forum privé de RPG
 

Partagez | .
 

 please, be gentle (sebrian #39)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1185
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: please, be gentle (sebrian #39) Ven 11 Aoû - 15:25

Sebastian est légèrement anxieux. C’est la première fois que les amis d’Adrian reviennent passer une soirée en leur compagnie après ce qu’il s’est passé la dernière fois. Sebastian s’efforce d’oublier ce mauvais passage de son esprit, mais il se trouve moins souriant qu’auparavant. Il y a cette crainte qui demeure ancrée au sein de sa poitrine et l’empêche de se détendre. Alors, il reste en retrait, sert ses invités, mais les écoute converser. Parfois, il est amené à prendre la parole pour répondre aux questions des uns et des autres, mais il prend plus une posture d’observateur pour anticiper la suite. Comme toujours les amis de son époux, boivent, animés par cette joie de se retrouver ensemble. Les verres de whisky s’accumulent et s’ils avaient des discours plus sobres en apparence, les plaisanteries salaces, voir piquantes se font plus nombreuses tandis que le taux d’alcoolémie ne cesse de monter en eux. Adrian n’y fait pas exception et il l’entend clairement dans les mots qu’il exprime entre deux rires. Il l’observe avec attention, posé sagement à ses côtés et sa main vient naturellement se poser au creux de sa cuisse pour obtenir son attention lorsqu’il le sent disposé à prendre un autre verre du wkisky. Il attire son attention par cette pression et vient plonger son regard fébrile dans le sienne. « Une bonne bière fraiche, ne serait-ce pas mieux, Adri ? » Il questionne sans réellement le faire. Il cherche à le mettre en garde de manière subtile, mais directe. Il ne compte pas prendre de risques de nouveau. Cet évènement l’a retourné plus que de raisons et il espère qu’Adrian le comprendra.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1201
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: please, be gentle (sebrian #39) Mar 15 Aoû - 23:07

La soirée se passe à merveille avec sa bande de copains. Ils regardent le match avec beaucoup d’attention et de passion, et crient lorsqu’un but est remporté. La villa est empreinte d’une ambiance chaleureuse, un peu trop enjouée à cause de l’alcool qui se diffuse dans les veines des supporters. Ils ont même droit aux compétences culinaires du chef Lewis, qui s’applique dans chaque apéritif qu’il cuisine. C’est un régal de dévorer les petits mets qu’il crée, et de constater qu’il se donne autant pour qu’ils puissent avoir la meilleure soirée possible. Sebastian ne profite pas du football ni de la présence de ses potes, et se contente de s’échapper à leur contact chaque fois qu’il dépose les plats sur la table basse. Adrian ne lui en tient pas rigueur, il sait pertinemment que ce sport ne l’intéresse pas et que ses amis ne sont pas à son goût. Il les juge trop vulgaires, peu recommandables, et leurs taquineries dépassent parfois la limite du raisonnable. Ils poussent notamment à la consommation et s’enfilent les verres de whisky avec rapidité. Lorsque Adrian est prêt à en accepte un autre, son mari intervient pour l’en empêcher – ou plutôt lui conseiller d’opter pour un refus. Ses yeux larmoyants et la poigne contre sa cuisse suffisent à le faire céder. « Mieux sans doute, mais meilleur je ne sais pas. » Il esquisse un léger sourire avant d’accentuer la pression contre son épaule et d’embrasser sa tempe. « Bah alors Adri, ton homme porte la culotte ? » Les rires s’installent dans la pièce, ils sont inévitables mais légèrement agaçants. « Oui, à part au lit. Et ce n’est pas nouveau. » Son ton froid s’élance, même s’il garde des traits enjoués. Il n’a pas envie que son amant se sente oppressé par leurs remarques, alors il ne tente pas de se défendre et rétablit la vérité de la situation.

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1185
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: please, be gentle (sebrian #39) Ven 18 Aoû - 0:05

Sebastian a du mal à cerner les amis d’Adrian. Il ne sait pas trop quoi penser du regard qu’ils portent sur lui. Il s’efforce de rester bienveillant à leur égard, mais leurs remarques viennent parfois heurter la sensibilité naturelle de l’hispanique. Il ne les connait pas assez pour entrevoir s’ils sont sérieux ou s’ils plaisantent. Ils ressemblent beaucoup à Adrian sur de nombreux aspects, mais l’entraine parfois dans des pentes dangereuses comme l’ivresse à travers des substances psychoactives. Sebastian est parvenu à faire diminuer la consommation de son amant, en usant d’arguments, mais surtout en s’inquiétant pour sa santé. Cela a eu quelques bienfaits, mais l’alcool demeure une addiction qui peut s’avérer dangereuse. Il en a eu l’amère expérience et ne désire plus revivre ces sensations désagréables de douleur mêlée à de la crainte envers celui en qui il a naturellement le plus confiance. Alors, lorsqu’il le voit abusé de nouveau de l’alcool au point de dépasser un certain stade raisonnable, il cherche à l’alerter, use d’une technique simple, sans le priver réellement de ce qu’il désire. Il glisse un conseil, une opportunité qu’il lui offre de ne pas déraper de nouveau. Au fond, il s’agit plus d’une supplique muette de sa part et Adrian la lui concède de nouveau, se montre même bienveillant et doux à son égard. Sebastian en est soulagé, laisse un sourire s’épandre sur ses lèvres avant que ce dernier s’effrite face à la raillerie d’un des amis. Adrian ne dément pas les propos qu’il tient sur la nature de leur relation. Sebastian a le pouvoir qu’Adrian accepte de lui concéder et jamais il ne l’usera à mauvais escient. Il cherche juste à préserver son amant et le bonheur qu’ils bâtissent ensemble, jour après jour. Une vie qui emplie son cœur d’une douce chaleur. Cela lui fait du bien de l’entendre le défendre, alors il sourit avant venir simplement l’embrasser furtivement, dans un geste empli de reconnaissance à son égard. « Je vais te la chercher. Je vais t’accompagner en m’en prenant une également. Quelqu’un en veut aussi ? » Il questionne par respect pour ses invités avant de s’éclipser pour ramener lesdites bières, dont il en donne une à son homme en venant prendre place à ses côtés pour caler sa tête contre son épaule. Il ne compte pas s’éclipser à ce moment de la soirée, alors il espère que les amis d’Adrian accepteront sa présence, bien qu’il a la sensation qu’ils ne l’apprécient pas énormément. Sans trop savoir pourquoi. Sa main se loge naturellement sur sa cuisse alors qu'il essaye de comprendre ce qu'il se passe au sein de ce match.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1201
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: please, be gentle (sebrian #39) Sam 19 Aoû - 9:24

L’animosité de l’échange est évidente et agaçante aux yeux d’Adrian. Les propos à la limite du raisonnable prononcés par l’un de ses potes laissent un certain malaise s’immiscer dans l’ambiance générale. Elle est toutefois sauvée par le ton poli de Sebastian, qui propose une bière à chaque invité présent autour de la table basse. Chacun accepte volontiers, et son amant rapporte les boissons puis les tend aux demandeurs, dont lui. « Merci. » Il enserre de nouveau son emprise contre son épaule et vient embrasser sa tempe dans un geste tendre. Dans un murmure, silencieusement pour qu’il soit le seul à entendre, il lui communique ses pensées : « Je suis fier d’avoir été dompté. Je ne ferais rien sans toi Seb. » Il prononce seulement une vérité qui reste ancrée dans son crâne. Sans lui, il n’est rien. Il ne posséderait pas une vie aussi saine et simple, et devrait se battre continuellement contre la vie. « Tu es ma chance dans la vie. » Il embrasse de nouveau sa tempe, puis observe de nouveau le match et les rebondissements qui animent cette rencontre. Les minutes s’écoulent avant que l’envie de s’isoler lui prenne les tripes. Il sent que Sebastian n’est pas tout à fait réceptif et qu’il lui faut un moment d’intimité pour retrouver le beau sourire qu’il a l’habitude d’afficher naturellement. Son ami a fracassé un bout de son estime qu’Adrian se doit de recoller. « Viens, je vais fumer un peu. » Il propose plus sous un ton d’ordre, avant de relâcher son éteinte et de l’attraper par la main pour l’entraîner dans leur jardin spacieux. Ils se placent devant la baie vitrée de la véranda, dissimulés des yeux de sa bande. Protégés par le petit toit crée au-dessus de la terrasse, ils peuvent savourer une brise légère sans laisser la pluie dégouliner contre leurs peaux. Adrian tire une cigarette de son paquet, l’embrase et embrume ses poumons. Un soulagement se forme au sein de ses entrailles. Le blond vient ensuite entourer sa taille et le câline avec force, de sa carrure imposante et longiligne. Une main vient effleurer ses cheveux d’une poigne ferme, tandis que l’autre se suspend derrière son dos pour ne pas le brûler avec sa clope. « Pourquoi il faut toujours que tu te laisses chagriner par des gens qui n’ont pas d’importance pour toi ? » Il demande en le gardant contre lui, sans le lâcher.

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1185
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: please, be gentle (sebrian #39) Mar 22 Aoû - 12:37

Tout le monde semble accepter sa proposition. Cela le soulage quelque peu, bien que ses traits demeurent chagrinés par les propos tenus. Il n’aime pas l’idée qu’on le catalogue comme un rabat joie, un être qui empêche la personne qu’il aime de faire ce qu’il désire. Il n’a pas l’impression de porter la culotte dans leur relation ou même au quotidien. Il se contente généralement de conseiller son ami de toujours, en mettant ses désirs également en avant. Il ne s’oublie pas, comme lui a demandé Adrian. Il veut juste conserver ce bonheur qu’ils construisent ensemble et ne veut pas tenter le diable en laissant l’inconscience de l’alcoolisme détruire une part de ce qu’ils vivent. C’est juste des compromis qu’ils font jour après jour pour s’accorder au plaisir et aux attentes de l’autre, comme cela a toujours été le cas, même lorsqu’ils n’étaient qu’amis. Ils sont un duo, inséparable, la plupart du temps et terriblement dépendants l’un de l’autre. Ils sont la lueur de l’autre dans leur période de doutes, incapable de tourner le dos à celui qui doute. Qu’importe ce qu’en pensent les autres, bien qu’il ne peut pas rester indifférents aux regards des amis proches de son mari. D’ailleurs, Adrian le remarque puisqu’il s’applique à le rassurer. Les mots doux de son amant rendent son cœur plus léger et cela le touche profondément. « Tu es la mienne aussi. » Il répond dans une voix faible pour qu’Adrian soit le seul à l’entendre. Il profite de la pression de ses doigts contre sa tempe et serre juste sa main doucement sur sa cuisse en lui offrant un doux sourire. Il tache de se plonger dans le match sans réellement y parvenir. Tout cela le travail indirectement, car il ne peut pas s’empêcher de penser aux regards que lui portent ces hommes assis dans leur salon. Adrian semble le percevoir puisqu’il l’oblige à le suivre sur la terrasse loin de leurs invités. Il lui offre une étreinte agréable que Sebastian ne refuse pas. « Parce qu’ils en ont pour toi. » Il murmure en écho à sa question. Il savoure la caresse de la poigne d’Adrian dans ses cheveux. Il vient doucement l’enlacer à son tour. « Ce sont des amis. Cela me semble normal d’avoir envie de représenter quelque chose à leurs yeux. Surtout que l’image qu’ils laissent diffuser est peu flatteuse. » Il admet dans une voix un peu morne. Oui, ça le travail réellement. « J’aimerai juste qu’ils me reconnaissent comme étant ton époux et sans railleries de leur part parce que je suis trop sensible ou trop prévenant. » Il laisse exploser ses doutes, cette petite rancœur que les amis de son amant provoquent en lui. Il ne peut pas s’en empêcher.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1201
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: please, be gentle (sebrian #39) Dim 27 Aoû - 8:33

La soirée n’est pas idéale et relaxante comme l’aurait souhaité le blond, et comporte des sources de frustration. Il perçoit l’émotion vive au fond des prunelles de son amant, et combien il est secoué par les propos tenus. Il tente de chasser ses angoisses en se comportant avec douceur, lui témoignant son amour par des gestes tendres et des paroles sincères qu’il déclare seulement dans ces circonstances où Sebastian a besoin d’être apaisé. « Pas si sûr de représenter une chance. Quoique, tu aurais fini par être étouffé par ta sensibilité si je n’étais pas intervenu. » Il sourit lorsqu’il se trouve une compétence valable pour justifier l’amour que son homme ressent pour lui. Il lui a appris à être plus fort, autonome, et moins fragile face aux aléas de la vie. Il reste très sensible mais il se serait sans doute écroulé au moindre problème sans lui. Finalement les deux amoureux s’isolent sur la terrasse, pour profiter d’un moment ensemble. Adrian veut bien sacrifier un bout de son match de football pour retrouver l’âme joviale de son époux. Il se doit d’envahir son cœur d’un sentiment pur et optimiste pour effacer toutes ces traces d’obscurité. Il commence par le coincer entre ses deux bras et à l’inonder d’affection. « Je ne crois pas que ce soit dégradant d’affirmer que tu me domines dans la vie Seb. C’est une réalité. Elle est plutôt impressionnante. Je ne vois pas pourquoi ça te bouscule autant, alors que c’est plutôt un privilège. » Il lui explique avec douceur, sans aucun jugement, après avoir entendu ses explications pleines de tristesse. Il semble profondément atteint par le portrait que sa bande a dépeint de son caractère parfois autoritaire. « Ils savent juste comment j’étais autrefois, et il y a un véritable décalage avec ce que je suis maintenant. Ils ne remettent pas en cause que tu sois mon mari. Ils pensent seulement que tu peux me manier comme une marionnette, et je dois reconnaître que ce n’est pas vraiment faux. » Il lui fait comprendre sans aucune once de méchanceté, seulement pour rétablir une vérité que Sebastian ne semble pas distinguer. Adrian continue de le serrer contre lui, sans lui laisser la possibilité de se détacher de son emprise ferme. Il fume en même temps, glissant un bras au-dessus de son épaule. « Tu es trop sensible et trop prévenant. Ce n’est pas nouveau ni la première fois que je te le dis. Ça ne m’empêche pas d’être fier de partager cette vie avec toi ok ? » Il embrasse son front pour le rassurer, puis expire sa bouffée tout en s’exprimant : « Ils savent que tu es quelqu’un de bien et que tu m’apportes de la stabilité. Ils ne font que me charrier Seb, ils s’en foutent complet de ces choix-là. Ils font leur malin mais ils sont pareils avec leurs femmes. Ils ne pourraient pas vivre sans elles. On fait les hommes fiers mais on est rien sans vous. » Il sourit pour conclure cet échange et reconnaître une réalité qui n’est énoncée que de rares fois.

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1185
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: please, be gentle (sebrian #39) Lun 28 Aoû - 18:11

Sebastian sourit tendrement à la remarque d’Adrian. « Tu as fait plus que ça. » Il lui murmure avec douceur en le fixant avec intensité. Il a été son premier ami, celui qui lui a donné les moyens de s’extirper de la coquille dans laquelle il s’était enfermé suite au départ prématuré de sa génitrice. Il a été aussi un gardien qui l’empêchait d’être la victime de brimades enfantines. Il a souvent menacé de sortir les poings pour dissuader ces gamins qui voulaient faire de lui leur victime. Il a toujours eu une place fondamentale dans son existence. Sans Adrian, Sebastian n’aurait sans doute pas été l’homme qu’il est aujourd’hui. S’il devient si épanoui, c’est en grande partie grâce au soutien qu’il lui apporte au quotidien, et ce, en dépit des zones d’ombre qu’ils traversent comme tout couple, mais leur relation est indéfectible. Ils se le sont promis. Seulement, il ne peut pas s’empêcher de réfléchir aux propos des amis de son mari, à l’image qu’ils ont à son égard. Il a la sensation qu’il est peu apprécié par les proches amis de l’homme qu’il aime et cela le chagrine. Il ne manque pas de l’indiquer au concerné lorsqu’il les amène à les isoler de leurs convives. Il profite de sa douceur, mais est contraint d’exprimer ce qui le pèse à cet instant. Une fois de plus, Adrian vient contrecarrer les images erronées qu’il s’était imaginé. Il met en évidence la vérité, la replace dans leur contexte comme une évidence. Cela le trouble d’avoir autant d’importance et d’impact sur ses décisions. « Je ne cherche pas à te manipuler, j’espère que tu le sais ? » Il murmure dans une voix faible contre le torse de son amant qu’il vient entourer à son tour. Il essaye juste de lui apporter une stabilité et de conserver le bonheur qu’ils construisent ensemble en le guidant vers des choix plus raisonnés, qui lui procureront autant de bonheur à l’un qu’à l’autre, car ça a toujours fonctionné comme ça entre eux. Le bonheur de l’un fait celui de l’autre. Ils ont besoin que cette réciprocité soit établie pour se sentir épanouir. Leur bonheur actuel est profond et réel. Il aimerait que les amis d’Adrian le reconnaissent. Adrian lui assure d’être fier de partager cette vie avec lui et rien que cette phrase vaut tout l’or du monde. Il en a le cœur ébranlé et des larmes muettes viennent obstruer ses paupières. Le baiser déposé contre son front est un bonheur qu’il ne boude pas. Il ferme les yeux pour savourer ce contact et finalement un sourire sincère finit par prendre place sur ses lèvres face aux propos de son amant. Son cœur bat la chamade et il vient naturellement déposer un baiser contre son thorax. « Tu as toujours les bons mots. » Il murmure en venant rire doucement sans pour autant quitter son emprise. « Cela fait un bien fou d’entendre ça. » Il murmure doucement, car c’est une véritable crainte pour lui que les amis d’Adrian le détourne de la vie qu’ils bâtissent ensemble. Savoir qu’ils sont aussi dépendants de leurs épouses est rassurant, car il sait que personne ne pourra essayer de convaincre Adrian qu’il n’est pas sur la bonne voie. Sa plus grande crainte est de le perdre et Adrian doit bien le savoir. « J’ai hâte que le match se termine. » Il murmure en laissant sous-entendre qu’il aimerait être avec lui pour profiter de son corps, mais il ne précise pas plus ses pensées. Adrian doit savoir ce qu’il a en tête alors, il se contente de venir glisser sa main dans sa nuque pour imposer un baiser qu’il fait en sorte de rendre lent et sensuel comme il adore l’embrasser.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1201
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: please, be gentle (sebrian #39) Jeu 31 Aoû - 17:38

Les confidences sont établies avec une telle sincérité qu’Adrian se retrouve attendri par ce qu’exprime Sebastian. Il sait qu’il a une importance dans son existence, mais ignore à quel point il a changé sa vie. Il est persuadé avoir eu une influence sur son côté sensible qui le rendait trop fragile face aux épreuves complexes de sa vie. « C’est vrai. » Il affirme dans un sourire, pour lui faire comprendre qu’il connaissait déjà cette vérité, sans en demander davantage sur la nature de cette évolution ou sans préciser son incompréhension. Cela lui suffit de savoir que ses choix sont désormais déterminés avec plus de réflexion et de courage, grâce à lui. Finalement ils abandonnent l’ambiance légèrement froide pour profiter d’un moment à deux sur la terrasse. Adrian ne tait pas les certitudes qui restent coincées dans sa tête, et qu’il doit communiquer à son amant pour éviter que la morosité l’envahisse trop. « Evidemment que je le sais Sebastian. C’est une manipulation naturelle, c’est tout. C’est juste que tu as une emprise sur moi, depuis longtemps, et tu peux m’amener à faire certaines choses que je n’aurais pas décidées tout seul. » Il commente pour clarifier ses pensées. Il refuse que son époux se laisse emporter par ses craintes et qu’il soit étouffé par la nervosité. « Je ne suis pas un séducteur pour rien. » Il sourit quand Sebastian se détend avec les phrases qu’il lui lance. Il semble comprendre l’impact qu’il a dans sa vie ; et la réalité qu’il énonce. Adrian est comblé de bonheur lorsqu’il a la chance de retrouver ce sourire merveilleux qui orne ses lèvres. Il se permet même d’initier un courant électrique entre eux, avec un sous-entendu sensuel plein de promesses de luxure. « On n’est pas obligés d’attendre qu’il se termine. » Il exprime son idée avec un sourire coquin et un regard charmeur plein de désir. Il donne une pression contre son torse pour le pousser jusqu’au mur le plus proche, continuant de sourire avec cet air de bête sauvage. Il tient sa proie entre les doigts et n’a pas l’intention de la relâcher. Il vient dévorer ses lèvres dans un baiser endiablé, puis déboutonne rapidement son jean pour caresser son membre sous le boxer. Il sourit contre ses lèvres et poursuit ses caresses lascives pour provoquer son excitation.

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1185
age : 28
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: please, be gentle (sebrian #39) Jeu 31 Aoû - 19:55

Ils s’éclipsent à la demande de son amant, qui use de ses talents pour le défaire de ses tourments. Il y parvient sans grande difficulté en mettant en évidence des faits, qui ne peuvent pas être contredits. Sebastian n’aime pas la sensation que cela lui laisse, mais son amant cherche à le convaincre qu’il n’y a aucune mauvaise intention à son égard et qu’il le sait. C’est juste leur réalité et que cela ne le dérange pas plus que cela. Cela est rassurant de l’entendre. Sebastian en est soulagé et Adrian continue d’effacer toute trace de morosité au sein de ses entrailles. Il se laisse apaiser par ses caresses et ses mots. Cela lui procure une dose de bien-être face à laquelle il ne résiste point. Son sourire redevient naturel et léger. Ses traits se détendent pour lui donner des airs angéliques, bien que ce bien être n’atténue en rien la violence de l’affection qu’il éprouve à l’égard du blond. « Tu l’es assurément. Je suis faible face à toi. » Son cœur déborde de cette amour et son naturel coquin revient naturellement en laissant sous entendre des promesses lubriques. Il ne peut pas s’empêcher. Il flanche sous l’intensité de son regard, de son sourire, de sa présence. La remarque de son amant lui arrache un sourire. « Ce n’est pas prudent. » Il lance sans y mettre vraiment de force dans une voix légèrement amusée. Il se retrouve poussé contre le mur, sent le visage de son mari s’approcher du sien pour lui voler un baiser endiablé. Il le sent entreprenant, sent son bassin réagir face à la poigne franche de ses doigts contre sa virilité. Il est pris au piège, n’essaye pas de se défaire et bien au contraire il lui rend ses actions. Il sent son excitation s’affermir alors qu’il vient l’embrasser à son tour. Ses doigts glissent à leurs tours sur la ceinture d’Adrian, la défait pour venir s’immiscer au sein de son vêtement. Il retrouve à son tour sa protubérance, savoure sa fermeté comme il est habitué à le faire. Il lui procure les caresses agréables, joue avec son extrémité pour le rend plus ferme. Il laisse ses sens prendre le pouvoir de son corps, son souffle devient plus court alors qu’il se sent d’autant plus ferme au creux de ses doigts. Il se laisse gagner par ce plaisir, s’amourache de cette bouche contre laquelle vient s’évanouir quelques gémissements. Son corps réagit naturellement sous l’engouement de ses actions. Il lui est soumis et offert. Il a tout contrôle sur sa chair comme toujours.

_________________
Kiss me, don't doubt my soul, even for one second.
Without you, I'm lost. Without you, I become poison. I can't fathom awakening without one of those kisses, Without your breath on my neck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 1201
age : 33
Date d'inscription : 08/03/2016

MessageSujet: Re: please, be gentle (sebrian #39) Ven 1 Sep - 17:43

La soirée n’avait pas bien commencé à cause de remarques acerbes en direction de son amant. Son esprit s’était assombri, sans réussir à dépasser les âneries prononcées par ses amis. L’humour utilisé avait seulement pour but de rendre l’ambiance plus chaleureuse, mais leurs commentaires n’ont pas été appréciés par l'esprit fébrile de son époux. Alors Adrian tente d'apaiser son âme tourmentée, et d'effacer toutes les traces de tristesse de son coeur. Il se montre doux et attentif pour l'écarter de cette douleur profonde. Ils se retrouvent en dehors de la villa pour savourer un instant de tendresse et de complicité, s'étreignant avec douceur. Adrian le garde contre lui le temps de le décontracter et de finir sa cigarette, puis ils se laissent emporter par une dose de luxure prometteuse. « Depuis quand on s’inquiète de si c’est prudent ou pas ? » Il demande en souriant, tout en le bloquant contre le mur de la terrasse. « Ne t’en fais pas, aucun ne va se dévisser du match de foot. » Il est persuadé qu'aucun ne bougera du canapé, trop préoccupé par les passes des joueurs. Lui aussi ne s'inquiète de rien lorsqu'il se retrouve face à la télévision - sauf de l'état de Sebastian, son unique exception. Il se laisse ensuite exciter par la main experte de son mari beaucoup plus viril de jour en jour. Si seulement ses potes connaissaient cette part de lui au lit, ils changeraient clairement d'avis. Le blond poursuit ses caresses lascives contre sa verge, tandis que les baisers n'en finissent plus d'être échangés. Les secondes s'écoulent avant qu'Adrian exerce une pression contre sa hanche pour le pousser à se retourner. Il vient se fondre en lui avec un peu de délicatesse, et commence une série de vas et viens intenses et agréables, rythmés par une succession de gémissements de plaisir.

_________________
L'amour est la plus naturelle et la plus violente de toutes les passions ; elle peut, selon le caractère de celui qui en éprouve les atteintes, mener aux plus grandes choses comme aux plus horribles ; elle se compose, comme toutes les autres passions, de peines et de jouissances, mais dans un cœur qui sait la régler, les dernières l'emporteront toujours.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: please, be gentle (sebrian #39)

Revenir en haut Aller en bas

please, be gentle (sebrian #39)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» (M/LIBRE) Alexander Skarsgard ●๋• Love is often gentle, desire always a rage.
» Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé]
» Artémis, I have a gentle heart
» Marwari ♀ Gentle Body

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Love Dust :: corbeille :: sebrian-