forum privé de RPG
 

Partagez | .
 

 Un aveu de paternité chamboulant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1187
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Un aveu de paternité chamboulant Mer 20 Juil - 10:54

La nouvelle le chamboule. Le contraire est impossible tant il ne peut pas en être autrement. Cela fait plusieurs heures que Sebastian est devant l’écran de télévision. Il observe les images qui défilent sans réellement en prendre conscience. Il se sent perdu, acculé par cette réalité qui s’impose à lui. Découvrir une paternité n’est pas une mince affaire en accoutumé. Elle devient plus complexe lorsqu’on le découvre des années plus tard, après la naissance de l’enfant. L’image de cette petite fille haute comme trois pommes, avec ses yeux couleur noisette et ses cheveux châtains clairs orne ses rétines. Il a tout de suite reconnu ses ressemblances avec cette petite fille. Elles sont bien trop frappantes pour qu’il en soit autrement et son ancienne amante et génitrice de cet enfant n’a pas été en mesure de nier ce lien indéfectible qui le lie à cet enfant. Tawera est le fruit de leur relation, qui a duré quelques mois. Un accident d’une nuit, quelques semaines avant leur rupture à cause de la santé fragile de l’Hispanique. Elle s’est trouvée trop rancunière pour revenir vers lui. Elle lui en veut toujours, mais n’a plus d’autres solutions que d’assumer l’évidence. De ce fait, elle ne lui a pas menti, lui a avoué la vérité, sans lui affirmer qu’il aurait le droit à une place dans sa vie. Pour l’instant, il accuse la nouvelle, en silence, seul, car son amant est absent depuis quelques jours et qu’il ne désire pas l’empêcher de profiter d’un week-end paisible avec leur ami Aiden. Il demeure silencieux, n’a pas trouvé la force de se lever pour avaler quoi que ce soit. Il est simplement déconnecté, le regard lointain, le cœur plus troublé que jamais.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1203
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: Un aveu de paternité chamboulant Mer 20 Juil - 23:39

Le week-end avec Aiden a été agréable. Les efforts physiques furent récompensés par des bières à profusion et des discussions variées contre les canapés. Adrian retourne donc à la maison avec un sourire aux lèvres et un coeur comblé. C'est vraiment délicieux de savourer ces instants uniques et remarquables en compagnie de son meilleur ami, sans que son petit-ami lui colle aux fesses. Maximilian n'est plus aussi détestable qu'auparavant, mais la lueur de rage dans ses prunelles qu'il lui réserve constamment, l'agace profondément. Il se sent plus libre de ses faits et gestes lorsqu'il ne reste pas coincé dans les parages, et il a pu profiter de la présence de son ami sans contraintes. Presque comme au bon vieux temps, sans contraintes, la liberté les submergeant. Il est tout de même ravi de rejoindre son amant, de s'introduire à l'intérieur de l'habitation et de renifler son odeur. Il parcourt le salon avant de tomber sur lui, en boule sur le canapé. « Week-end d'enfer. Je vais m'écrouler ce soir je crois. » Il sourit avant de constater la mine attristée de son amant. Il dépose alors son sac et s'assoit à ses côtés, pour glisser une main autour de son épaule et l'étreindre contre lui. Il embrasse sa tempe dans un geste tendre. « Qu'est-ce qu'il se passe babe ? Tu as l'air décomposé. » Il le presse contre lui pour le mettre en confiance et lui soutirer des confidences essentielles pour sa compréhension.

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1187
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: Un aveu de paternité chamboulant Ven 29 Juil - 10:31

Sebastian est tellement dans son monde, qu’il ne perçoit nullement le crissement des pneus de la voiture d’Adrian, ni même l’agitation que provoque cette intrusion sur le caractère enjoué de Robin. Il ne cesse pas de ressasser les images de cette rencontre qui va singulièrement modifier sa vie. Pourtant cette arrivée devrait le ravir, mais il n’arrive pas à lutter contre cette sensation déroutante qui le happe dans ses pensées chamboulées. C’est la voix enjouée d’Adrian qui l’extirpe de cette torpeur dans laquelle il se retrouve happé. « J’imagine. » Il commente dans une voix absente, car il est encore trop ailleurs pour faire autrement. Il le sent prendre place à ses côtés. La chaleur de son torse contre son flanc droit est source de bien-être. Il se laisse envelopper par sa douceur, ferme les paupières pour savourer ce contact réconfortant de cette bouche contre sa tempe. Il inspire profondément, sent un frison parcourir le long de son échine. « Je… » Il essaye de se lancer, mais se ravise, car la force lui échappe. Il réitère l’opération sans obtenir plus de résultat. « C’est compliqué… » Il souffle dans une voix éteinte. Il est désarmé face à toute cette réalité. « Je suis tombé sur Mandy... une de mes ex.» Il ne sait pas si Adrian s’en souvient, car leur relation a été plutôt brève durant cette période où il essayait de reprendre sa vie en main en sortant avec des femmes. Une époque assez lointaine, qu’il aurait tendance à oublier tant la maladie l’avait amoindri. « Elle est devenue maman. D’une petite fille. Tawera. » Il souffle dans une voix toujours aussi tiraillée. Il y va doucement, laisse ses mots s’extirper de sa bouche. Il a du mal à articuler, à exprimer clairement ses propos. « Ma fille. » Il lâche dans une voix complètement chamboulée. « Il n’y a aucun doute. Elle est mon portrait craché. » Il sent un sanglot étreindre sa gorge. Il est complètement chamboulé par cette réalité qu’il ne sait pas quoi faire. Il a besoin qu’Adrian le guide, comme lui s’efforce de le faire lors des périodes aussi complexes comme celle-ci.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1203
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: Un aveu de paternité chamboulant Ven 29 Juil - 11:40

Adrian explose sa bonne humeur concernant le week-end passé avec Aiden, mais il ne reçoit aucune réaction positive de sa part. Il imagine qu'il s'est morfondu ces derniers jours, la jalousie lui tiraillant les entrailles. Ses yeux transmettent une tristesse infinie, son corps est quant à lui roulé en boule ; une position qui témoigne d'une affliction profonde. Il éloigne rapidement le sujet du chalet et du sport qu'il a savourés pour s'intéresser au problème qui semble effondrer son quotidien. Il lui accorde une affection pour réchauffer son cœur et apaiser son âme, et surtout le pousser à se livrer à des confidences. Et Sebastian explose contre lui, résume la situation désastreuse qu'il doit encore affronter. Il a beaucoup de difficultés à glisser ses mots de sa bouche, mais la réalité brutale et poignante qui résonne aux oreilles d'Adrian lui paraît invraisemblable. Son amant a croisé une ancienne amante qu'il fréquentait, une femme prénommée Mandy. « Ah oui, cette greluche. » Il commente avant d'entendre la suite, ne supportant pas toutes les conquêtes que Sebastian a pu avoir. Cette dame est devenue maman d'une Tawera, accessoirement le fruit de ses entrailles à lui aussi. Elle serait son portrait craché. Adrian ne parvient pas à y croire. « Tu es certain que tu ne te fais pas d'idées ? Tu lui as demandé confirmation ? » Il demande dans un ton doux, avant de serrer davantage son ami contre lui et de déposer un baiser contre sa tempe à nouveau. « Tu n'as pas une photo par hasard ? Et puis, elle a quel âge ? » Il aimerait en juger par lui-même, et savoir si l'âge de cette fille correspond à sa relation avec cette conne.

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1187
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: Un aveu de paternité chamboulant Dim 31 Juil - 13:22

Les mots sont difficiles à trouver, à exprimer, car cela lui fait prendre conscience de la réalité qui va significativement impacter sa vie. Ce n’est pas un fait anodin qu’il pourra mettre de côté comme si de rien n’était, comme il l’a fait avec sa demi-sœur. C’est tout un basculement qui s’opère à cet instant sans qu’il ne sache pas vraiment ce qu’il va advenir. Alors, il tente d’expliquer la situation à son amant et meilleur ami. Il parle de sa rencontre avec une de ses ex-amantes, qui n’a jamais su obtenir un semblant d’amitié de la part du blond. Il finit par lâcher le morceau, révélé le cœur du problème qui l’assaille si vivement. Adrian a du mal à le croire, pose des questions qu’il s’est lui-même posées. « Non, j’ai fait les calculs… » Il souffle dans une voix absente. « Cela m’a questionné dès que je l’ai vu, avec son âge, cela colle parfaitement. » Il ajoute dans le même ton. Il est bouleversé par tout cela. « Elle m’a confirmé cela lorsque je lui ai demandé si c’était moi le père, les raisons de son silence. » Il n’approfondit pas plus, car il en est incapable. « 3 ans. Cela coïncide parfaitement à ma relation avec Mandy. » Cela lui est difficile d’affirmer tout cela, d’en prendre profondément conscience. Il savoure l’étreinte de son amant, le contact apaisant de cette bouche contre sa tempe. Cela calme légèrement l’agitation qui règne en maitre au sein de ses entrailles. Ses prunelles brillent de cette émotion qui lui serre la gorge. Il attrape dans un geste faible son téléphone, ouvre sa galerie pour lui montrer un cliché. Adrian est le mieux placé pour se rendre compte de sa ressemblance avec cette petite demoiselle au regard si expressif. « Qu’en penses-tu ? » Il questionne en venant plonger ses prunelles dans celle de son amant. Il veut son point de vue, car il est le mieux placé à ses yeux pour estimer des traits similaires. Il le trouve doué dans ce domaine-là.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1203
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: Un aveu de paternité chamboulant Dim 31 Juil - 23:03

Adrian retrouve une ambiance peu chaleureuse, mais plutôt tendue, où la souffrance s'imprègne. Il s'attendait à recevoir son amant au creux de ses bras, les traits tirés par le bonheur. Il pensait qu'il lui sauterait dessus, le contraindrait à des baisers passionnés. Seulement la situation est plus délicate, Sebastian lui explique des faits pesants, surprenants. Il évoque cette soudaine paternité, le fait qu'il n'ait aucun doute là-dessus, puisqu'elle lui ressemble et que le calcul en fonction de son âge concorde. De plus, il lui a demandé si c'était exact et il s'est révélé que ses doutes ont été confirmés. « Quelles sont les raisons de cette conne ? » Il l'invite à préciser pour connaître ce qu'il a manqué lors de son week-end. Tous ces faits l'intriguent, la réalité est aussi chamboulant pour lui que pour Sebastian. Ce dernier lui tend son appareil pour lui montrer une photographie de la gamine, qu'Adrian contemple attentivement. Il n'était pas réceptif à l'idée que Sebastian devienne père, même plutôt obstiné à l'idée de contester cette idée ; pourtant, il lui faut cinq secondes pour distinguer des traits en effet similaires. Adrian est abasourdi durant quelques secondes. « Effectivement, il n'y a pas de doute. Même yeux lumineux que quand tu étais gosse. Même sourire et cheveux. Même traits hispaniques. J'ai l'impression de te voir en féminin, c'est assez... troublant. » Il prononce. Il aurait voulu lui retirer ces idées erronées de la tête, mais il doit reconnaître que la vérité avancée ne peut être contredite. Sebastian est désormais papa. Même si le blond est surpris, il tente d'être présent pour son amant et de trouver les bons mots. « Ça va sans doute être difficile aujourd'hui, mais vois cette nouvelle en positif. Tu voulais devenir papa, et tu as une belle créature pour combler ce désir. » Il lui présente la réalité avec optimisme, pour qu'il se concentre davantage sur les apports de cette révélation. « Je sais que ce vœu resterait en toi malgré tout. Je n'aurais sans doute jamais pu le satisfaire, et là tu as l'occasion de concrétiser ton envie d'être père. Ce n'est pas forcément avec la personne que tu le veux, mais ça a donné un gamin à chérir. » Il poursuit ses explications en ne cessant de caresser sa nuque et de l'enserrer contre lui. « Enfin je suis sûr que tu n'as pas pensé une minute à oublier ta paternité ou de l'écarter de ta vie. » Il connaît son Sebastian ; il ne pourra jamais éliminer cette gamine de ses pensées.

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1187
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: Un aveu de paternité chamboulant Mer 3 Aoû - 21:23

« Son orgueil bafoué par la dispute qui a été la cause de notre rupture… Le fait qu’à l’époque, je n’aurai pas été apte à être un bon père. Après tout, je n’étais pas bien dans ma tête. » Il énonce les propos qu’elle lui a tenus dans une voix lasse. « C’est ce qu’elle a dit. » Il ajoute pour bien faire comprendre qu’il ne s’agit pas de ce que lui pense. Il se souvient vaguement de cette époque. Il sait qu’il était très instable parfois, capable de passer d’un état d’euphorie à une profonde détresse. Il sait qu’il a été agité par de nombreuses crises d’angoisses, de cris, bien que tout cela demeure encore bien flou dans son esprit. « Je pense que c’est des excuses qu’elle se donne. J’ai préféré rester calme par rapport à Tawera, mais je compte bien lui faire part de ma pensée… » Il ajoute faiblement. Du moins, quand il aura la forcé de trouver ces mots, car ils lui manquent à cet instant. Sa voix ne perd pas en fébrilité tandis qu’il lui montre des clichés de la petite pour obtenir son avis. Il adhère à son point de vue. Il en prend conscience lorsqu’il le sent abasourdi face aux clichés, qu’il l’admet au travers de ses mots. Il est aussi troublé qu’il ne le soit, mais maintient son rôle de meilleur ami en tâchant de le rassurer. Sebastian se laisse enivrer par le ton rassurant de ses propos, hoche la tête faiblement pour admettre l’évidence. Il aurait sans doute désiré être père, un jour, mais la soudaineté le chamboule. Il lui faudra du temps pour se faire à cette idée. « Je suis papa. C’est tellement soudain... » Il admet difficilement en se blottissant contre l’épaule de son amant. Ses doigts caressent machinalement la main posée contre sa taille tandis que sa comparse se glisse dans la nuque de son amant. Il la frôle avec douceur, immisce ses doigts dans ses cheveux, car il entrevoit que cette réalité va avoir une incidence sur leur existence, peut devenir un sujet de questionnement pour son amant. Il plonge son regard dans les iris bleus de son amant, exquise un fin sourire tendre avant de se pencher vers ses lèvres. Il l’embrasse tendrement avec un amour sincère. Il les effleure pour savourer la douceur de cette bouche. « Cela ne changera rien, tu seras toujours mon gamin préféré. » Il murmure avec douceur en caressant ses cheveux. « Je tâcherai de remplir mon rôle de père sans que cela n’empiète notre vie de couple. Je ne te l’imposerai pas. » Il ajoute simplement. Au fond de lui, il ne sait pas comment il va aborder sa paternité. Il va prendre le temps de s’habituer à cette idée, voir ce qu’il peut faire à ce sujet, mais à cet instant, il désire profiter de la présence de son amant. « Mon gamin préféré m’a manqué. » Il commente dans un léger rire alors que ses prunelles le détaillent avec une intensité amoureuse.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1203
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: Un aveu de paternité chamboulant Dim 28 Aoû - 13:14

Installé confortablement sur leur canapé, Adrian savoure la chaleur de son corps lové contre le sien. Toutefois la souffrance qui s'insinue en son homme, dans ses prunelles et son cœur, le chagrine et le chamboule lui aussi. L'agrippant autour de sa taille, Adrian se montre prévenant et tendre avec son compagnon, pour apaiser son âme brisée mais aussi pour lui soutirer quelques confidences, qui peinent à se glisser de sa bouche. Adrian réalise qu'il est sous le choc, qu'il traverse un état de bouleversement profond, alors il lui délivre beaucoup de tendresse en le caressant et embrassant sa tempe. Adrian découvre alors sa paternité quand Sebastian relâche la pression et admet la réalité. C'est bouleversant, et agaçant de l'apprendre plusieurs années plus tard. Des années manquées, qu'il devra rattraper tant bien que mal. Sebastian l'informe des raisons qui ont poussé cette femme ingrate à lui dissimuler : son orgueil bafoué par les injures qu'il a pu lui balancer, ainsi que son incapacité à être un bon père. « C'est vrai que tu avais déjà de la difficulté à te gérer à l'époque, mais je suis certain que tu seras parvenu à mettre ta souffrance de côté pour en prendre soin. Je le sais. C'est juste une conne qui t'a exclu seulement parce qu'elle s'est sentie blessée. » Il corrige avant qu'il reporte la responsabilité sur lui. Sebastian aurait adopté ce rôle comme il faut, malgré la tristesse évidente qui le rongeait. Elle ne lui a simplement pas donné sa chance faute d'une fierté mal placée. Les propos de Sebastian le réconfortent dans son idée et le soulagent, puisqu'il ne se rejette pas totalement la responsabilité comme il aurait pu s'y appliquer dans le passé. « Tu as raison. Elle n'a pas le droit de t'écarter de cette gamine, malgré tout ce que vous avez pu traverser. » Il reconnaît que son meilleur ami n'était pas dans l'état le plus propice pour élever un enfant, mais de toute façon il sera toujours de son côté. Quoi qu'il advienne, pour le meilleur et pour le pire. Il ne peut pas tolérer les propos de cette grognasse. S'il la croisait, elle entendrait parler de lui. « Va falloir du temps pour le réaliser vraiment. Même pour moi. » Il commente doucement, car il n'en prend pas encore conscience, même s'il envisage déjà les conséquences. Mais la nervosité qui le gagne légèrement s'envole lorsque ses doigts frôlent les siens, puis dans sa nuque et ses cheveux : un geste qui l'apaise à chaque fois. Même son baiser est réconfortant et agréable, lui redonne instinctivement la sensation d'être à sa place. « Oui il n'y en a pas 30 comme moi. » Il lâche en souriant simplement, car ce n'est pas le doute qui le taraude réellement. « D'accord, on verra bien ce que ça donne. » Il lâche en haussant les épaules, peu convaincu par ses mots. Il lui faudra de l'action pour le croire. « Mon homme aussi. » Il annonce accompagné d'un sourire amusé, joyeux, fier d'user de ce surnom pour le faire craquer. « Son corps encore plus. » Il poursuit, ne perdant jamais le nord côté luxure. Il continue de sourire avant de l'embrasser tendrement et de glisser ses mains sous son t-shirt, pour retrouver sa peau et le coller contre lui.

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1187
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: Un aveu de paternité chamboulant Mer 7 Sep - 15:14

Il adhère aux propos de son amant. Il pense la même chose que lui. Si par le passé, il se serait attribué la faute sans hésitation, il est désormais dans une posture toute différente. Il sait qu’il aurait été capable de mettre son mal-être de côté pour s’occuper de sa fille, être un bon père. Il le sait au fond de ses tripes, car il affectionne tout particulièrement les enfants, a une attitude naturellement pédagogue. De ce fait, il sait que ce sont des excuses et l’annonce clairement. Il compte bien lui donner son point de vue sur la question. Il hoche la tête aux propos de son amant. Il se laisse apaiser par ses propos prévenants qui tentent de diminuer sa fébrilité conséquence. Il a encore du mal à réaliser ce qu’il lui arrive. C’est une nouvelle qui va tout bouleverser, un équilibre qu’ils venaient de construire ensemble. Sebastian perçoit que cela ne doit pas être évident à encaisser pour son amant, il s’efforce de le rassurer, mais sait qu’il devra agir pour réellement chasser toute inquiétude à ce sujet. Il se montre tendre à son égard, glisse sa menotte au creux de sa nuque pour lui voler un baiser. Il a envie de le retrouver, chasser cette réalité pour se perdre dans la douceur de ses bras. Il veut profiter de lui, cherche à lui arracher un sourire pour l’inviter à se lancer dans cette douceur. Il demeure réaliste, ils verront ce que cette paternité engendrera, mais en attendant, il s’applique à chasser cette inquiétude pour savourer leurs retrouvailles. Il use de ses compétences pour le faire flancher comme à ses habitudes. Sebastian est disposé à flancher tant il est satisfait de profiter de nouveau de sa présence. Sa fébrilité s’efface, est remplacé par ce bonheur d’être de nouveau avec son homme. « Pervers. » Il lâche contre ses lèvres avec douceur alors que leurs bouches se retrouvent avec douceur. Il savoure le toucher de ses doigts sur ses côtes, son dos tandis qu’il vient en faire de même. Il adore cette sensation, se laisse doucement envahir par cette douce chaleur qui l’envahit naturellement à son contact. Il compte bien s’enflammer sous ses doigts et s’applique à faire de même, désireux d’être sien de nouveau, car c’est ce qui le rend si pleinement heureux.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Un aveu de paternité chamboulant

Revenir en haut Aller en bas

Un aveu de paternité chamboulant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les machos persistent
» Truk ork volé par la Garde. Aveu d'une trahison
» Un zest d'exotisme dans un aveu décevant [Robin] TERMINÉ
» Comment rechercher des seigneuries pour son fief?
» l' aveu du président

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Love Dust :: corbeille :: sebrian-