je ressens est déroutant. Sa fierté et son arrogance explosent dans ses mots. "Oui petit con cela me plait de me faire dévorer par ta queue. Oui petit con tu vas me faire jouir." Mais je ne dis rien. Je ne veux pas le rendre plus insolent mais mon corps parle pour moi. « Putain continues … » Mon regard se perd dans le sien. Aiden est terriblement bandant à cet instant. Mes lèvres kidnappent les siennes trop tenté par son geste provoquant. Ma main se glisse dans sa nuque rendant le baiser plus indécent et torride. Alors que mon bassin vient heurter le sien avec plus d’envie. "Fais-moi jouir." Je me laisse aller. Abandonnant mes dernières résistances. J'accueille avec ivresse le désir qu’Aiden distille au sein de mon corps. Ma virilité repend sa lave entre ses doigts alors que j’accueille la sienne au creux de mes reins. Ce que j’éprouve à cet instant est terriblement perturbant. Déroutant. Je réalise à quel point j’ai aimé me faire dominer. Et par un gamin en plus.


Emi Burton

_________________
« L'amour est un trésor précieux qu'on perd facilement. Donnez-lui donc une base, afin qu'il soit éternel, l'estime et la confiance.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 187
age : 29
Date d'inscription : 18/03/2016

MessageSujet: Re: le début d'une histoire sans fin (maxden 00) Dim 1 Oct - 16:48

L'excitation qui enflamme ses entrailles est conséquente. Aiden se laisse dévorer par cette douce chaleur dont il est si friand. La luxure est son élément et il se sent incroyablement bien que lorsqu'il est dans cette position de dominance vis-à-vis de ses partenaires. Ce qui est présentement le cas et il savoure la vision damnée de ce corps excitant qui se donne à son corps. Une fierté et un désir non dissimulé dévore ces tripes tandis qu'il s'emploie à faire voyager cet homme dans les méandres du plaisir. Les débuts sont difficiles, en vue de l'étroitesse et la découverte de cette sensation de sentir ses reins être possédés par la virilité d'un autre par Maximilian, mais comme toujours Aiden s'applique à lui administrer le plaisir promis. Il s'applique avec un zèle qu'il a envers la plupart de ses partenaires d'une nuit. Il laisse l'extase grimper en lui, en cet homme en usant de chaque caresse et baisers pour retourner les tripes à cet homme et il semble y parvenir. Il frôle ce point secret, s'applique à le titiller, à le faire frémir et il en savoure le résultat. Son corps le réclame, encore plus profondément en lui et Aiden en joue, avec cette arrogance éhontée qui lui est propre. Maximilian ne valide pas ses propos, mais il le voit clairement dans le langage de son corps. Il prend son pied, aime cette sensation qui s'empare de sa chair plus fermement tandis que les secondes s'égrainent et lui aussi sent cette extase transpercer leur échange. Il lui ordonne de continuer et sa bouche retrouve la sienne avec le même appétit. Ses reins se font plus prompts et profonds dans les siens. Il le prend avec plus en plus de fougue tandis que sa main lui apporte les mêmes caresses que ses reins s'appliquent à administrer à sa queue. Putain qu'il a un cul parfait ! Il se perd dans ses cuisses sans aucune retenue et leur étreinte se fait plus sulfureuse encore. Il le sent au bord du gouffre et il le pousse dans cette voie pour atteindre la jouissance. Il la savoure entre ses doigts, sent cet épais nectar envahir ses doigts alors que lui-même sent la porte vers l'extase s'ouvrir à lui. Il jouie en lui, sans se retenir, espère que la préservatif sera assez résistants, ce qui semble être le cas. Il grogne en harmonie avec son partenaire alors que sa respiration se fait difficile. Il savoure cette sensation envahir tout son être et voit parfaitement le trouble qui habite son partenaire. Cela suffit à le remplir d'une fierté incontestable alors qu'il continue d'opérer ses caresses sur sa virilité pour le vider entièrement. "Je tiens toujours mes promesses, Maximilian." Il déclare contre ses lèvres qu'il vient titiller de sa langue. "Et tu pris ton pied, comme je l'avais dis." Il hausse un sourcil fier de lui, alors qu'il se retire de lui pour venir retirer son préservatif sous le regard de son amant. Il lui offre un petit sourire coquin et lui laisse profiter de la vue. Il ne dit mot, mais son regard est intense et emplie d'érotisme. Il est prêt pour un nouvel échange, jamais rassasié. "Déjà épuisé ?" Il demande en venant essuyer sa main sur la cuisse masculine de son partenaire en frôlant son aine. Dans son esprit : aucune envie de passer à la casserole, mais il est prêt à dévorer ce corps de ses lèvres et de sa queue si Maximilian est partant. A lui de voir.

_________________
L'amitié est la similitude des âmes.
L'amitié est une âme en deux corps. Elle double les joies et réduit de moitié les peines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 162
age : 43
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: le début d'une histoire sans fin (maxden 00) Jeu 5 Oct - 10:36

Le début d'une histoire sans fin.
FEAT. | Aiden

Je me laisse gagner par le feu que ce petit con déclenche. J’ai du mal à croire que je me laisse posséder et pourtant. Pas de doute. Aiden mène bien la danse et avec panache même. Il sait y faire. Il sait envouter avec ses mots qui glissent comme des sucreries dans la tête. Il sait enivrer ma chair qui frissonne sous ses baisers fiévreux et ses caresses insolentes. Je me laisse avoir comme un môme et même si c’est désagréable et douloureux au départ. Je me laisse gagner et je finis par aimer ça. Allez comprendre. Mais pourquoi réfléchir alors que le plaisir caresse mes reins avec indécence. Et que ma queue sous la brulure de ses doigts ne fait que gonfler. Espérant qu’une chose exploser. Aiden se fait de plus en plus gourmand autant avec sa bouche qu’avec son bassin. Il s’impose. Il s’infiltre dans mes pores. Déversant une brulure délicieuse. Et chaque va et vient de ses reins accroit le désir, l’envie. Et tout explose. Il se déverse sans retenue dans ma chair. Je me déverse sans retenue entre ses doigts. Dans un même râle. Dans un même souffle. Je suis troublé, chamboulé par ce que je viens de ressentir. Et mon regard se voile un instant quand il retrouve le regard sombre d’Aiden. Je le trouve arrogant et fier dans sa posture mais tellement bandant. Je gémis alors que ses doigts finissent de me torturer avec délice. Je souris à ses mots. Nos lèvres et nos langues se chahutent. « Je crois que tu as pris le tien aussi. Ta queue à l’air d’avoir apprécié mon cul. Les sensations sont plus intenses quand c’est étroit n’est ce pas ? » Je le regarde avec provocation alors qu’il retire son préservatif. Il met en valeur ses courbes. De quoi me faire baver encore et il le sait vu comme mes yeux le déshabillent. Je le trouve plus désirable maintenant que son corps respire la luxure. Sa peau brille et perle de sueur. Ma langue vient doucement lécher son épaule avant de le mordiller. Je me mets à rire à ses mots. « Épuisé ? Pourquoi parce que tu viens de me baiser. Non il m’en faut plus pour être épuisé sexy boy. » Je laisse mes mains glisser sur sa hanche. Et puis ses fesses. L’envie de les faire mienne est toujours aussi tenace au sein de mon esprit. Puis je le pousse sur le dos imposant mon corps sur le sien. Mes lèvres kidnappent les siennes avec ferveur. Mes doigts s’égarent à nouveau sur sa peau humide. « Si j’ai bien compris tu en redemandes. » Je colle mon bassin d’avantage contre le sien. « Oui ta queue frétille déjà. Mon cul t’a vraiment fait de l’effet. Ou tu du genre à n’être jamais rassasié de sexe. » Mon regard plonge dans celui d’Aiden. Ma bouche se perd sur sa mâchoire, dans son cou. Marquant sa peau de douces morsures. Je m’impose d’avantage laissant nos épées se titiller. Se provoquer. Peut importe si je n’ai pas son cul ce soir. Je sais qu’un jour il sera à moi. Ne me demandez pas pourquoi. Je le sens au plus profond de mes tripes. Mais en attendant je profite de l’instant présent. De déguster sa chair. Encore. Et de me laisser emporter par le désir et l’envie qu’Aiden fait naitre en moi. Qu’il me baise autant qu’il le veut, vu comme il me fait planer comment ne pas craquer. Et pourquoi résister.


Emi Burton



RP TERMINÉ

_________________
« L'amour est un trésor précieux qu'on perd facilement. Donnez-lui donc une base, afin qu'il soit éternel, l'estime et la confiance.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: le début d'une histoire sans fin (maxden 00)

Revenir en haut Aller en bas

le début d'une histoire sans fin (maxden 00)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Sujets similaires

-
» L'histoire sans fin
» Histoire sans queue ni tête
» [Menue-tâche] Histoire sans parole… ou presque. (Kinimo)
» L'histoire sans fin...
» L'histoire sans queue ni tête

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Love Dust :: corbeille :: maxden-