forum privé de RPG
 

Partagez | .
 

 hospital for souls.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1190
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: hospital for souls. Sam 9 Avr - 19:12

Il s'est écoulé plusieurs heures avant qu'Adrian n'ait l'autorisation d'un médecin pour s'introduire dans la chambre de son amant. Avec un simple signe de tête en direction de son ami, qui l'a soutenu durant cette période sombre, il rejoint la pièce attitrée, tandis que les parents du patient la quittent au même moment pour lui laisser une certaine intimité. Il se précipite jusqu'au lit en balançant des mots avec un ton accusateur : « Tu es qu'un inconscient ! Un imprudent Lewis ! » Il observe son visage, surpris et brisé à la simple vue de ses innombrables blessures. « Regarde ton état... » Il souffle avec angoisse et affection, présentant plus de douceur qu'il n'en démontrait à son arrivée. Il se penche sans lui laisser le temps d'assimiler ses paroles, pour s'accaparer ses lèvres sèches. Il a l'air dans un piteux état qui lui serre le cœur. « Tu n'es qu'un idiot. » Il déclare contre sa bouche, avec tendresse cette fois, le coeur cognant de nouveau à la chamade contre sa poitrine...

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1176
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: hospital for souls. Sam 9 Avr - 19:46

Sebastian est perdu, a encore du mal à percevoir ce qu’il se passe autour de lui. Les images sont encore assez floues, comme s’il se réveillait d’une nuit au sommeil de plomb. La douleur qui traverse tout son corps est intense et puissante. Il entend les voix inquiètes de ses parents lui adresser la parole. Il leur répond du mieux qu’il peut, de sa voix pâteuse, sans trop comprendre ce qu’il s’est passé. Son esprit est encore ailleurs et cette sensation est déroutante. Il ne comprend pas ce qu’il fait là, connecté à ses machines médicales, mais le mystère s’éclaircit : il a eu un accident en montant sur Auckland. Les morceaux se recollent dans son esprit, alors qu’il murmure dans une petite voix. « Et Adri ? Comment va-t-il ? » Il grimace en voulant se redresser, car il prend conscience ce que l’accident à engendré. Ses parents le rassurent, il est là, avec un ami. Il va venir. Sebastian hoche la tête, serre ses menottes contre le tissu de son drap. Il a tellement envie de le voir, s’assurer qu’il va bien par lui-même. Il finit par arriver et son cœur se comprime dans sa poitrine. Ses prunelles sont emplies de ce sentiment de culpabilité qui l’habite. Adrian a les traits si tirés, pâles, s’exprime à son égard dans des remontrances qui sont légitimes. Il se pince la lèvre, incapable de parler. Il l’observe avec tendresse, émotion et savoure ces lèvres contre les siennes. Il profite de cette étreinte, sent la tendresse dans la voix de son amant. « Je sais. » Il souffle dans un air coupable. « Je n’ai pas encore… tout bien compris ce qu’il s’était passé. » Sa voix est faible. Il a encore du mal à s’exprimer clairement. Il tente de glisser sa main dans la nuque de son amant, mais le geste lui soutire une douleur au niveau de l’omoplate. Il veut tellement le toucher, le rassurer. « Je suis là... » Il souffle dans une voix éteinte, le regard brillant. Et il est là. C’est tout ce qui importe. Il lui a tant manqué.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1190
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: hospital for souls. Sam 9 Avr - 20:13

Tout son corps est agité lorsqu'il traverse la pièce et constate les dégâts. Cela lui foudroie le cœur et accentue sa culpabilité de percevoir autant de souffrance sur un corps aussi précieux. Il ne supporte pas cette vision, cette misère qu'il a engendrée par égoïsme. Il s'en veut cruellement, et la douleur est si intense qu'il déverse toute cette frustration consommée durant ces dernières heures sur son amant. Il n'aurait pas dû prendre la voiture alors que son état n'était pas favorable à donner toute son attention à la route. Pourtant, il est tellement soulagé que le dénouement ne soit pas plus regrettable. Sa poitrine est moins compressée maintenant qu'il est près de lui. Son cœur bat trop fort alors que ses lèvres retrouvent les siennes. « Moi non plus. » Il admet en souriant. « Je crois que tu as juste été aveuglé par ton amour. Comme toujours. » Il caresse son front, ses joues, retrouve le contact doux de sa peau, avant de se laisser surprendre par ce bras tendu qui tente de le toucher. Avec précipitation, il l'attrape pour le reposer contre le lit. « Pas de ça, faut te reposer. Laisse-moi plutôt une place. »

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1176
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: hospital for souls. Sam 9 Avr - 20:40

Sebastian se sent terriblement soulagé de le voir. Il n’a aucune estimation du temps qui s’est effrité depuis son accident, mais tout son être subit le manque de cet être si estimé et chéri. Il veut juste admirer ses traits, lui parler, lui prodiguer sa douceur pour tenter de se repentir de cette douleur infligée sans l’avoir désiré. Son désir n’a pas été d’avoir un accident. Il a seulement souhaité le retrouver pour s’assurer qu’il allait bien. Juste le voir pour soulager ce vide cuisant laissé au sein de sa poitrine. Ses prunelles l’observent avec attention, le couvrent de tout son amour immuable à son égard. Il admet avoir du mal à comprendre ce qu’il s’est passé, ce que lui-même reconnait. Adrian suppose qu’il a été aveuglé par son amour. « Sans doute. Je voulais juste te voir. Même de loin. » Il murmure faiblement dans un simple aveu. Il profite de ces cajoleries, laisse son cœur s’imprégner de sa tendresse. Cela lui a tant manqué. Il se sent tellement bien désormais qu’il est là. Il désire le caresser à son tour, lui offre sa douceur naturelle, mais Adrian l’en empêche par égard pour ses blessures. Il lui ordonne de lui laisser une place à ses côtés. Ce qu’il fait simplement avec difficulté. Il grimace malgré lui, mais lui laisse une place assez conséquente pour qu’il puisse prendre avec lui dans le lit. Il fait attention au fil, mais est heureux de le voir prendre place. Il l’observe faire et finit par se coller contre lui, car c’est ce qu’il désire ardemment. « Tu m’as tant manqué, Adri. » Il murmure en plongeant son visage contre sa nuque pour s’enivrer de son odeur, de sa chaleur qui s’est faite tant désirer.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1190
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: hospital for souls. Sam 9 Avr - 20:56

C'est tellement réconfortant de retrouver son amant. Si bon d'observer ses traits, même blessés et éreintés par les épreuves qu'il a dû traverser par sa propre responsabilité. Son image ravive la flamme de son cœur, lui procure un sentiment de joie incomparable, malgré la nervosité provoquée par cette vision atroce. Il est forcément inquiet pour son état de santé, même si les médecins ont assuré qu'il se rétablirait sans faute. Il faut que Sebastian fasse attention à lui, prenne soin de cette chair endommagée. Le blond détient rapidement l'occasion de l'avertir, quand Sebastian est prêt à affronter la douleur seulement pour le toucher. IL freine son geste pour prendre place à ses côtés, dans le lit assez étroit comparé à celui de leur chez eux. Son meilleur ami atterrit sans surprise aux creux de ses bras avec rapidité, et par réflexe, Adrian le serre fortement contre lui. « Toi aussi. » Beaucoup trop même... et sans un mot, il embrasse son front dans une démarche coupable et protectrice, puis son cou avec douceur. Il remonte tout doucement, lentement, jusqu'à son oreille, contre laquelle il prononce des mots tendres. « Je t'aime. » Un ton peu ordinaire, sans froideur, pour démontrer son affection profonde qui se ressent à travers cette simple phrase.

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1176
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: hospital for souls. Sam 9 Avr - 22:56

Il savoure le plaisir de le sentir à ses côtés. Son absence l’a profondément troublé, décontenancé et il s’est senti perdu comme jamais. Sebastian a pu s’assurer que le blond était le pilier de toute son existence. Le perdre ne pourrait que lui affliger qu’une profonde tristesse, déchirure et une incapacité d’être de nouveau lui-même. Il déambulerait dans un abime sans fin. C’est une certitude. De ce fait, il savoure cette étreinte, malgré la force et la violence des bras du blond qui le serrent fortement contre lui, qui éveillent malgré lui une douleur latente contre laquelle il ne peut lutter. Seulement, c’est tellement délicieux qu’il s’efforce de la masquer, se laisse happer par cette sensation de bonheur qui inonde sa poitrine de retrouver cette odeur si coutumière et si adulée.  Cela lui a tant manqué. Il est satisfait d’entrevoir que ce manque a été ressenti par son meilleur ami et amant. Cela est un tel soulagement pour son cœur qui a été si tiraillé au cours des derniers jours. Il profite du contact doux et protecteur de ses commissures contre sa chair en demande de sa tendresse. Il ferme les yeux, savoure cette plénitude qui s’immisce dans ses veines. Sa menotte caresse son bras, remonte doucement vers sa nuque au moment où le blond prononce les mots magiques. Des paroles qui le chamboulent par leur signification. Il ne s’agit pas d’un « je t’aime » comme il a pu lui en dire par le passé. Son cœur rate un battement alors qu’il caresse sa nuque avec douceur. Il embrasse tendrement sa nuque, sent l’émotion prendre possession de sa gorge. « Moi aussi… » Il souffle en resserrant son étreinte tout contre lui tout en s’assurant de ne courir aucun risque.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1190
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: hospital for souls. Sam 9 Avr - 23:56

La tendresse de son amant l'envahit doucement lorsqu'il prend place sous les couettes. Il retrouve sa chaleur, son odeur, mêlé aux effluves de produits hospitaliers, ainsi que sa douceur qui lui manquait cruellement. Par une simple étreinte et une caresse ordinaire le long de sa nuque, Adrian revit littéralement. Son cœur s'était lacéré en son absence et il retrouve sa vitalité d'antan, bien spécifique de lorsqu'il se tient auprès de son amant. Charmé et soulagé, il s'adonne même à une confidence singulière, pour déclarer un sentiment resté enfoui depuis plusieurs jours. Il y répond avec autant d'intensité, tourmentant son coeur à l'occasion. Il ignore si Sebastian a pris conscience du degré de son amour, mais il ne possède pas suffisamment de force pour lui exprimer plus clairement. Il apprécie simplement le contact de son corps contre le sien, le goût exquis de ses lèvres. Il se laisse transporter par cet amour, sa poitrine heurter la sienne, toute aussi agitée, assumant ces nouvelles sensations. Il est emporté au gré de leurs envies, par la tendresse de son amant, et tous deux finissent par fermer les paupières pour un sommeil bien mérité, reposant. Quand Adrian se réveille, il se sent moins éreinté par les circonstances et savoure l'air apaisé et endormi de Sebastian. Il le scrute avec un soulagement incomparable, caressant ses joues avec douceur.

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1176
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: hospital for souls. Dim 10 Avr - 1:05

Sebastian se laisse happer par cette sensation de bien-être qui s’immisce au sein de ses veines. Tout contre Adrian, il semble revivre, retrouver son souffle et cette sérénité qui s’est faite tant désirée au cours des derniers jours. Il se sent si bienheureux de retrouver la chaleur de ses bras, son odeur et cet aveu murmuré au creux de son oreille, rend ce bonheur d’autant plus fort. Il s’enivre de son odeur, du battement de ce cœur qui bat en harmonie avec le sien. C’est tellement agréable qu’il lui offre toute la tendresse que son état lui permet de lui administrer. Il désire lui offrir cette sensation de bien-être qu’il mérite, afin de l’apaiser, lui permettre de relâcher la pression. Ce qu’il semble parvenir à lui administrer, bien que lui-même se laisser enliser dans un sommeil nécessaire. Il s’endort contre lui, savoure cette sensation d’être entier sans penser à rien d’autre. Tout va bien puisqu’Adrian est de nouveau à ses côtés et rien ne saurait le rendre plus apaisé que le blond. Son sommeil est lourd, bien que revigorant. Il a besoin de reprendre des forces et ce qu’il fait vu que les conditions sont réunies. Il suffit qu’il soit contre lui pour qu’il se sente complet et retrouve le calme. Plongé dans son sommeil, il finit par sentir le frôlement tendre d’une menotte contre ses joues. Une action qui l’extirpe de ce monde de songes pour retrouver la réalité. Doucement, ses prunelles s’ouvrent, retrouvent le regard océan de cet être si précieux. Un sourire angélique s’affiche naturellement sur ses lèvres, éclatant de cette joie ressentie de le savoir toujours là, contre lui. « Hey ! » Il murmure dans une voix douce. Il le couvre de douceur par son regard. « Tu as pu te reposer ? » Il demande dans un ton plus soucieux alors qu’il vient lui voler un doux baiser sur les lèvres. Une étreinte douce et légère pour bien s’assurer qu’il est à ses côtés. Pourtant la chaleur de sa menotte contre sa joue en est la preuve formelle, mais il est si doux d’être de nouveau à ses côtés.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1190
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: hospital for souls. Dim 10 Avr - 16:43

Adrian peut savourer un moment de répit, maintenant que son amant est au creux de ses bras. Son odeur se diffuse dans ses narines, lui transmet un bonheur incomparable, empli de bienfaits pour son cœur. Il avait la sensation qu'on lui tailladait avec force, sans relâche, et il suffit de croiser son regard brun pour que toute cette déchirure se dissipe. Un seul regard et son monde tourne à nouveau. Il ne saurait exprimer son bien-être actuel, alors il remplace ces mots par une phrase pourvu d'un sens plus profond. Un je t'aime que Sebastian lui retourne, avec autant de douceur et sincérité que lui, tandis que leurs esprits embrumés et éreintés trouvent un sommeil mérité. Certainement quelques heures plus tard, Adrian regagne la réalité et fixe son ami pour se remplir le cœur d'un soulagement extrême. Il le caresse du bout de ses doigts pour apprécier davantage ces retrouvailles, avant de le voir s'éveiller à son tour. « Oui, ça fait un bien fou quand on n'a pas dormi depuis une semaine. » Il sourit un instant, préférant relativiser et donner une touche d'humour après ces derniers jours douloureux. « Ca t'a fait du bien ? Tu te sens comment ? » Il embrasse ses lèvres, caresse son flanc gauche sous sa robe de chambre.

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1176
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: hospital for souls. Dim 10 Avr - 18:14

Sous les caresses douces de ces phalanges contre son visage, Sebastian s’extirpe d’un sommeil réparateur pour retrouver la vie réelle. La vision qui s’offre à lui ne peut que l’enchanter, rendre son cœur plus léger, s’endiabler dans une course terriblement addictive. Il lui offre son plus beau sourire, car enchanté de le trouver présent à ses côtés après cette longue semaine d’absence. Le temps ne lui a jamais semblé si long que durant son absence. Il s’inquiète de son état, s’informe sur le fait s’il a pu trouver le repos. Il sourit doucement à ses propos, hoche faiblement de la tête. « Oui, ta présence et ta chaleur sont toujours bénéfiques. » Il avoue doucement contre ses lèvres qu’il vient embrasser à son tour. « Je me sens assez bien. Juste l’impression d’avoir les muscles en coton, mais cela doit être due aux traitements. » Il murmure, son esprit est encore embrumé. Sa peau frisonne sous le toucher exquis de cette menotte contre son flanc gauche. Il savoure cette caresse en s’enivrant de cette douce chaleur qui infiltre ses veines. « Tu te sens comment ? Mieux que lors de ton départ ? » Il demande dans un ton doux et vraiment intéressé par les réponses. « Tu as pu obtenir les réponses que tu voulais ? » Sa voix n’est que murmure alors qu’il vient doucement caresser son bras avec tendresse. Il espère qu’il a pu obtenir les réponses qu’il désirait. Il s’en voudrait d’avoir rendu la situation plus complexe pour son meilleur ami. Au fond, il espère savoir si la décision qu’il avait prise ce soir-là est toujours d’actualité ou s’il veut continuer la route à ses côtés.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: hospital for souls.

Revenir en haut Aller en bas

hospital for souls.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» WANDERING SOULS ★ humanity is endangered.
» Partenariat Avec Seattle Grace Hospital
» (m) au choix + aiden (beyond : two souls)
» Augustine Souls
» Barbaries pour crier d'indignation , JE ME SOUVIENS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Love Dust :: corbeille :: sebrian-