forum privé de RPG
 

Partagez | .
 

 Our first magnificient St Valentin's Day ! | PV Sebrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1176
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Our first magnificient St Valentin's Day ! | PV Sebrian Lun 14 Mar - 0:04

Our first magnificient St Valentin's Day !
I just want to be with you.
adrian ✧ sebastian
Pour un romantique tel que lui, la Saint Valentin avait beaucoup d’importance. Pourtant, il n’a fait aucun plan pour cette journée, ne s’attends à aucune surprise de la part de son amant. Il sait Adrian allergique à cela et il ne peut pas lui en vouloir. De ce fait, à part un petit cadeau acheté afin de marquer le coup, Sebastian pense passer une journée et une soirée comme les autres. Cette idée lui convient à partir du moment qu’il peut passer ses instants en compagnie de l’homme que son cœur a choisi. Une affection qui devient plus forte chaque jour. Il est difficile de maintenir une barrière autour de son âme lorsque la personne avec qui on partage ces moments si intenses et cette personne indispensable. Si Zachary était l’homme de sa vie, Sebastian est forcé de prendre conscience qu’Adrian est son âme sœur. Il n’est peut-être pas parfait, mais il ne l’est pas non plus. Ils se complètent et il doit reconnaitre que ses sentiments à son égard ne font que s’accroitre face au bonheur qu’il lui prodigue. C’est notamment le cas lorsqu’il le sent se glisser derrière lui pour enserrer sa taille. Seulement vêtu d’un débardeur et d’un jean, il peut sentir la moiteur de sa peau se fondre sur sa peau alors qu’il dépose un baiser dans son cou avec douceur, mais qui lui semble particulièrement sensuel. « Fais-toi beau pour 20 h ! » Il murmure cela contre son oreille, ce qui provoque inévitablement sa surprise et son sourire. Il se tourne légèrement vers lui en le sondant avec perplexité. Où veut-il en venir. « Pourquoi ? » Il demande en le détaillant avec attention. Est-ce une taquinerie de sa part ? Pourtant, son regard est franc, nullement empreint de malice, mais juste de ce mystère qu’il apprécie tellement. « Surprise ! Et si tu cherches à en savoir plus, je l’annule. » Il menace directement dans un sourire en coin sans lui laisser le temps de répliquer. Il relâche la pression autour de sa taille avant de filer sous la douche. Sebastian se sent perplexe face à cette annonce, quand bien même un sourire amusé s’est figé sur ses lèvres. Il se demande ce que lui réserve Adrian, mais il n’obtient aucune information, pas même lorsqu’après une bonne douche et une bonne demi-heure de préparation, il est fin prêt à suivre son amant vers sa surprise. Lui aussi est élégamment habillé. Il le trouve magnifique au point qu’il ne peut s’empêcher de le détailler avec attention. Cette réalité enchante Adrian qui l’invite à rejoindre dans sa voiture. La surprise est totale lorsqu’il l’amène jusqu’à un hôtel luxueux qu’il juge hors de prix. Son regard scrute celui d’Adrian avec intérêt. Il n’est pas habitué à tout cela, ce qui amuse grandement son amant qui glisse sa main autour de sa taille pour l’inviter à entrer dans l’hôtel en direction de l’ascenseur. « Qu’est ce qu’on fait ici ? » Il finit par demander alors que les portes s’ouvrent pour leur permettre de prendre place à l’intérieur. Il est loin d’imaginer qu’un diner l’attend en haut de l’hôtel pour fêter dignement une Saint-Valentin qu’il n’osait imaginer.

© Starseed

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1190
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: Our first magnificient St Valentin's Day ! | PV Sebrian Lun 14 Mar - 23:04

Our first magnificient St Valentin's Day !
I just want to be with you.
adrian ✧ sebastian
La Saint Valentin n’est clairement pas une occasion qu’il apprécie célébrer, il s’est même toujours évertué à rejeter cette fête avec agacement. Une journée commerciale, un principe qu’il ne tolère pas. Adopter une facette d’une personnalité falsifiée n’est pas dans ses cordes, encore moins avec Sebastian. Il a l’intention de rester naturel, sans rendre ridicule une situation qui n’est pas censée l’être. Il veut le surprendre indéniablement, mais ne tient pas à se servir de cette soirée pour s’engager dans cette voie. L’étonnement, les surprises et les démonstrations d’affection ne doivent pas s’imposer uniquement pour ce jour réputé. Il prévoie donc un repas dans un restaurant étoilé et en haut d’un immeuble, avec une vue imprenable, comme il aurait pu lui accorder dans d’autres circonstances. Il veut marquer le coup parce qu’il sait pertinemment que ce serait source de bonheur pour Sebastian. Ils sauront rendre cette soirée idéale par leur symbiose évidente, sans en faire des tonnes ou s’avérer sentimentalistes. Ils demeureront ce qu’ils ont toujours été : deux hommes complices qui se taquinent sans relâche, et qui savourent un instant plaisant en la compagnie de l’autre. Il a confiance, prend conscience que cet événement ne donnera pas lieu à des déclarations d’amour comme il se serait senti contraint d’en réaliser avec quelqu’un d’autre. « Fais-toi beau pour 20 h ! il le prévient alors en embrassant sa nuque, après un jogging, le corps moite contre le sien. Surprise ! Et si tu cherches à en savoir plus, je l’annule, il lâche ensuite quand il l’interroge, avant de filer à l’intérieur de la douche. »

Plusieurs heures défilent, jusqu’à ce qu’ils se retrouvent dans l’ascenseur de l’hôtel. Sebastian demeure curieux, c’est sa grande spécialité. « On fête la Saint Valentin dignement, à notre manière. Je sais que c’est important pour toi, mais je sais aussi que tu n’aurais jamais osé me proposer quoi que ce soit, alors je prends les devants, il explique doucement avant de reprendre de manière amusée et taquine : Faut croire qu’il reste encore des tabous entre nous. » Il esquisse un sourire en coin pour lui faire comprendre que c’est une simple plaisanterie, même si une pointe de vérité est évidente dans ses propos. Tous deux installés dans la cage, ils patientent le temps qu’elle grimpe tout en haut. Pendant ce temps, le blond colle son amant contre la paroi pour posséder sa bouche avec intensité. Les mains agrippées contre ses fesses, il le toise de haut en bas avec une lueur d’avidité perceptible dans son regard. Il le dévore pleinement des yeux. « Je crois qu’on va rapidement rentrer à l’appartement. Tu es très appétissant. Il faut espérer que le dîner soit aussi délicieux que le dessert, il commente dans un sourire avant de poser une main au niveau de sa taille pour avancer à l’intérieur de la pièce. Bramwell, 2 personnes. » Son ton est ordinaire, sec et manquant de politesse, mais le serveur reste aimable et les guide à travers le restaurant pour leur indiquer leurs places. Juste face à la fenêtre, pour pouvoir détailler du regard la grandeur et magnificence de la ville. « Magnifique hein ? On ne prend pas conscience combien la ville peut être jolie lorsqu’on se balade tout en bas. » Il est subjugué même s’il a déjà eu l’occasion de se délecter de ce panorama. « Un whisky et une vodka orange, il transmet l’information au serveur, sans demander à Sebastian parce qu’il est certain que cela aurait été son choix. »

© Starseed

Tenue : ici ; vue possible : ici

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1176
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: Our first magnificient St Valentin's Day ! | PV Sebrian Lun 14 Mar - 23:12

Our first magnificient St Valentin's Day !
I just want to be with you.
adrian ✧ sebastian
Le lieu est classe, finement décoré dans un style très sophistiqué. Sebastian a pu par le passé arpenter des lieux aussi gracieux afin de rejoindre de façon inconnue, la chambre de Zachary. Déjà à cette époque, il avait du mal à se faire à la notion de luxe, même s’il est forcé de reconnaitre qu’on s’habitue très vite à tous ces artifices. Il sait Adrian friand de cette richesse matérielle, même s’il n’aime pas dilapider inutilement son argent dument gagner. Sebastian n’a pas songé que cet hôtel est la destination choisie pour leur soirée. De ce fait, il se retrouve à la fois perplexe et surpris par cette surprise qui le décontenance plus que de raison. Adrian doit le sentir dans la lueur de son regard, mais également dans le ton de sa voix. Il lui annonce simplement qu’ils sont là pour fêter dignement la fête des amoureux à leurs manières. Un fait qui ne peut que le troubler et lui aller droit au cœur. Il est vrai que c’était important pour lui, mais il a conscience que la réciprocité de ses sentiments n’est pas exacte. De ce fait, il s’obstine à nier tout désir qu’il lui semble inapproprié. Ce qui est le cas avec cette fête à vertu commerciale, mais qui permet à des êtres amoureux de profiter pleinement d’une soirée ensemble. « Tu n’étais pas obligé, tu sais ? » Sa voix est faible, mais douce. Il est touché par l’attention et son regard lui transmet cette information. Il rit à sa remarque relative aux tabous et lui donne un petit coup d’épaule dans un geste tendre et complice. « Je n’avais pas envie que tu te moques de moi, alors je me suis contenté d’un petit cadeau. Il est resté à la maison. » Il avoue dans un sourire et rire fin en se pinçant la lèvre. Il ne peut nier que cette surprise enchante son cœur et son âme et cette réalité est d’autant plus forte lorsqu’il sent le blond le bloquer contre la paroi de cabine. Ses commissures retrouvent les siennes avec délices pour un baiser passionné auquel il répond naturellement sans se faire prier. Il fond indéniablement face aux attaques de son amant qui a de plus en plus de pouvoir sur l’envoutement de son cœur et de son corps. D’ailleurs, la flamme perceptible dans ses iris océans captive toute son attention. Il le trouve magnifique dans ce costume qui lui va divinement bien. Il n’a jamais douté de la beauté de son amant, mais celle-ci est éclatante lorsqu’il agit de façon si charmeuse. Ses mots lui soutirent un sourire complice alors qu’il vient doucement lui taper l’épaule. « Idiot ! Je compte bien profiter de ce repas offert avant de passer au désert. D’ailleurs, si tu veux que j’honore la promesse que je t’ai faite dernièrement, il est de ton intérêt d’être patient. » Il sourit de façon franche en venant l’embrasser. « Je suis ravi d’être à ton gout dans ce costume. » Il hausse un sourcil de façon charmeuse et amusée. « Tu es magnifique dans celui-ci. » Il complimente tendrement contre sa bouche avant de s’éloigner légèrement de lui pour adopter une posture plus conventionnelle. Sebastian apprécie le contact de cette main autour de sa taille alors qu’il découvre le lieu où ils vont diner. Le cadre est magnifique, il se retrouve à la fois subjugué et amusé par la situation alors qu’il suit son amant jusqu’à leur table. Il découvre la vue impressionnante qui se trouve à leur pied et il ne peut s’empêcher de l’observer. Adrian commande pour lui, ce qui ne le dérange pas, puisqu’il connait parfaitement alors qu’il murmure. « La vue est sublime. J’ai toujours pensé que Wellington était une magnifique ville, mais je dois bien reconnaitre que cette vision ne fait que confirmer mon hypothèse. » Il rit doucement, le regard brillant de douceur et de bonheur. « Je vais finir par croire que t’es le petit ami parfait. » Il le taquine alors qu’il ponctue ses propos par un clin d’œil complice. « T’es sûr de pouvoir te comporter sagement, mon sale garnement préféré ? » Il tire la langue légèrement, le sourire éclatant. Il compte bien passer son repas à le taquiner pour profiter pleinement de la complicité qui les lie. C’est tellement agréable de profiter de ces moments avec lui. Il n’échangerait pas sa place avec quiconque.

© Starseed

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1190
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: Our first magnificient St Valentin's Day ! | PV Sebrian Lun 14 Mar - 23:22

Our first magnificient St Valentin's Day !
I just want to be with you.
adrian ✧ sebastian
La route défile promptement, les conduisant dans l'ascenseur de l'hôtel sans qu'ils n'aient vu le temps s'écouler. Sebastian cherche des explications pour connaître le sens de toute cette mise en scène, de leur présence dans un lieu aussi somptueux qu'onéreux. S'il semble étonné de premier abord, c'est un certain malaise entraîné par la visualisation du coût financier qui s'impose. « Je ne me suis jamais obligé à quoi que ce soit, il corrige à l'aide d'un sourire pour qu'il réalise que le plaisir est partagé. » Surtout avec toi. « Ton cadeau m'ira parfaitement, je n'en doute pas. Pour les prochaines Saint Valentin, je te laisserai tout préparer. Me surprendre, il annonce dans un clin d’œil pour le prévenir qu'il aura le droit à cette soirée des amoureux s'il le souhaite. » Il a l'intention de le combler de bonheur, lui fait même part de la projection qui s'est tissée dans son crâne : leur couple tiendra des années. Pour appuyer ses propos, il laisse leurs chairs s'assembler un instant, leurs bassins se heurter, tandis que leurs lèvres se retrouvent pour une étreinte sensuelle. Il se perd un instant dans les yeux étincelants de son amant, avant de revenir à la charge avec un commentaire salace, destiné à lui faire comprendre combien il peut être sexy ce soir. « Me faire une pipe dans la ruelle ? il l'interroge curieusement. On parie combien que tu vas faire bander au moins un homme du restaurant ? A part moi, cela va de soi. Le serveur serait le plus amusant, il sourit de manière amusée, en même temps que les portes s'ouvrent face à eux. »

Finalement installés à la table, les deux hommes contemplent la vue splendide de Wellington qui s'offre à eux. Ils s'enthousiasment, rendent compte de leurs impressions par quelques mots. Ceux de Sebastian sont particulièrement réjouissants, il se sent enjoué à l'idée que le panorama lui plaise. « Je savais que ça te satisferait, il explique simplement. » Leur instant d'émerveillement étant clos, les taquineries demeurent en place centrale dans leur relation. « Je peux apprendre à le devenir. Dis-moi comment faire, il répond accompagné de son sourire fier et séducteur, le regard aussi brillant que le sien. Tu devrais savoir depuis le temps que c'est impossible, il rétorque à sa provocation, parce que faire preuve de sagesse dans de telles conditions relève de l'irréalisable. » Il prend commande, puis cherche dans la poche intérieure de son manteau. « J'ai aussi un cadeau pour toi, il lui tend l'objet emballé. J'ai retiré la boîte, ça ne rentrait pas dans ma poche sinon. Tu vas voir, c'est le cadeau le plus sentimental que j'ai trouvé, il s'amuse de la situation en prenant cet air moqueur qui lui est propre. » Un cadeau qu'il aurait pu lui offrir dans d'autres circonstances, et il a donc estimé qu'il serait idéal pour cette occasion. Le serveur revient avec les boissons alcoolisées, et leur tend les menus qu'Adrian s'empresse à explorer après une longue gorgée de whisky. Sebastian entreprend une action identique, toutefois il laisse entrevoir une certaine gêne sur son visage. Le scrutant au-dessus du carton, le blond esquisse un sourire face à cette mine contrariée. « Ne te fie pas aux prix et laisse-toi transporter par ta gourmandise, il annonce doucement le regard amusé, sachant pertinemment qu'il éprouve un certain malaise à l'idée de commander un repas aussi coûteux. Sinon je vais sévir ou commander pour toi. Je connais tes goûts Lewis, donc n’essaye pas de les mettre de côté pour choisir le plat le moins cher. Fais-toi plaisir. » Il est aux petits soins au quotidien, fait énormément pour lui, alors il peut bien lui offrir un repas au prix exorbitant. C’est la moindre des choses, sa manière de le remercier d’être sans cesse aussi bienveillant à son égard.
© Starseed

Cadeau : ici

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1176
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: Our first magnificient St Valentin's Day ! | PV Sebrian Lun 14 Mar - 23:28

Our first magnificient St Valentin's Day !
I just want to be with you.
adrian ✧ sebastian

Il ne peut contenir sa surprise. Elle s’affiche clairement dans la lueur de ses prunelles alors qu’il prend conscience que son amant lui a réservé une soirée particulière dans un lieu sophistiqué. Une attention qui lui va droit au cœur, qui le trouble et l’envoute par la même occasion. Il ne peut en être autrement et cette sensation s’accroit lorsqu’Adrian lui indique qu’il ne s’est jamais obligé à quoi que ce soit. Son sourire lui indique qu’il est satisfait de passer cette soirée en sa compagnie. Il faut dire que leur relation le déroute toujours autant. Les attentions adorables d’Adrian ne font qu’accroitre les sentiments de l’Hispanique à son égard. Pourtant, il est contraint de se rappeler que la réciprocité de ces sentiments n’est pas exacte. De ce fait, il suppose que ce geste est dû uniquement au besoin d’Adrian d’obtenir son sourire et son bien-être. D’ailleurs, il ne manque pas de lui indiquer qu’il s’est contenté d’un petit cadeau qu’il lui remettra à leur retour. Adrian est persuadé qu’il lui plaira. Il lui informe que lors de leurs prochaines Saint-Valentins, il lui donnera la charge de s’occuper des préparations. Il le laissera le surprendre. Des propos qui soutirent naturellement son sourire. Il prend conscience qu’Adrian semble penser que leur relation va marcher sur le long terme. Ce qui ne peut qu’accroitre la sensation délicieuse qui prend possession de son organe vital. Il se laisse entrainer dans ce doux bonheur lorsqu’il se retrouve prisonnier du corps, des lèvres de son petit ami. Il savoure ce contact, répond avec espièglerie aux propositions salaces de son amant, bien qu’il ne manque pas de le taquiner à son tour. « Toujours aussi direct, Monsieur Bramwell. » Il lève les yeux au ciel d’un air faussement dépité en venant lui donner de nouveau un petit coup. « Mais oui. » Il sent une légère rougeur teinter ses joues alors qu’il rit de manière nerveuse avant de le fixer face à la suite de ses propos. « Aucune idée. » Il lâche dans une voix troublée. Il ne fait jamais attention à ce genre de détails. « Tu sais bien que je suis aveugle dans ce domaine-là. » Il ne s’est jamais pensé irrésistible et bien qu’il affiche souvent une arrogance à ce sujet face à cet homme, il n’est pas si certain de ses charmes. Ils retrouvent rapidement le restaurant et prennent place à leur table réservée. La vue qui s’offre à eux est parfaite. Il ne manque pas de l’affirme, ce qui semble convenir à son amant. Adrian commande leurs boissons et ils se retrouvent de nouveau seuls. L’occasion pour l’Hispanique de le taquiner de façon complice. « T’es sur la bonne voie, je dois bien le reconnaitre. » Il répond dans un clin d’œil doux et tendre. « Mais y’a encore du chemin, je vais te laisser découvrir comment faire par toi-même. » Il rit doucement avant de lui demander s’il pense pouvoir se tenir tranquille durant le repas. Il admet que cette idée est incongrue. Sebastian sait mieux que personne qu’il est intenable, surtout en sa compagnie. Le blond adopte généralement un comportement de gamin capricieux et vaniteux. Il doit bien avouer qu’il aime ce petit con. Il n’y peut rien. Il découvre avec surprise un cadeau. Il rit à sa remarque et déballe le présent qui s’y trouve. Il y découvre une figurine de son héros préféré qui provoque immédiatement son hilarité. Il rit aux éclats, glisse sa main contre sa bouche pour masquer l’éclat de son rire. « Tu ne vas pas le croire, mais on est vraiment connecté parfois. » Il affirme simplement sans pousser plus loin sa pensée. Son sourire et ses prunelles brillent de cet éclat de joie qui le traverse. « Tu verras quand tu découvriras ton cadeau. » Il murmure avant de faire tourner la figure. « Cadeau parfait. Tu te doutes bien. » Il ponctue par un clin d’œil ses propos alors qu’il doit se pencher sur la carte. Il dépose le cadeau entre leurs verres. Il sera le gardien de leur repas. Il attrape la carte pour la lire, mais est surpris par les prix des différents menus. Sebastian prend conscience qu’il est peu habitué à de tels restaurants. La voix d’Adrian obtient toute son attention. « C’est juste que je ne suis pas habitué. Cela me semble tellement exagéré. » Il avoue simplement. « Mais d’accord. » Il sourit doucement, laisse ses prunelles descendre le menu. Il écoute gentiment Adrian et finit par commander un plat qui lui semble délicieux. Il a fait abstraction du prix pour éviter de changer d’avis. « Fier de moi ? » Il demande dans un fin rire. « Ne te moque pas trop de moi. » Il ajoute simplement en venant le fixer droit dans les yeux. Ses prunelles pétillent de cette joie incommensurable qui le traverse en cet instant. Il est toujours agréable de partager de tels moments en sa compagnie.

© Starseed

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1190
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: Our first magnificient St Valentin's Day ! | PV Sebrian Mar 15 Mar - 13:26

Leur soirée prend un tournant plaisant aux yeux d'Adrian. Dépourvu de romantisme, elle se base plutôt sur des taquineries poussées et salaces qui donnent une touche insouciante à leurs échanges, devenue indispensable pour célébrer cette fête commune. Il se réjouit de ce dîner qu'il appréhendait, car il est à leurs images, représente toute la complicité qu'ils ont tissé au fil du temps. Il est un moment de détente, d'humour taquin, sans qu'une goutte de sentimentalisme n'explose leur symbiose. Le blond étire ses lèvres pour des sourires francs, sans forcément répondre aux attaques vives de son amant. Ce dernier déclenche facilement son rire, l'apaise dans cet instant semblant hors du temps. Adrian ne lâche pas du regard ses yeux éclatants, cette bouche savoureuse, et fait preuve de dérision pour intensifier l'émerveillement de son compagnon. Il lui transmet son cadeau, ce qui soutire un rire très amusé de la part de son meilleur ami. Il prétend qu'ils sont connectés et qu'il comprendra mieux une fois son propre présent entre les doigts. Le blond cogite un instant, et une seule alternative lui semble possible : « Quoi, tu as acheté le même avec Batman ? » Ce serait une coïncidence agréable à réaliser, qui rendrait leur relation que plus fusionnelle. Adrian reste scotché à son sourire lumineux, sans s'en détacher, sans songer à vérifier autour de lui si Sebastian a fait de l'oeil à un homme de la pièce. Non, il n'y a qu'eux, et il ne se préoccupe plus des alentours. « Tu as parfaitement compris la leçon. » Il prononce de son air malicieux, fier de l'avoir convaincu à choisir des plats coûteux mais délicieux. Il apprécie quand Sebastian prend en compte ses mises en garde ou conseils, surtout que c'est un réel plaisir de lui offrir ce restaurant onéreux et réputé. Les plats sont finalement servis, le vin vivement dégusté, les rires glissés de leurs lèvres. Tout est parfait. Il est temps de renoncer à ce lieu splendide, mais le dénouement semble tout aussi appréciable que sa genèse. Une fois à l'extérieur du bâtiment, Adrian entreprend quelques pas sur le trottoir pour avancer jusqu'à la voiture, riant aux éclats suite à une blague de Sebastian. Il tourne la tête vers lui, l'estime sexy, et sous le coup de l'impulsion - et l'alcool - Adrian l'attrape au col de sa chemise pour le plaquer contre le mur à disposition. Et il l'embrasse fougueusement, sans un mot, avec cette passion qui l'animait depuis le début du repas, et qui commençait à ronger ses reins par son feu incandescent.

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1176
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: Our first magnificient St Valentin's Day ! | PV Sebrian Mar 15 Mar - 21:42

Our first magnificient St Valentin's Day !
I just want to be with you.
adrian ✧ sebastian
À la découverte du présent d’Adrian, Sebastian ne peut que prendre conscience de la puissance de leur complicité, de ce lien indéfectible qui les lie l’un à l’autre. Il ne manque pas de lui faire part, attire l’attention de son petit ami qui met le doigt parfaitement sur cette constatation soulevée. Son sourire se fait plus ferme sur son visage, ses prunelles brillent de leur éclat qui doit réchauffer le cœur de son ami. Cela fait bien des années que Sebastian n’a pas dû afficher une mine aussi réjouie et transcendée par cet éclat apporté par un bien-être simple et profond. « C’est exactement ça. Un beau batman t’attend à la maison. » Il lâche simplement avant de se pencher sur la carte, le sourire toujours figé sur ses commissures. La lecture du menu devient un casse-tête et Adrian se montre particulièrement intransigeant sur la voie qu’il souhaite le voir emprunter. De ce fait, il s’exécute, prend le repas qui le tente le plus sans prendre en considération le coût, même si ce n’est pas si simple pour l’artiste. Adrian est satisfait qu’il ait suivi ses prérogatives et le repas se passe dans une bonne ambiance. Sebastian savoure ce moment de complicité délicieuse en la compagnie de son amant avant de retrouver la fraicheur des rues de la ville. Le corps légèrement troublé par les effets embaumant du vin et du champagne partagé à table, Sebastian est d’humeur guillerette. Il exprime des plaisanteries, répond avec joie aux espiègleries de son amant. L’air frais de la soirée frappe son visage avant que son corps ne soit fait prisonnier de l’emprise d’Adrian. Le corps du blond retrouve avec fougue le sien, leurs lèvres se retrouvent dans une étreinte fougueuse qui attise immédiatement ses sens. Il inspire profondément, le cœur au bord des lèvres alors que son souffle se fait troublé. Il répond naturellement à son baiser, laisse ses mains retrouver sa taille, frôler ses formes sous le tissu. Il n’a pas oublié la promesse qu’il a faite. « Il faut trouver une ruelle déserte, si tu veux ton désert. » Il souffle dans une voix suave. Sa gêne naturelle est envolée, juste prédomine l’amant qui désire enflammer les sens de son amant. Il se laisse entrainer dans une ruelle à proximité. Il retrouve sa chaleur, sa bouche et l’amant avide qu’il est s’active. Ses commissures se font gourmandes alors qu’il défait la ceinture de son amant. Son cœur est précipité dans une course folle, mais cela n’a pas d’importance. Pourtant, il frappe violemment dans sa poitrine. L’adrénaline de l’instant décuple l’effet que cet homme a sur sa chair. Il fait glisser la fermeture éclair de son pantalon, laisse sa main frôler sa virilité qui ne boude pas son plaisir. « Il faut bien que je te remercie pour une soirée aussi délicieuse. » Il souffle contre ses lèvres alors que sa menotte se fait plus présente contre son soldat, s’en empare avec sensualité. Il dévore sa mâchoire de baisers gourmands, laisse son souffle frôler son oreille. « Profite bien. » Il murmure contre son oreille qu’il mordille délicatement alors que dans un geste sensuel, il glisse son corps à ses pieds pour dévorer ses aines de baisers avant de s’attaquer à cette partie si tentante de son anatomie. Il n’a qu’une envie : lui faire tourner la tête, l’exciter et profiter de cette gâterie.

© Starseed

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1190
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: Our first magnificient St Valentin's Day ! | PV Sebrian Lun 21 Mar - 22:04

Cette soirée romantique est un délice à partager avec son meilleur ami, devenu un amant incomparable au fil des mois. Il savoure sans se préoccuper du reste, ni des normes sociales dont il est résolument dépourvu. Il n'est pas ordinaire de rire autant autour d'une table splendidement décorée, ornée d'une nappe en soie et entourée de longues bougies. Il n'est pas non plus commun d'offrir une figurine aux allures enfantines d'un super-héro célèbre. Pourtant, les deux meilleurs amis ne s'en préoccupent absolument pas, trop envahis par les rires gracieux qui s'échappent de leurs lèvres. Le monde cesse de tourner, le temps s'écoule à une vitesse folle, tandis que ces deux âmes épanouies se cherchent dans des taquineries agréables. Ils savourent ce dîner, cette vue splendide, et le sourire de l'autre, pour apprécier cette frénésie qui les anime. Alors ils s'empressent vers la sortie pour rendre leur dîner plus intéressant et délicieux, avec un dessert agrémenté d'une pointe de luxure. Pendant qu'Adrian pousse son amant contre la paroi ferme d'une rue pour lui dévorer la bouche, ce dernier lui rappelle une promesse très alléchante. Agrippant sa main, le blond s'active ainsi à réaliser sa demande, l'entraîne dans une voie méconnue et non fréquentée. Collé au mur, il attire son partenaire contre lui en laissant ses bras se glisser autour de sa taille, avant de l'embrasser fougueusement. Il est dangereusement excité, gourmand de cette chair sensible à son contact. Tandis que le désir ronge ses tripes, Sebastian accentue la chaleur qui inonde son corps en frôlant sa virilité à l'intérieur de son jean. « Il a intérêt à être tout aussi délicieux. » Il lance sous une forme de menace, toutefois trahi par son sourire en coin, parce qu'il n'éprouve aucun doute sur son efficacité. Sa taille augmente sous les doigts qui s'emparent de son sexe bien éveillé. Et il le sent s'abaisser à ses genoux, alors il incline la tête dans sa direction pour apercevoir ses lèvres s'accaparer sa virilité. La sensation est enivrante, délicieuse, incomparable ; c'est si agréable de sentir le contact humide de sa langue. Elle entreprend des mouvements maîtrisés, ordinaires mais terriblement étourdissants. Son membre gonfle à son toucher, s'engouffre au fond de cette cavité pour de longs vas et viens grisants. Sebastian fait preuve d'une certaine sensualité, autant empreinte dans ses gestes que son regard. Si le blond ne cessait de le scruter dans les yeux, le jugeant incroyablement sexy, il n'a plus d'autres solutions qui s'offrent à lui que de fermer les paupières pour savourer davantage. Il pousse un soupir de plaisir qui s'étend à travers la rue, sans se soucier de la présence d'individus non désirables. Non, il se laisse transporter, complètement dominer les sens et se délecte de ce moment transcendant. Il est emporté par ce feu incandescent qui brûle au creux de ses reins, et tire son ami au niveau de sa chemise pour le redresser et le plaquer contre les briques. « Bordel ce que tu m’excites Lewis. » Il lâche au creux de son oreille. Il titille son cou en même temps de se débarrasser de son jean, jusqu'à ce qu'il puisse se fondre en lui à la fois avec délicatesse et passion. La tête posée contre son épaule, Adrian gémit au fur et à mesure que l'intensité de ses coups de reins s'accroît.

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1176
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: Our first magnificient St Valentin's Day ! | PV Sebrian Mar 22 Mar - 12:47

Our first magnificient St Valentin's Day !
I just want to be with you.
adrian ✧ sebastian
Loin des regards indiscrets, Sebastian s’applique à réaliser ce fantasme qu’on compte réaliser pour son amant. Leurs lèvres s’amourachent avec fougue tandis qu’il le déshabille convenablement pour accomplir ses méfaits cupides. Il a envie de lui faire plaisir, de le voir s’enflammer sous son contrôle, mais aussi de se soumettre de nouveau à ses reins. Il sourit à ses propos, les commente avant de s’exécuter à sa tâche. Il grise les reins de son amant de sa main, savoure la fermeté éveillée de cette intimité qui n’attend plus que ses lèvres, s’en impatiente. Il trouve cela délicieux, exaltant et cet échange ne fait qu’accroitre sa propre ambition alors qu’il se met à genoux pour réaliser cette sucrerie. Il sent son regard sur lui, laisse ses prunelles le détailler à son tour dans un sourire coquin et tout aussi complice. Il taquine ses aines quelques secondes avant de s’emparer de son soldat titillé. Il l’enveloppe de sa chaleur, laisse ses lèvres, sa langue lui procurer ces douceurs que le blond affectionne tellement. Il le sait réceptif, gourmand et cela ne fait qu’accroitre son plaisir de lui procurer. Son regard et ses gestes se font plus sensuels pour lui faire perdre la tête et il y parvient assurément. Il le trouve terriblement sexy avec cette expression érotique. Il ne s’en lasse pas, se montre plus gourmand pour l’accroitre, car cela l’excite cruellement. Il est malheureusement arrêté dans sa démarche, mais la suite se fait d’autant plus délicieuse et torride. Bloqué contre les pierres du mur, il est dévêtu à son tour de son pantalon pour retrouver la chaleur de son corps. Il savoure la puissance du corps du blond contre le sien, le plaisir qui gagne ses reins lorsqu’il le sent s’immiscer en lui. Malgré le côté précipité de cette communion entre leurs deux chairs, Sebastian est exalté par tout cela. Il aime l’exciter à ce point, savoure le mouvement de son bassin contre le sien, son souffle brûlant contre sa nuque. L’étreinte est langoureuse, sulfureuse et cruellement délicieuse. Il se sent gémir sous ses attaques, souffle de nombreuses fois son prénom lorsqu’elles se font plus avides. C’est succulent, délicieux et sa bouche n’exprime que ce plaisir qui le happe dangereusement. Il est sien, entièrement à sa merci et savoure cette étreinte, se déhanche avec frénésie, car tout aussi avide que son amant. La jouissance se fait connaitre, délicieuse et criante de vérité sur cette affection qu’il porte à cet homme. Il sourit amusé, se pince la lèvre alors que son cœur bat la chamade. « Je crois avoir tenu ma part du marché, non ? » Sa voix est faible, coupée par cette exaltation qui se dissipe doucement de ses veines. Son regard est brillant de raillerie, de cette félicité ressentie alors qu’il remet son boxer, son pantalon en se retournant vers lui. L’instant est fabuleux.

© Starseed

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1190
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: Our first magnificient St Valentin's Day ! | PV Sebrian Jeu 24 Mar - 9:34

La soirée n'aurait pas pu être plus idéale si Adrian avait été auprès d'un autre compagnon. Sebastian s'avère définitivement être le partenaire qu'il n'aurait osé espérer avoir. S'il était autrefois son meilleur ami, leur relation s'est approfondie pour rendre leur complicité grandissante. Ils sont en symbiose dans chacun des domaines qu'ils peuvent connaître en traçant leur nouvelle route, peu ordinaire. Autant lorsqu'ils savourent un dîner de Saint-Valentin autour d'une table splendide, que dans la matière de la luxure. Leur harmonie et épanouissement se basent simplement sur des taquineries tantôt poussés, tantôt d'une simplicité réjouissante, qui rendent leurs échanges plus agréables, leurs existences moins insipides. Leur lien se construit encore de jour en jour, se reposant sans cesse sur une fondation solide, indestructible et éternelle. Dès l'instant où Sebastian lui accorde une gourmandise en employant une sensualité grisante, et se donne à lui avec délice, Adrian saisit que leur lien s'intensifie davantage. Avec qui d'autre pourrait-il entreprendre cet ébat, contre un mur en briques, avec autant d'intensité ? Personne. Cela impliquerait une teinte plus fade et un orgasme moins franc s'il accomplissait cet acte avec un bel inconnu. Le plaisir ne serait pas si conséquent avec un autre homme que lui, car c'est bel et bien leur entente parfaite qui accentue leur jouissance. Alors après s'être fondu en lui et lui avoir accordé des coups de reins multiples, le blond délivre toute son excitation au sein de son intimité, accompagné d'un râle érotique au creux de l'oreille de son amant. Il garde cette position un instant, avachi contre lui pour reprendre son souffle, devenu précipité sous le coup de l'impulsion et du désir trop important. Il enfile ses vêtements quand Sebastian l'y pousse, se retournant pour remettre son boxer. « Il semblerait. Tu as même posé ta trace. » Il rétorque en éclatant de rire, un coup de tête en direction d'un endroit marqué par leur instant voluptueux. Le liquide visqueux s'est propagé contre les briques et ça plaît à Adrian d'avoir tâché cette rue.

Ils finissent par retrouver leur refuge à tous les deux, les poitrines inondées par un sentiment peu commun : une délicieuse chaleur semblable au bonheur. Leurs affaires posées sur la commode, Sebastian s'approche du blond pour se plaindre avec amusement. Une moue boudeuse s'affiche sur son visage, tandis qu'il emploie une voix enfantine. « Je trouve que je n'ai pas eu beaucoup de bisous pour une Saint-Valentin. » Son regard pétille de malice et incite Adrian à s'exécuter. Il ne peut plus lui résister et réalise tout ce qui est dans son pouvoir pour le satisfaire. « Ah oui ? La soirée ne fut pas assez sentimentale pour toi ? » Sebastian secoue la tête, alors que le directeur vient déposer des baisers contre ses lèvres, puis son nez, son front, sa tempe, sa mâchoire, et dévore son cou avec beaucoup de sensualité. « Tu veux davantage de romantisme ? Tu sais que je peux le devenir exceptionnellement, mais pour ça, il faut patienter. » Alors il s'empresse à la cuisine pour récupérer des objets planqués dans le placard, achetés dans la journée car il connaît son ami. Il monte jusqu'à la chambre, dépose les pétales de rose sur les draps et au sol, allume les bougies ainsi que l'encens à la rose, puis place en évidence des produits durex qu'ils n'ont pas encore testés et qui devraient enflammer leurs reins. Quand le blond observe cette scène mise en place, cela déclenche son rire. « Je t'attends mon chéri. »Il use d'une voix exagérément suave, avec une pointe aiguë pour exterminer le ridicule de cette situation. Il l'attend, installé tout le long du lit, le corps dénudé et prêt à être dévoré. Son érection est par ailleurs déjà apparente, lorsqu'Adrian songe à la suite des événements en glissant sa virilité entre ses doigts.

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Our first magnificient St Valentin's Day ! | PV Sebrian

Revenir en haut Aller en bas

Our first magnificient St Valentin's Day ! | PV Sebrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Ne frappe surtout pas le visage, c'est trop visible ! [Valentin]
» Pour la St Valentin...Elle l'a quitté !!!
» Un message d'amour pour la Saint Valentin...
» Je m'en fout, je m'appelle pas Valentin (PV)
» [St Valentin] Ceux-que-tout-les-élèves-veulent-tuer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Love Dust :: corbeille :: sebrian-