forum privé de RPG
 

Partagez | .
 

 Photomaton (sebrian - 35)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1176
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Photomaton (sebrian - 35) Sam 27 Mai - 21:59

Sebastian vit un moment exceptionnel de son existence. Le coeur gonflé par la félicité conséquente apportée par son union, il plane sur un petit nuage. Son organe vital bat la chamade. Après l'échange de voeux qui a concrétisé son rêve, les nouveaux époux ont retrouvé leur demeure pour réaliser une séance photo pour immortaliser cet instant qui compte énormément pour l'artiste. Le photographe est présent sur place, les invite à prendre place et ils s'exécute. Seulement d'humeur taquine, Adrian use de sa mine sérieuse et blasée. Il perçoit qu'il cherche à le taquiner. En conséquence, il lui donne des petits coups de coude dans le bras. "Arrête de faire le con." Il déclare dans un sourire amusé, mais Adrian est disposé à faire son gamin, car il ne change pas d'attitude. Sebastian est contraint de sévir. Il fronce les sourcils. "Vilain !" Il lâche en venant déposer sa main au creux de sa nuque pour le contraindre à baiser sa tête vers lui. Il fait mine d'être contrarié, mais son sourire le trahit. Sa bouche s'empare de la sienne amoureusement. Il laisse son bonheur s'exprimer tout simplement.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1190
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: Photomaton (sebrian - 35) Ven 2 Juin - 14:23

Et voilà, ils sont mariés.

Leur vie devient une banalité satisfaisante. Adrian savoure chaque moment passé lors de la soirée, qui se déroule après le mariage concrétisé. Il n'a pas de famille à ses côtés, seulement quelques amis : Aiden, aux bras de Maximilian ; Ruby ; Emma. Des gens qu'il a su apprécier au fil des années et avec qui il a tissé une amitié sincère, parfois complice. Ils accordent du temps à la famille Lewis, à cette mère poule qui ne cesse de sourire. Tout le monde semble comblé, et même lui ressent le bonheur l'envahir. Il le dévoile facilement lors de la séance photo organisée par un professionnel. Il se la joue complice avec une mine sérieuse, presque morose, pour faire croire à son mécontentement d'être enfin marié. Il adore emmerder son amant et cette réalité ne changera pas. « Pourquoi ? On vient de me passer la corde autour du cou, j'ai bien le droit d'être triste. » Il soupire faussement, trahi par son sourire. La situation l'amuse, son coup de coude dans les côtes également. Sa main dans son cou et la pression qu'il exerce l'incite à s'abaisser légèrement pour recevoir un baiser. Il relâche finalement sa bouche et plaque son front contre le sien en souriant. Il est certain que ça fera une photo magique aux yeux de Sebastian. « Tu as vu, je m'applique. Je suis un bon garçon. J'aurais le droit à une récompense ? » Il continue à faire son gamin capricieux, prêt à être chouchouté.

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1176
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: Photomaton (sebrian - 35) Dim 4 Juin - 17:18

« Tu n’es pas crédible. » Il lâche dans un sourire amusé sans s’empêcher de lui donner des petits coups de coude dans les côtes. Il sait parfaitement que ton amant et nouvel époux cherche à le titiller pour obtenir son agacement et son amusement. Un véritable gamin qu’il affectionne particulièrement, car il a conscience d’être le seul à bénéficier d’un tel traitement, et ça, depuis qu’il est gosse. Il n’y a qu’avec lui qu’Adrian se montre si enfantin et c’est cet aspect de sa personnalité qui l’a toujours fait fondre. En conséquence, il ne se laisse pas déstabiliser par cette réalité. Il vient glisser sa main dans sa nuque, impose un baiser que le blond ne repousse pas. Il savoure cette étreinte et laisse un sourire s’afficher sur ses lèvres lorsque ses prunelles découvrent son sourire. C’est un réflexe qu’il ne maitrise pas, tout comme le bonheur de sentir son front contre le sien. Son cœur bat la chamade. Il s’enivre de cette satisfaction qui gagne ses tripes. « Cela t’arrive d’être un garçon sage. Si tu continus à t’appliquer, je suis prêt à t’offrir une récompense comme tu les aimes. » Son regard devient plus brillant de malice tandis que sa main caresse le bas de sa nuque. Il lui sourit avant de donner un petit coup contre son épaule lorsqu’il sent une des mains de son homme devenir baladeuse sur ses fesses. « Pervers ! » Il lâche avant de rire dans un faux ton sérieux. Leur complicité est à son paroxysme.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1190
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: Photomaton (sebrian - 35) Dim 4 Juin - 20:42

La séance photos se déroule avec amusement entre les deux. Adrian s'applique à titiller son homme, à le taquiner pour le provoquer. Il parvient à faire ressortir le côté joueur et gamin de son amant, qui tire sur son coi pour l'embrasser. La scène est niaise à souhait mais Adrian lui offre les clichés escomptés. Il l'embrasse avec amour devant le photographe, puis glisse un bras contre sa taille. "Une fellation ?" Il demande dans un murmure à son oreille pour qu'il soit le seul à l'entendre. Il accompagne sa requête en plaçant sa main contre ses fesses. Il l'insulte de pervers en retour. "Au moins la photo sera à notre image." Il sourit en venant dévorer ses lèvres, les mordiller légèrement.

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1176
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: Photomaton (sebrian - 35) Dim 4 Juin - 21:18

"Tu en meurs d'envie, je le sais." Il déclare en plongeant son regard amusé dans le sien. Sa voix est faible pour que lui seul l'entende. "Mais oui, je pourrais te dévorer de mes lèvres." Il ajoute pour titiller ses désirs. Ce qui semble se dérouler puisqu'il sent la main baladeuse de son homme glisser sur l'une de ses fesses. Il le tape gentiment en me traitant de pervers, mais Adrian est déterminé à titiller ses sens et ses envies. Il l'embrasse, mordille ses lèvres dans une action mutine. Cela parvient à le troubler. Il y répond naturellement. "Vous êtes un vilain garçon, Monsieur Bramwell-Lewis." Il déclare contre ses lèvres en se pinçant les lèvres. Son regard est troublé par la lueur du sien. Adrian le chamboule facilement. Surtout dans une telle situation. Il a son petit regard joueur et de gamin fier. Il fond littéralement. En conséquence, il vient à son tour l'embrasser, mordiller ses lèvres dans un geste sensuel. "Dommage qu'on soit en pleine séance de photos, sinon je t'aurai donné ce que tu veux en secret." Il murmure contre ses lèvres. Il ne peut pas résister à cet homme. Il fait trop chavirer son coeur.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.


Dernière édition par Sebastian Bramwell-Lewis le Lun 5 Juin - 10:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1190
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: Photomaton (sebrian - 35) Dim 4 Juin - 22:10

Adrian est satisfait lorsqu'il cède à ses caprices d'enfant gâté. Il adore recevoir ses gâteries et ne perd pas une occasion pour en obtenir. Il lui sourit avec taquinerie et titille son corps avec appétit. Ses mains rejoignent ses fesses ; ses lèvres savourent les siennes dans un baiser langoureux. "Ai-je déjà été sage au cours de ma vie ?" Il dit en riant. Il remarque bien l'utilisation de leurs deux noms de famille mais ne commente pas. Il préfère les diriger vers la luxure. Alors il continue sa démarche séductrice en réduisant complètement la distance entre leurs corps. Il s'abaisse légèrement pour atteindre son cou qu'il mordille, puis vient titiller son oreille du bout de sa langue. "Tu es sûr que tu ne veux pas qu'on aille dans la chambre ? J'ai plein d'idées en tête..." Il prononce sensuellement à son oreille.

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1176
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: Photomaton (sebrian - 35) Lun 5 Juin - 10:11

Adrian le taquine avec aisance, sans aucune gêne. Cela n’a rien d’étrange. Cela fait partie de sa nature et Sebastian en est la première victime. L’amant qui sommeille en Adrian est désireux de parcourir ses formes à nouveau et fait agir son époux en conséquence. L’ambiance chaude entre eux s’éveille aux yeux d’autrui. Adrian réduit la distance entre leurs deux corps, cherche à éveiller ses sens. Il y arrive sans grande difficulté, mais Sebastian ne compte pas mettre fin à cette séance photo, bien que l’envie de retrouver ses bras fermes et son corps est plus que tentante. Il le trouve irrésistible dans ce costume. « Tu pourrais l’être aujourd’hui. On a des invités à s’occuper, qui sont là pour nous. » Il cherche à être la voix de la raison, comme toujours, mais Adrian passe à la vitesse supérieure. Son souffle contre sa nuque, ses baisers qui électrisent sa chair contre sa peau sensible et en demande, vont vaciller son approche. Il est cruellement sous le charme de ce regard océan enfantin, joueur et mâle. Ses mots rendent son cœur plus étourdissant dans sa poitrine. Il se pince la lèvre, a du mal à garder les idées claires. « Cherche pas à me manipuler, sale gamin. » Il déclare en venant lui donner un nouveau petit coup contre l’épaule. « T’es vraiment un sale gosse, Adrian ! » Il lâche en riant doucement. Sa main caresse tendrement un de ses pectoraux. Les mordillements de son amant contre son oreille, l’enivre, le chamboule. « On est en pleine séance de photos. Arrête de me titiller de la sorte. » Il murmure dans une petite supplique, car il pourrait bander à tout instant, surtout au contact de son bassin contre le sien. Adrian est trop doué pour lui retourner la tête.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1190
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: Photomaton (sebrian - 35) Lun 5 Juin - 12:11

Après l'avoir taquiné en feignant l'ennui, Adrian joue avec ses sens. Il veut le diriger vers la luxure, dévorer son corps comme le sien le réclame. "Tu sais, ils vont à peine remarquer qu'on s'est éclipsés. Et même s'ils le constataient, ils comprendraient. Être aussi sexy et ne pas céder au cours de la soirée, ce ne serait pas normal." Il rétorque avec son regard de séducteur, en lui faisant comprendre à quel point il est babdabt dans ce costume. Il n'a pas cessé de reluquer son petit cul, même de loin. Il continue son stratagème pour tenter de le perturber et le motiver à lui accorder l'étreinte sulfureuse dont il a envie. Il dévore ses lèvres, son cou, son oreille, tout en pressant contre sa taille pour le garder contre lui. Il se met à rire aux éclats quand Sebastian le repousse en l'insultant de sale gamin manipulateur. Il ne commente pas et poursuit. Son amant semble entêté à l'idée de faire cette séance photos. "Pourquoi ?" Il dit simplement en relevant la tête vers lui, son air de gamin scruté dans le sien. "On a assez de photos. Au pire on demandera à ta mère de compléter. Allez, viens." Il l'attrape par la main dans l'idée de le conduire jusqu'à la chambre. Il n'oblige à rien, attend seulement de voir s'il repousse la pression exercée contre sa main.

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1176
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: Photomaton (sebrian - 35) Mar 6 Juin - 0:08

Adrian tente de le convaincre que son ambition est naturelle. Il sait user des bons mots pour endormir la raison de Sebastian. Sebastian fait la moue, séduit par les paroles de son amant. Il se pince la lèvre et fait face à l’ambition certaine de son amant, qui ne s’arrête pas, malgré ses directives. Il tâche même de le manipuler en venant plonger son regard enfantin dans le sien. Ce petit air qu’il affectionne terriblement et le fait craquer face à sa raison. Il continue de s’imposer à lui pour éveiller ses sens et cela fonctionne. Sebastian est incapable de lâcher son regard du sien, de s’échapper de son emprise enivrante. En conséquence, lorsqu’il l’invite à le suivre, Sebastian ne parvient pas à résister. Il se laisse entrainer par son homme, abandonne cette séance photo sans état d’âme. « Tu es vraiment un sale gosse ! » Il finit par lâcher dans un faux ton exaspéré, histoire de protester un peu, mais son regard brille d’une lueur mutine. Adrian est juste irrésistible.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1190
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: Photomaton (sebrian - 35) Jeu 8 Juin - 16:23

Même si Sebastian résiste plusieurs secondes et l'insulte de sale gosse, il décide finalement de se laisser entraîner jusqu'à la chambre. Adrian garde sa main dans la sienne durant le chemin, même pour gravir les escaliers. Lorsqu'il est en haut des marches, il vient embrasser son amant avec douceur. Il continue sa route et atterrit dans leur cocon. Il ferme la porte et accorde toute son attention à son... époux. Il le sonde avec sensualité et amour, en venant s'accaparer ses lèvres une seconde fois. Ses mains frôlent ses courbes, avant de venir déboutonner lentement sa chemise. Il savoure l'instant comme il se doit, bien avide de ses soupirs de plaisir. Il déboutonne aussi son pantalon noir et moulant qu'il fait tomber au sol. Sebastian se retrouve dénudé sous ses yeux, alors il contemple son corps délicieux. Il lui accorde un sourire coquin avant de les laisser faire des actions identiques, pendant qu'il dévore son cou, son oreille, sa mâchoire, ses lèvres. Il ne s'arrête plus de le toucher. « Vous êtes bandant, Monsieur Bramwell-Lewis, vous savez ? » Il le provoque en exagérant sur l'utilisation du patronyme. Il sait qu'il est source d'émerveillement pour son homme. Lorsque leurs corps s'apprivoisent dans une étreinte tendre, Adrian l'embrasse de nouveau en pressant ses fesses de ses deux mains pour le presser contre lui. Il finit par le pousser vers le lit pour qu'il atterrisse allongé sur le dos. Il s'installe au-dessus de lui, l'embrasse, avant de poursuivre son chemin en descendant. Son cou, son torse, ses pectoraux, son ventre, ses aines, et sa virilité déjà bombée. Il la laisse envahir sa bouche, tandis qu'il se retient de ses deux bras contre le lit et qu'il le scrute avec sensualité. Il a envie d'être très coquin avec son homme, de le faire planer, alors il plonge dans ce flot de désir pour lui accorder ce qu'il désire. Il s'applique dans la fellation, se nourrit d'excitation par les soupirs de plaisir qui s'échappent de ses lèvres. Il profite de ce moment intense, remonte finalement lorsque son sexe a pris la grosseur désirée. Il lui attrape les jambes et les relève au niveau de ses épaules. Il le regarde dans les yeux et tend le bras vers la table de chevet pour attraper le lubrifiant, qu'il applique contre sa virilité tendue. Il se fond finalement en lui, avec lenteur et douceur, sans le quitter des yeux. Il savoure son gémissement de plaisir, ses soupirs, et les secousses de son corps. Quelques minutes d'extase s'écoulent avant que l'orgasme n'atteigne Adrian. Il relâche la pression contre ses jambes et s'écroule sur son corps, la tête posée dans son cou. Il respire fortement pour récupérer sa respiration, avant de lui murmure : « Je t'aime bébé. » Une manière de lui prouver son amour en ce jour merveilleux et significatif. C'est un moyen aussi de réclamer sa douceur, qu'il ne tarde pas à obtenir, par des caresses contre ses cheveux ou sa nuque. Les paupières closes, il savoure chaque frôlement contre sa peau. Dix minutes plus tard, Sebastian le pousse à se redresser pour retourner à la fête, mais le blond grogne et manifeste son mécontentement. Il parvient toutefois à le motiver à se relever, malgré ses nombreuses plaintes. Il le laisse enfiler ses vêtements en restant sage, et accepte qu'il replace sa chemise comme il faut. Ils quittent finalement la chambre pour retrouver leurs invités, et l'ambiance chaleureux qui s'étend dans toute leur habitation.

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Photomaton (sebrian - 35)

Revenir en haut Aller en bas

Photomaton (sebrian - 35)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Photomaton
» Mon séjour à Athènes (avec report du meilleur side event...)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Love Dust :: corbeille :: sebrian-