forum privé de RPG
 

Partagez | .
 

 une discussion forte délicate (maxden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 171
age : 29
Date d'inscription : 18/03/2016

MessageSujet: une discussion forte délicate (maxden) Dim 28 Jan - 23:09

Le souffle court, suite à une jouissance exquise, Aiden savoure les derniers frisons de plaisir qui dévorent sa chair. Il s’est laissé une fois de plus damné par les formes délicieuses de son amant, qu’il dévore sans restriction. L’attraction qu’il a pour les formes succulentes de Maximilian ne tarit pas. Cela semble impossible qu’il se lasse de dominer ce corps, qui coule en enfer ou au paradis en sa compagnie à chaque étreinte sulfureuse. Il ressent un bien être profond à chaque fois que ses reins arpentent les siens et il ne veut pas s’en priver. Pourtant, malgré l’ivresse éprouvée par ces courbes masculines qu’il dévore sans arrêt, des désirs moins conventionnels, continuent encore de happer ses pensées. L’envie d’initier son amant à ces désirs interdits par les bons pensants demeure intact. Cette étreinte savourée sous le regard cupide du philippin n’a fait qu’accroitre cette ambition, bien qu’il n’a jamais pris le courage d’en échanger avec Maximilian. Il attend sagement qu’il parle de cette expérience, mais ce sujet demeure tabou, comme si cette expérience n’était qu’un de ses fantasmes. Alors, une fois de plus, il se perd dans le regard brumeux de son amant. Il aime sentir cette fournaise aveugler ses sens et le rendre si soumis. Sa bouche retrouve la sienne tandis qu’il réalise les derniers mouvements de bassins pour laisser cette extase s’étioler dans ses veines. « Tu as pris ton pied ? » Il questionne contre ses lèvres en haussant un sourcil. Il le provoque délibérément avant de se laisser tomber sur le lit en glissant sa main dans ses cheveux. Il dégage son visage avant de se tourner vers son amant, l’observer reprendre son souffle, venant doucement jouer du bout de ses doigts avec ce liquide déposer contre son ventre. Il lui offre un regard espiègle, glisse ses doigts humides contre sa peau brûlante. « Tu te remets de tes émotions ? » Il continue de taquiner en venant glisser ses doigts sur ses pectoraux. « T’es vraiment bandant après le sexe. Tu me donnes envie d’être encore plus gourmand. » Il ajoute en venant doucement fendre ses doigts le long de sa protubérance. Il se pince la lèvre, ne peut pas s’empêcher de revoir les images de leur étreinte avec Alexander. Il soupire faiblement, ne sachant pas réellement comment aborder le sujet. « Est-ce que je peux te poser une question ? » Il finit par se lancer, sans aucune brusquerie dans la voix. Il aimerait juste ouvrir le sujet, voir si Maximilian a pu réfléchir à tout cela depuis le temps. Il a juste besoin de savoir s’il doit croire qu’un compromis est possible ou s’il devra vivre ses penchants moins orthodoxes tout seul.

_________________
L'amitié est la similitude des âmes.
L'amitié est une âme en deux corps. Elle double les joies et réduit de moitié les peines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 147
age : 43
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: une discussion forte délicate (maxden) Lun 29 Jan - 17:01

Le langage des mots après le langage des corps.
FEAT. | Aiden

Je me laisse encore une fois enivrer par le plaisir que tu distilles et que nous partageons sans restriction. Tu marques ma chair de ta brulure, de ton amour en me dévorant de tes lèvres, de tes doigts et de ta virilité. Je me perds avec délice dans cette tourmente exquise. J’ai juste envie de couler et de t’emporter avec moi. Succomber à la jouissance et te voir y succomber aussi. C’est électrisant et à chaque fois terriblement sensuel et torride. Je ne me lasse pas de faire l’amour avec toi. J’en ai même toujours envie. Le feu ne s’éteint pas malgré les années qui s’égrainent. Bien au contraire il devient plus puissant, plus déroutant. Car il y a toujours cette touche d’insolence qui vient caresser nos joutes. Je ne pense pas aux tourments qui pourraient te caresser. Je n’ai même pas reparlé de cette expérience à trois. Même si les mots d’Adrian ont ravivé des doutes. Pas sur nous mais sur moi. Je ne sais pas comment aborder ce sujet, cela reste délicat. Alors je prends tout ce que tu me donnes quand on est tous les deux. Et je plonge sans me mettre de limite dans ton regard alors que mon corps frissonne sous tes derniers coups de bassin. Et que ta bouche se fait gourmande contre la mienne. « Euh .. peut être. Et toi ? » Je te taquine. Vu l’état dans lequel je suis tu connais parfaitement la réponse. Difficile de simuler avec toi. Puis tu m’abandonnes pour te poser à mes côtés. Nos doigts frôlent nos chairs, elles sont encore imprégnée de la joute que nous venons de partager. Mon souffle comme les battements de mon cœur sont encore rapide. « Bien sur. Ce n'est pas parce que j'ai quarante piges que je ne vais pas me remettre.» Je souris. Ma main vient glisser contre ta hanche et puis ta fesse. « C’est toi qui me rend bandant. Ne te gêne pas. Ce n’est pas moi qui te dirais non. Tu le sais. » Ta main se fait plus insolente en venant effleurer ma virilité. J’en profite pour titiller ton cul sexy. Repartir dans une autre joute charnelle est très tentant. Mais j’ai la sensation que tu es préoccupé. Sans trop saisir pourquoi. Et ta phrase renforce cette impression. « Oui bien sur. » Mon regard un brin interrogateur se perd dans le tien. Ma main oublie ton petit cul et remonte le long de ton dos. « Tu veux parler de quoi ? Je t’écoute. » Ma  voix est douce encore marqué par le trouble de notre échange. Je me cale d’avantage contre le lit, afin de pouvoir mieux te regarder. J’ai peut être une petite idée sur le sujet que tu veux aborder. Enfin  je pense avoir une petite idée. Je ne compte pas me dérober à cette discussion. J’ai failli te perdre parce que je ne t’ai pas écouté. Pas question de refaire la même erreur. Je t’aime trop pour ça.  

Emi Burton

_________________
« L'amour est un trésor précieux qu'on perd facilement. Donnez-lui donc une base, afin qu'il soit éternel, l'estime et la confiance.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 171
age : 29
Date d'inscription : 18/03/2016

MessageSujet: Re: une discussion forte délicate (maxden) Lun 29 Jan - 23:24

Aiden se remet de l’extase procurée par cette joute. La luxure avec cet homme a une saveur unique. Il lui fait l’amour avec passion, parfois rage, mais toujours avec ses tripes. Cela rend leurs étreintes torrides et cruellement jouissives au point de faire qu’accentuer son appétit insatiable, qui lui donne envie de tellement plus. Il ne peut pas s’empêcher de laisser son naturel prendre le dessus, de laisser des fantasmes peu conventionnels envahir son esprit. La luxure offre tant de possibilité qu’il a pu expérimenter, qu’il ne peut pas s’empêcher de vouloir pousser le vice plus loi, en compagnie de cet homme. Il aimerait tellement qu’il s’enlise dans cette décadence en sa compagnie, qu’il se laisse juste happer par le plaisir de corps à corps délicieux sans se poser de question, un peu comme à l’époque où ils baisaient à s’en retourner la tête, sans s’interdire quoi que ce soit. Seulement, il n’est pas certain que son amant en soit capable, qu’il prenne assez de recul sur leur relation pour entrevoir les choses sous cet angle. Combien de fois ont-ils eu cette conversation ? Aiden ne sait plus vraiment. Généralement, ils évitent le sujet, mais il ne peut pas s’empêcher de vouloir l’évoquer. A cet instant, ces pensées titillent ses sens, bien qu’il ait profondément goûté cette jouissance. « Qui sait ! » Il déclare en soulevant un sourcil avec cette pointe d’arrogance qui le caractérise. Il se laisse tomber sur le lit, vient doucement titiller la chair de son amant pour jouer de son pouvoir. Maximilian lui donne le change, vient à son tour frôler sa hanche et ses fesses. Cela le fait sourire, accentue l’expression amusée de ses traits. « Tu l’es naturellement. J’ai toujours eu un gros faible pour ton corps. » Il déclare en le complimentant. C’est une évidence pour lui. C’est avant tout ses formes qui l’ont rendu accro à cet homme. Il en demeure particulièrement friand et savoure du regards ces formes qui l’attirent résolument. Cela aiguise son appétit, mais il ne peut pas s’empêcher d’effleurer ce sujet sensible. Sans doute parce qu’il aimerait obtenir une réponse claire, savoir réellement quelle voie va prendre leur relation. Il a cru comprendre que la dernière rencontre entre Adrian et Maximilian s’est très mal passée. D’après l’écho qu’il a eu, il y a peu de chance qu’il obtienne une réponse qui répondra à ses attentes, mais il veut en avoir le cœur net. Alors, il attire l’attention de son amant. Il ne sait pas trop comment il va pouvoir l’aborder, mais finira bien par formaliser ses propos. « Je ne sais jamais trop comment l’aborder. J’ai bien cerné que c’était un sujet très sensible entre nous. » Il déclare sans aucune animosité dans la voix, mais plutôt avec clairvoyance. Ses traits se ferment, car il se concentre sur ce qu’il va lui dire. « On n’a pas réellement reparlé depuis la dernière fois. Avec du recul, je ne sais pas si Alexander était la meilleure entrée en matière, vu le passif qu’il y avait entre nous trois… » Il laisse ses paroles trainer, le temps de trouver la suite de ses pensées. « Tu as pu penser un peu à tout cela ? Tout ce qu’on s’est dit à ce moment-là ? » Il questionne maladroitement, sans aucune provocation, si ce n’est de comprendre où Maximilian se situe par rapport à tout cela. Il acceptera la réponse, quel qu’elle soit. Il ne forcera jamais Maximilian a faire quelque chose qu’il ne désire pas.

_________________
L'amitié est la similitude des âmes.
L'amitié est une âme en deux corps. Elle double les joies et réduit de moitié les peines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 147
age : 43
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: une discussion forte délicate (maxden) Mar 30 Jan - 16:07

Le langage des mots après le langage des corps.
FEAT. | Aiden

Je laisse mon corps se remettre de la fournaise que notre joute charnelle à engendrer. Je profite de ta présence et de la sensualité qui se dégage de nos gestes et de nos regards. Je te laisse voir mon trouble. Il est toujours autant conséquent, il me met à nu. Tu es le seul à me mettre dans cet état de dépendance. Même avec mon ex femme cela n’a jamais été autant puissant. Avec toi, même si l’insolence ou l’indécence frôle nos corps, nos mots, cela reste exquis et délicieux. Mais je sais que tu voudrais plus. Que tu voudrais m’entrainer dans une autre voie encore plus dévergondée. J’ai vu ton regard lors de cet échange sous les yeux d’Alexander. J’en ai même perdu ma capacité à bander. Je n’ai pas abordé le sujet depuis. La peur de revoir cette envie bien différente que celle que l’on partage quand on est tous les deux. J’ai peur de ne pas être à la hauteur et de te décevoir, alors je me tais. Me disant qu’on verrait cela plus tard. Je me mets à te taquiner. Bon tu le cherches un peu. Tu y mets même de l’arrogance. Toujours aussi séducteur et provocateur. « C’est pour cela que tu ne peux te passer de mes courbes. Mon cul et ma queue sont tes doses d’ecstasy. Et ce faible est partagé. Tu es le seul qui sache me faire autant planer. Même ma femme n’y est jamais arrivée avec cette puissance et cette force. » Je te regarde avec douceur, même l’amour que je te porte dépasse celui que je lui portais. Moi qui croyais que l’on ne pouvait aimer deux fois. Surtout avec autant d’ardeur et de fougue. Puis je vois que quelque chose te trouble. Et que cela n’a rien à voir avec la joute que nous venons de partager. Je te pousse à la discussion, bien décidé à comprendre ce qui te tracasse. Même si je redoute certains sujets. Enfin un en particulier. Et tes paroles vont dans le sens que je redoutais. J’ai décidé de faire des efforts et de te donner la chance de m’en parler. Sans me fermer ou me mettre en colère. Faut que j’arrive à avancer sur ce point pour toi. Pour nous. « Je vois de quoi tu veux me parler. Il est vrai que je ne te facilite pas la tâche dans ce domaine. » J’admets ne pas avoir cherché à en discuter. Mais pas de refus face à tes mots et à ce que tu risques de dire. « J’avoue que je me sentais un peu mal pour en parler. Je n’ai pas été au top ce jour là. » Je souris me rappelant ma panne lorsque j’ai vu Alexander prendre son pied face à nos corps enlacés. « J’ai vu à quel point cela te plaisais même si cela a été compliqué et complexe pour moi. Il est vrai qu’il m’était difficile de ne pas penser à Alexander et toi. Même si tu as sur me rassurer. Me montrer combien j’étais important. » Je m’arrête un instant et laisse glisser ma main sur ton torse. Tout en plongeant d’avantage mes yeux dans les tiens. « J’ignore ce que cela aurait donné avec un inconnu. Tout ce que j’ai ressenti c’est que ton désir a été plus puissant. C’était déroutant de te sentir si excité, mais très plaisant. » Je parle calmement mais je suis fébrile, c’est peut être con mais je ne te le cache pas. Ce n’est pas du à la gêne mais au manque d’assurance qu’entraine cette discussion. Tu es bien plus à ton aise que moi sur ce sujet..
Emi Burton

_________________
« L'amour est un trésor précieux qu'on perd facilement. Donnez-lui donc une base, afin qu'il soit éternel, l'estime et la confiance.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 171
age : 29
Date d'inscription : 18/03/2016

MessageSujet: Re: une discussion forte délicate (maxden) Mar 30 Jan - 21:33

Il sourit à la remarque de son amant. Il ne peut pas nier ses propos. Cela n’a pas de sens lorsqu’il prend conscience de l’addiction qu’il nourrit pour ce corps depuis des années. Il n’a jamais autant désiré et savouré le corps que celui de cet homme. Cette simple réalité devrait gorger l’orgueil du plus vieux et lui assurer une certaine sérénité. Seulement, ce n’est pas forcément le cas. Maximilian doute assez souvent et cela a été source d’un nombre assez conséquent de disputes entre eux. Cette dépendance profonde également, mais Aiden a conscience qu’il en est en grande partie responsable. Il l’a fait sombrer avec lui dans les méandres de la luxure et en a fait prisonnier. Pourtant, cela ne lui suffit pas. Sa gourmandise le pousse a désiré toujours plus. L’envie de se perdre dans le sexe avec son homme sous le regard avide d’autres personnes grisent ses sens, ses fantasmes. Il ne peut nier que l’idée d’un plan à trois continue d’effleurer son esprit. Il en réalise parfois lorsque le désir devient trop important, mais ne peut s’empêcher de vouloir le vivre avec cet homme, son homme. Une frustration profonde contre laquelle il ne peut rien faire, si ce n’est de patienter, espérer que Maximilian accepte de s’ouvrir à son monde, à son mode de vie, à ses fantasmes cupides et peu conventionnels. Un sujet sensible entre eux, qui a provoqué leur rupture, il y a plus d’un an, qui demeure toujours épineux. Aiden se lance, peu rassuré sur la tournure que va prendre leur échange. Il cherche les bons mots, essaye tant bien que mal de pousser Maximilian à s’exprimer. Il a juste besoin d’entrevoir si ces espoirs qui demeurent en lui ne sont pas que chimères. Il sent que cela met mal à l’aise Maximilian. Il se contente de hocher la tête. Il prend un risque considérable en mettant cela sur le tapis, mais il veut juste savoir s’il a pu réfléchir à tout cela. Il ne dit mot, laisse Maximilian s’exprimer sans l’interrompre. Il est attentif à ses propos, à l’expression de ce qu’il ressent, ce qui le trouble. Aiden l’observe simplement, savoure la caresse de ses doigts contre son torse. Il est sensible à ses propos. « Tu es plus important que quiconque. » Il déclare simplement comme pour lui faire rentrer dans le crâne. « J’étais très excité, car c’était toi. » Il ajoute simplement dans une voix ferme. « C’était plaisant qu’il soit à la fois excité et frustré. » Il précise pour tenter de lui faire comprendre ce qu’il a ressenti. « Cela aurait été pareil avec un autre mec. » Il ajoute simplement avant de rajouter avec hésitation. « Est-ce que tu as pris du plaisir ? Est-ce que tu penses pouvoir en prendre si on pouvait réitérer l’expérience ? » Il avance sur un terrain miné. Il y va prudemment, essaye de ne pas être trop maladroit, mais ce n’est pas toujours simple pour lui. Sa nature franche prend souvent le dessus. Il a juste envie de savoir. Promis, il ne s’enflammera pas si la réponse ne va pas dans son sens.

_________________
L'amitié est la similitude des âmes.
L'amitié est une âme en deux corps. Elle double les joies et réduit de moitié les peines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 147
age : 43
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: une discussion forte délicate (maxden) Jeu 1 Fév - 19:23

Le langage des mots après le langage des corps.
FEAT. | Aiden

Je n’éprouve aucune gêne à dire combien je suis accro à toi. Je ne te l’ai jamais caché. Tu es le seul à me rendre si dépendant à la luxure. A me faire chavirer avec insolence. Au point que j’en ai perdu mon calme quand tu as voulu me faire partager certaines de tes envies. Bouffé par la jalousie et la peur de te perdre. Je te voulais que pour moi, ne comprenant pas ton besoin de chercher ailleurs ce que tu disais trouver au creux de mes bras. Je t’étouffais d’une certaine manière. Au point que j’ai failli tout briser. L’amour peut rendre dépendant comme la plus puissance des drogues. Mais la drogue c’est nocif et mon amour à un moment est devenu nocif pour notre couple. Pour toi. Je sais que ce que tu éprouves pour moi est fort et puissant. Que personne ne prendra ma place. Mais les doutes se sont glissés alors que tout ce que tu cherchais c’était me montrer d’autres horizons. Ce que tu as essayé de me faire partager sous les yeux d’Alexander. Ce ne fut pas une expérience des plus évidente vu notre passif à tous les trois. Je n’ai jamais cherché à te parler de ce que j’ai ressenti sur le coup ou même après. Pas évident pour moi de débattre sur ce sujet. Il nous a souvent fait partir en vrille, enfin surtout moi. Mais j’ai décidé de changer alors je t’écoute et j’essaie de te dire ce que j’ai sur le cœur. Même si la fébrilité enveloppe mon être. Je me concentre sur ton regard encore marqué par notre joute. Laissant mes doigts faire frissonner ta peau. Une façon de rester à flot ou de faire passer encore un message rempli d’amour. « Je sais Aiden. » J’ai eu des doutes, pousser par la peur qu’un jour tu m’abandonnes. Mais ils ne sont plus là à me tirailler la chair et le cœur. « Je me suis senti mal de le frustrer de la sorte. Je ne sais pas comment je le vivrais si on me faisait la même chose. Surtout quand le désir est présent et que les deux hommes ont été tes amants. Cela doit être terrible. Je ne sais pas si j’aurais apprécié d’être à la place d’Alexander. » Bon lui a eu l’air de s’en réjouir dans un plaisir solitaire. Mais je crois que moi je deviendrais fou. Je suis un peu perdu par tout ça. C'est assez complexe pour moi. « Oui surtout quand mon regard n’a plus croisé celui d’Alexander. Et quand tu t’es mis à me dévorer. » Je me suis senti plus libre à ce moment là. Je ne sait que répondre face à ta dernière demande. « Je vais être honnête franchement je n'en sais rien. Est-ce que le facteur homme inconnu me mettrait plus à mon aise et me faciliterait la tâche ? Je l’ignore. Avec toi je prends toujours mon pied mais là je ne sais pas. » Je suis franc, car je ne sais pas comment mon corps ou mon esprit réagirait dans cette situation. « Difficile de maitriser certaines choses. Peut être qu’il faudrait que la troisième personne rentre en jeu .. enfin nous regarde, quand tu as déjà commencé à me faire la tête. Histoire que je sois plus pris par le feu que tu fais naitre que par ce qui m'entoure. » Je balance cette idée comme ça en soupirant conscient que je ne peux être affirmatif ou négatif sur ta demande.  
Emi Burton

_________________
« L'amour est un trésor précieux qu'on perd facilement. Donnez-lui donc une base, afin qu'il soit éternel, l'estime et la confiance.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 171
age : 29
Date d'inscription : 18/03/2016

MessageSujet: Re: une discussion forte délicate (maxden) Sam 3 Fév - 13:46

S’il n’était pas accro à ses formes, même à lui, cela fait bien lurette qu’il aurait quitté ses draps pour de nouvelles aventures cupides, et ce, sans un regret. Seulement, l’addiction et l’affection s’est emparé de lui et il est aujourd’hui impensable qu’il construise sa vie sans cet homme. C’est pour cela qu’il aimerait tellement qu’il n’y ait pas de tabou entre eux, que Maximilian goute à une liberté totale avec lui. Il aimerait qu’il s’ouvre à son univers singulier, mais a conscience que cela sera fort complexe. Il a juste besoin d’entrevoir si c’est une possibilité, même infirme. Il veut savoir si avec de la patience, Maximilian finira par se laisser tenter par ses désirs et qu’ils pourront avoir une sexualité plus libertine qu’ils ne l’ont déjà, et ce, sans qu’il souffre, sans qu’il ne se sente en danger. Sans doute est-ce un rêve utopique ? Il en a conscience, alors ne se fait pas trop d’espoir, mais il a besoin de le savoir. Alors, il aborde ce sujet délicat avec précaution. Il tente de trouver les bons mots pour ne pas braquer son amant. Il cherche à le rassurer également d’une manière peut être encore assez maladroite. Il ne sait pas du tout sur quel pied danser lorsqu’ils abordent ce sujet. Alors, il essaye de mieux comprendre les pensées de son amant. Il se montre attentif à ses propos, à ses ressentis et à son avis. « La frustration fait partie du jeu, mais elle peut aussi l’alimenter. On l’a laissé seul, mais dans une autre situation, on aurait pu le faire participer à la joute, mais ça dépend des personnes. En tout cas, il a donné l’impression d’avoir bien savouré. C’est comme quand tu mates un porno ou un film érotique. Tu ressens toujours cette envie de te mêler à eux, mais tu ressens cette frustration d’être simple spectateur. Enfin, je le vois et le vis comme ça. » Il déclare pour tenter de donner son ressenti et son avis sur la question. Il ne remet pas la sienne en question, n’émet aucun jugement à ce sujet. Et puis, Maximilian lui avoue qu’il a pris du plaisir lorsqu’il lui a fait oublier Alexander, qu’il lui a fait prendre son pied. Maximilian finit par lui avouer son indécision au sujet de tout cela, de ses craintes plus en détail. « Qu’est-ce qui te freines tellement ? » Il questionne en toute sincérité. « Pourquoi tu te sens bloqué à l’idée qu’on nous regarde ? » Il demande, car il aimerait pourquoi briser cette crainte qui l’empêche à première vue de s’adonner à de la luxure comme il aurait pu le faire par le passé. Maximilian lui a déjà dit que ce n’était pas pareil, que le risque d’être surpris faisait partie de leur intimité et augmenté l’adrénaline, mais Aiden a du mal à cerner, ce qui change du fait que cela demeure leur intimité, mais en la rendant plus brûlante, plus profonde, car en partageant leur luxure, ils montrent à quel point leur couple est fort. Du moins, c’est son point de vue. Il reste calme, continue d’écouter son amant lorsqu’il évoque une possibilité. Il est attentif à ce qu’il évoque et ce qu’il propose fait germer une idée dans son esprit. « Je connais une personne, de confiance, qui pourrait potentiellement nous aider, voir si cela est possible pour toi de t’afficher dans un moment d’intimité. Une personne qui n’a pas de passif avec nous et qui n’a rien à y gagner, si ce n’est de nous aider. » Il pense à Sebastian. Il sait que Maximilian a échangé avec lui sur ce sujet délicat. Il connait également la douceur naturelle de Sebastian, son aisance à trouver les bons mots. Peut-être que ça pourrait être une solution, une possibilité pour essayer sans prendre de risque. Sebastian est raide dingue d’Adrian. Il est le plus à même à comprendre les tourments de son amant. Enfin, rien n’est gagné, si Maximilian accepte, il devra convaincre Adrian, puis Sebastian, mais il serait prêt à tenter le coup, si effectivement cela peut les aider…

_________________
L'amitié est la similitude des âmes.
L'amitié est une âme en deux corps. Elle double les joies et réduit de moitié les peines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 147
age : 43
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: une discussion forte délicate (maxden) Lun 5 Fév - 19:07

Le langage des mots après le langage des corps.
FEAT. | Aiden

Je ne me ferme pas lorsque tu enclenches la discussion. Dans le domaine de la sexualité libertine je suis assez fermé. J’en suis conscient. Je n’en parle pas. Je n’ai même pas abordé le sujet après l’expérience avec Alexander. J’avoue que je n’ai pas la même aisance que toi dans ce domaine. Et je n’ai pas été à la hauteur face au regard d’Alexander. Difficile de gommer l’homme que je suis. Mais je sais aussi qu’il faut que je fasse des efforts, si je veux que cela fonctionne entre nous et que tu ailles moins souvent te perdre ailleurs. Peut être même que je pourrais retrouver l’amant fidèle que tu as été durant un temps. Alors je t’écoute. Comme tu m’écoutes. Je te sens fébrile, je me doute que tu as peur de mes réactions ou voir même d’un rejet ou d’un refus. Mais je t’aime et je sais que c’est réciproque. Je dois te faire confiance et me laisser guider car seul je serais incapable d’y arriver. Je te fais part de mes ressentis et de cette sensation de frustration qui n’est pas évidente à gérer. « Oui je comprends. Je vois bien combien la frustration nous rend plus gourmands. Et j’adore te frustrer. » Ma main glisse sur ta hanche. « Mais je l’ai toujours appliqué dans une joute à deux. Et quand je mate un film porno et bien j’ai juste envie de me taper l’acteur le plus sexy. Même sur ce point nos visions différent. » Mais je m’en offusque pas, je ne t’en veux pas non plus. « De toute façon j’ai leur meilleur des partenaires, alors même quand je mate un film de ce genre c’est avec toi que je veux faire des cochonneries. » Je te souris. Oui je suis drogué à ton corps, alors difficile de penser à avoir un autre partenaire. Même s’il ne fait que regarder. Et j’ai bien vu ce jour là qu’il a fallu que je perde pied pour enfin me sentir libre d’apprécier l’instant. « Je ne sais pas. Peut être le fait de savoir la personne là. Le regard rivé sur nos corps nus. C’est un peu comme quand tu as un contrôle. Tu sais la leçon par cœur mais devant la feuille blanche tu cales. » Je laisse mes doigts caresser ton flanc. « Idiot comme comparaison. Je sais qu’on a déjà fait l’amour dans des lieux publics. Cela m’a toujours excité. On peut nous prendre sur le fait ou bien nous observer et apprécier le spectacle. Mais je ne vois pas la personne tu comprends. Le danger d’être surpris est là bien présent dans ma tête mais la personne demeure invisible. Elle peut au pire tambouriner à la porte ou bien l’ouvrir. Mais elle n’est pas présente dans notre intimité. Je sais c’est con comme explication. J’aime l’adrénaline que me procure ce genre de moment. Être observé en le sachant cela me bloque. » Je me sens comme un gamin qui aurait peur de monter à la corde ou de faire des barres parallèles. Je ne cache rien, cette idée me fait perdre mes moyens. Parce que j’aurais conscience qu’une autre personne sera là à te regarder avec le même désir que moi. A imaginer ses doigts sur ta peau. Et pire encore. Et là c’est ma jalousie qui parle. Même si ce sont mes mains qui te caresseraient et mon corps que tu comblerais. Puis je te propose une idée. Ignorant si cela pourrait coller. « Du moment que je ne la vois pas entrer dans notre intimité cela devrait être plus facile pour moi. Du moins je l’espère. Parce que j’y vais complètement à l’aveugle dans ce domaine. C’est toi l’expert, moi je ne suis qu’un débutant, pas spécialement le partenaire idéal pour un sexy boy comme toi. » Je viens doucement saisir tes lèvres. « Et tu penses à qui ? Je le connais. Non vaut peut être mieux que je ne sache pas. » Même si tu as ajouté qu’il n’a pas de passif avec nous. Mais en a-t-il avec toi ? Je ne préfère pas savoir s’il risque de baver sur ton corps en s’imaginant à ma place. Putain c’est compliqué cette situation. Mais je ne veux pas baisser les bras sans t’avoir donné une chance de me faire découvrir ce monde de luxure libertine.
Emi Burton

_________________
« L'amour est un trésor précieux qu'on perd facilement. Donnez-lui donc une base, afin qu'il soit éternel, l'estime et la confiance.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 171
age : 29
Date d'inscription : 18/03/2016

MessageSujet: Re: une discussion forte délicate (maxden) Jeu 15 Fév - 21:16

La conversation est lancée à l’initiative d’Aiden. Il lui semble important d’aborder ce sujet avec lui, car il s’agit aujourd’hui du seul, qui créé une distance entre eux. Aiden éprouve le besoin de profiter d’une luxure moins conventionnelle et son désir serait de le partager avec son amant, aux idées plus arrêtées que lui. D’ailleurs, la conversation lui laisse peu d’espoir dans ce domaine. Il ne se laisse pas grignoter par la frustration, il reste attentif aux propos du plus vieux, essaye tant bien que mal de comprendre son point de vue. Il se montre ouvert, mais prends conscience que l’addiction pour ses formes rend son amant fermé à d’autres plaisirs. Il sait qu’il l’a cherché, qu’il a toujours éprouvé un plaisir malsain à rendre d’autres hommes fou de ses formes. Des hommes qui n’ont jamais eu d’importance pour le petit con qu’il était sauf Maximilian. Il a toujours le seul, l’exception qui lui a prouvé que son cœur n’était pas fait que de pierre, qu’il pouvait encore aimer. L’amour est une belle prison dorée et Aiden est loin d’être le plus sage des prisonniers. Il ne peut s’empécher de vouloir toujours plus, de conserver une part de sa liberté tandis que son amant ne désire qu’être à lui, souffre en silence. Une situation bien délicate, difficile à vivre pour lui, même s’il ne le montre pas. Il aimerait juste l’amener avec lui, lui faire savourer cette liberté malgré leur enfermement dans cette cage dorée, mais rien n’y fait. Il le cerne dans la plupart de ses propos. Il évoque une ouverture, qui se referme immédiatement par la suite de ses propos. Il aime la liberté qu’ils prennent à deux, les risques qu’ils encourent lorsqu’ils s’adonnent à des plaisirs dans des lieux insolites, mais l’idée qu’une personne intègre leur intimité lui est impossible. Il bloque, se sent bien incapable d’apprécier et Aiden y voit la révélation d’une jalousie à peine contenue. Sa peau savoure la caresse de ses doigts sur sa peau, comme un stratège de la part de son amant pour s’assurer de laisser une complicité se mêler à leur conversation. Aiden écoute, analyse les propos de son amant et voie peu de perspectives d’avenirs qui iraient en accord avec ses espoirs. Doit-il poursuivre dans cette voie, le pousser à aller au-delà de ses retranchements et prendre le risque de créer un malaise entre eux ? Aiden garde le silence face à ses déclarations, songe à ce qui est relevé. Il évoque une possibilité qui pourrait peut-être les aider, sans être en mesure de l’assurer totalement. Sebastian semble être une possibilité convenable en vue de la situation. Il n’a aucun passif avec eux, est empli d’une bienveillance naturelle, qui pourrait facilement détendre Maximilian s’il se laissait couler. Cela pourrait fonctionner surtout si ça seule obligation est de le regarder faire l’amour. Maximilian énonce de nouveau ses conditions. « Je ne me sens pas plus expert que toi dans ce domaine-là. » Il admet dans un ton très sérieux. Il évite d’aller au fond de sa pensée, garde le silence à ce sujet. « Je pensais à Sebastian. » Il énonce simplement sans y mettre la moindre émotion. « Je pense qu’il serait parfait pour ce que tu voudrais. Je ne connais pas quelqu’un d’aussi bienveillant et discret que lui. Il pourrait éventuellement te mettre à l’aise, mais je ne sais pas. Je me demande vraiment si je ne t’impose pas tout ça, contre ton gré, que tu acceptes juste pour moi ? » Il demande juste dans un ton neutre, sans y mettre d’agacement à ce sujet. Il se questionne juste sincèrement, car ce genre de choses ne peut fonctionner que si les deux le désirent. Pas si l’un des deux se force. Sebastian a fini par aimer ces étreintes différentes. Une perspective qui semble difficile pour eux, mais Aiden finit par l’accepter, petit à petit.

_________________
L'amitié est la similitude des âmes.
L'amitié est une âme en deux corps. Elle double les joies et réduit de moitié les peines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 147
age : 43
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: une discussion forte délicate (maxden) Ven 16 Fév - 12:14

Le langage des mots après le langage des corps.
FEAT. | Aiden

Apaisé et comblé par la joute partagée, je t’écoute. Même si le sujet de notre conversation reste complexe et compliqué. Je ne m’y sens pas à mon aise contrairement à toi. Pourtant là je te trouve fébrile et je comprends. C’est autant délicat pour toi que pour moi. Il faut dire que ce sujet à fait pas mal de dégât entre nous. A un moment je le voyais même tabou, bloqué dans ce fait que je ne voulais vivre ma sexualité qu’avec toi. J’ai toujours cette optique en tête. Parce que je suis comblé autant physiquement que moralement quand on fait l’amour. Le piment et l’ivresse sont toujours là augmentant selon les situations. Je n’ai pas besoin de plus. Mais je sais que tu as envie d’autre sensation. Sensations que tu veux me faire partager pour rendre notre jouissance encore plus intense. L’insolence et l’indécence nous caressent souvent dans nos joutes, autant dans les mots que dans l’acte par lui-même. Mais là tout serait différent. Chacun écoute l’autre avec intérêt. C’est un point important et je le sais. Un point qui a failli couter notre perte. Je ne le veux plus, même si l’expérience me terrifie parce que pour moi c’est comme plonger dans l’inconnu. Et ce n’est pas la partie à trois avec Alexander qui m’a mis des plus à mon aise. Mais je suis prêt à trouver une solution pour que chacun de nous y trouve son compte, y prenne du plaisir sans se prendre la tête. Même si cela ne sera pas évident, j’en suis conscient. Tu te montres patient et à mon écoute. L’amoureux parfait prêt à tout pour satisfaire son amant trop accro et trop jaloux. Je fais de mon mieux pour t’expliquer ce que je ressens, ce qui me fait peur et m’angoisse. Je voudrais tellement me sentir à mon aise avec ton besoin de liberté sexuelle. Je souris à ta réponse. « Tu as quand même plus d’expérience. C’est un milieu qui t’est familier. » Je sais parfaitement que tu n’as jamais été très sage même au début de notre relation. D’ailleurs je n’étais pas spécialement sage non plus mais j’ai toujours eu qu’un seul partenaire au moment de l’acte. Je reste surpris par le prénom que tu annonces. « Je sais que Sébastian est bienveillant, j’ai pu le constater dans notre discussion après votre petit délire. » Je ne peux m’empêcher de penser à cette fameuse soirée que tu as partagé avec Sébastian et Adrian. « Adrian ne voudra jamais, vu comment à tourner notre dernière discussion. Il va encore te dire que tu perds ton temps avec un vieux con borné et buté. » Je reste calme mais j’ai encore en travers de la gorge certains mots d’Adrian. Même s’ils étaient vrais ce qui me rend encore plus fébrile. Je flippe par rapport à tout cela. A cette intimité que vous avez partagé tous les trois. Même si ce ne fut que le temps d’une pipe dont tu as gentiment gratifié Sébastian. Tu les as quand même regardé faire l’amour. Mon regard plonge dans le tien alors que mes doigts glissent sur ta joue. « Lorsque je t’ai demandé d’être fidèle parce que pour moi c’était la seule façon de voir le couple. Tu as accepté. Je sais que cela a été compliqué pour toi. Mais tu l’as fais pour moi, pour nous. Je t’ai dis que j’allais être honnête. Alors oui à la base si j’accepte cela c’est pour toi. Parce que je sais que ça te tiens à cœur et parce que je t’aime. Je ne sais pas ce que je vais en tirer parce que je ne sais pas où je vais. Je ne connais pas ce monde, cette façon de partager l’acte sexuel. Le plaisir sera surement là parce que toi tu seras là. Mais je ne sais pas s’il sera plus imposant que lorsque nous sommes seuls ou si ma gêne m’empêchera de vraiment vivre l’expérience comme tu voudrais que je la vive. » Je viens frôler tes lèvres des miennes. « J’ai juste peur de te décevoir et de briser tes espérances par rapport à ce que tu voudrais que l'on partage. » Oui j’ai peur de ne pas y arriver. Peur que tu sois déçu. Peur que tu continues de vivre cette liberté tout seul. Ce qui finirait par me bouffer et me détruire.  
Emi Burton

_________________
« L'amour est un trésor précieux qu'on perd facilement. Donnez-lui donc une base, afin qu'il soit éternel, l'estime et la confiance.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: une discussion forte délicate (maxden)

Revenir en haut Aller en bas

une discussion forte délicate (maxden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» [Discussion]Le Site Du Zéro
» Parfois, la douleur est si forte qu'on finit par la laisser gagner. [Poulpe d'♥/Night/Perroquet]
» flood discussion
» POWERFUL : Forum de discussion
» Une discussion privée [Pv Eva]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Love Dust :: corbeille :: maxden-