forum privé de RPG
 

Partagez | .
 

 (sebrian #37)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1190
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: (sebrian #37) Jeu 8 Juin - 16:36

Adrian sent la nervosité guider ses actions. Il cherche son homme à travers la maison, mais il n'existe aucune trace de lui. Il s'est échappé de leurs draps sans chercher la proximité avec son corps, ou sa bouche, comme il a l'habitude de le faire. Il lui envoie alors plusieurs messages, le surcharge d'appels, sans jamais recevoir de nouvelles de sa part. C'est à cet instant qu'il commence à véritablement s'angoisser. Il se dirige directement au refuge au lieu de disparaître à la concession, afin d'étudier les réponses de ses collègues. Ils ne l'ont pas aperçu depuis qu'ils sont arrivés, mais le conseillent de monter à l'étage pour vérifier. C'est ce qu'il avait l'intention d'entreprendre, car il sait que ce refuge est son lieu de réconfort. Il ouvre la porte, atterrit sur un Sebastian recroquevillé sur lui-même, assis devant le canapé. Il l'entend pleurer. Sans s'attarder, il s'approche doucement. Il s'accroupit à son niveau, contre le tapis, pour poser une main dans sa nuque. "Seb, qu'est-ce qu'il a ?" Il ne se doute pas un instant de ce qui le tourmente à cet instant, même si sa tête tourbillonnante est un véritable indice de la soirée monstrueuse qu'il lui a fait vivre.

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1176
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: (sebrian #37) Ven 9 Juin - 18:52

Les pensées qui acculent son esprit sont moroses. Il se sent perdu dans la violence de ses émotions. Il est tremblant, ses joues sont inondées de larmes muettes qu’il ne peut pas maitriser. Il est en état de choc, complètement bouleversé par le comportement froid et irrespectueux de son amant. Il n’aurait jamais pensé en être victime. Son amertume tapit ses tripes, son cœur et ses veines. Il lui en veut profondément et n’est pas prêt à lui passer cette action en plus de sa moquerie à son égard. Sebastian demeure assez orgueilleux et s’il accepte certaines choses par amour, il ne peut tolérer que l’homme qu’il aime et partage sa vie ne lui manque du respect de cette manière. En conséquence, il se sent totalement chamboulé lorsqu’Adrian rentre dans sa zone de confort. Si en temps normal, sa présence avive de la sérénité au sein de sa poitrine, ses sens ont une réaction totalement différente. Il se dégage de sa main pour se décaler contre le canapé. « Qu’est-ce que tu fais là, Adrian ? C’est bon tu as décuvé ton alcool ? » Il lâche avec une froideur qui ne le ressemble pas, mais il est tellement à fleur de peau, si tremblant, si blessé qu’il ne parvient pas à garder ses pensées pour lui. Sa rancune éclate de manière sournoise, mais il tente de se contenir, car une part de lui aime cet homme et ne désire pas le blesser, même s’il le mérite.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1190
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: (sebrian #37) Ven 9 Juin - 19:54

Adrian rejoint Sebastian à son ancien domicile. Il ne croise pas son regard, le perçoit recroquevillé sur lui-même, à pleurer. Il se demande forcément ce qu'il se passe, alors il s'approche pour se montrer doux. Sa réaction se fait violente, puisqu'il le repousse. Sa main est secouée par une pression ferme, tandis qu'il sent son corps s'écarter du sien. Il lui jette un reproche en pleine figure. "Qu'est-ce qu'il te prend ?" Il répond aussi froidement que lui, car rien n'est plus agaçant que son comportement dominant. Il l'appelle "Adrian", fait preuve de hargne à son égard. Sa colère s'abat sur lui sans qu'Adrian ne comprenne pourquoi. Il ne s'était jamais énervé contre lui. Il a toujours pu baigner dans sa douceur extrême, et sa rage n'a jamais été au rendez-vous. Tel est son choc lorsqu'il la reçoit à cet instant. Son coeur est brutalité lorsqu'il entend sa voix glaciale résonner à ses oreilles. Il sent sa poitrine se comprimer, et son souffle se couper.

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1176
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: (sebrian #37) Ven 9 Juin - 20:53

Sebastian adopte une attitude qui ne le ressemble pas. Surtout pas avec cet homme, qui a toujours su s’accaparer sa douceur. Malheureusement, il y a certaines actions et blessures qu’il ne peut tolérer, même par amour. En conséquence, il se refuse à la caresse de son amant, met de la distance, car il se souvient de manière inconfortable ce qu’il a ressenti la veille. L’entêtement charnel de son amant et son détachement mesquin à le considérer comme une femme l’a profondément heurté. « Je suis en colère. C’est tout. » Il lâche en venant essuyer quelques larmes de ses joues. « Tu m’as blessé et tu ne t’en es même pas rendu compte ! » Il lui déclare avec un ton ferme et assez élevé. Son regard est brillant de cette douleur qui lui comprime la poitrine. Il l’a assimilé à une femme, de manière hilare et macho devant ses amis, sans parler du fait qu’il ait voulu le contraindre à une étreinte qu’il ne désirait pas. Il est très loin d’être en mesure de lui pardonner cela. Surtout quand il le voit agit avec tant de naturel que cela en est horripilant. C’est comme s’il ne s’en souvenait pas. Ce qui rend la situation d’autant plus insupportable.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1190
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: (sebrian #37) Jeu 22 Juin - 22:26

La colère de Sebastian électrise son âme avec force. Elle devient complètement chamboulée lorsqu'il se confronte à sa froideur, à son regard noir empli de souffrance. Il ne sait pas comment agir lorsque son homme s'énerve contre lui. Ils ne se sont jamais disputés avec autant de virulence, mais il semble le tenir comme coupable des pires crimes. "Ça, je l'ai bien compris." Il lâche froidement, dissimulant le malaise, la tristesse, qu'il ressent en profondeur. Apparemment il l'a blessé sans le remarquer. Il le voit pleurer comme jamais. Sa sensibilité est exacerbée lorsqu'il voit les larmes de son homme. C'est un mécanisme. "Ce n'est pas une raison pour me repousser comme ça. On peut juste en discuter." Il explique calmement avant de tenter une nouvelle approche. Il glisse une main autour de son épaule pour le blottir contre lui avec force. Il ne veut pas qu'il s'échappe. "Qu'est-ce que je t'ai fait au juste ?" Il embrasse son front et caresse ses cheveux. Il voudrait le calmer

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1176
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: (sebrian #37) Jeu 22 Juin - 22:28

Sebastian est sur la défensive. Il est habité par la douleur qui tapit sa poitrine. Il lui en veut d’avoir manqué de délicatesse à son attention. Il ne sait pas trop comment gérer cette sensation désagréable. Il ne l’avait jamais éprouvé pour Adrian. Il n’avait jamais manqué de respect ou cherché à s’imposer si violemment à lui. Il se sent complètement perdu et ses sens sont en alerte. Il sait que ses réactions meurtrissent le cœur de son amant, mais il ne les maitrise pas, tout comme ses mots. Son amertume hante chacune de ses paroles. Son premier réflexe est d’éviter de nouveau son geste, mais une part de lui s’impose à accepter cette caresse. Il sait que la refuser ne ferait que déboussoler Adrian, lui crever le cœur. En conséquence, il accepte la caresse de sa main sur son épaule, ses cheveux, tout comme le contact de ses lèvres contre sa tempe. Pourtant, il ne peut s’empêcher de trembler, encore traumatisé par ce qu’il lui a fait subir. « Tu m’as dénigré Adrian. » Il murmure dans une voix tiraillée. « Tu t’es moqué de moi devant tes amis. J’ai été le sujet de vos railleries au cours de la soirée. » Il lâche avec difficulté alors qu’il a du mal à encore encaissé ce qu’il a entendu. « Tu m’as comparé à une femme, à cause de ma sensibilité. » Il ajoute en venant inspirer profondément. « Je me suis senti humilié. » Il précise pour mettre en évidence la douleur qui grignote sa poitrine. « Sans parler de ce qu’il s’est passé après. Tu m’as vraiment fait peur. » Il lâche simplement sans une seule fois chercher son regard. Il s’exprime pour ne pas le laisser dans l’ignorance. « Tu as oublié ce que tu as fait ? » Il questionne pour s’assurer s’il ne s’agit pas d’une de ses stratégies pour obtenir son pardon. A vrai dire, il n’est pas certain de pouvoir lui donner dans l’immédiat. Il accepte son contact, mais son corps transmet un autre message. Il ne se sent plus en si bonne sécurité, ce qui le désoriente terriblement…

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1190
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: (sebrian #37) Jeu 22 Juin - 22:30

Adrian cherche immanquablement le contact lorsque son homme témoigne sa rage. Il n'est pas capable de la supporter alors cherche à le calmer pour effacer toutes ces traces de colère. Sebastian ne le repousse pas à la deuxième initiative mais exprime l'origine de son trouble. Il semblerait qu'il se soit moqué de lui devant ses amis et qu'il n'aurait pas apprécié. Adrian se souvient à peine de la soirée d'hier alors il tente de l'écouter pour être éclairé. Cela l'agace de devoir admettre avoir blessé son ami. "C'était de l'humour Seb." Il précise avant d'entendre ce qui a été exactement dit et qui le gêne autant. "Tu es super sensible, ce n'est pas nouveau." Il se défend en maintenant son emprise contre son corps. "Qu'est-ce qu'il s'est passé ensuite ?" Il demande pour comprendre la monstruosité dont il semble l'accuser. "Oui." Il lui dit la vérité. Peut-être que ce sera plus pardonnable.

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1176
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: (sebrian #37) Jeu 22 Juin - 22:31

Il tolère sa présence contre lui pour éviter de lui infliger une douleur conséquente. Si l’amertume de Sebastian est réelle. Il ne désire pas pour autant meurtri le cœur de son amant. Il s’efforce de prendre sur lui, mais sa fébrilité demeure réelle. Il est encore chamboulé par les émotions qui tourmentent son cœur. Les explications d’Adrian ne parviennent pas à amoindrir son malaise. « Cela ne te donne pas pour autant le droit de me comparer à une femme, de faire de ma faiblesse un sujet de raillerie pour toi et tes amis. J’ai vraiment eu la sensation insupportable d’être humilié ! Je ne l’aurais jamais pensé de ta part… » Son ton est autoritaire, ferme, intransigeant. Il lui en veut pour cet écart, car son insensibilité et son rire a comprimé sa poitrine et blessé son cœur. Il lui demande de poursuivre, comme s’il avait oublié tous ces détails. « Tu t’es montré particulièrement irrespectueux avec toi, comme si j’étais un objet sur lequel tu as tout pouvoir. J’avais beau te dire que je ne voulais pas que tu me touches, m’embrasse, me fasse l’amour, tu n’en avais rien à faire. J’avais beau lutter, enlever tes mains de mon corps, tu voulais absolument te fondre en moi parce que tu le voulais et tu voulais le faire vite. Je me suis senti encore plus discrédité… » Pour ne pas dire inconfortable et presque catalogué comme un simple sex-toy. Il ne les dit pas, mais son cœur demeure particulièrement comprimé dans sa poitrine. « J’ai dû user de ma force pour te contraindre à arrêter. J’ai détesté ce que j’ai pu ressentir sur ce moment. Je ne veux plus jamais devoir le revivre. » Il lâche avec tristesse en venant remonter ses jambes jusqu’à son buste. Il ne trouve même pas la force de le regarder, car ça lui donnerait envie de pleurer de nouveau. Il aimerait juste oublier ce qu’il a ressenti à ce moment-là et qu’il continue d’éprouver depuis lors.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1190
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: (sebrian #37) Jeu 22 Juin - 22:34

Sebastian agit avec une telle violence dans ses mots que le blond peine à y croire. Il ne supporte pas les reproches qu'il lui fait car ils signifient une blessure déchirante. "Je m'excuse alors." Il répond simplement alors qu'il n'a pas l'habitude de s'adonner aux excuses. Il reconnaît qu'il n'aurait pas dû faire preuve d'humour à ce sujet. Sur le moment, trop alcoolisé, il n'imaginait pas que les mots étaient aussi puissants en sens. Il est persuadé que ses amis ont oublié et qu'il est le seul à se préoccuper de l'image qu'il détient. C'est la suite de ses propos qu'il trouve agaçant et invraisemblable. "Écoute Seb ne dis pas n'importe quoi. J'ai sans doute voulu te provoquer, mais je ne t'aurais jamais violé ou fait du mal." Il n'arrive pas à tolérer la vision qu'il a de lui. Il se détache de son corps et se met debout pour tournoyer autour du canapé. Il est irrité en plus d'être chamboulé. "Je ne te ferai jamais de mal !" Il hurle parce qu'il veut s'assurer pour lui-même de cette certitude.

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1176
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: (sebrian #37) Jeu 22 Juin - 22:35

Adrian s’excuse. Sebastian le pense sincère à cet instant, mais a du mal à lui pardonner entièrement. Il a vu certaines de ses certitudes se briser. Il sent bien qu’il va trop loin dans ses pensées, alors il les garde pour lui. Il se sait chamboulé et peu en position de raisonner. Il est une boule de nervosité prête à exploser, car il contient ses rancœurs au fond de sa poitrine. Il les exprime lorsqu’il aborde la raison principale de son malaise. Il lui lâche la vérité avec une amertume coincée au sein de ses tripes. Cette réalité agace son amant, qui ne manque pas de discréditer ces paroles. « Peut-être pas pour toi, mais ça aurait été comme pour moi, si je ne t’avais pas arrêté de manière plus dure ! » Il lâche à son tour avec colère. Ses prunelles brillent de cette douleur qui tapit son cœur. « Tu ne voulais rien comprendre. » Il lui informe dans une voix plus éteinte en prenant conscience que cette vérité peut ébranler son amant. Il se dégage même de lui, fait les cent pas dans le salon. « Tu m’as vraiment fait peur, Adrian. » Il lui indique dans une faible voix, car c’est cette réalité qui l’a poussé à venir passer la nuit ici et pleurer jusqu’au petit matin. Il a la sensation qu’il le remet en question, qu’il ne croit pas et met ça sur le compte de sa sensibilité exacerbée. Il était vraiment pas dans son état habituel et il n’a absolument pas aimé la sensation qui l’a habité.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: (sebrian #37)

Revenir en haut Aller en bas

(sebrian #37)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Love Dust :: corbeille :: sebrian-