forum privé de RPG
 

Partagez | .
 

 douce parenthèse. (sebrian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1165
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: douce parenthèse. (sebrian) Jeu 10 Mar - 9:01

Adrian scrute son amant dans les yeux, indéniablement attiré par l'éclat marron qui s'en dégage. Il se laisse transporter par cet instant enivrant, se laisse guider vers une douceur extrême qu'il n'avait pas encore expérimentée. Tout ça pour ses beaux yeux auxquels il a de plus en plus de difficultés à résister. « Tu ignorais qu'il était un bon coup ? » Il sourit pour résumer ses propos, et vanter ses mérites avec cet air fier sur le visage. « Je sais comment m'y prendre. Par contre la sensualité n'est pas exactement le mot que j'emploierais pour définir mes exploits. » Il éclate de rire avant d'accentuer son emprise et de réfugier sa tête au creux de son épaule pour titiller son cou. Son souffle chaud traverse la courte distance pour se déposer contre cette parcelle de chair sensible. Tout en titillant son amant, Adrian le rend davantage réactif en empoignant sa virilité avec fermeté. Son partenaire réalise des gestes identiques, et parvient à lui soutirer quelques gémissements au creux de son oreille. Le blond ne commente pas ses remarques, répond seulement par des soupirs de plaisir qui accompagnent les siens. Tandis qu'ils se laissent doucement envahir par la forte excitation qu'ils venaient de chasser, ils s'entêtent à se taquiner en évoquant leur future maison. « Depuis que je suis un demi-Lewis ? Il en a fallut du temps. » Il s'amuse de la situation, fait allusion à son titre de petit-ami qui lui attribue une place toute particulière au sein de cette famille unie et chaleureuse. « Vraiment oui, je lui en suis reconnaissant, d'ailleurs je lui en ai fait part un jour où elle s'est inquiétée pour toi. Tu ne lui répondais pas à ses messages, alors elle m'en a envoyé un, je lui ai dit que tu cuisinais et qu'en passant, je la remerciais pour t'avoir transmis cette passion. J'ai même rajouté que tu étais trop amoureux pour penser à eux. Elle m'a approuvé. » Ses phrases sont ponctuées par les bruits de ses baisers contre la peau de son amant, des caresses qu'il lui délivre, ainsi que les soupirs qui ne cessent de glisser de leurs bouches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1149
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: douce parenthèse. (sebrian) Jeu 10 Mar - 10:06

Douce parenthèse
I just want to be with you.
adrian ✧ sebastian
Pour satisfaire la curiosité de son amant, Sebastian lui vante les mérites qu’il lui attribut et qu’il a découvert dernièrement. Les propos d’Adrian l’amuse, lui soutire un rire fin. « Non, je supposais, mais en vrai, je n’y avais jamais pensé. » Il murmure avant de rire avec son amant à la suite de ses propos. « Tu le deviens, petit à petit. J’apprivoise la bête. » Il ponctue par un rire plus franc, car il plaisante plus qu’autre chose et il se laisse entrainer par la suite de leur conversation, du petit jeu charnel qui se met en place. Il savoure les baisers et caresses de son amant avec délice. Il réalise les mêmes actions pour s’assurer que l’embrasement de ses sens est réciproque. Ce qui est le cas, rend l’étreinte d’autant plus enivrante tandis qu’ils s’entêtent à parler de cette maison, de ce futur refuge qui anime d’autant plus son désir de vivre avec lui. Il a tellement envie de lui offrir ce havre de paix. Les propos d’Adrian lui soutirent un sourire amusé tandis que ses lèvres expriment un soupir de plaisir. « Tu en as toujours fais partie. Tu le sais bien. » Il commente en déposant un baiser contre sa nuque. Ses parents le considèrent comme leur fils, d’autant plus depuis qu’ils ont été déçus par le comportement de ceux qu’ils considéraient comme leurs amis. « Ton statut ne fait qu’officialiser cette réalité à l’ensemble de la famille. » En parlant de la cuisine de leur future maison, Adrian admet qu’il est reconnaissant envers sa mère pour sa passion pour la cuisine. Il lui narre une anecdote qui a du mal à se tracer un chemin dans son esprit troublé par l’excitation qui fait croitre au creux de ses reins. « Vous n’avez peut-être pas tort. » il souffle dans gémissement mystérieux. Il refuse encore de l’admettre par pure espièglerie de sa part, pourtant tout son être prétend le contraire. Sa manière de l’embrasser, le sentir, le toucher, les sensations puissantes qui l’étreinte. Il sait parfaitement qu’il l’aime et ce, d’un amour sincère.
© Starseed

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1165
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: douce parenthèse. (sebrian) Jeu 10 Mar - 21:13

Il le provoque tout en le chauffant, et c'est ce qui a de plus merveilleux dans leur relation. Cette complicité dans n'importe quel domaine, même la luxure qu'ils réinventent à leurs sauces. Il se sent bien avec lui, entre ses bras, quand il l'observe de son regard éclatant.  Adrian ne peut pas rester impassible indéfiniment, il brise inconsciemment les barrières pour rendre son amant encore plus unique dans son esprit. Il prend une place plus particulière qu'autrefois, de jour en jour, creusant la glace formée dans sa poitrine pour raviver la flamme. Et Adrian est victime de ses manœuvres dont il n'a pas conscience, réalisées par l'innocence même. Aucun ne conçoit l'amour qui se développe au sein du blond, et pourtant, les pulsations qui l'animent trahissent ses émotions. Adrian est trop captivé par les yeux de son ami pour remarquer le rythme effréné de son cœur. Sans doute qu'il ne souhaite pas entrevoir cette réalité évidente, dans laquelle il s'engouffre davantage lors des baisers reçus par Sebastian. Alors il rit simplement à ses taquineries, avec espièglerie et insouciance, sans se douter de l'importance de cette emprise que son amant détient sur lui. « Si tu le dis. » Il ne tient pas à affirmer, ne conteste pas non plus. Tout le monde sait qu'il a une influence sur cet être sauvage et intenable. Il réchauffe son cœur depuis qu'ils sont gosses. « Je sais. » Il comprend qu'il est devenu leur fils, qu'il appartient aux Lewis alors il ne s'étale pas davantage. Il prononce simplement, trop envahi par le désir provoqué par cette main adroite et gourmande qui le caresse, titille cette virilité avec sensualité. Des gémissements sont glissés de leurs lèvres, tandis qu'adrian expose une anecdote sur la mère de son ami. « On a même carrément raison. » Il sent son cœur battre, il ressent la sincérité de ses sentiments au plus profond de son être. Alors il l'embrasse avec passion, dévore ses lèvres et assemble sa langue à sa comparse pour un baiser langoureux, tout en caressant ses courbes, surtout son sexe éveillé, avec avidité.


Dernière édition par Adrian Bramwell le Dim 13 Mar - 20:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1149
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: douce parenthèse. (sebrian) Jeu 10 Mar - 22:32

Douce parenthèse
I just want to be with you.
adrian ✧ sebastian
L’instant partagé avec cet homme se fait plus envoutant et exaltant. Leurs menottes cherchent à éveiller la chair de l’autre, grise cette virilité avec sensualité, appétit et délice. Sebastian savoure l’excitation d’Adrian tout comme la sienne alors que leur conversation se poursuit comme si leurs actions ne troublent pas l’autre. Pourtant, ce n’est que chimère. Leurs souffles se font plus courts, leurs respirations plus vives et des sons érotiques de leurs commissures alors que la chaleur présente au creux de leurs reins s’intensifient. Une ambition qui devient plus gourmande, féroce aux creux de leurs reins. La conversation s’en trouve troublée, bien qu’ils s’efforcent de s’accrocher à ses taquineries et sujets sérieux. Il est difficile de rester de marbre face à cette exaltation qui gronde et il doit reconnaitre qu’il a du mal à rester sage. « C’est ce que tu crois. » Il souffle contre cette bouche qui s’empare de la sienne avec passion. Un baiser auquel il répond naturellement avec le même entrain. Son cœur palpite dans sa poitrine tandis que sa menotte appuie sa poigne autour de sa nuque, de ses cheveux. En réalité, il est vraiment épris de cet homme. Il s’en rend compte jour après jour. Cette affection s’accroit tandis que ce bonheur brûle son être de sa douce couverture. Sa poigne au creux de ses cuisses se fait plus gourmande, endiablée alors qu’il gémit son prénom contre ses lèvres. Ce toucher l’électrice tout comme l’effet qu’il a sur sa peau. Son regard plonge dans les iris océans de son amant et son cœur rate un battement. Il le trouve magnifique avec cette expression. Il se pince la lèvre, soupire de nouveau son exaltation tandis qu’il susurre. « Mais tu as raison. Je t’aime. Vraiment. » Un aveu qu’il murmure avec une infinie douceur en venant chercher ses commissures dans un baiser doux avant de le rendre plus sensuel. Il fondait tout simplement et il ne peut rien faire pour diminuer l’ardeur de ces sentiments qui se nourrissent jour après jour de la place qu’il lui octroie à ses côtés.
© Starseed

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1165
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: douce parenthèse. (sebrian) Lun 14 Mar - 18:32

« Non, la vérité. » Il sourit contre sa bouche, bien résolu à le contredire en employant quelques taquineries. Il le pousse à admettre la vérité, et y parviendra. Il veut l'entendre. « Je le sais. Je le sens. Tu ne peux pas me cacher ce genre de choses. » Il souffle contre ses lèvres avant de les dévorer à nouveau, accentuant la pression contre sa virilité. Lorsqu'il lui soutire quelques gémissements, Adrian ne peut être plus fier. Il se laisse emporter lui aussi par le désir, vivement activé par les doigts gourmands et ambitieux de son amant, qui recouvrent cette chair tendue, lui prodiguent des caresses. L'excitation du blond est telle qu'il n'a plus ce pouvoir de la contenir éternellement, alors il l'exprime en poussant son amant pour qu'il atterrisse allongé sur le dos. Il le bloque par son bassin, laissant leurs membres se heurter avec fermeté, mais délice. Cet embrasement ne fait que se prononcer davantage chaque fois que leurs sexes se rencontrent, se titillent. Leurs lèvres se possèdent en même temps, leurs mains se caressent avec une douceur évidente empreinte dans leurs mouvements. Adrian finit par redresser les jambes de son amant pour se fondre en lui avec délicatesse et lenteur. Ses coups de rein se font toutefois plus précipités et passionnés au fur et à mesure que le temps s'écoule, jusqu'à ce que la jouissance l'anime et se libère au sein de l'intimité de son amant. Ils savourent ce moment enivrant, avant de plaisanter de nouveau en s'accordant une étreinte, très appréciée après un moment de luxure aussi intense. Et puis il y a ce cœur, qui palpite avec force, sans que personne n'y prête véritablement attention. Encore moins Adrian, trop obnubilé par le regard éclatant de Sebastian ou de son air apaisé lorsqu'il a rejoint un sommeil mérité. Pourtant, il cogne fortement contre sa poitrine.

Boum boum.
Sans relâche.

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: douce parenthèse. (sebrian)

Revenir en haut Aller en bas

douce parenthèse. (sebrian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» [BAL] Douce tromperie (PV Marie-Anne et Marine)
» Douce Missive... [Shaelyss]
» Une douce nuit sous le Balcon [Terminé]
» Douce amertume ~Irina et Lorelei~
» Quand tu tiens même plus sur tes pattes. [PV Douce Plume]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Love Dust :: corbeille :: sebrian-