forum privé de RPG
 

Partagez | .
 

 hospital for souls.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1165
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: hospital for souls. Jeu 14 Avr - 0:30

Après un sommeil réconfortant, Adrian savoure un moment tendre avec un Sebastian tout apaisé aux creux des bras. Ce dernier lui esquisse un sourire angélique, en le scrutant avec ce regard pétillant, ce qui a le don de lui tordre le ventre avec une intensité imposante. "Tant mieux" Il ne répond rien, trop décontenancé par les battements de son coeur et troublé par cette lueur qui se dégage de ses yeux. Elle est hypnotisante, ensorcelante et presque diabolique. "Oui c'est normal. Tu as eu un grave accident, beaucoup de sang en moins et des bleus multiples. Il faut reprendre des forces, manger et te reposer." Il se la joue protecteur car c'est son rôle depuis toujours. Il ne sait pas faire autrement que le surproteger et vouloir le mieux pour lui. Et d'un autre côté il est responsable de son hospitalisation... Il se laisse emporter par la tendresse de son amant, de ses lèvres contre les siennes, qui lui épargne une plaie béante. Il étouffe la douleur par une simple caresse, l'enveloppe dans un cercle doux. "Pas vraiment." Il sourit d'un air désespéré. "J'ai toujours autant de doutes qui traînent dans la tête. Je ne peux pas aller contre l'évidence, je suis amoureux de toi seb. Mais l'amour c'est tellement éphémère que ça pourrait exploser au moment où l'un de nous rencontrera un autre homme. je crois que l'amour ça sera le seul obstacle qui peut fracasser notre relation censée être indéfectible. Ça m'angoisse et en même temps ça me semble inévitable car aucun de nous pourrait tolérer qu'un intrusion s'impose dans la vie de l'autre. Alors ce sera crises perpétuelles, colère et incompréhension et ça va briser ce lien petit à petit. Je ne sais pas s'il faut prendre le risque." Il s'exprime avec franchise en restant direct comme toujours, n'emettant pas le fait qu'il est bousculé par la culpabilité de l'avoir fait atterri dans cet endroit bien morbide.

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1149
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: hospital for souls. Jeu 14 Avr - 10:03

Il profite de cette étreinte, de la chaleur de ce corps tant adulé depuis trop d’années. Il se sent bien, n’a envie que de sentir cette proximité avec cet homme qui lui est toujours bénéfique pour son âme. Adrian se contente de recevoir l’information, notamment sur son état physique. Ce qu’il juge normal en vue des circonstances. Il faut selon lui qu’il reprenne des forces, manger et se reposer. Sebastian l’écoute attentivement, cerne parfaitement l’inquiétude qui habite son amant. « Je vais faire tout mon possible pour aller mieux et reprendre des forces. » Au fond de son cœur, il aurait souhaité lui épargner une telle douleur, un tel spectacle. Cela lui déplait d’être dans une position de faiblesse, de renvoyer cette image d’un homme qui ne peut pas prendre soin de lui, même si c’est la réalité. Il se sent perdu sans Adrian. Il ne peut pas s’en passer, alors il le questionne sur la suite de leur relation, la route qu’elle doit prendre et il découvre avec force les tourments d’Adrian. Sa main contre son bras, elle la caresse avec douceur, lui offre le peu de douceur que son état peut lui offrir. Cela le chamboule totalement et il est contraint de se mordre la lèvre pour ne pas se retrouver submergé par la douleur éprouvée par son meilleur ami. « Cela n’arrivera  pas, Adrian. » Il en est convaincu. « Et tu sais pourquoi ? Parce qu’on est plus  et qu'on sera toujours plus que ça. » Il murmure tout doucement en plongeant son regard dans le sien. « Cette semaine, j’ai pris conscience que je ne pouvais pas me passer de toi. Non pas en tant qu’amant, mais mon ami, mon pilier. Sans toi, je suis perdu Adrian. Tu m’es indispensable comme l’air pour  respirer. J’ai besoin de ce lien, plus que tout au monde. Je ne dis pas que ça sera difficile si ça se produit, mais on saura trouver un équilibre, car on l’a toujours fait Adrian. Mon seul désir est de te savoir heureux. Je ne peux pas me passer de toi, de ta présence. C’est tout, c’est comme ça. Alors même si je tombais amoureux d’un autre homme, il ne pourra jamais égaler l’affection et l’amour que je te porte. Zachary n’y ait pas parvenu et je doute sérieusement qu’un homme ne parvienne à prendre ta place à mes côtés. Qu’une autre personne puisse m’apporter ce bonheur que tu inondes ma poitrine à chacun de tes rires et de tes sourires, depuis toujours. Je ne te quitterai pas pour un autre, Adri... Dans le cas contraire, si c’est toi qui tombe amoureux d’un autre homme, je n’aurai qu’à l’accepter et on avisera de la relation que tu veux qu’on est. Il faudra juste me laisser du temps pour me remettre de la rupture, mais tu seras toujours à mes côtés… Tu ne m’abandonneras pas… » Ces deux dernières phrases affirmatives ont une teinte plus interrogatives entre ses lèvres. Son regard brillant d’émotions ne s’est pas détournés des prunelles de son meilleur ami. Ses doigts frôlent le tatouage d’Adrian. Il laisse son regard glisser jusqu’à lui. « Tu m’auras toujours dans la peau comme le contraire est véridique. Une part de toi est toujours avec moi. Je n’ai pas douté un instant lors de ton absence alors ne doute pas de nous. » Il relève son regard vers le sien pour lui offrir un doux sourire alors que sa menotte glisse très lentement dans sa nuque pour lui administrer cette douceur nécessaire pour amoindrir ses angoisses. Sebastian ne doute pas d’eux. Il y croit plus que tout.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1165
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: hospital for souls. Jeu 14 Avr - 19:46

Adrian se libère de ses doutes, évoque sans difficultés, avec une légère pointe de crainte, ce qu'il n'aurait pas été capable de lui exprimer il y a une semaine. Il se délivre enfin d'un poids qui commençait à le peser, à lui ronger autant le crâne que les tripes. Cette angoisse le tourmentait, était source d'une souffrance étouffante, alors s'en dépêtrer ne peut qu'engendrer des apports bénéfiques. Sebastian lui administre une douceur incomparable à l'entente de ses mots, atténue cette affliction et freine les doutes qui envahissent son crâne. Il les explose un par un pour lui faire goûter à la certitude, l'inciter à établir des convictions identiques aux siennes. C'est apaisant pour le blond de percevoir enfin une confiance absolue en leur lien indéfectible, absolument pas assombrie par sa peur de l'abandon. Leurs rôles ont été intervertis et il ne peut pas faire autrement qu'esquisser un demi sourire à cette réalité. Toutes les vérités énoncées par Sebastian le réconfortent et laissent un voile de douceur pour envelopper son coeur. Alors qu'il plongeait encore dans le désarroi le plus total il y a quelques jours, toute trace de nervosité se retrouve balayée."Tu me le promets ?" Il souffle contre ses lèvres quand il affirme qu'il ne le quittera jamais pour un autre homme. Il veut s'en assurer. "Tout est réciproque. Quant à moi je ne pourrais jamais laisser l'amour prendre plus de place que l'affection profondeur et lointaine que j'aie à ton égard. L'amour n'est rien à côté de cet attachement. Ne te fais pas de soucis pour ça." Ses mots le bouleversent, le décontenancent. Ils lui mettent l'arme à l'oeil tandis que son coeur bat la chamade. Il caresse à son tour son poignet du bout du pouce. "Toujours oui." Cela sonne comme une promesse. Il ne cessera jamais de prendre la moitié de son être... Sebastian restera enfoui dans son âme quoi qu'il advienne. Finalement il embrasse ses lèvres passionnément en plaquant ses mains aux extrémités du visage blême de son amant. "Je vous aime tellement Sebastian Lewis" Il déclare tout contre sa bouche, dans un souffle, en le scrutant dans les yeux, le nez contre le sien. C'est essentiel, il ne veut pas qu'il l'oublie.

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1149
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: hospital for souls. Jeu 14 Avr - 23:09

Sebastian est chamboulé par la révélation des tourments d’Adrian. Il ne peut pas y être insensible tant il est profondément attaché à cet homme. Les doutes qui l’assaillent sont assez similaires aux siens. Il s’est demandé ce qui pourrait advenir en de telles circonstances, bien que cela lui semble impossible. Du moins de son côté. L’affection qu’il lui porte depuis toujours a pris une dimension tellement forte, tellement profonde qu’il doute qu’un autre homme soit en mesure de le toucher aussi profondément qu’Adrian, au point de l’effacer de sa vie. Il se sent incapable d’abandonner cet homme, et ce, qu’importent les évènements qui pourraient entraver leurs vies. « Promis. » Il murmure dans une voix faible, mais sincère. Son regard ne ment pas. Il ne compte pas abandonner ce qu’ils construisent pour un autre homme, car cela lui semble impossible qu’une autre personne puisse lui prouver autant son affection que cet homme qui se tient à ses côtés. Pourtant, il ne peut pas affirmer que cette réalité est réciproque, car il ne veut pas emprisonner Adrian dans une relation qui ne lui conviendrait pas. C’était la condition principale de leur mise en couple, mais le blond lui affirme que cette certitude est également la sienne. Il ne pourra jamais laisser l’amour prendre plus de place que l’affection qu’il lui porte, car à ses yeux ce sentiment amoureux n’est rien en comparaison de ce qu’il ressent réellement pour lui. Cette forme d’amour pur, Sebastian est passé à côté durant tant d’années tout en s’en nourrissant au quotidien. Il a mis de nombreuses années à entrevoir la profondeur réelle de leur lien, de cette incapacité à vivre sans l’autre, mais cette réalité le bouleverse. Son regard vacille alors qu’il s’accroche à la vision de son tatouage pour garder les idées claires, en vain. Le baiser qu’il lui dérobe l’envoute et le désarme. Il savoure cette passion, se délecte de cette caresse à laquelle il répond avec le même empressement. Son cœur bat vivement dans sa cage thoracique et il chavire à l’entente de cette déclaration qui ne peut qui lui tordre les tripes. « Moi aussi… » Il souffle dans une voix presque muette tant l’émotion est vive. Son regard ancré dans les prunelles océans de son amant, il profite de cette douceur en caressant sa nuque légèrement. « Je t’aime tellement, Adri… » Il utilise son surnom affectif, car il le trouve plus poignant que son patronyme intégral, parce qu’il signifie tant pour lui et définit leur relation depuis le premier jour.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1165
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: hospital for souls. Ven 15 Avr - 8:08

Son amant lui fait la promesse. Il le croit, ne peut plus douter. Cet accord est la preuve absolue, il ne peut pas la remettre en cause. Son ami est sincère et il ne cherche pas à savoir si c'est seulement dans le but de le réconforter. Non, il plonge dedans car s'il l'a prononcé c'est qu'il s'agit de la réalité. Il ne répond rien, esquisse un léger sourire avant de s'accaparer ses lèvres avec délice. Il lui glisse des mots doux qu'il lui était important de déclarer et Sebastian lui retourne naturellement. Tant de sentimentalisme en quelques secondes que ça en provoque le rire d'Adrian. "Ce qu'on peut être niais parfois. Tu as cette capacité incroyable de me rendre presque romantique." Il rit, l'embrasse et lors des minutes futures qui s'écoulent, il s'applique à lui administrer une dose identique de tendresse à celle qu'il reçoit. D'éponger sa douleur, de le rendre heureux parce que de tout l'univers, c'est celui qui le mérite le plus.

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: hospital for souls.

Revenir en haut Aller en bas

hospital for souls.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» WANDERING SOULS ★ humanity is endangered.
» Partenariat Avec Seattle Grace Hospital
» (m) au choix + aiden (beyond : two souls)
» Augustine Souls
» Barbaries pour crier d'indignation , JE ME SOUVIENS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Love Dust :: corbeille :: sebrian-