forum privé de RPG
 

Partagez | .
 

 Frustration ou délivrance. ( Aiden & Alexander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 187
age : 30
Date d'inscription : 18/03/2016

MessageSujet: Re: Frustration ou délivrance. ( Aiden & Alexander Ven 19 Mai - 23:03

Ce sujet est sensible, sans doute trop pour le laisser indifférent. Il sait que leurs divergences d’approches sur la vie intime a été source de déchirure entre eux. De ce fait, il prend tout de travers, a du mal à rester de marbre face aux mots choisis par son homme pour s’exprimer. Il y sent des reproches qui heurtent son esprit et son âme. Il se sent pris à partie et il n’aime pas cette sensation qui assaille sa poitrine de nouveau. Il comprend que Maximilian soit troublé par la situation, mais égoïstement, il aimerait qu’il passe au-dessus de son trouble pour juste profiter de l’instant présent et savourer un nouveau type d’expérience. Ils ne risquent rien : il s’agit d’Alexander. Seulement, au lieu de simplifier les choses, cela a l’air de les compliquer. Il voit bien que Maximilian est mal à l’aise et une fois de plus, Aiden a la sensation que ses sentiments sont de nouveau remis en cause. Cela l’agace, lui fait perdre ses moyens et fait rugir le lion qui sommeille au creux de ses reins. Il explose, exprime le mal-être que de tels propos lui infligent. Sa frustration éclate à nouveau au travers de ses paroles cinglantes. Maximilian semble prendre conscience de la tempête qu’il a soulevée sans le vouloir. Il use de paroles modérées et d’un ton qui se veut rassurant, mais Aiden a du mal à y croire. « Parce que tu n’arrêtes pas de douter. C’est un fait. » Il déclare sans détour lorsqu’il lui demande pourquoi il pense qu’il est contre lui. « Tu poses des questions pour te rassurer, mais désolé, je pense être assez honnête avec toi pour que tu ne les ai pas. Sauf que ça ne marche pas ! » Cela le fatigue de devoir constamment réitérer ses déclarations, car il juge qu’il n’a jamais menti ou manqué de franchise à l’égard de cet homme. Même quand ça faisait mal, il n’a pas plongé dans le mensonge pour s’éviter une crise. En conséquence, il se sent tout aussi perdu que son amant. D’ailleurs, il ne nie pas que l’attirance soit toujours là, que s’il n’avait pas de respect pour lui, ses sentiments et leur relation, il l’aurait baisé sans hésitation lorsque l’opportunité s’est présentée à lui. Il se sent tellement pris à partie, qu’il s’éloigne de Maximilian pour enfiler son boxer, mettre un terme à toute cette ambiance luxuriante qu’il y avait entre eux. Aiden vide son sac, use de paroles assez cassantes et peut être injustes. Il aimerait juste que certaines vérités s’ancrent dans son esprit et qu’il finisse par comprendre ce qu’il désire réellement pour leur couple. C’est ce genre de relation qu’il veut. Ce n’est pas une vie de couple normal, sans sens où la confiance n’est pas de mise. Il trouve leur complicité parfaite lorsque Maximilian cesse de se prendre la tête sur des détails qu’il juge futiles, à la con. Il aimerait qu’il le percute. Il voit que le malaise de Maximilian est conséquent  Seulement, il ne regrette pas d’avoir déclaré tout cela. Il lui semble important de mettre les choses au clair, aussi difficiles que cela le soit. Ils ne font que repousser ce sujet, mais il est important qu’ils le traitent puisqu’il s’est mis entre eux par hasard. Il veut savoir si c’est une utopie de croire que c’est possible pour eux de devenir ce genre de couple, si leur amour est vraiment solide. Pour lui, tout ceci est un gage de confiance totale et aveugle en l’autre. Il veut goûter de nouveau à cette sensation. « Parce que c’est la vérité et tout au fond de toi, tu le sais, Max. » Il lâche en écho à ses propos dans une voix qui demeure particulièrement ferme et tranchante. Il ne peut pas concevoir qu’il n’a pas conscience de cela. S’il n’était pas important dans sa vie, il ne serait pas là, constamment à mêler son existence à la sienne. Il l’aurait quitté sans un regret. Maximilian finit par se lever pour le rejoindre. Il se place face à lui dans son plus simple appareil. Aiden ne peut pas s’empêcher de le regarder avec intérêt, car ce corps demeure sa faiblesse. Ses paroles le touchent, le chamboulent. « C’est pourtant simple Maximilian. Arrête de réfléchir et laisse-toi couler. Tu verras comme c’est… Ce sentiment de liberté. Cela n’a pas de prix. » Il déclare simplement. « Suis-moi sans te poser de questions. Tu peux avoir confiance en toi. T’ai-je trahi une seule fois ? » Il questionne avant d’écouter la suite de ses paroles. « Je te le prouve tous les jours, Maximilian. Je n’ai jamais fait l’amour à un autre homme. Tu le sais, alors comprends-le et cesse de te torturer pour rien. » Il lui est impossible d’être plus démonstratif sur ses sentiments. Ce n’est pas dans sa nature. Il aura du mal à le faire avec des mots. Il préfère nettement lui montrer. Il le laisse se rapprocher de lui, son regard brillant rencontre le sien. « Je pensais pourtant l’avoir bien évoquer. T’es l’homme que j’aime, ton cul est à moi. Je suis juste moins exigeant en ce qui concerne ta queue. Je te fais confiance. Je veux juste qu’on vive sans se prendre la tête. J’ai envie qu’ils jalousent notre complicité. » Il exprime dans une voix plus sereine qu’auparavant. Le lion s’apaise. Il le laisse s’approcher de lui de nouveau. Ses lèvres viennent chercher les siennes. Son regard se plonge dans le sien. « Apprends juste à lâcher prise, Max. Si tu arrêtes de te torturer l’esprit. » Il déclare simplement sans trop s’attarder. « Cela finira bien par aller dans ce sens-là. » Il s’efforce de rester positif. « Si tu veux. Cela ne me pose de problème. Je vais juste tenter de détendre l’atmosphère. » Il déclare en haussant les épaules pour tenter de se détendre lui-même. Cette journée prend une approche inattendue.

_________________
L'amitié est la similitude des âmes.
L'amitié est une âme en deux corps. Elle double les joies et réduit de moitié les peines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 33
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: Frustration ou délivrance. ( Aiden & Alexander Ven 26 Mai - 0:46

À présent Alexander n’était pas vraiment sûr de pouvoir à nouveau rencontrer le regard de Maximilian sereinement, lorsqu’il le croiserait à l’agence de communication. En plus d’avoir réussi à dégrader sa relation avec Maximilian, il avait réussi à nouveau d’être le sujet d’une de leurs disputes, les ayant surpris dans une situation très intime. Il aurait dû sans doute partir, mais son regard n’avait pas réussi à quitter ses silhouettes attirantes qui lui rappelaient des souvenirs luxuriants. Son corps avait réagi à cette vue et il lui était bien difficile de reprendre son souffle, alors qu’il se trouvait encore excité. Il avait préféré fuir quelques mètres plus loin, s’asseyant pour reprendre ses émotions avant de repartir chez lui. La présence de Northman et Lennon à ses côtés eut le mérite de lui changer les idées, caressant un instant leurs têtes avant de les voir repartir jouer ensemble, jappant ensemble. Malgré leurs différences de tailles, les deux animaux s’amusaient ensemble. Une vision qui le faisait sourire, alors qu’en un instant, ses angoisses réapparurent à l’entente de pas dans l’herbe. Il tourna la tête et eut la surprise de tomber sur Maximilian, habillé cette fois-ci qui ne se trouvait plus qu’à quelques mètres de lui. Il sentit son cœur battre plus rapidement, se retrouvant un peu perdu malgré lui, alors qu’il était près de lui. Alexander se releva simplement, affrontant le regard de Maximilian avec de nombreuses craintes et angoisses. Vu la réaction de Maximilian quelques minutes plus tôt, il imaginait qu’il n’était pas venu pour discuter gentiment avec lui. Il l’avait déjà déçu quelques semaines auparavant, au moins à présent, il était sûr qu’il avait franchi la limite qui ferait que leur amitié n’était sans doute plus possible à ses yeux. Maximilian était un homme jaloux et sa réaction lui paraissait évidente. Alexander préférait alors prendre la parole le premier, avant d’attendre la réaction de Maximilian à sa vue « Maximilian… je sais que j’aurais déjà dû partir bien avant pour vous laisser tous les deux. Je ne voulais certainement pas être à nouveau le sujet de l’une de vos disputes. Je sais que m’excuser ne servira pas vraiment à grand-chose, d’autant plus que j’aurais pu partir bien avant, je n’avais pas à être là à ce moment précis. Je comprendrais que notre relation soit encore plus mauvaise que depuis l’autre fois… mais, je ne vais pas m’imposer de toute manière, j’étais sur le point de partir. Je ne veux pas vous causer plus de problèmes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 162
age : 44
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: Frustration ou délivrance. ( Aiden & Alexander Mar 30 Mai - 9:51

Oublier la raison pour juste se livrer à la tentation.
FEAT. | Aiden & Alexander

Je me sens perdu face à ta réaction. Voir Alexander nous regarder m’a mis très mal à l’aise. Difficile de passer au dessus de tout ça, alors que toi tu y arrives avec une facilité déconcertante. Ton expérience dans ce domaine est bien plus grande que la mienne. Moi je n’en ai pas. Et puis il y a toujours cette pointe de jalousie qui a été ravivée récemment, même si je fais tout pour la combattre. Tous mes mots deviennent comme des armes contre toi, alors que je ne cherchais pas la confrontation. Tu te mets sur la défensive et ça fait mal  parce que je sais où cela peut nous conduire. J’essaie de t’expliquer mais pas facile de calmer le lion que j’ai à nouveau réveillé. « Je sais que tu es honnête. Mais je flippe je n’y peux rien. Il y a des choses contre lesquelles il est difficile de lutter. Désolé d’être un homme. De douter et d’être faible par certains côtés. » Je sais que tu m’aimes, tu me l’as suffisamment prouvé, ne serait ce que par le fait de revenir vers moi alors que j’avais tout foutu en l’air. Mais pas évident de plonger dans une relation qui n’a rien à voir avec ce que je souhaite. Même si pour toi cette liberté peut nous apporter du plaisir supplémentaire. Pour moi elle est douloureuse à vivre. Parce qu’il y a des moments que je ne me vois pas partager, notamment notre intimité. Et même si je suis prêt à faire des efforts, par amour pour toi, il va me falloir du temps. Je sais que le chemin sera long et semé d’embuche. Ce qui vient de passer aujourd’hui nous le montre bien. Et si en plus tu prends toutes mes réactions pour des attaques je vais finir par baisser les bras. Cela me cause assez de souffrance d’accepter d'essayer. Même si notre amour est puissant et fort comment ne pas penser que la tentation peut être plus forte que lui. Et dans ce que tu me demandes de partager avec toi, la tentation va faire parti de notre vie la plus intime. Alors oui j’ai peur. Peur de te voir dans les bras d’un autre. Peur de te voir caresser et être caresse par un autre. Peur de te voir éprouver du plaisir avec un autre. Alors que tout ça je ne le voudrais que pour moi. Je t’écoute avec attention. Troublé par tes propos. « Simple !! C’est peut être simple pour toi, mais cela ne l’est pas pour moi. J’ai beau me dire tout ça, le tourner dans ma tête, pas évident de le mettre en pratique Aiden. Je sais que tu ne m’as pas trahi. J’ai juste besoin de temps et là sur le coup et bien je n’ai pas réussi à me dire. Oublie Alexander. Laisse toi aller. Et prends ton pied. Je me suis juste senti mal. Terriblement mal quand mon regard à croiser le sien. » Je me rapproche. Difficile d’expliquer ce que je ressens à cet instant. Un mélange de sentiments contradictoires. Je me rends surtout compte à quel point cela t’aurait plus que l’on continue comme si de rien n’était. Et cela accentue le poids au creux de ma poitrine. A cet instant je ne sais pas comment je vais arriver à surmonter tout ça et encore moins quand tu me parles de ma queue. Comme si j’avais envie de prendre d’autre rein que les tiens. Et encore plus devant toi. « Je comprends, même si certaine chose me gêne. Comme ta réaction par rapport à ma queue. Elle ne prendra jamais d’autre rein que les tiens. Désolé mais j’en serais incapable et encore plus devant toi. Et je ne supporterais pas de te voir prendre d’autres reins non plus. Plutôt crever que de vivre ça. » C’est déjà difficile de me dire que tu te perds seul ailleurs parfois. Alors te voir faire, je n’y survivrais pas. Et j’ai du mal avec le fait que tu puisses penser que je voudrais baiser d’autre mec dans des moments comme ça. Cela est même douloureux sur le coup, mais je le cache en frôlant tes lèvres. « Facile à dire moins évident à faire. Je vais tout faire pour en tout cas. » J’ai juste besoin que tu me donnes du temps. Et ne pas me retrouver face à des situations qui me déstabilisent complètement comme aujourd’hui. Quoi que je me doute qu’il y en aura d’autre, vu ce que tu souhaites me faire découvrir. Je ne sais pas si tu prends vraiment conscience que pour moi rien est acquis de ce côté-là. Et que je ne vais pas rentrer aussi facilement que toi dans ce jeu de partage charnel. Mais j’essaie de ne pas m’embrouiller l’esprit et je te propose de voir si Alexander est toujours dans les parages pour lui offrir un café. Même si sur le coup je ne sais pas trop comment je vais l’aborder. Je retourne vers le canapé et récupère mes affaires. Pas question de sortir à poil dans le jardin. Je sors le chercher. Ma poitrine est comprimée. Pas facile de me retrouver face à lui après tout ça. Notre relation est déjà assez complexe et compliqué. Tordu même par certains côtés. Pas évident de voir clair. Il est assis un peu plus loin. Je m’approche. Il parle en premier surement un moyen pour lui de se rassurer. Je n’arrive même pas à le regarder dans les yeux. Je marque un temps de silence je ne sais que répondre. « Il est vrai que je me suis senti très mal à l’aise quand je t’ai vu. Cela m’a contrarié. J’ignore depuis quand tu étais là. Aiden t’avait remarqué avant moi je suppose. Il a apprécié en tout cas et je ne sais pas trop comment je dois prendre tout ça. Je pense qu’au fond de lui il rêve depuis longtemps d’une situation pareille. Pour moi c’est plus difficile. D’ailleurs la suite l'a prouvé. On aurait du baisser les volets. » Je soulève mon regard vers lui. Je vois bien sa gêne aussi grande que la mienne. Je ne cherche pas à savoir s’il a aimé le spectacle et ce que cela lui a fait. Je préfère ne pas savoir. Mais je me doute que s’il est resté c’est que cela lui a plu. « Tu devrais venir boire un café. Tu n’es pas à cinq minutes et tu visiteras la maison comme ça. » Ma voix est encore chamboulée, je ne sais pas trop comme la suite va se passer. En tout cas pour le moment le malaise est là. Même si j’essaie de ne pas le laisser me gagner. Et nous retournons vers la maison.


Emi Burton

_________________
« L'amour est un trésor précieux qu'on perd facilement. Donnez-lui donc une base, afin qu'il soit éternel, l'estime et la confiance.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 187
age : 30
Date d'inscription : 18/03/2016

MessageSujet: Re: Frustration ou délivrance. ( Aiden & Alexander Dim 11 Juin - 19:06

Une fois de plus, sa manière de voir leur couple est mise à rude épreuve. Il essaye de faire comprendre à Maximilian ce qu’il désire pour leur relation, mais est contraint d’entrevoir que son idéal est en inéquation avec celui de son amant. Cela fait mal, c’est évident, mais il n’a pas envie de lutter, de se disputer de nouveau avec lui. Il laisse juste couler, demeure silencieux à ses réponses. Que pourrait-il rajouter à tout cela ? Il ne sait pas. Rien ne change réellement. Il n’est pas certain que Maximilian accepte cette manière de vivre ou éprouvera même du plaisir à le faire. Il se sent juste perdu face à cette fatalité. Il fait preuve de compréhension, mais cela ne le rassure pas sur l’avenir. Il se dit qu’ils ont des idéaux bien trop éloignés pour que leur idylle fonctionne sans accroche. « OK. » Il déclare dans une voix calme, mais éteinte. Il prendra ce qu’il lui donnera, ira voir ailleurs quand le besoin de baiser sera trop puissant. Il sait déjà que ses fantasmes ne seront pas réalisés. Il en a la certitude aujourd’hui. Il va juste accuser la réalité et l’accepter. Il essaye néanmoins de continuer à le pousser pour qu’il arrête de se prendre la tête. Il aimerait que ce soit possible, mais c’est peut-être une bataille perdue d’avance. Il essaye au moins. En vain. Encore et toujours. Le sujet d’Alexander est de nouveau abordé. Maximilian désire l’inviter à boire un café. Il n’est pas contre l’idée, mais se demande si son comportement naturel va pas encore embrouiller l’esprit de son amant. Il ne sait plus trop où il en est pour changer. Il la laisse retrouver le jardin, enfile son T-shirt pour éviter d’être une trop grande tentation. Il n’a aucune idée de ce que se dise les deux hommes. Il tente de tendre l’oreille, mais n’entend rien. Ils finissent par revenir. Aiden voit leur malaise. « Salut Alexander. Comment ça va ? » Il questionne son ami dans une voix naturelle. Il lui sourit, refuse de se sentir mal à l’aise ou quoi que ce soit dans ce genre. « Tu le veux comment ce café ? Installe-toi, on te fera visiter la maison comme ça. » Il se dirige vers la cuisine pour préparer le café. « T’en veux un, Max ? » Il questionne en venant plonger son regard dans celui de son amant. Il verra bien ce qu’il adviendra de cette rencontre.

_________________
L'amitié est la similitude des âmes.
L'amitié est une âme en deux corps. Elle double les joies et réduit de moitié les peines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 33
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: Frustration ou délivrance. ( Aiden & Alexander Mar 20 Juin - 11:56

Le cœur d’Alexander battait à vive allure dans sa poitrine à présent qu’il se retrouvait face à Maximilian, affrontant une des situations les plus étranges de sa vie. Il lui était déjà arrivé sur deux hommes qui couchaient ensemble, mais jamais il n’avait eu l’occasion de l’observer en vrai, d’autant plus lorsqu’il s’agissait de deux de ses fantasmes. Alors, avant que Maximilian ne lance la conversation, il avait simplement dit chacun des mots qu’il pensait sincèrement, ne souhaitant pas aggraver la situation. Il fut soulagé de ne pas voir Maximilian s’énerver, il s’exprimait clairement, même si la situation était très complexe. Maximilian ne s’était pas senti à l’aise lorsqu’il avait découvert sa présence, étant plutôt contrarié. Aiden l’avait remarqué et il avait apprécié la situation, au contraire de lui qui se trouvait dans une situation complexe. Alexander se contentait alors de hocher la tête, ne sachant pas vraiment quoi répondre, au risque d’aggraver la situation. L’Asiatique se sentait particulièrement gêné, ayant effectivement remarqué qu’Aiden n’avait pas été insensible, il avait même cherché à le faire fantasmer dans chacun de ses actes, lui permettant d’observer leurs corps en plein ébat. Alexander avait bien envie de disparaitre pour les laisser tous les deux, ensemble. Si bien qu’il fut surpris de la proposition de Maximilian qui lui proposait de venir boire un café à l’intérieur. Il le regardait, étonné, et ce fut tout aussi chamboulé que Maximilian qu’il lui répondait : « T’es sûr ? Pourquoi pas…  C’est l’occasion de la visiter effectivement. » . Le jeune homme n’avait jamais eu l’opportunité de visiter leur maison, ne s’étant pas encore invité l’un et l’autre. Alors, Alexander quelque peu fébrile venait le suivait, dans un silence presque religieux tant le malaise régnait à présent.

Voir Aiden à nouveau sous ses yeux avait quelque de rassurant et nerveux, d’autant plus qu’il les avait vus en pleine dispute quelques minutes plus tôt, et qu’il était à l’origine de cette dispute. Ce qui rendait la situation d’autant plus complexe pour lui. Néanmoins, il essaya de masquer sa gêne, lui offrant un petit sourire « Salut Aiden. Ça va, je profitais de la matinée pour faire le tour du quartier avec Lennon, qui a reconnu son copain dans le gazon de votre maison. » . Alexander expliquait les raisons qui l’avaient emmené chez eux, même s’il ne préférait pas forcément revenir sur ce qui s’était passé, même s’il n’avait pu qu’apprécier la vue. « Un café allongé, sans sucre, s’il te plait. » déclara-t-il simplement avant de porter son regard sur Maximilian, s’installant au niveau de la table du salon. « Elle a l’air très jolie en tout cas ! Ça se passe bien la cohabitation avec les plus jeunes ? Vous vous plaisez ? Le quartier est relativement calme, vous avez bien choisi. » . Alexander fit un petit sourire, observant les deux hommes. Cela faisait des années qu’Alexander avait acheté une maison dans le quartier, pour y vivre avec son jeune fils. « Ça avance le boulot ?  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 162
age : 44
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: Frustration ou délivrance. ( Aiden & Alexander Sam 24 Juin - 11:05

Oublier la raison pour juste se livrer à la tentation.
FEAT. | Aiden & Alexander

Toute cette situation m’a totalement perturbé. Et ma réaction a encore une fois jetée de l’huile sur le feu. Comment arriver à gérer tout ce que je ressens pour pouvoir enfin te combler réellement. Il m’est parfois difficile d’admettre qu’au final je ne te suffis pas. Que tu as besoin de plus et surtout d’autres amants pour vivre pleinement ton besoin de luxure. Alors que moi je n’ai besoin que de toi. Et cela me fait peur pour l’avenir. Je ne sais pas trop où il va nous mener. Et c’est douloureux. Je décide d’aller retrouver Alexander, et de lui proposer de venir visiter notre villa. Bien entendu l’instant est délicat, l’un comme l’autre nous sommes mal à l’aise. Le contraire aurait été étonnant. Il sait ce qu’à engendrer sa présence. Et je vis mal tout ça. Surtout que je ne peux ignorer ton attachement et tes envies de le retrouver charnellement. Envies qui sont partagées par Alexander. Nous discutons un peu avant de retourner à la villa. J’essaie de passer au dessus de tout ça, surtout pour toi. Pour te montrer que je suis prêt à faire des efforts même si cela me coute et me fait souffrir d’une certaine manière. Tu as remis ton tee-shirt et tu salues Alexander le plus naturellement du monde, j’admire ton aisance. J’aimerais que cela soit aussi facile pour moi. Je laisse les chiens dehors, ils pourront profiter bien plus que dans la maison. D’ailleurs c’est justement à cause de son chien qu’Alexander c’est retrouvé dans le jardin. La prochaine fois que l’on fera l’amour dans le salon je rentrerais Northman. Cette pensée me fait sourire même si le cœur n’y est pas. « Noir pour moi merci. » Mon regard reste un instant dans le tien. Je ne sais pas trop ce que j’y cherche. Peut être à me sentir rassurer. Alexander et moi nous nous installons au salon, pendant que tu t’affaires à préparer les cafés. Je sens comme un étau dans ma poitrine. Tout me semble si compliqué sur le coup. Puis mon regard croise celui d’Alexander. Pas évident de répondre sachant que quelques minutes plus tôt il nous regardait en plein ébat. J’essaie de ne pas trop y penser et de me concentrer sur la conversation qu’il engage. « Oui et en plus très pratique au niveau de la conception. Il permet que chacun garde une belle intimité. Tout en ayant un endroit où tous se retrouver. Les jeunes tu sais ils sont plus souvent en vadrouille qu’autre chose. Lawrence passe de plus en plus de temps avec Thiago. Mais il est vrai qu’il aime venir se ressourcer et chercher sa dose d’amour. Quand à Bleuenn elle parcourt le monde, mais elle adore revenir au nid. Entre eux  c’est comme frère et sœur. Ils s’entendent très bien et sont très complices. » Ma voix se teinte de fierté quand je parle de Bleuenn et de Lawrence. J’en oublie un peu mon malaise, même s’il reste là dans un coin de mon être. « Oui le quartier est calme et très agréable. On ne regrette pas notre choix. » Mon regard se pose sur toi quand je dis cela. Tu reviens vers nous avec les cafés. Tu t’installes à ton tour. Je te laisse répondre à la demande d’Alexander vu qu’elle te concerne plus que moi. Bossant avec lui, il sait comment cela se passe au boulot. Et vu l’ambiance on ne va pas partir sur ce sujet là. Je vous observe avec la crainte d’entrevoir entre vous une envie plus intime. J’attrape ma tasse et avale quelques gorgés du liquide brulant. Je ne sais pas si tu comptes mettre à profit cette situation pour voir si tu peux obtenir ce que ton corps désire ardemment. Je ne sais pas pourquoi je pense à ça. Je ne sais même pas comment je réagirais si tu provoquer quoi que ce soit. Et puis Alexander est en couple. Et moi je suis plus perdu que jamais. Cette situation me rend dingue au final. Parce que je me sens malheureux de ne pas pouvoir te combler réellement. Pourquoi faut-il que tu es besoin de ce genre de luxure pour te sentir entier ? Tout cela me rend fébrile. Pourtant tout ce que je veux c'est te rendre heureux.


Emi Burton

_________________
« L'amour est un trésor précieux qu'on perd facilement. Donnez-lui donc une base, afin qu'il soit éternel, l'estime et la confiance.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 187
age : 30
Date d'inscription : 18/03/2016

MessageSujet: Re: Frustration ou délivrance. ( Aiden & Alexander Lun 26 Juin - 19:55

Aiden ne s’attarde pas sur les détails qui le chiffonne profondément. Il laisse glisser, se concentre sur l’instant présent et abandonne indirectement certains espoirs sans se l’avouer réellement. Il n’a aucune idée de ce qui va découler de cette entrevue avec Alexander. Il a bien cerné que toute tentative d’humour ne fera qu’accroitre le malaise de son amant. Il abandonne l’idée, bien qu’il aimerait jouer avec ce détail, se lâcher et juste se laisse tenter. Il comprend que cette envie est de mauvais gout, qu’elle ne fera que mettre Maximillian sur la réserve. Leur point de vue est bien trop opposé pour qu’il puisse en être autrement. C’est comme ça, même si c’est dur à encaisser. Alors, il se montre sage, agit avec cette nonchalance qui le caractérise. Il sourit simplement à Alexander avant de lui demander ce qu’il veut comme café. Il prend la commande des deux hommes, laisse son regard naturel s’ancrer à celui de son amant. Il n’y a ni joie, ni colère, il est détendu. Du moins en apparence. Il les laisse échanger en préparant leurs boisons, fini par les rejoindre sans faire de vague. Il se met en retrait par rapport à la conversation, ne sait pas trop quoi dire à tout cela. Il n’a aucun commentaire à faire, ne sait plus trop jusqu’où il peut laisser son humour s’exprimer. Alors, il ne dit mot, écoute tout simplement. Il n’a rien à rajouter aux propos de Maximilian. Il est en accord avec eux. « Ecoute, ça avance bien le projet. Je n’ai pas à me plaindre. » Il déclare en venant se positionner de manière nonchalante dans son canapé. « Avec Adrian, on travaille à fond sur le projet. Il prend bien forme, on a avancé les démarches et je pars souvent rencontrer nos futurs partenaires et clients. C’est le pied. Attention, Com’Agency va devenir has-been lorsque mon entreprise va vous niquer tous les contrats juteux. » Et il rit, de façon franche et orgueilleuse en observant Alexander avec narquoiserie. « Je sais que je vous manque. » Il déclare en venant boire une gorgée de sa tasse. Il lui fait un clin d’œil amical avant d’ajouter. « Par contre Max n’a pas trop à se plaindre dans ce domaine, si ce n’est d’avoir hérité d’un bon à rien. » Et il sourit, fier de sa connerie. « Comment va Gabriel ? Il s’est mis plus assidument au porno ? Il faut un peu l’éduquer ce gamin, voyons. » Il essaye de détendre l’atmosphère comme il peut sans se prendre la tête. De toute façon, il sait que ces envies ne connaitront pas d’issues favorables. Il n‘a même plus envie d’essayer. Il va apprendre à se contenter de ce qu’il peut avoir. Ce qui ne va pas être si simple, surtout qu’il ne redonnera plus à Max, ce qui lui a donné par le passé. Il veut conserver une part de liberté, coute que coute.

_________________
L'amitié est la similitude des âmes.
L'amitié est une âme en deux corps. Elle double les joies et réduit de moitié les peines.


Dernière édition par Aiden Phelps le Dim 2 Juil - 17:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebrian couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 33
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: Frustration ou délivrance. ( Aiden & Alexander Dim 2 Juil - 17:15

Alexander ne savait pas exactement comment faire en sorte de paraitre le plus normal après les avoir observés pendant plusieurs minutes, mais il essayait de garder son calme et de baisser son rythme cardiaque. Alors, les questionner sur leur vie dans cette maison état peut-être une bonne idée, évitant logiquement d’aborder le sujet directement, au risque de compromettre peut-être leur relation qui était déjà tendue. Maximilian était satisfait de leur maison, leur permettant tous d’avoir une intimité et de partager des moments de joie ensemble. Lawrence passait de plus en plus de temps avec Thiago et Bleuenn parcourait le monde, mais les deux revenaient toujours dans leur petit nid familial. Des mots qui le firent sourire, ravis à chaque fois d’avoir permis la réunification d’une famille qui méritait d’être heureuse. Une pensée qui l’éloignait certainement des pensées un peu trop perverses des dernières minutes. Maximilian ne regrettait certainement pas d’avoir choisi ce quartier. « Je suis ravi d’entendre tout ça alors, vous voir tous ensemble comme une vraie famille me fait chaud au cœur ! ». Pour sa part, Alexander avait une famille bien plus restreinte, uniquement composée de lui et de son fils, dont il partageait la garde une semaine sur deux. Il n’était pas vraiment sûr de pouvoir créer une vraie famille avec Juan tant leur relation était complexe. Néanmoins, cela n’était pas le sujet aujourd’hui.

Buvant une gorgée du café, il attendait avec impatience les nouvelles du projet de son ancien amant. Le projet qu’il montait avançait bien, en partenariat avec Adrian. Les démarches avançaient et il rencontrait régulièrement leurs futurs partenaires et clients. Il devait même se méfier de lui, pouvant devenir un redoutable rival pour Com’Agency. C’était avec orgueil et amusé qu’il annonçait qu’il savait qu’il leur manquait : « Eh ! Peut-être que le petit nouveau peut nous surprendre, si jamais un jour il se réveille ! Un jour… ! même si je n’y crois pas vraiment. ». Et en ce qui concernait l’agence : «  Ca me va, tant que Com’Agency ne ferme pas et qu’on ne fait pas faillite, et qu’on ne soit pas sans emploi ! Sinon, tu seras le responsable si je finis dans la rue avec Gabriel. » dit-il dans une voix amusée, espérant évidemment que ce jour n’arrive pas. Il ne voulait pas perdre son emploi, ni finir à la rue, même si cela n’était pas près d’arriver, il avait assez d’argent sur son compte en banque pour vivre sereinement, en mettant déjà de côté pour son fils depuis son plus jeune âge. La remarque d’Aiden faillit le faire cracher son café, Alexander n’avait résolument pas envie de le voir regarder un porno, il n’avait encore que neuf ans, il fallait le laisser innocent. « Gabriel va très bien, je l’ai déposé chez sa mère hier. Ils sont partis en week-end à Christchurch. Il était en pleine forme et m’a promis de me ramener des souvenirs et un cadeau pour Lennon ! Et je lui interdis les pornos avant l’adolescence ou la préadolescence, je préfère le laisser à ses super héros. Il découvrira assez tôt ce qu’il en est, et je t’interdis de lui montrer quoi que ce soit. Tu vas corrompre mon pauvre gamin ! Déjà qu’il doit vivre avec sa mère une semaine sur deux… ! ». Il espérait au plus profond de lui que son fils n’ait jamais le caractère de sa mère, au risque de devenir fou. Il était nécessaire qu’il ait plus de caractère que lui lorsqu’il était adolescent, mais il ne voulait certainement pas qu’il ressemble à sa mère. « S’il devient comme sa mère, je finirai dépressif… vivre avec elle quelques années m’a suffi. Alors, évitons de le corrompre plus avec du porno… ça me va très bien qu’il veuille protéger et sauver sa petite voisine pour l’instant. ». Ses amis au collège sauraient l’emmener sur la voie du porno bien assez tôt. Lorsqu’il deviendrait un peu plus âgé, s’il s’intéressait un peu plus à cette petite blonde, il savait qu’il faudrait lui expliquer simplement les choses, mais pour l’instant il était encore innocent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 162
age : 44
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: Frustration ou délivrance. ( Aiden & Alexander Jeu 6 Juil - 10:18

Oublier la raison pour juste se livrer à la tentation.
FEAT. | Aiden & Alexander

Une fois installé tous les trois autour d’un café, la discussion se met en place doucement. Difficile d’ignorer le malaise qui nous enveloppe. Je ne sais comment agir, ni envers Alexander, ni envers toi. Dans ma tête tout s’embrouille. C’est un vrai bordel. Entre mes sentiments et ma jalousie, tout devient invivable. J’essaie de faire abstraction de tout cela pour ne pas gâcher plus l’après midi. J’ai assez fais de dégâts dans ton cœur pour aujourd’hui et puis c’est moi qui est tenu à ce qu’Alexander vienne boire un café. Alors je fais de mon mieux. Essayant de chercher du réconfort dans ton regard. Evitant de voir dans vos yeux ce qui pourrait être évident. Je réponds à Alexander, parler de Bleuenn et de Lawrence me fait du bien. Les avoir dans ma vie est un tel bonheur, surtout que pour ma fille je vous le dois. Toutes ces heures que vous avez passé à la chercher. Une preuve de ton amour, amour que j’ai piétiné et balayé par mes idées restreintes. Quel con je suis. Mais la peur de te perdre, de ne pas être à la hauteur, de te décevoir dans cette luxure que tu voudrais notre est une vraie barrière. La discussion bifurque. Alexander s’intéresse à toi et à l’avancé de ton projet. Je t’écoute parler avec fierté de ton bébé qui nous éloigne parfois. Vu que la plus part de tes futurs clients ne sont pas à Wellington. Encore une angoisse de ce côté-là. La tentation doit souvent venir te titiller quand tu es loin de moi. Je ne prends pas part à la discussion. Parler de la Com Agency me pèse surtout avec ton remplaçant que j’étranglerais bien à longueur de journée vu son manque de compétence et son idiotie. Il nous fout plus dans la merde contre chose. Je ne peux m’empêcher de sourire à la réponse d’Alexander. Le petit nouveau nous surprendre, peut être. Quand les poules auront des dents. Ce qui n’est pas prêt d’arriver. Puis tu demandes des nouvelles de Gabriel. Et je manque m’étouffer avec mon café à ta question. Je regarde Alexander qui n’est guère mieux. Du porno à son âge, putain ce n’est qu’un gosse. Et toi tu joues les petits cons comme d’habitude. Ou alors tu fais tout pour cacher ton malaise et ta déception. Cela me serre le cœur de penser que je peux te décevoir, surtout par rapport à la luxure. Je sais à quel point tu es accro. Alexander s’oppose à cette idée, pensant que Gabriel a encore le temps avant de plonger dans cet univers. « Oui les super héros c’est beaucoup mieux pour son âge. Ah bon !! Il veut protéger sa petite voisine. Tu devrais quand même le surveiller Alexander. » Je lui souris laissant entrevoir un sous entendu par rapport à Gabriel et la petite voisine mais sans être autant direct que toi. « Et arrête de penser qu’il va ressembler à sa mère. Il est adorable ton gosse. Tu lui as déteins dessus. Et même il doit tout faire pour éviter de lui ressembler, il voit bien la différence entre sa mère et son père. Tu vas te faire des cheveux blanc avant l’heure. » Je me sens un peu plus détendu, enfin c’est l’impression que je donne. Un tas de question me torture l’esprit. Je sais que tu n’amèneras pas le sujet. Tu dois te dire que c’est peine perdue et qu’il ne sert à rien de lutter alors que je reste butter sur la question. J’avoue que j’ai du mal à accepter le principe de laisser un mec nous regarder ou même nous toucher alors que l’on partage un moment de luxure. Pour moi c’est un moment intime et j’ai du mal à briser cette vision de l’acte sexuel. Mais j’ai besoin de savoir ce qu’à éprouver Alexander derrière cette vitre. De toute façon autant percer l’abcès qui nous ronge de l’intérieur tous les trois. Sans spécialement regarder l’un ou l’autre je balance. « Alexander cela t’a fait quoi de nous regarder tout à l’heure. » Ma voix est basse. Je viens plonger mes yeux dans les siens.  « Réponds franchement s’il te plait. Parce que je sais qu’Aiden a apprécié .. c’est un gourmand de ce genre de chose. » J’essaie de faire disparaitre ma gêne mais pas évident de lutter contre. « Moi j’ai pris ça comme une attaque .. désolé cela m’a vraiment mis mal à l’aise. » Je passe ma main dans mes cheveux. Je ne cherche pas ton regard, cela risquerait de me déstabiliser d’avantage. Mais je suis honnête dans mes dires. «  J’ai du mal avec ce genre de pratique .. du mal à accepter qu’Aiden .. enfin tu comprends .. tu as vécu ça comment .. » Je tremble. Angoissé parce que cette situation me bouleverse bien plus que tu ne peux l’imaginer.  

Emi Burton

_________________
« L'amour est un trésor précieux qu'on perd facilement. Donnez-lui donc une base, afin qu'il soit éternel, l'estime et la confiance.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxden Couple
avatar
en savoir plus sur moi
Messages : 187
age : 30
Date d'inscription : 18/03/2016

MessageSujet: Re: Frustration ou délivrance. ( Aiden & Alexander Mar 11 Juil - 9:58

Contre toute attente, une conversation usuelle se met en place entre eux. Aiden se met en retrait, il les laisse échanger sans réellement s’imposer. Il ne voit pas ce qu’il pourrait dire, à les idées encore trop chamboulées pour qu’il en soit autrement. Alexander et Maximilian abordent des sujets banaux, comme deux amis de longue date. Ils mettent de côté ce qu’il s’est passé et Aiden se plie à leur bon vouloir. Il s’exprime à son tour, informe Alexander sur l’avancée de son projet sans ressentir la moindre gêne. Il essaye de rendre le malaise moins conséquent, use d’un humour qui a toujours fait fureur avec ces deux hommes. Cela a l’air de les détendre, ce qui l’arrange et il finit par laisser les deux hommes échanger en reprenant une posture de spectateur. Il n’a pas grand-chose à dire. Il sourit juste aux réponses des uns et des autres. Il les laisse diriger la conversation. L’ambiance bonne enfant semble s’être installée de nouveau entre eux, jusqu’à que Maximilian ne la brise de nouveau pour revenir sur le sujet épineux. Aiden en est surprit, mais ne dit mot, se contente juste d’écouter les propos sans s’exprimer à ce sujet. Il se demande ce qui va en ressortir. Il n’en attend rien. La réalité est fixée dans son esprit. Il doute qu’ils pourront trouver un équilibre dans leurs désirs mutuels. Il boit une gorgée de son café en observant à la fois Alexander et Maximilian. Il est curieux de savoir ce qu’il va découler de tout ça.

_________________
L'amitié est la similitude des âmes.
L'amitié est une âme en deux corps. Elle double les joies et réduit de moitié les peines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
en savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: Frustration ou délivrance. ( Aiden & Alexander

Revenir en haut Aller en bas

Frustration ou délivrance. ( Aiden & Alexander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Signature de contrat - Alexander Frolov
» F.T. d'Alexander Blake
» ALEXANDER OVECHKIN .
» Alexander demi-dieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Love Dust :: corbeille :: maxden-